Europe%20map

ISTOCK.COM/Y-STUDIO

France: Nous voulons un Empire européen

30/11/2018  •  de latrompette.fr
 

La France est prête pour un empire européen. C'est ce qu'a déclaré le ministre français des Finances Bruno Le Maire, dans une interview publiée le 12 novembre dans le journal allemand Handelsblatt, que l'Union européenne devait devenir une « forme d'empire, comme la Chine et les États-Unis ». Les propos de M. Le Maire surviennent quelques jours après que le président français Emmanuel Macron ait déclaré que l'Europe avait besoin d'une « vraie armée » pour se défendre.

« J'utilise le terme pour faire prendre davantage conscience que nous allons dans un monde où le pouvoir est important », a déclaré Le Maire. « L'Europe ne devrait plus se dérober face au déploiement de son pouvoir. »

« Ce sera une question de pouvoir... la puissance technologique, économique, financière, monétaire, la puissance culturelle—tout sera décisif », a-t-il déclaré. « L'Europe ne devrait plus craindre d'utiliser son pouvoir » (c'est moi qui souligne).

Quelles déclarations audacieuses de la France ! Après des décennies de l'Europe parlant de sophistication, de diplomatie et de « pouvoir de convaincre », en évitant des phrases comme le colonialisme, la projection de puissance et particulièrement « d'empire », voici les principaux dirigeants français qui réclament un empire au sens propre.

L'Europe est ouvertement, visiblement et sans excuse, en quête de pouvoir et d'unité dans tous ces domaines—pouvoir économique, pouvoir culturel, pouvoir militaire. Est-ce que cela vous semble familier ? Cela devrait l'être si vous lisez la Trompette depuis un certain temps. L'image que Le Maire décrit, correspond exactement aux prévisions d'avenir de Herbert W. Armstrong.

M. Armstrong disait dans un sermon du 10 août 1984 : « L'Europe se réunira, et formera un nouvel empire : une nouvelle nation, politique, avec une seule monnaie, une seule force militaire, un seul gouvernement. » En 1982, il disait : « Maintenant, ce qu'ils [l'Europe] veulent, c'est une union politique. Ce qu'ils veulent, c'est une seule force militaire. Ce qu'ils veulent, c'est une grande puissance mondiale… » C'est exactement ce que M. Le Maire a très publiquement souligné lundi dernier.

M. Armstrong a prédit la montée de cette puissance européenne pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Il a prophétisé l'intégration politique, économique et militaire qui conduirait à un empire européen important. L'Union économique de l'Europe est déjà établie. La base d'une union politique étroite est là. Les débuts d'une union militaire sont déjà opérationnels. La seule chose qui manque à cet empire potentiel est un dirigeant fort, inspirant la confiance.

« Nous en avons parlé depuis longtemps », a déclaré M. Le Maire. « Maintenant, c’est le temps de prendre des décisions. »

Macron pourrait espérer être ce chef. Mon père a déclaré lors de sa campagne d'apparence personnelle dans l'Ohio le 11 novembre, « Je pense que le président Macron rêve peut-être, eh bien, ‘Peut-être pourrais-je devenir ce... dirigeant de cette puissance européenne qui se lève’ ».

Toutefois, le dirigeant de l'empire européen à venir ne sera pas français, mais allemand. La France est issue de la tribu de Ruben, l'un des fils de Jacob, comme je l'expliquais dans la Trumpet Brief du 12 novembre. Plutôt que de combattre aux côtés de ses alliés naturels (l'Amérique et la Grande-Bretagne, également des descendants de Jacob), Ruben s'alliera à un empire européen dominé par l'Allemagne (les descendants de l'Assyrie).

La France se tourne déjà vers l'Allemagne pour réaliser ces rêves d'empire.

Dans son interview avec le Handelsblatt, Le Maire a déclaré que la balle était dans le camp de Berlin, en disant effectivement, Regardez, Allemagne—nous voulons que vous preniez les devants !

Cependant, comme le soulignait le Handelsblatt : « Sans le support de l'Allemagne sur toutes ces questions, M. Le Maire aura du mal à transformer l'Europe en un ‘empire’. L'accord franco-allemand a été le moteur de l'intégration européenne et sans lui, le continent est plus impuissant que puissant. » 

L'Europe a besoin de la direction allemande pour former un véritable empire.

Mais en quel état est cette direction allemande ?

Le 29 octobre, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé qu'elle ne se représenterait pas à la chancellerie et qu’elle se retirerait de la présidence de son parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU). Le 12 novembre, le ministre allemand de l'Intérieur, Horst Seehofer, a annoncé qu'il se retirerait aussi de la direction de son parti, l'Union chrétienne-sociale (CSU), le parti frère de la CDU.

Le Spectator a noté cette semaine, alors que la France se préparait soudainement à s'opposer aux États-Unis et réclamait une armée européenne, l'Allemagne subissait un changement massif de direction. Avec la démission, à la fois de ces deux éminents dirigeants conservateurs, le gouvernement allemand subira un changement radical dans les prochains mois.

« Les politiciens allemands qui étaient autrefois des personnalités plus grandes que nature, dominant leurs partis politiques aussi facilement qu'ils dominaient le discours politique allemand, sont rapidement en train de devenir des dinosaures », a écrit le Spectator. « Si les futurs responsables des partis de la CDU, de la CSU et du SPD [Parti social-démocrate] n'agissent pas rapidement dans un effort global pour améliorer leur réputation, regagner la confiance des électeurs, et les convaincre que les principaux partis allemands ne sont pas des régisseurs d'une gouvernance défectueuse, chacun d'entre eux nagera dans des eaux dangereuses. »

Vers qui l'Allemagne peut-elle se tourner pour obtenir la stabilité politique ? En ce moment, la nation est en plein bouleversement politique, alors même que la France dit : Nous avons besoin d'un empire. Nous avons besoin d'une armée. Nous avons besoin d'un chef. Nous avons besoin de l'Allemagne.

La prophétie biblique décrit une situation comme celle-ci qui conduira à la naissance d'un dirigeant allemand fort en Europe. Cet homme obtient « le royaume par des flatteries », prenant le pouvoir d'une manière différente du processus traditionnel (Daniel 11 : 21). C'est pourquoi la Trompette observe des individus comme l'ancien ministre de la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg. Cette ancienne superstar du gouvernement allemand n'est pas impliquée dans la politique pour le moment, mais cela pourrait changer rapidement. Avec l'agitation politique actuelle en Allemagne, son manque d'implication constitue probablement un avantage. Est-ce l'homme qui pourrait être le catalyseur de l'unité politique en Allemagne et en Europe ? Seehofer a tenté de persuader Guttenberg de reprendre la politique. Maintenant que son pays est confronté à une crise de leadership, cela va-t-il finalement persuader l'ancien ministre de la Défense de revenir sur la scène politique ?

Un dirigeant fort est l'un des derniers éléments à mettre en place pour que « le roi du Nord » (l'Europe) décrit dans la Bible devienne une réalité sous nos yeux. Cela arrive.

La Bible—et les gros titres des nouvelles—montrent également que cette puissance européenne sera anti-américaine. M. Le Maire a déclaré dans son interview : « Tout le monde sait qu'il faut du cran pour s'opposer à l'administration de Donald Trump. Les citoyens européens en ont assez des bla-bla de Bruxelles. Ils veulent voir de l'action. »

Herbert Armstrong a prévenu que l'Europe se tournerait contre les États-Unis et la Grande-Bretagne. Dans une émission télévisée du Monde à venir de 1980, il déclarait, « Il suffit de regarder dans l'histoire passée. Vous verrez si nous gagnerons quelque chose en essayant de construire les États-Unis d'Europe. Vous verrez si nous ne construirons pas un Frankenstein qui va nous attaquer et nous détruire. La plupart d'entre vous vivront pour le voir. Vous vous souviendrez de ce que je vous l'avais dit, et que j'ai parlé par l'autorité de Jésus-Christ.

Déjà ce monstre naissant se retourne contre les États-Unis. Le président Donald Trump a tweeté cette semaine : « Emmanuel Macron suggère de mettre en place sa propre armée pour protéger l'Europe contre les États-Unis, la Chine et la Russie. Mais c'était l'Allemagne dans les deux guerres mondiales—comment cela s'est-il passé pour la France ? Ils commençaient à apprendre l'allemand à Paris avant l'arrivée des États-Unis. Payer pour l'OTAN ou non ! »

Même l'histoire récente montre qu'un empire européen dirigé par l'Allemagne n'a jamais signifié de bonnes choses pour la Grande-Bretagne. Maintenant les dirigeants français réclament une armée européenne—et ils vont en obtenir une.

La Trompette a suivi les traces du magazine vedette de M. Armstrong, la Pure Vérité. Depuis des décennies, nous avons proclamé les mêmes prophéties bibliques concernant l'Europe et d'autres puissances. Le Handelsblatt, le Telegraph, le Spectator, Der Spiegel, le Times et de nombreuses autres sources de nouvelles respectées ne le réalisent pas, mais ils discutent à présent de la même chose.

Comment M. Armstrong savait-il que l'Europe formerait une union politique ? Comment savait-il que la Grande-Bretagne ne ferait pas partie de cette union ? Comment savait-il que la France en ferait partie, mais qu'elle ne jouerait que le deuxième rôle après l’Allemagne ? Les événements des années 1930 et 1940, quand M. Armstrong commença à prophétiser, ne l'indiquaient pas. La Seconde Guerre mondiale ne l'a pas indiqué. Les années 1950 à 1980, quand il est décédé, ne l'indiquaient pas. L'histoire européenne aurait pu prendre des milliers de chemins différents. Et à divers moments, les événements européens se sont écartés de ces prévisions. Pourtant, pendant un demi-siècle, M. Armstrong a maintenu les mêmes prévisions fondamentales concernant l'Europe. Pourquoi ?

Il basait ces prévisions sur la parole certaine de la prophétie biblique.

Maintenant, nous approchons de 2019, et les actualités européennes se façonnent exactement comme M. Armstrong les décrivait.

Êtes-vous éveillé à ce qui se passe dans le monde aujourd'hui ?

Trop ne le sont pas. Alors que les européens parlent ouvertement de la construction d'un empire pour s'opposer aux États-Unis, nous nous concentrons sur les problèmes intérieurs : les dires des électeurs, le drame sur une suspension d'une accréditation de presse à la Maison Blanche, et d'autres événements qui sont peut-être plus sensationnels. Pourtant Ézéchiel 33 : 28-29 avertit que ce que les européens construisent désolera cette nation ! La plupart n'ont même pas entendu parler des histoires vraiment significatives telles que l'Europe qui parle de mettre en place sa propre armée. À la Trompette, nous sommes déterminés à vous dire la vérité ! La destruction est prophétisée d'arriver.

Pourquoi ? Parce qu'à moins qu'ils ne souffrent, les gens n'écouteront pas. Nos nations sont pleines de péchés. À ce stade, il est difficile pour quiconque de nier ce fait. Dieu va attirer notre attention, et parce que nous refusons de l'écouter ou même de croire en Lui, Il doit nous communiquer en utilisant la seule option que nous Lui avons laissée. Il va falloir la désolation pour que nous prêtions attention !

Dieu déplore cette tendance humaine au verset 11 : « Je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Éternel, ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël ? »

Dieu est amour. Il élève l'Europe pour punir nos nations pécheresses dans l'amour. Il élève d'autres puissances pour punir l'Europe et d'autres nations dans l'amour. L'humanité dans son ensemble est gravement malade du péché. Et plutôt que de nous détruire ou de nous ignorer, Dieu a prophétisé qu'il plaiderait avec nous en utilisant le seul langage que nous comprenons quand nous sommes si adonnés au péché.

C'est pourquoi il y a beaucoup d'espoir pendant et après cette destruction. L’espoir que Dieu sait comment enseigner aux êtres humains la leçon. L’espoir que nous allons enfin reconnaître les résultats ultimes de nos péchés et de la rébellion contre Dieu. L’espoir que même ceux qui souffrent et meurent finiront par être ressuscités et auront la possibilité de rejeter le péché et de choisir l'obéissance. L’espoir dans le retour de Jésus-Christ et en l'établissement du Royaume de Dieu sur la Terre.

Ézéchiel décrit un temps avant toute cette destruction, quand un certain groupe de personnes entendront le message d'avertissement de Dieu. Ces quelques personnes sont heureuses d'écouter le message de Dieu—mais elles ne font rien à ce sujet ! Elles aiment écouter l'émission de radio quotidienne de la Trumpet Daily, lire la Trompette, pour apprendre combien les prophéties bibliques de M. Armstrong étaient exactes. Ils savent qu'ils entendent le message de Dieu. Mais qu'est-ce que Ézéchiel prophétise sur ces gens ? Versets 30-31 : « Ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent point en pratique, car leur bouche en fait un sujet de moquerie, et leur cœur se livre à la cupidité. »

Ce sont des auditeurs, mais pas des personnes d'action (Jacques 1 : 22-25). Êtes-vous un auditeur—ou une personne d'action ? Ouvrez les yeux et voyez ce qui se passe. Les grandes prophéties de la fin des temps se réalisent devant vos yeux ! Faites quelque chose !

Ne traitez pas ce message comme une belle chanson à la radio. Agissez. Posez la même question que les gens demandèrent à l'apôtre Pierre après son sermon dans Actes 2 : « Que ferons-nous ? » Que devez-vous faire de cette information ? Si vous vous posez honnêtement cette question, Dieu vous conduira là où vous devez aller.

Commencez dès maintenant en étudiant ce livre. Réfléchissez profondément à ce qu'il dit, et priez à ce sujet. Arrêtez de lire si vous le devez et priez à ce moment-là. Criez à Dieu ! Implorez Dieu de vous montrer comment ne pas être l'homme qui simplement « entend une belle chanson », mais celui qui entend Sa Parole et la met en pratique. Vous pouvez avoir la foi totale que si vous le faites, Dieu vous montrera quoi faire !  

Ger Fr