Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

170811 iran%2c%20north%20korea gettyimages 455424028

Getty Images

L'Iran et la Corée du Nord se rapprochent dans une crise

Alors que la Corée du Nord vole les gros titres de nouvelles, n'oubliez pas son homologue du Moyen-Orient !

L'officier numéro deux de la Corée du Nord et président du présidium de l'Assemblée suprême du régime déchaîné, Kim Yong Nam, termine actuellement une visite de 10 jours en Iran. Alors que la Corée du Nord est giflée de sanctions et de menaces internationales, son affinité envers le régime iranien devient de plus en plus évidente. De même, le désir de l'Iran d'apprendre de ses compadres coréens et de se préparer à sa propre confrontation nucléaire avec l'Occident.

Une relation radioactive ?

Kim Jong-un a eu une longue année de sensibilisation envers ses homologues à Téhéran. La Trompette a averti à plusieurs reprises de cette relation naissante et de ses implications nucléaires. Avec les missiles de Kim qui pointent vers le Pacifique, une grande partie du monde a oublié les liens de la Corée du Nord au Moyen-Orient.

La relation entre les deux régimes repose sur une concoction volatile de la technologie des missiles et une haine de l'Occident. En conséquence, nous avons constaté une augmentation constante de la collaboration à mesure que leur haine et leurs stocks d'armes augmentent.

Plus tôt cette année, le président de l'Assemblée populaire suprême de la Corée du Nord, Choe Thae-bok, a visité l’Iran pour la sixième Conférence internationale à l’appui de l'Intifada palestinienne.

Choe est arrivé tôt pour parler avec le président iranien Ali Larinjani. Ils ont pris le temps d'annoncer des plans pour un partenariat plus étroit entre leurs pays. Non pas que les deux n'étaient pas déjà proches.

La relation a augmenté depuis les années 1980, alors que l'Iran échangeait du pétrole avec les Coréens. Plus récemment, les liens économiques ont cédé la place à un lien militaire. Ceci est attesté par le fait que beaucoup des missiles iraniens sont basés sur des modèles nord-coréens.

Et pas seulement des missiles. Le 2 mai, l'Iran a tenté de lancer un missile de croisière d'un sous-marin « midget » dans le détroit d'Ormuz. La seule autre nation qui utilise ces mini sous-marins est, vous l'avez deviné, la Corée du Nord.

Libéré de la plupart de ses anciennes sanctions et maintenant avec un revenu régulier, l'Iran a pu faire des pas de géant avec son développement d'armes. « Dans le passé, nous verrions des choses en Corée du Nord, et ils apparaîtraient en Iran », a déclaré Fox News, citant Jeffrey Lewis de l’Institut d’études internationales de Middlebury à Monterey. « Au cours de ces dernières années, nous avons vu certaines petites choses apparaître en Iran d'abord, puis ils ont apparut en Corée du Nord, ce qui soulève la question de savoir si le commerce—qui a commencé à partir de la Corée du Nord à l’Iran—a commencé à inverser ».

En février dernier, deux experts nucléaires ont averti que « l'Iran progresse continuellement vers une arme nucléaire et le fait via la Corée du Nord », dans un article publié par le Centre Begin-Sadat pour les études stratégiques.

« À partir des années 1990, des dizaines—peut-être des centaines—de scientifiques et techniciens nord-coréens ont apparemment travaillé en Iran dans des installations nucléaires et balistiques », ont écrit les auteurs. Comme preuve supplémentaire de collusion, les auteurs ont déclaré que le réacteur nucléaire syrien qui a été détruit par une attaque aérienne israélienne en 2007 a été construit par la Corée du Nord et fortement financé par l'Iran.

Un essai pour Téhéran

Pendant la visite de Kim Yong Nam en Iran, les discussions sur les armes militaires et nucléaires ne seront pas le seul sujet de conversation. Faire face à Donald Trump pèse probablement lourdement sur l'esprit de Kim Yong Nam, ainsi que sur l'ayatollah Ali Khamenei. Sans doute, les Iraniens veillent à voir comment l'Amérique réagit lorsqu'une dictature déchainée commence à lancer son poids nucléaire.

Comme le Daily News a rapporté, « Alors que la Corée du Nord évalue le système en menaçant d’utiliser son pouvoir nucléaire, l'Iran veut savoir comment le globe réagit. Et cette observation ne se produit pas dans le vide, alors que l'Iran, la Corée du Nord et le reste de leurs amis prennent des notes sur la façon dont leur axe peut tromper nos alliés. »

Avec une ambassade nord-coréenne qui opère actuellement à Téhéran, les deux nations ont clairement l'esprit pour un front plus uni contre l'Occident.

C'est pourquoi les menaces de Kim sont si importantes. L'isolement de la communauté internationale, un ennemi commun et un intérêt commun pour les armes nucléaires devraient alarmer le monde !

Imaginez si, comme beaucoup le suggèrent, l'Iran vit de façon indirecte par la Corée du Nord—en utilisant le régime comme site de test non seulement pour les armes nucléaires, mais aussi pour un conflit diplomatique avec l'Occident ? Et imaginez si la Corée du Nord est le cochon d'Inde de l'Iran ?

Considérons les ramifications si la théorie est vraie et l'Iran et la Corée du Nord partagent la technologie des missiles nucléaires. Un missile coréen qui peut toucher une grande partie de l'Amérique pourrait, s'il était lancé depuis l'Iran, se rendre facilement en Europe, et même commencer à empiéter sur la côte des États-Unis !

Et l'Iran, contrairement à la Corée du Nord, est motivé par la conviction que la guerre nucléaire apportera son 12ème imam ! L'Iran veut utiliser la bombe. La Trompette a averti à plusieurs reprises que ce sera le Moyen-Orient qui fournira l'étincelle nucléaire, déclenchant ainsi la Troisième Guerre mondiale, et non pas l'Asie.

Cela ne veut pas dire que Kim ne pourrait pas causer une souffrance terrible dans le monde, mais le véritable déclencheur pour la Troisième Guerre mondiale viendra de l'Iran.

Vous pouvez lire à ce sujet dans notre brochure Le roi du sud. Vous pouvez également regarder la courte vidéo ci-dessous.

La prophétie dans votre Bible parle d'un monde affligé par la guerre nucléaire, et il discute les principaux acteurs. Si vous êtes fasciné et préoccupé par ce que vous voyez dans les nouvelles, assurez-vous de demander une copie gratuite de la brochure mentionnée ci-dessus. Aussi dangereux que soit la Corée du Nord, l'Iran—en tant que le déclencheur pour l'accomplissement de nombreuses prophéties bibliques étonnantes—est de loin la plus grande menace. 

No Fr