Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

190620 eu%20internet istock 683988510

ISTOCK.COM/BIRGITKORBER

L'UE militarise ses lois de l'Internet

L’Union européenne est déjà une « superpuissance réglementaire ».

L'Union européenne a promu ses règles de confidentialité des données auprès des pays participant à une réunion du G-20 qui s'est tenu durant la fin de semaine au Japon les 8 et 9 juin.

Lors de la réunion, les délégués de l'UE ont poussé en faveur d'une augmentation des taxes sur des sociétés telles que Google, Amazon, Facebook et Apple, qui, selon eux, profitent grandement de l'énorme marché de l'UE. Le G-20 s'est mis en accord sur ce plan d'action. L'UE poursuivra également l'application de réglementations plus strictes sur les crypto-monnaies telles que le bitcoin.

« L'Europe n'a peut-être pas d'Apple ni de Facebook, mais elle a une exportation de grosse affaire en matière de technologie : la réglementation », a écrit Politico le 7 juin. « La première ligne d’attaque de l'UE consiste à appliquer les règles de protection des données dans les futurs accords commerciaux, ainsi que dans les accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux à travers le monde. »

L’UE est devenue le chef de file mondial dans l’établissement de règles mondiales en matière de vie privée numérique. Il a maintenant l'intention d'exporter ces règles, et de les imposer à un plus grand nombre de pays en les incluant dans les accords commerciaux.

« L'Europe veut conquérir le monde à nouveau. Seulement cette fois, son application mortelle n’est ni l’acier ni la poudre à canon. C’est un poids lourd de la justice européenne qui vise à imposer des règles de confidentialité toujours plus strictes aux gouvernements et aux entreprises de San Francisco à Séoul », a écrit Politico.

Le 25 mai 2018, l'Union européenne a mis en œuvre son Règlement général sur la protection des données (RGPD), un nouvel ensemble de lois restrictives prévoyant une amende d'environ 23 millions de dollars, ou 4% du revenu global, selon le montant le plus élevé. Le règlement s'applique non seulement aux entreprises de l'UE, mais également à toute entreprise qui collecte des données sur les citoyens de l'UE. Cela oblige les entreprises de toutes les nations, grandes et petites, à faire un choix : se conformer aux lois de l'UE ou être exclues d'un marché de 508 millions de consommateurs potentiels.

En tant que puissance commerciale majeure, l’Europe a le pouvoir de forcer d’autres pays à se conformer à la réglementation, principalement en l’incluant dans des accords commerciaux. C’est ce qu’on appelle maintenant « l'effet de Bruxelles ».

Des nations entières ont déjà été touchées par l'UE et ses lois impérialistes sur les données. Les Bermudes, la Colombie et la Corée du Sud ont été obligées de reformuler leurs lois nationales relatives à la confidentialité des données afin de les mettre en conformité avec les normes plus strictes de l’UE, afin que leurs entreprises puissent continuer à interagir avec leurs clients européens.

« Le RGPD a de longs tentacules », a expliqué John Giles, un avocat général à un cabinet d’avocats sud-africain, en parlant à Politico. « Tous les pays qui ne travaillent pas à ces normes sont laissés pour compte. »

« Il ne fait aucun doute que cela a un impact extraterritorial », a déclaré à Politico, Eduardo Ustaran, codirecteur de la cybersécurité et de la confidentialité mondiale dans un cabinet d’avocats des Bermudes. « Nous voyons déjà un certain nombre de pays s'aligner avec l'Europe. »

L’avocat belge Oliver Proust a déclaré à Politico : « Ce que nous avons vu se produire est une accélération et une multiplication des lois sur la protection des données—et c’est une influence directe de l’Europe dans le monde. »

Le Règlement sur la protection des données ne vise pas uniquement à protéger la vie privée des individus. Il s’agit en fait de contrôler le libre échange d’informations le plus important et le plus largement utilisé au monde. Si l'UE peut contrôler l’Internet, elle exercera un pouvoir énorme et sera capable de se transformer en superpuissance. « Ceci fait partie de l’exportation du pouvoir doux de l’Europe », a déclaré à Politico, Christopher Kuner, co-président du Brussels Privacy Hub. « En termes d'influence réglementaire, l'Europe est définitivement une superpuissance. »

Beaucoup prennent pour acquis leur liberté d'utiliser l’Internet sans être censurés. Mais cette liberté commence à disparaître. Dans le numéro de juillet de la Trompette, le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, à écrit sur les dangers de la Réglementation générale de la protection des données en Europe, disant :

Les ambitions de l'Allemagne pour l'Internet devraient concerner tout le monde, même ceux qui n'ont pas d'ordinateur. Le comportement de l'UE sur cette question met en évidence la nature dictatoriale de cette entité dominée par l'Allemagne. Nous assistons vraiment à la manifestation de l'esprit du Saint Empire romain dans le monde de la technologie. La septième et finale résurrection bibliquement prophétisée de cet empire veut contrôler l'Internet ! « Je sais que ces entreprises technologiques américaines sont loin d'être parfaites », à écrit M. Flurry. « Je ne plaide pas en faveur d’un contrôle tyrannique de l’Internet. Mais si vous laissez une poignée de personnes maîtriser quelque chose d'aussi important et puissant que l'Internet, cela peut être très dangereux ! Une législation comme celle-ci peut détruire des entreprises, paralyser la Silicon Valley, et détruire des économies nationales ! »

« Nous devons placer cette question dans le contexte de la prophétie biblique et de l'histoire », a écrit M. Flurry. La Bible dit que l’Europe aura un dirigeant plus fort, qui réunira plusieurs nations européennes dans un véritable super-État. « L'UE dirigée par l'Allemagne se comporte comme le Saint Empire romain se comportait depuis toujours », a écrit M. Flurry. « L'Allemagne cherche encore une fois à imposer sa volonté au monde. »

Cet arrière-plan prophétique est crucial pour comprendre tout le danger de l'histoire. Lorsque vous voyez ce que la Bible dit à propos de ce pouvoir à venir, il devient clair que son contrôle de l'Internet est très dangereux. Pour en savoir plus sur ce qui est prophétisé pour l’Europe, lisez l’article de couverture de M. Flurry dans la Trompette de juillet, L'Allemagne prend le contrôle de l'Internet

Lead Ad Fr