1 50946381%20edit
Soldat de la Force d'autodéfense terrestre japonaise.

Getty Images

La marche du Japon vers le militarisme

25/05/2018  •  de latrompette.fr
Un regard sur l'historique de cette tendance dans les nouvelles—et son avenir
 

L' abandon du pacifisme par le Japon et sa transformation en une puissance militaire à part entière sont depuis longtemps au centre des préoccupations de la Trompette et de notre précurseur, la Pure Vérité.

Nous avons surveillé de près ce changement et en avons fait rapport parce que la prophétie biblique dit qu'une troisième guerre mondiale éclatera bientôt et que le Japon jouera un rôle dans cette guerre.

Nous croyons que la participation du Japon à cette guerre future contribuera à ce que le conflit soit le plus violent et le plus destructeur que l’humanité n’aura jamais souffert. Pour comprendre pourquoi nous soutenons ce point de vue, considérons d'abord pourquoi le Japon est devenu une nation pacifiste en premier lieu. Et ensuite nous devons examiner la prophétie biblique.

_____

Une histoire tragique

2 Emperor Showa
L'empereur Hirohito après sa cérémonie de couronnement en 1928

Dans les années 1920, l'économie japonaise stagnait. Pour inspirer le peuple, ses dirigeants dépoussièrent quelques anciens mythes japonais. Ils ont dit aux gens que le Japon était une nation de dieux, racialement supérieure à tous les autres. Ils ont dit que la famille impériale était la progéniture de la déesse du soleil Amaterasu. Le shintoïsme d'État est devenu la religion nationale, enseignant que l'empereur Hirohito était le « fils du ciel »—un dieu destiné à gouverner le monde entier. Ces idées sont devenues les mantras des programmes scolaires et ont été claironnées dans la vie civique du Japon.

Le plan Tanaka devint essentiellement la politique étrangère du Japon de 1927 jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une partie de ce document dit : « Les nations du monde en viendront à admirer notre empereur comme le grand chef de toutes les nations ». Bien que l'authenticité du document soit contestée, l'histoire montre que le Japon a suivi sa stratégie, du moins dans les grandes lignes. Il a énoncé des plans militaires détaillés afin que le Japon conquière le monde entier, en commençant par la Chine : « Avec toutes les ressources de la Chine à notre disposition, nous allons conquérir l'Inde, l'Asie centrale et l'Europe. … Un Japon victorieux placera toutes les races blanches du monde sous le règne du fils du ciel. … Si nous réussissons à conquérir la Chine, le reste des pays asiatiques et les pays de la mer du Sud nous craindront et se rendront à nous. »

Les Japonais voulaient que leur conquête de la Chine inspire la peur dans toute l'Asie, alors ils étaient impitoyables au-delà des mots.

3 Getty Images 51406928
Un soldat de l'Armée impériale s'apprête à décapiter un chinois à Nankin. Le massacre de Nankin, qui a duré six mois, a fait plus de 300 000 morts. (
ROBYN BECK / AFP / Getty Images)

Lors du massacre de Nankin, par exemple, les troupes japonaises ont tué plus de 200 000 civils chinois. Des mères avec des nourrissons, des femmes enceintes, des enfants et des vieillards ont été torturées, frappées à la baïonnette, décapitées, brûlées et enterrées vivantes. Beaucoup de femmes et de filles ont été violées en groupe, mutilées et tuées. D'autres étaient gardés comme des « femmes de réconfort »—des esclaves sexuelles forcées à servir des soldats japonais.

Ce n'étaient pas des soldats hors de contrôles, ignorant les ordres. Les crimes étaient bien connus des plus hauts officiers de l'armée. Ils ont été commis avec le sceau royal d'approbation—dans le but d'instiller la peur dans les nations qu'ils prévoyaient de conquérir ensuite.

Nankin n'était pas un cas isolé de sauvagerie. Les troupes japonaises étaient également cruelles dans d'autres villes chinoises, et aussi en Corée, aux Philippines, à Singapour et dans d'autres pays. Un regard plus en arrière dans l'histoire montre que la Deuxième Guerre mondiale n'était pas une époque anormalement agressive pour les Japonais. Il y avait aussi les invasions de la Corée dans les années 1590, la bataille de Kanghwa, la première guerre sino-japonaise, l'invasion de Taiwan, la guerre russo-japonaise, et la liste continue.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la cruauté et la ténacité des Japonais étaient en grande partie motivées par leur croyance que Hirohito était un dieu destiné à gouverner le monde. C'était une foi toxique. Cela a fait en sorte que de nombreux soldats japonais et même des civils n’étaient pratiquement incapables de se rendre—même face à des probabilités insurmontables.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Japon se battait depuis 14 ans. Près de 3 millions de Japonais étaient morts, et beaucoup d'autres étaient blessés ou gravement malades. La plupart de la population était affamée, et la nation était en ruines. Mais même alors, les soldats et les civils ne se rendaient généralement pas. Rien de moins que deux bombes atomiques ont été en mesure d'arrêter le fanatisme militaire pervers du Japon.

_____

Les Japonais ‘renoncent à la guerre pour toujours’

C'est alors, au lendemain de cette tragique histoire, que les États-Unis occupèrent le Japon et rédigèrent sa Constitution. Les responsables Alliés, dirigés par le général Douglas MacArthur, voulaient s'assurer que le fanatisme militaire ne se relèverait pas à nouveau au Japon. Ainsi, ils ont inclus l'article 9 dans la nouvelle Constitution. Cette clause a interdit la guerre comme moyen pour le Japon de régler les différends internationaux.

L’article 9 stipule : « Le peuple japonais renonce pour toujours à la guerre en tant que droit souverain de la nation, et à la menace, ou à l'usage de la force comme moyen de règlement des conflits internationaux. … Les forces terrestres, navales et aériennes, ainsi que tout autre potentiel de guerre, ne seront jamais maintenus. »

« Nous nous sommes engagés, » a déclaré MacArthur, « à veiller à ce que le peuple japonais soit libéré de cette condition d'esclavage. »

4 Getty Images 106517691
Le Traité de coopération mutuelle et de sécurité entre les États-Unis et le Japon est signé à Washington le 19 janvier, 1960. 
(Keystone-France / Gamma-Keystone / Getty Images)

Dans le cadre de la libération, l'équipe de MacArthur a rendu hors la loi le culte des empereurs et a démantelé le shintoïsme d'État. Ils ont conduit l'empereur Hirohito à livrer sa fameuse « Déclaration d’humanité », une diffusion par radio au Japon dans laquelle il a renoncé à l'interprétation nationaliste du Shinto, a dénoncé l'idée qu'il était un dieu, et a déclaré que les Japonais n'étaient pas une race supérieure.

Peu après la rédaction de l'article 9, les États-Unis et le Japon ont signé le Traité de coopération mutuelle et de sécurité. Cela a codifié la dépendance du Japon vis-à-vis des États-Unis pour sa défense, disant que l'Amérique défendrait le Japon en positionnant des troupes américaines à proximité des zones de conflit potentiel dans la région.

_____

Revenir tranquillement au militarisme

La Constitution que les dirigeants américains ont écrite, sans même changer une virgule, a techniquement gouverné les affaires japonaises au cours des décennies depuis.

Mais durant les 70 années qui se sont écoulées depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Japon a fait quelques pas significatifs loin du pacifisme.

Le premier d'entre eux est apparu dès 1950, lorsque le Japon a établi une Police nationale de réserve. En 1954, avec le soutien de Washington, le Japon l'a élargi en Force japonaises d'autodéfense (fja). Cette force « d'autodéfense » est devenue, en fait, un assemblage ultramoderne et entièrement intégré de composantes terrestres, maritimes et aériennes, rivalisant avec celles de toute autre puissance mondiale. En 1992, le Japon a adopté la loi des Nations Unies sur la coopération en matière de maintien de la paix, qui a permis à la fja de prendre part à certains aspects non militaires des missions de l'ONU. Cela signifiait que les soldats japonais étaient autorisés, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, à être stationnés à l'extérieur des frontières du Japon. Puis survinrent ensuite les attentats terroristes du 11 septembre, 2001, qui ont provoqué des changements que le New York Times a qualifié de « la transformation la plus significative de l'armée japonaise depuis la Seconde Guerre mondiale » (23 juillet, 2007).

La marche du Japon vers la militarisation ouverte s'est accélérée entre 2004 à 2010. Durant ces années, Tokyo a envoyé des troupes non combattantes en Irak, en Indonésie, au Népal, en Israël, à Djibouti, en Somalie et en Haïti. Au cours de la même période, le Japon a posé davantage de geste qui l’éloigne d’être une force purement « d’autodéfense ».

Le 11 mars 2011, le tremblement de terre de Tōhoku, d'une magnitude de 9,0, a frappé le Japon, entraînant un tsunami et provoquant une grave crise nucléaire. La fja est passée à l'action en menant des opérations de sauvetage avec plus de 100 000 soldats—un nombre tout à fait sans précédent dans l'après-guerre. « Il n'est pas exagéré de dire que le tremblement de terre a stimulé les opérations militaires japonaises les plus importantes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, » a écrit à l'époque le World Politics Review.

Les efforts de sauvetage ont radicalement amélioré la perception du public japonais à l’égard des forces militaires de la nation, et la fja a connu son plus grand soutien public depuis des décennies.

5 110114107 Copy
Des soldats japonais traversant la dévastation causée par le tremblement de terre et le tsunami de mars 2011.
(PAULA BRONSTEIN / Getty Images)

Le 1er juillet 2014, Tokyo a pris la décision de « réinterpréter » une section clé de sa Constitution pacifiste : l'interdiction de l'autodéfense collective. Au cours des 70 années précédentes, le gouvernement avait compris que cette section limitait les forces du Japon à agir pour sa propre défense, et jamais pour défendre ses alliés, et jamais dans un conflit à l’extérieur du territoire japonais. Sous la direction du Premier ministre japonais Shinzō Abe, la réinterprétation a été officialisée en septembre 2015. Cela signifiait que le Japon pourrait utiliser sa grande armée à la fine pointe de la technologie par des moyens qui auraient été impensable à peine quelques années plus tôt : Si un navire américain est sous attaque, le Japon peut l'assister ; si un missile nord-coréen a pour cible un navire australien, le Japon peut l'abattre ; si l'ONU est impliquée dans une activité « zone grise », les troupes japonaises peuvent y participer.

Les Japonais ne perdirent pas de temps à profiter de leurs nouvelles capacités militaires. En novembre 2016, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, le Japon a déployé des soldats au Soudan du Sud qui avaient un mandat qu'aucun de leurs compatriotes n'avait eu depuis 70 ans : Ils ont été autorisés à utiliser la force pour protéger le personnel de l'ONU, les civils et eux-mêmes.

À la lumière de l'histoire de guerre du Japon, toutes ces étapes vers le nationalisme et le militarisme sont dignes d'attention et de préoccupation.

Tim Kelly, le correspondant de la défense et de la sécurité pour l’agence de presse Reuters à Tokyo, a déclaré : « Pour le Japon, cela représente en fait un très, très grand pas et une très grande foulée loin de ces sept décennies de pacifisme. »

La réinterprétation historique a également ouvert la voie à de plus grands changements à la Constitution japonaise. Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, le Japon pourrait bientôt officiellement disposer de capacités de première frappe contre des menaces potentielles.

À la lumière de l'histoire de guerre du Japon, toutes ces étapes vers le nationalisme et le militarisme sont dignes d'attention et de préoccupation.

Le Japon est notoire pour ne pas avoir exprimé beaucoup de remords pour sa sauvagerie en temps de guerre.

Ajoutant à la préoccupation est le fait que le Japon est notoire pour ne pas avoir exprimé beaucoup de remords pour sa sauvagerie en temps de guerre. Le Japon a également révisé l'histoire dans de nombreux cas pour minimiser ses crimes.

Le peuple du Japon incarne de nombreux traits exceptionnellement nobles et admirables. Leurs contributions culturelles et technologiques ont enrichi l'expérience humaine pour des millions de personnes dans le monde entier. Mais à la suite du révisionnisme historique, un nombre dangereux de Japonais modernes voient avec fierté les atrocités de leur nation en temps de guerre.

C'est une tendance angoissante et inquiétante.

6 617319968 Copy
Le Premier ministre Abe inspecte les troupes de la Force japonaise d’autodéfense.
(TOMOHIRO OHSUMI / Getty Images)

_____

Qu’est-ce qui s’en vient ?

En 1971, alors que le Japon était encore résolument pacifiste, l'éducateur Herbert W. Armstrong a prédit que la nation se réveillerait de son sommeil d'après-guerre et reviendrait à un militarisme formidable. « Le Japon n'a pas d'installation militaire aujourd'hui, » écrit-il. « Mais nous ne devons pas perdre de vue le fait que le Japon est devenu si puissant économiquement qu'il pourrait construire une force militaire de très grande puissance très rapidement » (la Pure Vérité, mars 1971).

Pendant des décennies, les prévisions de M. Armstrong auraient pu sembler alarmistes à de nombreux étudiants en géopolitique. Mais maintenant—alors que nous voyons des nationalistes et des extrémistes démanteler l'architecture pacifiste du Japon et mener une renaissance du nationalisme, du militarisme et de l'adoration des empereurs qui ont fait du Japon une machine militaire particulièrement impitoyable—cette prévision ne semble plus improbable. Il est clair que les prévisions de M. Armstrong étaient justes ! Comment aurait-il pu savoir ?

L'opinion de M. Armstrong était guidée par des prophéties bibliques spécifiques. Les journalistes mentionnent parfois le mot biblique Harmaguédon que l'on trouve dans Apocalypse 16 : 16, mais il est rare d'entendre parler des « rois de l'Orient » dont il est question au verset 12 de ce même chapitre. La Bible montre que ces « rois de l'Orient » formeront un bloc massif de nations asiatiques qui unissent leurs forces armées à la fin des temps. Ils le font pour confronter un autre bloc de pouvoir dirigé par l'Allemagne. Apocalypse 9 : 16 dit que l'armée asiatique sera composée d’un nombre stupéfiant de 200 millions de soldats.

Certains détails spécifiques sur la façon dont cette superpuissance orientale se formera à la fin des temps sont encore inconnus, mais la prophétie est incontestablement claire sur le fait que cela se produira. Et, bien qu'il soit dirigé par la Russie et la Chine, Ézéchiel 38 : 6 précise que « Gomer » et « Togarma » feront partie de ce bloc de pouvoir, et y apporteront leur puissance militaire. Ce sont des noms anciens pour les principaux peuples qui composent le Japon moderne.

Ces prophéties ont été enregistrées dans la Sainte Bible il y a des milliers d'années. Et aujourd'hui nous pouvons voir les bases être posées pour leur accomplissement ! Le plan puissant de Dieu se déroule !

Aujourd'hui, l'animosité et la méfiance persistent entre les peuples du Japon et de la Chine. Mais que feraient les Japonais s'ils voyaient une féroce armée européenne unie détruire leur principal allié, les États-Unis ? Vont-ils attendre et savoir s'ils peuvent, seuls, résister à cette puissance européenne féroce ? Ou leur désir de survivre les inciterait-il à mettre de côté leur différence avec la Chine et à s'associer au bloc russo-chinois ?

Dans un tel scénario, il est facile de voir que l'instinct de survie inciterait les Japonais à s'humilier devant les Chinois et les Russes et à prêter leur puissance militaire naissante à l'axe russo-chinois. Ils le feraient sur la base de la conviction que l'alliance ne serait que temporaire.

La Bible montre clairement qu'une superpuissance asiatique se lèvera bientôt, et elle nous dit que la guerre qui en résultera—grâce en partie à la participation de la machine de guerre japonaise—sera la plus dévastatrice que l’humanité n’ait jamais endurée.

La Bible montre clairement qu'une superpuissance asiatique se lèvera bientôt et elle nous dit que la guerre qui en résultera—grâce en partie à la participation de la machine de guerre japonaise—sera la plus dévastatrice que l'humanité n’ait jamais endurée.

Christ a décrit la prochaine Troisième Guerre mondiale, en disant : « Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé … » (Matthieu 24 : 21-22).

Tout comme M. Armstrong l'a fait dans le magazine la Pure Vérité, la Trompette rend compte des efforts japonais de remilitarisation, car chacun représente un petit pas de plus vers cette armée de 200 millions d'hommes. Chaque décision du Japon de normaliser son armée est un pas plus près vers ce conflit sans précédent. De nombreux passages de la Bible montrent que ce sera le conflit le plus sanglant et le plus destructeur de l'histoire. La marche du Japon vers la militarisation pointe vers un avenir sombre.

Mais il y a de bonnes nouvelles !

Dans Matthieu 24, le Christ dit que la guerre mondiale à la fin de cet âge sera si dévastatrice qu'elle pourrait tuer toute vie humaine. Mais alors Il ajoute un détail essentiel au verset 22 : « ces jours seront abrégés ».

La Troisième Guerre mondiale sera abrégée ! Avant que l'homme ne tire ses dernières armes pour s'anéantir totalement, Jésus-Christ va interrompre le conflit. Immédiatement après cette période de mort et de destruction sans précédent, le Christ établira une nouvelle ère de paix et de prospérité sans précédent. Il gouvernera la Terre en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Il inaugurera une époque de paix mondiale pour les peuples du Japon et de la Chine et partout ailleurs. En ce qui concerne cette future ère de l'harmonie mondiale, Ésaïe 2 : 4 dit que « Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, et l'on n'apprendra plus la guerre ».

Dieu promet de protéger tous les individus—qu'ils soient japonais, chinois, américains ou toute autre nationalité—qui se repentent et se tournent vers Lui. Et l'espoir va au-delà de la simple protection physique à court terme. Dieu a un plan magnifique qui implique d’ouvrir l’accès au salut éternel à chaque être humain ayant vécu. 

Tb Ad Fr Copy