190128 merkel%20macron gettyimages 1086045974

GETTY IMAGES

La vraie nouvelle ‘explosive’: La France et l’Allemagne s’unissent !

26/02/2019  •  de latrompette.fr
 

Les journalistes américains adorent signaler des nouvelles surprenantes qui font l’effet d’une bombe, par exemple sur une célébrité, sur un nouveau « remède miracle », ou sur le président Donald Trump. Mais la plus grande nouvelle qui aurait du faire l'effet d'une bombe a eut lieu le 22 janvier, et la plupart des journalistes n'ont même pas remarqué ce qui s'est passé !

La plus grande nouvelle surprenante de janvier fut le Traité d'Aix-la-Chapelle.

Le Times de Londres a rapporté que le traité du 22 janvier comprenait « des politiques communes pour la défense, l’économie et les affaires étrangères dans un pacte de ‘jumelage’ sans précédent, considéré comme un prototype pour l'avenir de l'Union européenne ».

Dans certains des aspects les plus importants du pouvoir national, la France s'est liée à l'Allemagne. Et les gens pensent que d'autres pays de l'UE devraient faire la même chose.

Le Times a écrit que le traité permet à l'Allemagne et à la France « de présenter un front diplomatique uni et d'agir conjointement dans les missions de maintien de la paix. ... Certains responsables considèrent ces expériences comme une boîte de Petri pour l'intégration de l'UE ».

C'est une nouvelle qui fait vraiment l’effet d’une bombe ! La deuxième plus puissante nation de l’Europe cède son pouvoir à la nation la plus puissante de l'Europe, et ce n'est peut-être qu'un début.

Le Traité d'Aix-la-Chapelle n'évite pas le sujet de la question de la coopération militaire. Après la signature du traité, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que ses dispositions construiront une « culture militaire commune » entre la France et l'Allemagne et « contribueront à la création d'une armée européenne ». Le président français Emmanuel Macron a déclaré : « Des puissances autoritaires émergent partout ... construisons une véritable armée européenne pour nous protéger et avoir une véritable politique étrangère. »

Le traité contient également une clause de défense mutuelle. Si la France ou l'Allemagne est attaquée, l'autre nation viendra à sa défense. L'alliance de l'OTAN, qui comprend les États-Unis, fournit déjà à ces deux nations une garantie de défense en cas d'attaque. Alors pourquoi font-elles un accord indépendant à ce sujet ? Le traité indique que ces deux pays regardent déjà au-delà de l'OTAN. Si l'Amérique se retire de l'OTAN ou si l'accord s'effondre autrement, l'Europe devra se protéger sans la puissance de feu américaine.

L'article de mon père en première page de la revue The Trumpet [La Trompette] de février 2019 est : « La France rejette l'Amérique—et donne le pouvoir à l'Allemagne !  » En novembre et décembre 2018, il a donné trois programmes de la Clef de David sur le sujet. La série a été déclenchée par les commentaires de Macron en novembre, quand il a appelé pour une véritable armée européenne, a loué un collaborateur nazi de la Seconde Guerre mondiale, et a publiquement reproché Donald Trump de ne pas être un vrai patriote. Dans le même temps, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a appelé à un « empire » européen et a exhorté l'Allemagne à prendre les devants. Merkel a rejoint le chœur et a appelé à une « vraie, véritable armée européenne ». Ensuite Macron s'est rendu à Berlin et a dit au parlement allemand, « la France aime l'Allemagne ».

La France aime l'Allemagne ! Comme c'est vrai. Deutsche Welle a écrit : « Jamais auparavant dans l'histoire française il n'y avait eu un gouvernement si obsédé à établir un partenariat avec l'Allemagne. » La France envisage de faire pression pour que l'Allemagne obtienne un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies, où se trouve le véritable pouvoir de l'ONU. Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité sont les cinq vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale : les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Russie et la Chine. Maintenant, la France veut que l'Allemagne, l'instigatrice de la Seconde Guerre mondiale (et de la Première Guerre mondiale), soit à bord. Combien avons-nous déjà oublié notre histoire !

Mon père a écrit dans la Trompette de février : « La France aime vraiment l'Allemagne—on peut le voir dans ces importantes entreprises communes ! » Cela était écrit avant que ce traité ait été annoncé.

Voici une autre déclaration clé du Times : « La France et l'Allemagne entendent également parler d'une seule voix à Bruxelles, en établissant des positions communes avant les sommets de l'Union européenne, afin de faire de ce bloc, une puissance plus décisive sur la scène mondiale. »

La France et l'Allemagne sont déjà les deux puissances les plus fortes de l'UE. Si elles résolvent d'avance leurs différends et unissent leurs forces à chaque débat avec d'autres pays de l'UE, elles domineront le reste du bloc encore plus qu'elles ne le font déjà. Les plus petits et les plus faibles États membres de l'UE ayant des opinions divergentes, en particulier ceux qui sont endettés envers l'Allemagne, seront confrontés à des pressions pour soutenir des choses comme une « véritable armée européenne » ou affronter des conséquences, peut-être aussi extrêmes que de se faire expulser du bloc européen.

« Le texte porte l'empreinte du désir de M. Macron d'utiliser le consensus franco-allemand pour rallier l'UE à s'affirmer davantage en tant que puissance mondiale » (ibid.). En réalité, il n'y aura pas de « ralliement » à ce sujet—le consensus franco-allemand imposera sa volonté aux autres membres !

« Certains craignent que l'union sans cesse plus étroite entre les deux économies les plus puissantes du bloc ne crée une force fatale capable d'écraser la dissidence sous ses roues.

« Le Traité d'Aix-la-Chapelle jette les bases d'un conseil de défense et de sécurité franco-allemand qui agirait comme un ‘comité directeur politique’. ... Berlin et Paris échangeront fréquemment des diplomates et des fonctionnaires. Les ministres d'un pays siégeront régulièrement aux réunions de cabinet de l'autre. Sur le plan militaire, le traité entérine l'ambition de créer une « culture commune et des déploiements communs » à l'étranger (ibid.).

C'est une vraie intégration ! C'est une véritable Union européenne. C'est un empire du vingt-et-unième siècle !

Ce reportage devrait être alarmant pour les étudiants en histoire. Au début des années 1900, les gens estimaient que le monde était trop moderne et sophistiqué pour que quelque chose comme la Première Guerre mondiale n'arrive. Dans les années 1930, les gens pensaient que le monde était trop moderne et trop sophistiqué pour quelque chose comme la Seconde Guerre mondiale. Maintenant encore, les gens se sentent trop modernes et trop sophistiqués pour s’inquiéter de quelque chose comme la Troisième Guerre mondiale.

Cela devrait avoir l’effet d’une véritable bombe pour les étudiants de la prophétie biblique. Elle fait partie de l'accomplissement d'une résurrection moderne du Saint Empire romain. Apocalypse 17 : 12 déclare que cet empire ressuscité se composera de dix rois, c'est-à-dire dix nations ou groupes de nations. Il sera unifié par la direction de l'église catholique, et Daniel 8 déclare qu'à sa tête il y aura un dirigeant allemand fort.

La France donne beaucoup de sa puissance à l'Allemagne. Bientôt d'autres nations d’influence catholique le feront aussi.

Ce prochain empire catholique européen suivra la tradition de Charlemagne. Charlemagne a uni l'Europe au plan politique et religieux, mais il l'a fait pendant plusieurs décennies au cours desquelles il a violé des accords, effectué des attaques soudaines, des expulsions, des prises d'otages, et imposa le catholicisme brutalement en massacrant des gens en masse. Le Times nota que le traité franco-allemand du 22 janvier rendait hommage à l'histoire de Charlemagne, puisque les deux nations choisirent Aix-la-Chapelle, un lieu « rempli de symbolisme » comme le lieu pour signer le traité. Aix-la-Chapelle était la capitale de Charlemagne. Politico a écrit :

Aix-la-Chapelle n'a pas été choisie comme lieu par hasard. La ville... était la capitale du roi franconien Charlemagne, parfois appelé le « père de l'Europe », dont l'empire s'étendait sur de grandes parties de ce qui allait devenir plus tard les six pays fondateurs de l'Union européenne, y compris la France et l'Allemagne.

Le traité a été signé dans la salle du couronnement de l'hôtel de ville historique d'Aix-la-Chapelle. Le site web touristique de la salle dit : « L'hôtel de ville représente le thème du pouvoir. » La salle faisait à l'origine partie du complexe du palais de Charlemagne. Elle est remplie de fresques et d'images du saint empereur romain, y compris un grand portrait et une statue en bronze grandeur nature le représentant tenant une épée dans une main et un orbe dans l'autre. La salle abrite également des copies de la couronne de Charlemagne et d'autres insignes de son couronnement. Les répliques ont été commandées par Kaiser Guillaume II—le dirigeant de l'Allemagne avant et pendant la Première Guerre mondiale.

L'Allemagne et la France prennent sérieusement l'unification européenne. Elles veulent une action politique, elles veulent siéger ensemble au Conseil de sécurité de l'ONU, et elles veulent une armée européenne—une vraie armée. Pouvez-vous commencer à voir comment cette alliance sera réduite à dix nations ? Huit autres nations ou groupes de nations donneront également leur pouvoir à l'Allemagne. Mais d'autres partiront ou seront expulsés. L'Europe aura son noyau de nations qui, comme Charlemagne, tiennent vraiment au pouvoir politique, au pouvoir économique, au pouvoir religieux, et à la puissance de feu.

Cela ne pourrait pas être plus évident ! L'Europe s'unit sous nos yeux !

L'histoire de Times coïncide remarquablement bien avec l'article de fond de la revue The Trumpet de février, qui est livrée dans les boîtes aux lettres maintenant. Mon père a écrit sur comment la France se détourne de ses alliés traditionnels, la Grande-Bretagne et les États-Unis, et va vers son ennemi traditionnel, l'Allemagne—la nation qui l'a envahie à maintes reprises, plus récemment en 1940 lors de la Seconde Guerre mondiale, un conflit qui a écrasé et dégradé la France et a tué un total de 60 millions de personnes.

L'attitude de la France envers les États-Unis et la Grande-Bretagne est aujourd'hui une réprimande ouverte. Cela va bientôt se transformer en une trahison ouverte. La France descend de Ruben, l'un des frères de Joseph qui l'a trahi en esclavage. (Lisez Les Anglo-Saxons selon la prophétie pour une explication détaillée des descendants modernes des 12 tribus d'Israël.) La Grande-Bretagne et l'Amérique descendent d'Éphraïm et de Manassé, les fils de Joseph. Dans ce temps de la fin, Ruben trahira encore son frère (Genèse 37), comme mon père l'a expliqué dans le programme de la Clef de David. Mon père disait dans le programme de la Clef de David du 7 décembre : « Je pense que le président Macron rampe devant l'Allemagne et dit, ‘Eh bien, nous serons votre serviteur. Nous ferons tout ce que nous devons faire pour faire partie de votre grande puissance.’ Ils ne semblent pas avoir la volonté de combattre comme Winston Churchill le fit pendant la Seconde Guerre mondiale. »

L'UE peut dire tout ce qu'elle veut sur l'égalité de gouvernance, mais quelqu'un va prendre la direction, et ce sera l'Allemagne. Mon père a écrit dans la revue The Trumpet de février, concernant un article de l'auteur James Pinkerton :

Pinkerton a écrit qu'il croyait que Macron voulait être Charlemagne. Je suis d'accord ! Macron reconnaît que l’Allemagne manque de leadership fort en ce moment. Il sait que l'Europe a besoin d'un homme fort. Et il pense qu’il peut faire le travail ! Il pense que s’il s’en prend à l’Amérique et qu’il courtise l’Allemagne—la puissance économique de l’Europe—il deviendra le nouveau Charlemagne. C’est pourquoi il est prêt à tant sacrifier pour être en meilleurs termes avec l’Allemagne. Cela ne le dérange pas que son pays fasse des sacrifices et s’incline devant l’Allemagne, s’il parvient à être ce dirigeant fort. …

Mais la Bible nous dit aussi que ce dirigeant fort qui viendra ne sera pas français ! … Cet homme fort commandera l'armée que Macron aide à construire en ce moment ! Mais ce sera un Allemand qui la mènera à la guerre.

Ce dirigeant ne sera pas Français ! Macron pourrait être prêt à signer ce traité avec Merkel maintenant parce qu'il voit que Merkel est faible et espère pouvoir en tirer profit. Mais bien que le leadership de l'Allemagne soit actuellement faible, cela est sur le point de changer ! Un dirigeant allemand sera bientôt sur la scène, et sous sa direction l'Europe s'unira rapidement.

Des événements dramatiques aux conséquences énormes se produisent, et se déroulent rapidement ! Herbert W. Armstrong a prophétisé cela pendant des années. Dans une émission du Monde à venir de 1980, il soulignait que cet Empire apparaîtrait soudainement :

Graduellement, et maintenant plus rapidement et de plus en plus vite, une nouvelle puissance se développe sous la surface. Une nouvelle puissance mondiale, que le public ne soupçonne point aujourd'hui, et que le monde ne voit pas encore, ne réalise pas, n’imagine pas, mais elle se développe en Europe exactement comme cela a été prophétisé. Un Empire romain ressuscité. ... Un pouvoir si puissant que nos peuples occidentaux en resteront étonnés par son éclat soudain. Oui, votre Bible dit que le monde sera surpris.

Gardez un œil sur ce partenariat entre la France et l'Allemagne. La prophétie s'accomplit à un rythme étonnant, et nous devons suivre l'exhortation du Christ dans Matthieu 26 : 41 de veiller et prier. Le monde sera surpris quand cet empire apparaîtra soudainement—mais nous ne devons pas l'être.

Si vous ne l'avez pas déjà fait, je vous encourage à lire l'article de mon père dans la revue The Trumpet de février, « La France rejette l'Amérique—et donne le pouvoir à l'Allemagne !  » 

Usbp Fr