Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Gettyimages 876566660%20copy

ODD ANDERSEN/AFP/GETTY IMAGES

Les pourparlers de la coalition allemande s’effondrent

Le rocher de stabilité de l'Europe est maintenant en état d’agitation sans précédent. Quelle est la prochaine étape ?

Les négociations pour former un nouveau gouvernement allemand se sont effondrées hier après que le Parti libéral-démocrate (FDP) a annoncé qu'il se retirait des discussions. « Les quatre partenaires de discussion n'ont pas de vision commune pour la modernisation du pays ou une base commune de la confiance », a déclaré le chef du parti, Christian Lindner. « Il vaut mieux ne pas gouverner que de gouverner mal ».

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que l'effondrement des négociations a marqué un « jour presque historique ».

Elle a raison. L'Allemagne est généralement un phare de gouvernement stable. Politico a écrit que « la nouvelle de l'échec des pourparlers est vouée à déconcerter beaucoup dans une culture politique qui récompense la stabilité ». L'Allemagne atteint un territoire inexploré. Quel que soit le résultat des pourparlers effondrés, l'Allemagne semble presque certaine de se trouver dans une situation jamais vue dans son histoire. Il est « clair que le pays devra, pour la première fois, vivre avec un gouvernement de gestion pour longtemps », a déclaré Jürgen Trittin du parti des Verts. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung l'a appelé « la crise la plus difficile [de Mme Merkel] durant ses 12 années au pouvoir. »

Personne ne croyait que ces négociations seraient faciles. Si elles avaient réussi, cela aurait été le premier gouvernement de coalition allemand de l'après-guerre impliquant quatre partis politiques : l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel ; son parti sœur l'Union chrétienne-sociale (CSU) ; le Parti libéral-démocrate pro-entreprises (FDP) ; et le Parti vert écologiste. Aucun de ces partis n’avait d’incitation pour le compromis. Le FDP avait déjà été dans une coalition avec Mme Merkel, et a été récompensé pour ses compromis en étant anéanti dans la boîte électorale lors des élections fédérales de 2013. Cette fois, le FDP a évidemment décidé de torpiller le tout plutôt que de risquer de répéter l'histoire.

Maintenant que la coalition jamaïcaine a été coulée, quelle est la prochaine étape pour l'Allemagne ? Mme Merkel doit maintenant choisir entre un certain nombre de mauvaises possibilités :

Nouvelles élections

Mme Merkel pourrait demander de nouvelles élections, qui auraient lieu dans un peu plus de deux mois. L'inconvénient de convoquer de nouvelles élections est que Merkel pourrait facilement se retrouver dans la même situation qu'elle est maintenant—ou pire. S'il y avait d'autres élections, il est probable que le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) obtiendrait plus de sièges—ce qui comprimerait encore plus les partis principaux et rendrait encore plus difficile la constitution d'une majorité. Dans ce scénario, l'Allemagne pourrait facilement entrer en Mars ou Avril 2018 toujours sans gouvernement.

Un gouvernement minoritaire

Angela Merkel pourrait tenter de gouverner sans coalition majoritaire. Seule, ou avec l'aide des Verts, Mme Merkel pourrait essayer de persuader le Parlement de soutenir la législation au cas par cas. De tels gouvernements, cependant, sont souvent de courte durée et sont une recette pour l'instabilité. C'est la raison pour laquelle il n'y a jamais eu de gouvernement minoritaire au niveau fédéral dans l'histoire de l'Allemagne. « De tels gouvernements sont étrangers à la fois aux manières stables et à long terme de l'État allemand, et au style de leadership de Mme Merkel », a écrit The Economist. « Combien de temps cela pourrait même durer dans les circonstances actuelles n'est pas clair ».

Coalition avec le Parti social-démocrate

La CDU aurait une majorité confortable si elle pouvait s'allier avec le Parti social-démocrate de centre-gauche (SDP). C'était la coalition en place avant les élections. Cependant, le SDP a connu sa pire performance depuis la Seconde Guerre mondiale lors de cette élection et refuse désormais de travailler avec Mme Merkel. Certains espèrent pouvoir être persuadés de changer d'avis. Et la prochaine option pourrait les aider à faire cela.

Angela Merkel pourrait se retirer

La position de Mme Merkel est maintenant plus incertaine que jamais. « Aujourd'hui est un jour de destinée pour Mme Merkel », écrit le journal allemand Bild dimanche, avant l'effondrement des pourparlers. « Si elle ne parvient pas à former une coalition, alors sa chancellerie est en danger ».

The Guardian prévoit que : « Alors que le débat en Allemagne au cours des dernières semaines a principalement porté sur les différences de politique entre les parties, il est probable que le débat va bientôt viser la chancelière, et la question de savoir si elle détient encore suffisamment de pouvoir pour maintenir un gouvernement fort ». Près des deux tiers des Allemands ont dit qu'ils croyaient qu'un effondrement des négociations de coalition signifierait que Mme Merkel devrait se retirer, selon un sondage publié par Welt online.

Si Mme Merkel quitte, un nouveau dirigeant de la CDU pourrait tenter de former une coalition, ou diriger le parti dans de nouvelles élections.

Il n'y a pas d'options rapides ou faciles. The Economist l'a bien résumé :

Le prochain gouvernement allemand prendra des mois de plus pour émerger et sera nettement fragile par rapport à ses prédécesseurs. La fin de l'ère Merkel a sûrement commencé, mais personne ne peut deviner si elle durera des semaines, des mois ou un court nombre d'années.

Politico souligne les enjeux élevés de ce genre d'instabilité :

L'échec signifie que l'Allemagne a peu de chances d'avoir un gouvernement stable pendant des mois, ce qui entrave la capacité de Berlin à prendre des décisions stratégiques urgentes sur tout, de la politique étrangère à la réforme de la zone euro. Avec l'Europe faisant face à une série de défis sérieux, y compris des litiges sur l'état de droit en Pologne et en Hongrie, ainsi que le Brexit, l'instabilité politique dans le plus grand pays de l'UE pourrait à peine arriver à un pire moment.

La Trompette a surveillé de près ces élections et ces négociations—les mettant même sur la couverture de notre dernière édition imprimée. Nous avons passé beaucoup de temps à montrer à quel point la coalition potentielle était fragile, et qu'elle pourrait même échouer.

Pourquoi ? Comme je l'ai écrit dans mon article dans la dernière Trompette :

Plus ce vide de leadership se détériora, plus les Allemands exigeront qu'il soit rempli par quelqu'un capable d'arrêter le chaos dans la politique allemande et en Europe. Le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, a souvent averti que la faiblesse du leadership allemand ouvrirait la voie à un leader fort pour s’élever dans la politique européenne. Dans un programme de la Clef de David en 2009, il a déclaré que ce chef pourrait « peut-être tirer parti d'une coalition faible ».

C'est certainement la situation en Allemagne en ce moment. Mais pourquoi ferait-il une telle déclaration ? Parce que la prophétie biblique prédit l’ascension d’un leader fort en Europe—et même comment ce chef fort émergera.

Cet article passe en revue ces prophéties en détail. Résumant ces prophéties, M. Flurry a écrit dans un article de la Trompette en 2002 que ce chef fort « n'obtient pas le pouvoir de façon honorable—en étant élu au pouvoir. Il l’obtient de façon déshonorable ! Il travaillera dans les coulisses et obtiendra le pouvoir par des flatteries—pas des votes ! »

« Des négociations de coalition complexes ou un gouvernement de coalition inefficace fournissent l'occasion parfaite de réaliser ces prophéties », écrivais-je dans mon article. « Si l'Allemagne reste politiquement paralysée alors que les troubles se multiplient chez elle et que l'Europe brûle, il est facile de prévoir que les Allemands réclament un chef fort. C'est là que la paralysie politique de l'Allemagne et les crises européennes nous mènent.

Voilà la destination que l'Allemagne a prise avec ce grand bond la nuit dernière. Pour en savoir plus sur ce que dit la Bible à propos du futur leader fort à venir de l'Allemagne, lisez cet article « Recherché : un leader pour l'Europe ! » 

Lead Ad Fr