180504 germany gettyimages 938611248
La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen avec des troupes allemandes

JOHN MACDOUGALL/AFP/Getty Images

Pas de fin en vue pour le nouveau budget militaire de l'Allemagne

03/07/2018  •  de latrompette.fr
L'Allemagne se prépare à une augmentation militaire massive.
 

L'armée allemande veut plus d'argent. Combien d'argent recevra-t-elle exactement est un sujet qui sème la discorde dans le nouveau gouvernement.

Le président des États-Unis Donald Trump continue d’exiger que l'Allemagne dépense 2 pour cent de son produit intérieur brut pour son armée. En faisant ainsi, les dépenses militaires allemandes seraient parallèles aux $69 milliards (dollars américains) de la Russie.

En 2017, l'Allemagne a augmenté son budget militaire de 3,5 pour cent à $44,3 milliards. Elle s'est engagée à augmenter le budget de la défense d'environ $6,5 milliards au cours des quatre prochaines années. Mais à la lumière « d'exigences exceptionnelles et du besoin de modernisation », le ministère de la Défense décrit les $6,5 milliards supplémentaires comme « insuffisants ».

Le journal allemand Bild a rapporté le 29 avril que la ministre de la Défense Ursula von der Leyen essaie d’obtenir plus d'argent du gouvernement fédéral. En 2019, elle dit, que le budget militaire devrait être augmenté de $3,5 milliards; en 2020, de $4,7 milliards; et en 2021, d'encore $5,9 milliards. Ces augmentations élèveraient le budget de la défense allemande de $14 milliards, ce qui amènerait à une hausse de presque $70 milliards.

« Il s'agit de la capacité future de nos forces armées et de la capacité de l'Allemagne à soutenir nos alliés », a déclaré von der Leyen.

Une révélation récente devrait rendre la demande de von der Leyen encore une plus urgente. Der Spiegel a rapporté que seulement quatre sur 128 avions Eurofighter allemands sont actuellement prêts pour le combat. Mais les inquiétudes étaient déjà élevées plus tôt cette année. Le Telegraph britannique a rapporté :

Mais un organisme parlementaire de surveillance a averti en février que les manques d'équipement mettaient « en question » la capacité de l'Allemagne de répondre à ses engagements à l’OTAN. Seulement 95 des 244 principaux chars de combat Léopard de l'armée allemande étaient opérationnels à l'époque à cause des problèmes d'entretien. Aucun des six sous-marins de la Marine allemande n'était opérationnel à la fin de l'année dernière, et seulement 9 des 15 frégates prévues étaient en service. À plusieurs reprises l'an dernier, aucun des 14 avions de transport A400M de la Luftwaffe n'était en état de navigation, et des avions de remplacement ont du être affrété pour ramener les troupes en service à la maison.

Si elle ne parvient pas à ses fins, von der Leyen menace de mettre fin à des contrats d'armements communs avec la France et la Norvège. L'Allemagne construit actuellement des sous-marins pour la Norvège, tandis que la Norvège fournit des missiles anti-navires. L'industrie de l'armement allemande travaille aussi sur six avions Hercule C130 pour un escadron de transport militaire commun avec la France. Si von der Leyen se retire, l'industrie allemande de l'armement souffrira et la chancelière Angela Merkel devra s'occuper des retombées diplomatiques.

Von der Leyen a déjà révélé comment elle veut dépenser l'argent supplémentaire. Les premiers € 450 millions ($533 millions [dollars américains]) ont été divisés en 18 paquets, chacun de la valeur d'environ € 25 millions. Bild a publié quelques-uns des achats planifiés :

• Un hélicoptère de sauvetage, LUH SAR

• Un système de drone, HERON TP

• Des postes de commandement

• Six avions de transport Hercule (de type C130-J)

• 18 lance-roquette (MARS II)

• Technologie de télécommunication pour les frégates

• Un système radar AESA

• Un simulateur pour les transporteurs de troupes blindés

• 32 unités de tracteur pour le transport de systèmes d'armes et de gilets protecteurs.

Des milliards de plus pour de nouveaux chars, des avions et des navires

Comme German-Foreign-Policy.com l’a souligné, le budget militaire ne sera probablement pas suffisant pour couvrir les projets d’armement coûteux en discussion. Parmi ceux-ci se trouvent les principaux chars de combat franco-allemand, les navires de combat polyvalents et les nouveaux avions de chasse. Les coûts du développement des nouveaux jets à eux seuls sont estimés à $94,8 milliards.

Alors que son stock de char de combat Léopard devrait augmenter de 230 à 328, de nouveaux tanks sont déjà en cours de conception. En collaboration avec la France, l'Allemagne planifie de construire un nouveau char de combat, appelé actuellement Main Ground Combat System (MGCS). Le MGCS est conçu pour contrer le super tank T-14 Armata récemment produit par la Russie.

Un autre projet qui représentera des milliards dans le futur budget militaire de l'Allemagne est la production de ses propres avions de chasse. Au lieu d'acheter le F-35 fabriqué aux États-Unis, l'Union Européenne cherche à produire le sien, afin de gagner une plus grande indépendance. En collaboration avec la France, l'Allemagne projette de développer un avion de chasse capable de rivaliser avec l'équivalent américain. Les deux pays travaillent également sur un Futur Système de Combat d'Air (FCAS). Le nouveau système équipera les jets avec la capacité d'opérer avec d'autres avions de chasse, des armes de guidage, des drones et des essaims de drones.

Geman-Foreign-Policy.com a aussi souligné que l'industrie de l'armement allemande se prépare à faire face à la force navale de la Russie. La frégate F125 nouvellement construite n'est même pas encore déployée, mais l'Allemagne considère déjà une autre acquisition. Alors que le F125 est le plus utile dans les missions contre les pirates et les contrebandiers, Berlin fait pression maintenant de développer une force navale prête à s'engager dans la guerre régulière. Par conséquent, Berlin projette de construire le MKS 180.

Ces supers navires de guerre de 200 mètres de long, ont un déplacement d'eau de 5,000 tonnes et seront capables de transporter 180 personnes. Ils surpasseront leurs prédécesseurs dans diverses capacités. Die Welt a rapporté que le navire de guerre sera en mesure de parer les attaques sous-marines, en surface et aériennes. Le navire de $4,7 milliards est prévu être lancé d'ici la fin de 2026.

Le MKS 180 rejoindra les cinq corvettes actuellement en cours de construction et sera lancé en 2022. Selon German-Foreign-Policy.com, les corvettes sont « plus petites et plus maniables que les frégates et idéalement adaptées aux opérations dans des mers côtières et intérieures—comme la Mer Baltique où les navires de guerre de différents pays de l'OTAN se positionnent systématiquement contre la Russie. »

Indépendance des États-Unis

L'Allemagne conduit l'Europe à devenir une superpuissance militaire indépendante. C'est l'objectif de longue date de l'Allemagne. L'un des premiers ministres de la défense de la nation, Franz Josef Strauss, écrivit dans son livre de 1965 Le Grand Dessein :

Les pays européens de l'OTAN sont en droit de lire dans le texte du Traité Atlantique, l'obligation de rechercher des voies et des moyens dans l'avenir pour rendre leur défense possible à l'intérieur même de l'Europe, tout comme l'Amérique est capable de se défendre. Une Europe inadaptée et insuffisamment armée, n'est d’aucune utilité pour l’Amérique.

Strauss s'opposait à la structure de l'OTAN en tant « qu'une alliance protectrice américaine pour les pays européens libres » et voulait plutôt à la place qu’elle soit transformée en « une Alliance américano-européenne entre égaux » (ibid).

À cette époque, les vues de Strauss étaient considérées comme radicales, alors qu'il les a faites seulement des décennies après la Seconde Guerre mondiale. L'Amérique et ses alliés se souvenaient encore des atrocités commises par l'armée allemande.

L'Allemagne, isolément, avait été une force sur laquelle compter. Imaginez ce qui pourrait arriver si toutes les forces armées européennes se rassemblaient, fournissant chacune sa propre force spécialisée.

L'Europe est sous pression pour s'unir en une superpuissance militaire face à l'agression russe. En même temps, l'Europe fait de grands progrès vers l'indépendance dans sa production d'équipements militaires et dans des opérations militaires de premier plan.

L'histoire prévient une époque comme aujourd'hui

Il y eu une époque dans l'histoire récente où l'Allemagne s'est soudainement remilitarisée et a choqué le monde. Comme aujourd'hui, son armée souffrait de graves « dysfonctionnements ». Quelques-uns sonnèrent l'alarme, mais l'avertissement fut ignoré. Il en a résulté la Première Guerre mondiale.

En quelques années, après leur défaite de la Première Guerre mondiale les militaires étaient prêts pour un autre round. Adolf Hitler transforma son armée fortement restreinte et estropiée en une armée qui effraya le monde entier. Cette armée fut aussi vaincue.

Mais la prophétie de la Bible nous avertit que nous sommes sur le point de voir une armée de plus en plus effrayante se lever à nouveau en Europe. Seulement cette fois, l'Allemagne dirigera l'Europe, et ne cherchera pas à la conquérir. Son objectif renouvelé sera la domination mondiale complète.

Pendant des décennies, feu Herbert W. Armstrong, éducateur et fondateur du magazine The Plain Truth, (La Pure Vérité) hardiment mettait en garde contre la remilitarisation allemande. Comme dans la période qui précéda la Seconde Guerre mondiale, beaucoup se moquaient de ses prédictions. Mais il a eu finalement raison. Comment pouvait-il le savoir ? Ses prédictions étaient fondées sur la prophétie de la Bible. Nous détaillons ses prophéties bibliques et leurs accomplissements dans notre brochure Il avait raison , qui est gratuite sur demande.

Dans l'article “L’urgente et dangereuse décision militaire de l’Allemagne ,” d'avril 2014, le rédacteur en chef de la Trompette Gerald Flurry, mettait en évidence certaines prédictions de M. Armstrong :

En 1957, quand l’Allemagne était un tas de décombres, M. Armstrong disait : « L’Allemagne va s’élever de nouveau avec une grande puissance ». Il disait la même chose en 1970. En 1980, M. Armstrong écrivit : « J'ai prédit publiquement depuis février 1934 cette renaissance de l'Empire romain. Maintenant, cela peut arriver subitement et rapidement. » C’est justement ce qui se passe, aujourd’hui. En 1983, il disait : « La Bible prophétise ces États-Unis d’Europe à venir, une nouvelle superpuissance unie, peut-être plus puissante que l'Union soviétique ou les États-Unis. » Il poursuivait, disant : nous n'avons pas conscience de la minutie allemande, et du fait qu'ils accompliront, durant la Troisième Guerre mondiale, ce qu’ils ont commencé au cours de la Première et la Seconde Guerre mondiales.

Notez soigneusement de quoi M. Armstrong nous a mis en garde. Il a averti que l'Allemagne se lèverait à nouveau en puissance, même si les forces Alliées assuraient de ne jamais permettre que cela arrive encore. Il a en outre averti que l'Allemagne s'allierait tant militairement que politiquement avec ses voisins européens. Il a également prédit que cette superpuissance montante serait capable de rivaliser militairement avec la Russie et les États-Unis. Aujourd'hui, nous voyons ces prophéties se réaliser.

M. Armstrong basait ces prédictions sur les prophéties trouvées dans les passages comme Apocalypse 13 et 17 et ailleurs dans la Bible. Ces prophéties décrivent un groupe, militairement puissant, composé de nations européennes dans ce temps de la fin. 

Ger Fr