Bomb

iStock.com/Tero Vesalainen

Que se passera-t-il si un réfugié déclenche une bombe en Allemagne ?

25/09/2018  •  de latrompette.fr
Un attentat à la bombe biologique échoué par Sief Allah H. pose la question suivante : Que se passera-t-il si un autre migrant réussit ?
 

Les enquêteurs allemands ont confirmé que c'était un réfugié qui avait prévu en juin de faire exploser une arme biologique en Allemagne. L’homme tunisien de 29 ans a été déjoué, mais il n’est pas le seul à avoir comploté dans les coulisses. Des milliers de personnes en Europe sont également considérées comme une menace potentielle.

« Il y a eu des préparatifs très concrets pour un tel acte en utilisant, si vous voulez, une bombe biologique », a déclaré Holger Münch, président du Bureau fédéral de police criminelle de l’Allemagne, le BKA. « C'est une première en Allemagne. »

L’homme, identifié par la police sous le nom de Sief Allah H., suivait des instructions sur l’Internet pour fabriquer une arme biologique à partir de la toxine ricin. Il avait déjà commencé à fabriquer la toxine, et d'autres pièces nécessaires à la fabrication d'une bombe avaient été trouvées dans son appartement.

Le Tunisien a comploté son attaque pendant des mois. Son plan n’a été contrecarré que lorsque les partenaires de la sécurité étrangère ont alarmé les services secrets allemands des achats potentiellement dangereux de Sief Allah H.

Le suspect était motivé par l'État islamique. Sa cible : les « infidèles ».

Sief Allah H. a failli déclencher la bombe terroriste en Allemagne. Combien d’autres complotent des attaques similaires ?

En Allemagne, environ 770 personnes sont actuellement classées parmi les menaces potentielles.

Les combattants du Jihad terrorisent pour diviser, provoquer la peur et le chaos. Ils ont déjà frappé en Europe avec des bombes, des fusils et des camions. Mais les citoyens et les dirigeants européens vont riposter. En réponse aux attentats du 13 novembre, 2015, à Paris, le rédacteur exécutif de la Trompette, Stephen Flurry, a écrit : « Le bain de sang parisien réveille un géant endormi en Europe », expliquant ce changement en cour en Europe. Il a écrit:

L’attaque de la semaine dernière à Paris a été la pire des violences que la ville ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour beaucoup, Paris est l’exemple parfait de la civilisation, mais les attaques coordonnées de vendredi ont été parmi les plus barbares de l’histoire du monde. Maintenant que la réalité de ce qui vient de se produire est en train de s’effondrer, la grande question qui se pose dans le monde entier est de savoir comment l’Europe réagira-t-elle ?

La réponse courte est, beaucoup plus fortement que par le passé.

Le président français François Hollande a qualifié l'attaque de Paris d'un acte de guerre. « Face à la guerre, le pays doit prendre les décisions appropriées », a-t-il déclaré. La France « sera impitoyable envers les barbares du groupe de l'État islamique » et « agira par tous les moyens, partout, à l'intérieur ou à l'extérieur du pays », a déclaré Hollande.

48 heures après les attentats, la France a envoyé 10 avions de combat pour faire sauter la ville de Raqqa, en Syrie, tenue par l'État islamique, avec 20 bombes. Ce fut la plus grande campagne de la France contre l’État islamique jusqu’à présent.

Comparez cela avec la non-réponse de l’Espagne à l’attaque terroriste contre Madrid en 2004. Après cela, l’Espagne a capitulé devant les djihadistes ! Cette fois-ci, la France semble être prête à se venger.

C'était en 2015. Combien plus violemment l'Europe réagira-t-elle aujourd'hui ? L'article a continué :

L'Allemagne aussi se prépare possiblement pour l'action. « Faut-il maintenant partir en guerre ? », a demandé le journal allemand le plus populaire, Bild. Le journal a spéculé que la France pourrait invoquer la clause de défense mutuelle de l’OTAN et a cité plusieurs hommes politiques allemands affirmant que l’Allemagne était prête à recourir à la force militaire.

Le massacre de Paris a réveillé un géant endormi.

Les récents crimes commis par des migrants en Allemagne étaient en première page des journaux. Des milliers de personnes ont défilé à Chemnitz après un décès qui aurait été perpétré par un migrant. Les forces de police de Chemnitz se sont trouvées incapables ou peu désireuses de contrôler les manifestants violents. Des images ressemblant à une guerre civile ont circulé dans le monde. À quel point la réaction de l’Allemagne serait-elle plus violente si un immigrant réussissait une attaque terroriste ?

Il y a un désir croissant pour le changement au sein du gouvernement allemand—pas seulement un changement dans la politique du gouvernement au sujet des migrants, mais un changement de style de leadership. En période d'incertitude, il y a un appétit croissant pour un dirigeant fort.

Une attaque majeure en Allemagne accélérerait cela cent fois plus. Au début de l’année dernière, à la suite d’un attentat terroriste majeur en Allemagne, le directeur de la rédaction du Trumpet.com, Brad Macdonald, a écrit :

À la suite de l’attaque de Berlin (ainsi que des autres), la réaction de l’administration Merkel et de l’élite allemande était alarmante. Alors qu’ils étaient certainement dégrisés par l'attaque et ont fait preuve de compassion pour les victimes, Mme Merkel et ses collègues ont été extrêmement apathiques à propos des causes plus larges de l'attaque.

Merkel ou son gouvernement n'ont pas réagi de manière dramatique et énergique. Aucun changement significatif de direction. Aucune reconnaissance que ses politiques de migration sont imparfaites et ont clairement mis l'Allemagne en danger. Il y avait beaucoup de platitudes, mais pas de décisions majeures ; beaucoup de promesses, mais aucune action notable.

De nombreux Occidentaux, en particulier des intellectuels, allèguent que cette réponse « rationnelle », sans émotion, témoigne de la transformation de l’Allemagne après la guerre. C'est ainsi qu'une nation sophistiquée et avancée est censée réagir dans cette situation.

Cependant, des millions d’Allemands ne verront pas la réponse de Merkel de cette façon. Dans une telle crise, il est très humain de chercher à se venger et de se mettre en mode de préservation de soi. …

Ces Allemands frustrés ne veulent pas persécuter les migrants, les battre, les emprisonner ou les tuer. Ce ne sont pas des nazis qui cherchent à commettre un génocide contre les musulmans allemands. La plupart sont des personnes régulières, réfléchies et rationnelles, dont beaucoup ont une grande sympathie pour les migrants. Mais ils sont, à juste titre, préoccupés et alarmés par l’impact que des millions de migrants ont sur l’Allemagne—sur ses institutions, ses infrastructures, son économie, sa culture et ses habitants. Ils sont effrayés par la perspective d'autres attaques terroristes. Et ils craignent que le gouvernement de Merkel refuse d’accorder une attention sérieuse à leurs craintes et à leurs inquiétudes.

L’incapacité de Merkel à réagir plus énergiquement à l’attaque de Berlin, son incapacité à reconnaître l’ampleur du problème et le rôle que sa politique a joué dans la création ce cette attaque, et son incapacité à prendre au sérieux les préoccupations du public allemand sont profondément alarmantes. En ne parvenant pas à résoudre ces problèmes, Angela Merkel transforme le peuple allemand en une bombe à retardement !

Plus le peuple allemand deviendra désabusé, frustré et en colère, plus il sera vulnérable à la politique radicale et aux dirigeants radicaux avec des solutions radicales.

La prophétie biblique dit que nous pouvons nous attendre à ce scénario. Le livre de Daniel est écrit spécifiquement pour le « temps de la fin » (Daniel 8 : 17 ; 12 : 4, 9). Passage après passage décrit un dirigeant puissant qui secouera le monde. Il sera le « roi du Nord [du Septentrion] » (Daniel 11 : 40), régnant sur une puissance européenne unifiée. Il sera probablement le dirigeant de l'Allemagne, qui contrôle le reste de l'Union européenne.

Quel genre d'homme est ce nouveau dirigeant ? La Bible dit que « le roi fera ce qu’il voudra ; il se glorifiera au-dessus de tous les dieux » (verset 36). Il sera un « roi impudent » (Daniel 8 : 23). Il est autoritaire, agressif et ambitieux. C'est un dirigeant fort !

Ce dirigeant sera « artificieux » (même verset) comprenant les énigmes—ou, comme le dit le commentaire de Clarke, il sera « instruit et habile dans tout ce qui concerne le gouvernement et ses intrigues ». Il est très différent du dirigeant allemand actuel.

Angela Merkel a été l'un des chanceliers allemands d'après-guerre les plus populaires et couronnés de succès. Pour 11 ans, elle était exactement le dirigeant que les Allemands ont voulu. Mais maintenant, les Allemands veulent—et ont besoin—d'un dirigeant doté d'une personnalité différente et des politiques différentes. Ils ont besoin de quelqu'un qui dit la vérité et qui est prêt à affronter les problèmes. …

Surveillez cet homme qui se lèvera bientôt. 

Fr Kos