180213 angela%20merkel gettyimages 915345280

TOBIAS SCHWARZ / AFP / GETTY IMAGES

Tout le monde déteste la nouvelle entente de coalition de l’Allemagne

23/02/2018  •  de latrompette.fr
La chancelière allemande Angela Merkel, chef de l'Union chrétienne-démocrate conservatrice, tient une conférence de presse à Berlin après que les conservateurs et les sociaux-démocrates ont conclu un accord sur une nouvelle coalition.
 

La chancelière allemande Angela Merkel visait un accord de coalition qui rendrait tout le monde heureux. Au lieu de cela, mercredi dernier, elle a réalisé quelque chose qui semble tout aussi impossible : Elle a dévoilé un accord qui met tout le monde en colère.

Les sociaux-démocrates sont tellement en colère qu’ils ont déjà expulsé leur chef de parti.

Martin Shulz savait que l'accord de coalition serait impopulaire, il a donc décidé de démissionner de son poste de chef de parti pour tenter d’empêcher son impopularité personnelle de le faire dérailler. En tant que prix de consolation, il deviendrait ministre des Affaires étrangères de l’Allemagne. Mais sa démission n’a pas réussi à calmer la colère de son parti, et vendredi, il a été obligé d'abandonner le prix de consolation aussi.

Cette colère met en péril l’entière entente de la coalition. Le Parti social-démocrate (spd) doit voter à ce sujet, et personne ne peut deviner dans quelle direction cela ira.

L’Union chrétienne-démocrate d’Angela Merkel (cdu) est aussi en colère. Il a remporté les élections et il est le plus grand parti dans la coalition. Pourtant, d'une façon ou d'une autre, il ne détient aucun des principaux postes ministériels. Le spd a obtenu le ministère des Finances et des Affaires étrangères—les deux postes les plus prestigieux du cabinet (après la chancelière, bien sûr). Le troisième grand poste—le ministère de l'Intérieur—est allé à l’Union chrétienne-sociale (csu).

« Beaucoup de démocrates-chrétiens sont livides, se sentant trahis par leur propre chancelière », écrit Andreas Kluth, rédacteur en chef de Handelsblatt. « Ils vont maintenant chercher sérieusement—bien que discrètement—un successeur dans leurs propres rangs pour succéder à Mme Merkel en tant que chef du parti et chancelier. Elle sera chanceuse si elle survit politiquement pour la durée complète du mandat. »

Spiegel Online a également noté l'atmosphère violente, écrivant que « Merkel a vendu l’argent de la famille pour rester au pouvoir et à plonger son ancien parti catatonique, l’Union chrétienne-démocrate (cdu), dans une fureur potentiellement révolutionnaire. »

« La colère cette fois-ci ne se limite pas aux voix individuelles, comme cela a traditionnellement été le cas lorsqu'il s’agit de critiquer Merkel », écrit Spiegel Online. « Sa capacité à constamment garder un couvercle étanche sur de possibles soulèvements au sein d’un parti est depuis longtemps une caractéristique de son mandat, mais ce couvercle semble s’être entrouvert. »

La chancelière Merkel a été contrainte de défendre l’accord de coalition à la télévision dimanche. Cela n'a pas aidé beaucoup. Handelsblatt a écrit dans son article du matin que « la brève apparition d’Angela Merkel n’a pas eu l’effet qu’elle voulait : La bombe qu’elle espérait désamorcer continue de faire tic-tac ». Et ainsi, cela s’est poursuivi, « le rideau tombe lentement sur la carrière politique de la chancelière ».

D’autres encore sont en colère. Ils n’appartiennent à aucun parti politique. Ils sont inquiets pour la sécurité de leurs familles et de leurs emplois après l’expérience sans précédent de Merkel avec la migration de masse. Pour certains, cette peur est si grande qu’elle entraine la vente d’armes à feu en Allemagne à des niveaux record.

Ces personnes se détournent contre les partis politiques traditionnels et se tournent vers des partis comme l’Alternative für Deutschland (AfD). Tous ceux qui sont en colère contre Merkel ne voteront pas AfD. Certains sont rebutés par ses politiciens les plus extrêmes. D’autres pensent qu’ils ont une meilleure chance d’arrêter la migration de masse en s’en tenant à la cdu ou à son parti sœur, la csu. Mais beaucoup adoptent ce qui était autrefois une position politique impensable.

Si la coalition est approuvée, l’AfD deviendra le principal parti d’opposition au Bundestag—ce qui lui donnera plus de temps de parole, plus de comités et plus de visibilité pour le grand public. Des sondages récents ont placé l’AfD à seulement 2 pour cent derrière le spd. Il est à un cheveu de devenir le deuxième parti politique le plus populaire d’Allemagne.

L’accord de coalition—ce compromis impopulaire entre les partis traditionnels—est un cadeau à l’AfD. « L’AfD n'aurait pas pu demander une cible plus facile que cette ‘grande coalition’ », a écrit Kluth.

Pour cette raison, Kluth et beaucoup d’autres croient que ce serait mieux pour l’Allemagne, à long terme, si les membres du spd torpillaient l’entente de coalition. Cette coalition n’est pas la solution à la crise électorale en Allemagne. Au lieu de cela, c’est encore une autre dose de tous les problèmes qui ont causé la crise en premier lieu.

Au cours des prochaines semaines, nous verrons si l’Allemagne va obtenir un gouvernement que personne n’aime ou si elle va continuer de trébucher sans un gouvernement.

Quoi qu’il en soit, la scène reste parfaitement adaptée au changement radical de la politique allemande que la Trompette a mis en garde depuis des années.

La Bible avertit qu’un « roi impudent » se lèvera en Europe. La colère qui se développe en Allemagne conduira à la montée de ce roi féroce.

Daniel 11 : 21 déclare que ce dirigeant fort viendra au pouvoir « par des flatteries ». Le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, écrit que la façon dont ce verset est rédigé signifie qu’il va probablement s’introduire « pas par votes, mais par un gouvernement de coalition quelconque » (Un dirigeant allemand fort est imminent ). « Nous devons surveiller attentivement l’Allemagne et l’Europe », ajoute-t-il.

Ces prophéties confirment que quelque chose de dangereux et de révolutionnaire se prépare en Allemagne. Ce roi « féroce » pourrait arriver presque n'importe quel jour. Alors continuez à surveiller l’Allemagne.

Et comme vous le faites, vous avez besoin d’un aperçu de ces prophéties et des preuves solides qu’elles s’appliquent à l’Europe moderne. Notre article « La montée d’un homme fort allemand » vous guidera à travers ces prophéties. Cela vous indiquera même où Jésus-Christ Lui-même a dit que ces Écritures s’appliquent à nos jours modernes. Et cela vous montrera l’espoir inspirant dont parlent les Écritures : ce qui vient après ce roi féroce. 

Lead Ad Fr