Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

50459058687 da2f6dc8af b

Robert-Koch-Institut_Tafel by Frank.E. is licensed under CC BY-ND 2.0

80 pour cent des décès officiels de la COVID sont morts d'autres causes, selon un expert allemand

Le scientifique médical Bertram Häussler a expliqué au journal allemand Die Welt qu'une grande partie des décès dus au COVID signalés par l'Institut Robert Koch ( Robert Koch Institute —RKI) pour le contrôle et la prévention des maladies, financé par le gouvernement, n’étaient pas dus au COVID. Les chiffres qui ont effrayé les gens pour qu'ils obéissent aveuglément ont-ils été inventés ?

M. Häussler dirige IGES, l'Institut indépendant de recherche sur la santé, à Berlin et est responsable, avec son équipe, de l'élaboration de « l’observateur de la pandémie » depuis août 2020, qui sert de base aux analyses scientifiques.

Il a noté qu'au moment de l'entretien, à la fin du mois d'août, le RKI faisait état d'environ huit décès de la COVID par jour. Six à huit semaines auparavant, l'institut n'en signalait qu'environ deux par jour. Au plus fort de la deuxième vague, en janvier 2021, le nombre est passé à 1,200 décès en un jour avant de diminuer à nouveau.

Concernant le nombre actuel, Häussler a expliqué : « Il faut dire que, malheureusement, même ce chiffre est encore trop élevé. Le nombre de décès déclarés est supérieur au nombre de décès réels dus au Corona. [...] Nous avons déterminé que dans un bon 80 pour cent des décès officiels de la COVID signalés depuis le début juillet, l'infection sous-jacente s'est produite il y a plus de cinq semaines et qu'il faut donc plutôt supposer que le Corona n'était pas la véritable cause du décès. »

Il a étayé son argumentation d'une manière simple : en Allemagne, environ 3,8 millions de personnes ont survécu à une infection du coronavirus, selon les chiffres officiels. « Mathématiquement, environ 100 de ces personnes réanimées meurent chaque jour de causes normales de décès », a-t-il expliqué. Maintenant, si vous comptez ces décès comme étant le résultat de la COVID-19, les chiffres finissent par être faussés.

En d'autres termes, il dit que même si nous n'y pensons pas trop, des gens meurent tous les jours. Mais le RKI a utilisé cette simple réalité pour effrayer les gens du coronavirus. Dans certains cas, une infection par la COVID a certainement accéléré les choses, mais dans de nombreux cas, le nombre de décès a suivi son cours naturel. M. Häussler a également fait remarquer que le nombre de décès répertoriés par le RKI pourrait inclure « une personne âgée qui a été infectée en 2020 mais qui est maintenant décédée d'une insuffisance cardiaque ». Il a également expliqué que le RKI est tout à fait conscient du fait que ces chiffres sont faussés, mais qu'il ne veut pas laisser un seul décès potentiel lié au Corona non comptabilisé.

Le nombre faussement élevé de morts a conduit à des confinements et à la montée de la dépression et, dans certains cas, du suicide. Bernd Janning, étudiant en psychologie, écrit : « Les enfants qui sont battus ou enfermés nous écrivent plusieurs fois par jour. [...] Avec toutes les charges accrues par le confinement, les nerfs sont à vif. Un enfant sur cinq qui nous écrit a des pensées suicidaires et se fait du mal. Beaucoup de gens ne ressentent que de la futilité pendant le coronavirus. »

Elle a également conduit à un déploiement sans précédent de vaccins, à des mandats de vaccination et à des passeports vaccinaux. On nous répète sans cesse que ces mesures sauvent des vies. Mais combien de vies sauvent-elles réellement et quels sont les terribles effets secondaires économiques, sociaux et sanitaires ?

Au début de la pandémie, le rédacteur exécutif de la Trompette, Stephen Flurry, a écrit un article intitulé « Le remède nous tue  ». Je vous encourage à lire son article pour connaître la perspective de Dieu sur la récente pandémie et la souffrance qu'elle a apportée. Dans cet article, M. Flurry a discuté de la solution de Dieu à la maladie et au gouvernement défaillant de l'homme.

Tb Ad Fr