Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Nacho arteaga g453jqqnj u unsplash

Photo by Nacho Arteaga on Unsplash

Appel pour la paix 2020

Dans un monde qui ne connaît pas la paix, les appels en sa faveur ne manquent pas, de la part de pratiquement toutes les institutions de la planète. Mardi dernier, les dirigeants des religions du monde se sont réunis à Rome pour prier pour la paix, ce qui n'a pas fait exception à la règle. La réunion œcuménique de Rome faisait suite à d'autres appels à la paix lancés cette année par les Nations unies à l'occasion de leur 75e anniversaire.

Cependant, comme l'indique la liste des pays impliqués dans des guerres, des conflits et des tensions énumérés à la fin du service de prière romain, il est clair que la paix est une denrée rare au XXIe siècle. En fait, la paix véritable a été un événement rare tout au long des presque 6 000 ans d'histoire de l'homme. L'humanité a connu l'absence périodique de guerres, mais la bénédiction d'une paix durable et réelle entre les nations n'a jamais existé.

La paix véritable implique plus que la simple absence de conflit, mais le bien-être et l'épanouissement de tous les citoyens de la Terre. Si l'on considère la plupart des pays du monde, il y en a relativement peu où cette définition de la paix pourrait s'appliquer.

Pourquoi une telle paix n'existe-t-elle pas et pourquoi a-t-elle été absente de la Terre pendant si longtemps ? Une sagesse de l'Antiquité affirme qu’« ils ne connaissent pas le chemin de la paix, et il n’y a point de justice dans leurs voies ... Quiconque y marche ne connaît point la paix » (Ésaïe 59 : 8).

L'histoire de l'humanité indique une répétition des mêmes comportements ancrés dans la nature humaine qui mènent à la même conclusion. Cette conclusion a conduit à ce que nous voyons autour de nous aujourd'hui. Un monde en pleine tourmente, des nations avides de prendre aux autres, engagées dans des luttes pour amasser le pouvoir et les ressources, dépourvues de souci du bien-être de leurs propres citoyens et des autres, orientées par un intérêt égoïste aveugle. Telles sont les caractéristiques des États-nations et des individus également. En présence de ces comportements, le monde « ne connaît point la paix ».

Cependant, un nouveau monde est en train de naître dans lequel la justice, la moralité, l'altruisme, l'empressement à aider et à partager, et l'obéissance à la loi établie seront la norme. C'est une nouvelle société qui remplacera ce « présent siècle mauvais » qui est dans ses derniers jours. Ce nouveau gouvernement mondial ne nécessitera pas le consentement des hommes et ne dépendra pas des « appels à la paix » des organisations. Ce nouveau monde sera miséricordieusement imposé par un Dieu d'amour à un monde qui est au bord de l'autodestruction.

La vision de ce nouveau monde a été consignée pendant des siècles dans les livres de la Bible. Feu Herbert W. Armstrong et son successeur Gerald Flurry, rédacteur en chef de la Trompette, ont beaucoup parlé et écrit sur ce merveilleux monde à venir. Pour en savoir plus sur cette utopie future, vous pouvez commencer par l’étude de la leçon 2 du cours de Bible par correspondance : « La paix mondiale – elle viendra à notre époque ».

Fr Ihp