Recevez gratuitement notre bulletin électronique.

Ce que vous devez savoir sur SAP, la plus grande entreprise d'Allemagne

SAP Headquarters by jpvargas is marked with CC BY-SA 2.0.

Ce que vous devez savoir sur SAP, la plus grande entreprise d'Allemagne

Malgré son manque de ressources naturelles, l'Allemagne est l'une des principales économies du monde, notamment grâce à l'ambition inébranlable des industriels allemands. La plus grande entreprise allemande, SAP, montre également une autre clé du succès de l'Allemagne : la coopération avec la Russie.

Dans un secteur dominé par les États-Unis, SAP est devenu la troisième plus grande entreprise de logiciels. SAP fournit aux entreprises les logiciels nécessaires au traitement des données et au partage des informations. Au total, SAP a fourni à 53 des 100 premières entreprises russes des logiciels tels que des services « en nuage ». Certaines des solutions SAP permettent d'établir des prévisions, par exemple sur le moment où une machine doit être réparée ou sur l'évolution des revenus de l'entreprise.

Comment l'entreprise a-t-elle réussi à faire ses preuves dans un contexte de concurrence féroce ? Elle a exploité un marché que peu de gens osaient approcher. L'entreprise est devenue grande parce qu'elle a coopéré avec la Russie. C'est typique des histoires de réussite allemandes.

Dans une interview accordée le 14 avril au Handelsblatt, Hasso Plattner, le cofondateur et président du conseil de surveillance de SAP, a déclaré : « De toutes les entreprises internationales de logiciels, SAP a peut-être connu le plus grand succès parce qu'en tant qu'Allemands, nous avons fait un effort supplémentaire pour nous entendre avec la Russie, peut-être même pour devenir amis. Personnellement, je me suis également engagé à faire des affaires là-bas, et jusqu'à récemment, j'étais également favorable à Nord Stream 2. C'était peut-être de la négligence. »

Négligence ou risque calculé, sans cette coopération, SAP ne serait pas là où elle est aujourd'hui. L'ancien ministre de l'Économie Karl-Theodor zu Guttenberg notait en 2019 : « En tant que la troisième plus grande entreprise de logiciels cotée en bourse au monde, SAP est prédestinée à comprendre et à façonner la pertinence géopolitique des nouvelles technologies et de la numérisation. Peu de questions offrent un potentiel comparable de frictions transatlantiques à l'avenir, mais aussi des opportunités exploitées conjointement. D'autant plus que nous sentons le souffle froid de la Chine nous souffler dans le cou non seulement en Europe, mais aussi de plus en plus aux États-Unis. »

Les dirigeants allemands savaient qu'ils avaient besoin de leur propre société de logiciels indépendante pour briser leur dépendance vis-à-vis des États-Unis et rester compétitifs face à la Chine. SAP était « prédestiné » à fournir ce service. Cela signifiait que l'entreprise devait conclure des accords douteux avec la Russie, un régime autocratique qui, depuis des années, exerce des pressions sur les pays voisins et les envahit.

Sans les ambitieux industriels allemands, le pays n'aurait pas pu déclencher deux guerres mondiales. Dans The Nazis Go Underground [Les nazis entrent en clandestinité], Curt Riess a noté en 1944 : « Les industriels allemands faisaient des affaires et voulaient faire des affaires. Mais ils s'y sont pris de la même manière que les généraux s'y prennent pour gagner une guerre. Ils utilisaient de nombreuses astuces, comme le font tous les hommes d'affaires ; mais ce n'était pour eux qu'une question de tactique. Derrière et au-dessus de toutes ces tactiques, il y avait une stratégie commune bien définie, qui ne changeait jamais, et dont le but était de conquérir le monde entier. D'abord avec des marchandises. Plus tard… les industriels allemands ont été tout aussi impérialistes que les généraux allemands—peut-être même plus. »

Le monde ni l'Allemagne n'ont changé à cet égard. Riess a également noté : « Bien sûr, ces hommes voulaient faire des affaires. Mais le plus important pour eux était que ces affaires soient une préparation ou une preuve de la domination de l'Allemagne sur le monde. »

L'ambition est bonne—mais il y a un danger dans un tel esprit de compétition. Comme l'explique le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, dans « Émergeant de la clandestinité allemande  », les industriels allemands ont trouvé en Adolf Hitler un dirigeant qui a élargi leurs objectifs et leurs motivations. L'esprit et l'ambition des industriels allemands ont malheureusement souvent été mal orientés et il est prophétisé qu'ils conduiront à encore plus de catastrophes. Mais la Bible révèle également que Dieu utilisera le peuple allemand pour faire le bien à grande échelle dans le futur.

Pour comprendre ce qui attend encore l'Allemagne, lisez : « Émergeant de la clandestinité allemande  ».

Ce court article a d’abord été publié en tant qu’une Trompette en bref. Si vous souhaitez recevoir des mises à jour quotidiennes sur les actualités dans votre boîte de réception, inscrivez-vous ici.

Tb Ad Fr