Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Bethany legg 75nbwhfdsny unsplash

Bethany Legg/unsplash.com

Comment conserver votre travail en période de recession

La Bible est claire, également, sur la façon de travailler: «Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le, a écrit le roi Salomon, qui possédait des richesses phénoménales (Ecclésiaste 9:10). Salomon a dit que les paresseux et les fainéants devraient prendre exemple sur la fourmi, et sur la façon dont ce minuscule insecte travaille avec acharnement pour mettre de côté de l’alimentation pendant l’hiver, bien qu’il n’ait pas de contremaître pour le forcer à le faire (Proverbes 6:6-8). L’apôtre Paul a dit que ceux qui se disent chrétiens, et qui ne veulent pas travailler, sont pires que des infidèles (1 Timothée 5:8). Un chrétien devrait être un travailleur diligent et acharné. Un travail acharné, c’est le témoignage d’un véritable chrétien!

Henry Ford, l’industriel et constructeur d’automobiles, a écrit dans l’introduction de son livre, Ma vie et mon œuvre: «Il n’y a aucune raison qu’un homme qui désire travailler ne puisse le faire, et ne puisse recevoir la pleine valeur de son travail. Il n’y a également aucune raison qu’un homme qui peut, mais ne veut pas travailler, ne puisse recevoir la pleine valeur de ses services à la communauté… S’il ne contribue à rien il ne devrait rien emporter. Il [le fainéant] devrait avoir la liberté de la famine.»

M. Ford n’avait pas de patience avec les gens capables de travailler, mais peu disposés à le faire. Il payait les salaires les plus élevés dans l’industrie automobile, mais il ne tolérerait pas l’indolence!

Comparez le succès historique de Ford avec l’état de quasi faillite de l’industrie automobile des États-Unis, aujourd’hui. Croyez-le ou non, au cours des années passées, des milliers et des milliers d’employés syndiqués ont été payés pour s’asseoir, occupés et ne rien faire. Il n’y a pas de travail, mais ils ne peuvent être renvoyés à cause des règles syndicales. Est-il étonnant que des marques automobiles se retrouvent face à la faillite? Et maintenant que le gouvernement américain a soutenu financièrement General Motors et Chrysler, les salaires des ouvriers syndiqués de l’industrie automobile sont payés par les contribuables.

Il n’y a pas d’autre issue. Pour avoir du succès, dans quoi que ce soit, cela exige un travail diligent.

Prenez de la valeur

Il est offert des emplois à certaines personnes à cause de la réputation qu’elles ont d’être des travailleurs acharnés, mais la plupart sont recherchées parce qu’elles sont également habiles dans leur domaine. Devenir très habile pour quelque chose exige bien entendu un travail acharné, mais la récompense est évidente: «Si tu vois un homme habile dans son ouvrage, il se tient auprès des rois; il ne se tient pas auprès des gens obscurs» (Proverbes 22:29).

Préparez-vous pour le meilleur emploi que vous puissiez occuper. Les heures supplémentaires passées en études ou en formation seront payantes plus tard. Un deuxième travail peut être exigé pendant quelque temps, ou même des cours du soir. Soyez créateur. Considérez toutes vos options. «Connais bien chacune de tes brebis [ou toute autre occupation que vous ayez], donne tes soins à tes troupeaux; car la richesse ne dure pas toujours…» (Proverbes 27:23-24).

L’apôtre Paul donne de plus amples instructions sur la façon d’être un employé avec davantage de valeur. Quant à la façon de servir votre employeur, votre patron, votre contremaître ou votre surveillant, Paul dit d’être coopératif et zélé pour le travail (Colossiens 3:22-23; Tite 2:9). Soyez alerte dans la façon de plaire à votre contremaître ou à votre patron. Faites le travail à sa façon. Montrez votre empressement à aller au-delà de ce qui est exigé, et faites des heures supplémentaires si nécessaire pour achever un travail prévu. Souvenez-vous que de bonnes relations personnelles sur le lieu de travail sont essentielles pour assurer l’emploi.

Des employés de valeur sont payés davantage, et ont de plus grande sécurité de l’emploi. Le moyen de recevoir une récompense plus grande, c’est de valoir plus. Faites donc de vous un employé de valeur. Ne déambulez pas sur le lieu de votre travail avec une attitude de nonchalance, de désinvolture, avec l’air de dire «chaque jour la même routine». Soyez un battant sous tension! Ayez de la croissance! Produisez! Appliquez vous, et démontrez à votre employeur que vous désirez sincèrement en faire davantage, avoir plus de responsabilité, et que vous avez la capacité et la volonté de travailler! (Matthieu 25:15-28; Marc 4:24).

En travaillant dur et en ayant plus de valeur, vous faites tout ce qu’il est humainement possible pour, non seulement, garder votre travail, mais de plus pour avancer et prospérer.

L’Amérique se dirige vers les pires temps économiques depuis la grande dépression. La lutte pour garder son travail ne fera que s’intensifier. Mais si on fait ce qu’il faut, et que l’on suit les lois de Dieu, Dieu voudra bénir et pourvoira à tous les besoins. Comme le Christ le dit: «Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses [matérielles] vous seront données par-dessus» (Matthieu 6:33).

Quand vous obéissez à Dieu, rien ne peut empêcher le succès ultime. Même un cataclysme économique comme la grande récession d’aujourd’hui n’est rien contre la puissance de Dieu qui désire que vous prospériez—même lors d’une période de récession! 

Tb Ad Fr