Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

W1siziisijiwmjevmduvmdyvnhdwb2hmnwhyc19lt0rfrevfntqwwdmzmc5qcgcixv0?sha=fd5225f3362f14e7

MELISSA BARREIRO

Comment gagner votre guerre spirituelle

Nous vivons à une époque dangereuse. Nous avons besoin de la puissance de Dieu pour survivre et prospérer spirituellement dans un monde impie. Découvrez la stratégie éprouvée pour gagner votre guerre spirituelle. (Transcription de la Clef de David)

L'apôtre Paul était en prison à Rome lorsqu'il écrivit son dernier livre, II Timothée, car il était jugé pour un crime devant un tribunal, et donc dans cette prison il fut en mesure d'écrire le 14ème livre de la Bible, le dernier qu'il écrirait pour la Bible. Et ils étaient sur le point de décapiter Paul, de lui trancher la tête parce qu'ils l'accusaient d'un crime dont, bien sûr, il n'était pas coupable, mais néanmoins, ils allaient le mettre à mort. Et à cette époque il écrit ce message directement à son cher et bien-aimé fils Timothée. Maintenant, les temps étaient vraiment troublants, et Paul voulait montrer à Timothée et à tous les autres membres de l'Église comment gagner la guerre spirituelle. Il y avait une guerre spirituelle en cours—comme il y en a toujours avec le peuple de Dieu—et la plupart des gens abandonnaient Paul. C'était un moment très, très triste, et il semble que ce livre serait tout simplement terriblement triste. Mais je vais vous dire, c'est réellement l'un des livres le plus étonnant de la Bible parce que Paul était sur le point d'être décapité, sur le point de se faire trancher la tête, et d'une certaine manière il était en quelque sorte en train de célébrer sa victoire et comment il avait gagné cette guerre spirituelle. Pouvez-vous imaginer cela, à ce moment-là, lorsque vous êtes sur le point d'être mis à mort ? Et dans un sens, il célébrait le fait qu'il savait qu'il avait gagné cette bataille. Il avait combattu le bon combat et Dieu allait le récompenser pour cela, et il le savait ! C'est à ce point que Paul était dédié !

Il écrivit ce livre vers l’an 66 à 68 après J.-C. C'était environ deux ou trois ans avant l'holocauste de l'an 70 après J.-C. Et ce qui est plutôt frappant c'est que ce livre est spécifiquement pour le temps de la fin, et plus spécifiquement pour trois nations : l'Amérique, l'Angleterre et le peuple juif. Et nous pouvons vous le prouver et nous l'avons prouvé depuis des années par notre livre, Les Anglo-Saxons selon la prophétie . Et bien sûr, toute notre littérature est gratuite, si vous voulez écrire pour ce livre ou si vous en faite la demande.

Alors Paul essayait très fort d'enseigner à Timothée comment gagner cette guerre, cette guerre spirituelle, et amener ensuite Timothée—qui était un évangéliste—à enseigner tous les autres sur comment gagner cette guerre spirituelle. Maintenant, après tout, des vies éternelles étaient en jeu, alors il devait être très sérieux à ce sujet.

Mais le plus triste de cela, c'est que la plupart du peuple même de Dieu autour de Paul se détournait de lui, et c'était certainement un peu sombre, mais cela n'a pas du tout refroidi l'esprit de Paul. Remarquez ce qu'il dit et écrit dans 2 Timothée 3 et verset 1, « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. (2) Car les hommes seront égoïstes », ceci se passe dans les derniers jours, les temps que nous vivons en ce moment. Vous pouvez le prouver dans des centaines de prophéties, mais « les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, (3) insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants », il veut dire n'ayant pas de maîtrise de soi, « cruels, ennemis des gens de bien, (4) traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu ». Aimant les sports, plus qu'ils n'aiment Dieu, et d'autres plaisirs.

Verset 5, « ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là ». L'apparence de la piété ! Mais ils reniaient la force de Dieu, la puissance de Dieu si vous suivez réellement Dieu ! Et si vous connaissez Dieu ! Certains des disciples de Paul avaient glissé dans une attitude où ils n'avaient honnêtement aucune puissance spirituelle, et vous ne pouvez pas vaincre si vous n'avez pas cette puissance. C'est impossible !

Mais c'étaient des temps périlleux, et ils sont directement pour nous aujourd'hui. Des temps périlleux ! Pouvez-vous regarder autour de vous, et dire que nous ne sommes pas dans des temps périlleux ? Non, je suis certain que vous ne le pouvez pas, et je suis sûr que vous comprenez cela.

Mais avez-vous la puissance de Dieu dans votre vie ? Est-ce que vous et moi avons la puissance de Dieu dans nos vies afin que nous puissions gagner cette victoire et nous préparer à partager le trône même de David avec Jésus-Christ pour toute l'éternité ? C'est quelque chose à considérer !

Remarquez 2 Timothée 2 et verset 1, « Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus Christ. (2) Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins », il y avait là des témoins ; il ne fait pas que se vanter. Mais écoutez ceci, « confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres ». Il essayait de répandre cette parole tout autour pendant qu'il était en prison, sur le point d'être décapité ! Et il continuait toujours à faire l'œuvre ! Si ce n'est pas étonnant, qu'est-ce qui l'est ?

Verset 3, « Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ. (4) Il n'est pas de soldat qui s'embarrasse des affaires de la vie, s'il veut plaire à celui qui l'a enrôlé ». Dieu a choisi des chrétiens pour être des soldats ! Des soldats ! Eh bien, maintenant, les soldats doivent endurer des difficultés, ils doivent être forts, et ils ne peuvent pas être faibles. Les soldats, tout d'abord, doivent toujours vouloir se battre, et ensuite, ils doivent même à certaines occasions, être prêts à mourir, à donner leur vie pour Dieu ou même pour un pays dans ce monde. Mais la plupart des chrétiens n'ont pas besoin de vivre cela.

Mais remarquez ce que Paul lui dit dans le chapitre suivant, 2 Timothée 3 et verset 14, « Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises ». Maintenant, il dit : Vous devez continuer dans les choses que vous avez apprises, sachant de qui vous les avez apprises. Vous avez appris ces choses de l'apôtre Paul, c'est ce qu'il leur dit. Et Paul dit : Maintenant, comprenez, suivez-moi comme je suis le Christ. Suivez-Le ! Faites ces choses que je vous ai enseignées. Continuez dans celles-ci ! Ne laissez pas des gens vous en détourner, comme beaucoup d'autres l’ont fait. Les éloignant de ce que Paul leur avait enseigné et leur avait prouvé abondamment. Ils étaient vraiment, vraiment bénis d'avoir Paul pour les enseigner. Et il disait : Maintenant si vous faites les choses de cette manière, vous gagnerez la guerre spirituelle ! Vous ne la perdrez pas ! Voici, Paul était sur le point de mourir physiquement, et il était en pleine célébration de son avenir, si vous pouvez le croire. Et c'est juste là dans votre Bible et c'est certainement vrai.

Passons à II Timothée 1 et verset 13, un autre verset à ce sujet, sur la façon de combattre dans cette guerre. « Retiens dans la foi et dans la charité qui est en Jésus-Christ le modèle des saines paroles » retiens ces choses, « que tu as reçues de moi ». Alors suis mon exemple ! Cela vous montrera exactement comment gagner cette guerre ! Il a dit : Je vous le dis, je l'ai gagnée ! Je suis sur le point de me faire décapiter. J'ai gagné cette guerre ! Vous pouvez la gagner comme je vous l'ai enseigné !

Je veux seulement vous montrer un exemple ici d'une guerre dans ce monde qui a vraiment eu un grand impact sur moi quand je l'ai lu pour la première fois. Mais c'est tiré de « Vers l'armée de métier » par Charles de Gaulle, devenu chef du gouvernement de la France à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais il l'écrivit en 1934, et à cette époque il était capitaine. Plus tard donc il devint le chef du gouvernement du pays en raison de sa capacité à combattre et à sa sagesse à connaître comment gagner une guerre, et il était à peu près le seul en France qui savait, pratiquement le seul. Remarquez ici ce qu'il écrivit, eh bien, c'est en fait l'Introduction de ce qu'il a écrit, par Walter Millis. Il a dit, « C'est maintenant le célèbre petit livre d'un officier français sur des principes que les Français n'ont pas mis en application, tandis que les Allemands l'ont fait. À l' origine ce fut publié en 1934. En substance, ce qu'il enseignait, c'était la guerre-éclair. » Et en grande partie, c'est ce que c’était.

À cette époque, la France avait la plus grande armée dans le monde ! Tout le monde était d'accord là-dessus, mais ils ne voulaient pas écouter ce que De Gaulle leur disait afin qu'ils puissent se préparer pour une future guerre. Ils pensaient, eh bien, à la façon dont nous avons combattu dans la Première Guerre mondiale, mais c'était une époque totalement différente ! La technologie était différente, toutes sortes de force militaires étaient différentes de celles de la Première Guerre mondiale.

Alors les Allemands utilisèrent son précieux message qui enseignait sur la façon de gagner une guerre moderne. Ils l'adoptèrent et l'appliquèrent, et son propre peuple—c'est-à-dire le peuple même de De Gaulle—le rejeta, et voici, les Allemands l'appliquèrent et vainquirent la France en six semaines ! Six semaines !

Maintenant, pensez-y. Ici, alors qu'il était capitaine, et plus tard bien sûr il eut un rang plus élevé, mais ils négligeaient son avertissement et il l'enseignait à l’École de Guerre, et ils n'ont simplement pas écouté ce qu'il disait, et il leur disait comment gagner la guerre, la guerre à venir, la guerre du futur ! Et six ans plus tard, l'Allemagne prit six semaines à les conquérir en utilisant les enseignements de Charles de Gaulle sur la façon de gagner la prochaine guerre, et il savait que les guerres allaient arriver. Elles arrivent toujours !

Et vous et moi, pensons-nous à ceci spirituellement ? Il y aura des guerres. Il y a toujours eu des guerres à mener pour les gens spirituels. Elles n'en finissent pas ! Ça continue sans cesse, tout le temps !

Maintenant, ce que De Gaulle fit était vraiment d'essayer de les amener à voir et à combattre une guerre, toute la guerre, de voir la guerre entière. Ils ne l'ont pas vue du tout, et donc les Français n'ont pas lu ce livre, et que leur est-il arrivé ? Et les médias étaient presque totalement dans le noir à ce sujet ; ils ne le comprenaient pas non plus, et ils n'ont pas amélioré les choses pour De Gaulle et la France.

Mais je voulais vous lire une déclaration ici de Charles de Gaulle au sujet d’un soldat. Il disait, « Un soldat est formé par les épreuves qu'il doit subir. » Un soldat est formé par les épreuves qu'il doit subir. Maintenant, Dieu dit cela au sujet d’un soldat spirituel, Ses soldats. Vous devez passer au travers d'épreuves pour devenir un soldat héroïque ou vous allez perdre cette guerre. Vous devez aller à l'encontre de la nature humaine et faire ce que Dieu dit, ou s'il s'agit d'une guerre physique, il vaut mieux écouter quelqu'un comme Charles de Gaulle. Et je veux dire, vraiment, si vous faites cela dans la guerre de Dieu, vous avez une récompense inimaginable, une récompense splendide de Dieu pour ce que vous avez fait. Ceci est une merveilleuse, merveilleuse vérité.

Revenons maintenant à II Timothée 1 verset 5, « gardant le souvenir de la foi sincère qui est en toi », il disait à Timothée : Regarde, je sais que ta foi est réelle ! Tu ne fais pas semblant ! Elle est réelle ! Et lorsque vous avez une vraie foi, vous avez une vraie puissance ! C'est ce que Paul essayait de lui faire comprendre plus profondément, ainsi qu'à ceux qui l'entouraient.

Mais De Gaulle parlait de « se former nous-mêmes pour des exploits héroïques ». Nous devons le faire si nous voulons gagner des guerres à l'avenir ! Nous devons l'apprendre en temps de paix, mais les gens en temps de paix peuvent devenir très indifférents et peuvent dériver loin de ce qu'il faut pour gagner une guerre, tant physique que spirituelle. Mais après tout, il disait : Nos jeunes hommes devraient penser à jouer un grand rôle et à défendre leur pays et leur peuple. Et si vous regardez les choses physiquement, cela prend tout son sens, certainement pour nous. Je pense que nous pouvons tous le voir.

Mais écoutez, ce qu'il disait : Regardez, si nous n'avons pas préparé notre armée, lorsque le temps du danger arrivera nous ne serons pas prêts pour la guerre. Nous allons perdre la guerre si nous ne gardons pas nos hommes préparés ! Et bien sûr, c'est exactement ce qui leur arriva. Exactement ce qui se passa.

Au verset 7, « Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse. » Un esprit de sagesse ! Nous avons besoin de sagesse ! Croyez-vous, quand vous voyez les gens aujourd'hui, croyez-vous que beaucoup d'entre eux ont un esprit de sagesse ? Eh bien, vous voyez certainement l'opposé de cela, n'est-ce pas ? Bien trop souvent. Honteusement, c'est ainsi.

Verset 8, « N'aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur ». N'aie point honte ! Ce n'est pas de la puissance, c'est de la faiblesse ! Montre de la puissance quand tu enseignes et parle au sujet du témoignage de notre Seigneur. C'est l'esprit de la prophétie décrit dans un autre verset dans Apocalypse 19 et verset 10, je crois. Mais il poursuit en disant : Regarde, il y aura des afflictions de l'Évangile selon la puissance de Dieu. Des afflictions de l'Évangile. Il y en aura, mais vous devez retenir la puissance de Dieu ! Vous devez avoir de la puissance pour gagner cette bataille et cette guerre.

Mais je pense que ceci doit être l'un des chapitres le plus étonnant des livres de la Bible parce qu'ici Paul est sur le point d'être décapité, et il écrit ce que je crois être l'un des livres le plus inspirant de la Bible ! Était-il déprimé ou désappointé et découragé ? Pas du tout ! Pas du tout ! Il célébrait en quelque sorte sa victoire pour entrer dans le royaume de Dieu et toute cette gloire splendide que Dieu va nous donner.

Et ceci est-il réel pour vous ? Est-ce réel pour moi ? Est-ce réel dans vos vies ? Avons-nous rendu cela réel pour nous-mêmes en étudiant vraiment et en priant et en méditant sur ces principes, et par des jeûnes occasionnels ? Voyez, ceci était réel pour Paul ! Et le livre est simplement rempli d'espoir.

Remarquez ce qu'il dit au verset 12 du chapitre 1, « Et c'est à cause de cela que je souffre ces choses », il souffrait, « mais j’en ai point honte, car je sais en qui j'ai cru », je sais en qui j'ai cru. Il connaissait Dieu, il connaissait le Père, il connaissait le Christ, « et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder mon dépôt jusqu'à ce jour-là ». Ou jusqu'à la Seconde venue.

Et ensuite au verset 15, « Tu sais que tous ceux qui sont en Asie m'ont abandonné », cela pourrait-il être exact ? Chacun d'entre eux en Asie l'avaient abandonné ? Il enseignait tout autour du monde, eh bien, le monde connu à cette époque, de toute façon, la plus grande partie.

Et il disait, verset 16, « Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la maison d'Onésiphore, car il m'a souvent consolé, et il n'a pas eu honte de mes chaînes ; (17) au contraire, lorsqu'il est venu à Rome, il m'a cherché avec beaucoup d'empressement, et il m'a trouvé. » Et les autres n'ont pas vraiment trouvé Paul. Voici un homme de Dieu placé sous les projecteurs parce qu'il était juste là avec la puissance de Dieu, cherchant Paul, sans égard à ce qui aurait pu lui arriver. Plutôt impressionnant !

Puis au verset 18, « Que le Seigneur lui donne d'obtenir miséricorde auprès du Seigneur en ce jour-là », lorsque la Seconde venue arrivera. Oui, Il le fera, Il recevra la gloire.

Le verset 15 de II Timothée 2, « Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité. » Vous voyez, « ta parole est la vérité », Jean 17 et verset 17. C'est la vérité, disait-il, mais vous devez savoir la dispenser droitement ou vous allez perdre la guerre ! Vous devez connaître la Bible, vous devez connaître Dieu, et vous devez étudier, prier et Le chercher de tout votre cœur ! Et quelle bénédiction c’est, de vivre de cette façon.

Verset 19. « Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau : Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent ». Oui, Il les connaît ! Et Il intervient en leur faveur.

Notez ces paroles dans 2 Timothée 4, verset 1 ; je dois vous les lire, « Je t'en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume ».

Verset 3. Il leur dit d'aller et de réellement prêcher cette parole, dit-il. Et puis verset 3, « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine. » Ils ne la supporteront plus. Ils voudront entendre des choses agréables.

Verset 4, « Ils...détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » 

« Car pour moi, je sers déjà de libation », verset 6, prêt à être offert, « et le moment de mon départ approche ». Je suis prêt à partir. Ils sont sur le point de me trancher la tête, mais je suis prêt !

Verset 7, « J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. »

Verset 8, « Désormais la couronne de justice m'est réservée », une couronne ! Il va régner sur le trône de David avec Jésus-Christ pour toujours ! « Désormais la couronne de justice m'est réservée » et il sera un des principaux dirigeants, vous pouvez en être certain, « le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là », quand Il viendra, à Sa Seconde venue, et nous entrons en ce moment dans cette période. Surveillez ce qui va arriver dans la prochaine décennie, et vous serez certainement frappé puissamment par ceci ! Et en grande partie, d'une manière positive ! Mais il y a aussi une bonne partie de manière négative. Et ensuite le verset conclut, « et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement ». Ils ont hâte pour que le Christ revienne ! Ils aiment tellement cela, ils sont impatients de le voir ! Ils aiment cela !

Mais qui dans ce monde, combien dans ce monde aiment simplement Son avènement ? Ils ne veulent pas de Son avènement. Ils ne veulent pas qu'Il revienne à moins qu'ils soient dans une situation tellement désespérée qu'ils aient besoin de Son aide tout de suite.

Mais tout cela était juste avant qu'il soit décapité, et il célébrait. Je vous le dis, et toute cette souffrance, et il était sur le point de mourir. Quelle vision merveilleuse cet homme avait ! Quelle puissance il avait ! Quelle foi il avait ! Et combien nous avons tous besoin de cela ! J'en ai besoin beaucoup plus, nous en avons tous besoin.

Verset 10, « car Démas m'a abandonné, par amour pour le siècle présent ». Oh oui, voilà le problème. Les gens aiment simplement ce monde actuel. Ils ne peuvent simplement pas y renoncer ! Comme la femme de Lot, elle ne pouvait pas quitter Sodome. Et elle se retourna et regarda en arrière, et Dieu la transforma en statue de sel parce qu'elle voulait ce pays obscène plutôt que les bénédictions de Dieu et les directives et l'aide de Dieu dans tout ce qu'elle ferait.

Vous voyez, nous serons capables de nous asseoir sur le trône de David pour toujours, éternellement !

Verset 16, « Dans ma première défense, personne ne m'a assisté », personne ne m'a assisté, « mais tous m'ont abandonné ». C'est le verset 16 de II Timothée 4, « Que cela ne leur soit point imputé ! »

(17) « C'est le Seigneur qui m'a assisté et qui m'a fortifié, afin que la prédication fût accomplie par moi et que tous les païens l'entendissent. Et j'ai été délivré de la gueule du lion. » Il avait même dû aller dans la cage d'un lion et endurer cela, et il le fit, et Dieu le sauva d'un lion, comme Il le fit pour Daniel.

Verset 18, « Le Seigneur me délivrera de toute œuvre mauvaise, et il me sauvera pour me faire entrer dans son royaume céleste. À lui soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen ! »

Et ensuite voici le dernier verset, « Que le Seigneur soit avec ton esprit ! Que la grâce soit avec vous ! » Que la grâce soit avec vous. Quel livre dans la Bible ! Quel puissant, puissant et merveilleux livre que nous avons besoin de comprendre profondément ! Ceci est tellement inspirant !