Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Oil%20swastika

Trompette

Comment l'Allemagne envisage de gagner la Troisième Guerre mondiale

Indice : Cela à tout à voir avec le pétrole, et cela a presque réussi durant la Seconde Guerre mondiale.

Imaginez vivre sous un parti politique totalitaire. Il surveille et contrôle tous les aspects de la société : les tribunaux, les médias, vos finances, vos soins de santé, vos convictions. Les parents ont peur que leurs enfants les dénoncent à la police secrète pour des conversations autour de la table. Les personnes simplement soupçonnées d'être en désaccord avec le parti ont soudainement disparu. Les gens sont rééduqués, réduits en esclavage, stérilisés et même tués parce qu’ils appartiennent à une race ou à un groupe ethnique que le parti a déclaré inférieur.

Vous vivriez dans ce monde si l'Allemagne aurait gagnée la Seconde Guerre mondiale.

Ceci est presque arrivé !

La stratégie initiale de l’Allemagne pour le conflit était de conquérir et de subjuguer l’Europe occidentale, puis de trahir et de vaincre l’Union soviétique. L’Allemagne créerait alors des États-Unis d’Europe sous domination allemande qui occuperaient au moins la moitié de l’Union soviétique avant de déclarer un armistice. Les nazis avaient l’intention de réduire en esclavage tous les hommes Britanniques en bonne santé âgés de 17 à 45 ans et de les envoyer dans des camps de travaux forcés en Europe continentale. Ils avaient prévu de profiter de l'après-guerre pour créer la richesse et le pouvoir, en grande partie en colonisant l'Afrique.

Mais à mesure que l'Europe, l'Allemagne et les nazis auraient devenu de plus en plus puissants grâce à leurs victimes soumises ou réduites en esclavage, ils se seraient préparés pour encore plus de guerre. Adolf Hitler a publiquement déclaré qu'une invasion des États-Unis serait « aussi fantastique qu'une invasion de la lune »—mais Hitler a déclaré beaucoup de choses. Ses scientifiques ont en fait conçu un bombardier à longue portée appelé le « Bombardier Amerika » pour conquérir la ville de New York. De telles armes seraient rapidement devenues réalité, survolant de plus en plus de soldats, chars, missiles balistiques, sous-marins, porte-avions et autres navires de guerre sous le contrôle allemand. De l’autre côté de l’Atlantique, le dernier grand pouvoir démocratique tenterait désespérément d’empêcher sa destruction.

Selon l’ouvrage de l’historien Gerhard L. Weinberg, Visions de victoires, l’Allemagne avait l’intention de conquérir, éventuellement, son allié de l’Axe, l’empire japonais, après la conquête des États-Unis. Les Allemands auraient maîtrisé le monde.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne était une machine de guerre impressionnante. Mais ils ont commis des erreurs stratégiques. Et Dieu a fait des miracles pour déjouer l'Allemagne et donner la victoire aux Alliés.

La prophétie biblique indique que les Allemands ont tiré les leçons de leurs erreurs et ont élaboré une stratégie pour gagner la prochaine guerre mondiale. Et cette fois, l'Amérique et la Grande-Bretagne ne doivent pas s'attendre à ce que Dieu leur remette la victoire.

Le dilemme de Hitler

Bien qu’elle soit l’une des puissances industrielles les plus puissantes au monde, l’Allemagne ne dispose pas de réserves pétrolières importantes. Cette réalité géopolitique a rapidement transformé la Seconde Guerre mondiale en une bataille pour le pétrole.

La guerre la plus meurtrière de l'histoire a commencé le 1er septembre 1939, lorsque l'Allemagne nazie a envahi la Pologne. Deux jours plus tard, la Grande-Bretagne et la France ont déclaré la guerre à l’Allemagne, mais elles n’ont pas pu arrêter le poids lourd de Hitler. Les nazis ont rapidement conquis la Pologne puis la France. Avec toutes les nations en Europe occidentale, sauf la Grande-Bretagne sous son influence, Hitler a envoyé une force nazie en Afrique du Nord sous le commandement du maréchal Erwin Rommel.

Quatre mois plus tard, il a lancé une attaque surprise contre l'Union soviétique !

Jusqu'à ce point, l'Union soviétique était un allié officiel de l'Allemagne nazie. Le ministre des affaires étrangères hitlérien, Joachim von Ribbentrop, avait signé un pacte de non-agression avec les Soviétiques avant le début de la guerre—un pacte qui divisait la Pologne entre les deux dictatures. Alors pourquoi Hitler a-t-il envahi l'Afrique du Nord et l'Union soviétique avant de conquérir la Grande-Bretagne ? Cette décision surprise transforma la guerre allemande d’un conflit à un seul front contre une Grande-Bretagne affaiblie en un combat à trois fronts contre la Grande-Bretagne, l’Union soviétique et les colonies françaises de l’Afrique du Nord.

L'une des principales raisons de cette décision apparemment irrationnelle : l'Allemagne avait besoin de pétrole.

Le maréchal Erwin Rommel essayait de capturer le canal de Suez, qui aurait ouvert une voie vers les champs pétroliers du Moyen-Orient. Pendant ce temps, le maréchal Wilhelm List tentait de conquérir les champs pétroliers soviétiques dans les montagnes du Caucase. Pourtant, les troupes britanniques arrêtèrent l’avance de Rommel à la deuxième bataille d’El Alamein et les troupes russes arrêtèrent l’avance de List à la bataille de Stalingrad.

Ces deux défaites allemandes ont sérieusement blessées le Troisième Reich de Hitler. « En juin 1944, l’accès allemand au pétrole avait été sérieusement compromis—et les résultats furent dévastateurs », écrit Gregory Brew dans « Comment le pétrole a vaincu les nazis ». « La Luftwaffe, la puissante force aérienne allemande, a été clouée au sol. Les divisions de Panzer ne pouvaient pas manœuvrer par crainte d'utiliser trop du précieux pétrole. Les unités de l’armée allemande manquaient de mobilité et ne pouvaient pas réagir rapidement lorsque les armées alliées arrivèrent sur les plages de Normandie. Le manque de pétrole paralysa l'armée allemande » (OilPrice.com).

Le maréchal Rommel a déploré sa défaite dans une note à lui-même pour ses mémoires d'après-guerre : « Nous aurions pu vaincre et détruire l'armée britannique, ce qui aurait ouvert la voie au canal de Suez… Avec toute la côte méditerranéenne entre nos mains, des approvisionnements auraient pu être livrés par bateau en Afrique du Nord sans inquiétudes. Il aurait alors été possible de pénétrer en Perse et en Irak pour couper les Bassins russes de Bassora [qui devint une source importante de pétrole russe après l'invasion de Hitler], prendre possession des champs de pétrole et créer une base pour une attaque sur le Sud de la Russie. »

En résumé : Rommel pensait que l'Allemagne aurait gagné la Seconde Guerre mondiale—si elle avait d'abord envahi le Moyen-Orient. De nombreux historiens et analystes militaires sont d’accord avec cette évaluation. Ils pensent que Hitler aurait pu gagner la Seconde Guerre mondiale s’il avait dirigé les forces allemandes vers le Sud plutôt que vers l’Est. Avec un pacte de non-agression avec l'Union soviétique déjà en place, et une grande partie de l'Europe occidentale sous son contrôle, Hitler aurait pu envoyer des navires, des avions et des troupes allemands traverser la Méditerranée pour lancer une campagne visant à saisir tout le pétrole du Moyen-Orient.

Cette histoire alternative n’a jamais eu lieu : les nazis ont perdu la guerre et Hitler s’est suicidé le 30 avril 1945, après le démembrement de ses armées, par manque d’hommes, d’équipement et de carburant. Mais la Bible révèle que les stratèges allemands adopteront une stratégie très similaire à celle décrite par Rommel lors de la prochaine guerre mondiale.

La stratégie du tourbillon

Le lendemain de la capitulation de l'Allemagne nazie devant les Alliés, le regretté Herbert W. Armstrong avertissait les auditeurs de son émission radiophonique, Le monde à venir, que l'Allemagne préparait son retour.

« Nous ne comprenons pas le caractère méticuleux allemand », a-t-il proclamé. « Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, ils ont envisagé la possibilité de perdre ce deuxième tour, comme ils l'avaient fait la première fois—et dans une telle éventualité, ils ont soigneusement et méthodiquement planifié le troisième tour—la Troisième Guerre mondiale ! Hitler a perdu. Ce cycle de guerre, en Europe, est terminé. Et les nazis sont maintenant entrés dans la clandestinité… Maintenant, une clandestinité nazie est méthodiquement planifiée. Ils prévoient de revenir et de gagner au troisième essai. »

Maintenant, près de 75 ans plus tard, l’Allemagne est redevenue une puissance militaire majeure. Elle est le quatrième plus grand exportateur d’armes au monde. L'an dernier, les fabricants d'armes allemands ont vendu des armes pour une valeur totalisant $5 milliards de dollars d'armes à d'autres pays. Les chars de combat Léopard 2 et les armements allemands de haute technologie sont particulièrement recherchés par les monarques arabes, les autocrates nord-africains et les présidents latino-américains.

Comme la plupart des pays qui vendent des armes, l’Allemagne recherche plus que des profits. Elle construit des alliances militaires. En particulier, l’Allemagne arme les pays arabes dans une stratégie à long terme pour saper la République islamique d’Iran.

L’Iran contrôle 15% du pétrole mondial et exerce une influence sur d’autres producteurs de pétrole du Moyen-Orient. Si l’Allemagne veut devenir une puissance militaire autonome—indépendante des États-Unis et de la Russie—elle a besoin de ce pétrole. Les réalités géopolitiques auxquelles l'Allemagne est confrontée aujourd'hui sont similaires à celles qu'elle a connues pendant la Seconde Guerre mondiale, et de nombreuses élites allemandes pensent au pétrole du Moyen-Orient, comme le maréchal Rommel pensait.

Peu de gens s'en rendent compte, mais le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, a rendu compte de cette tendance en juillet 2013. En armant les rivaux arabes de l'Iran, l'Allemagne est en train d’encercler l'Iran en vue d'une guerre future.

« Les Iraniens sont si déterminés à atteindre leurs propres objectifs qu’ils ne voient pas ce que font les Allemands », a écrit M. Flurry dans « La prophétie du tourbillon  ». « Ils ne reconnaissent pas comment l'Allemagne planifie une plus grande guerre à venir ! Personne d'autre que la Trompette ne le reconnaît ! Mais les faits sont visibles pour quiconque veut les voir. L'Allemagne s’attend à confronter l'Iran, et elle travaille sur une stratégie depuis dix ans ou plus. Cette stratégie est presque achevée. L'Allemagne a encerclé l'Iran » (Trompette, juillet 2013).

La Trompette est en mesure de reconnaître la stratégie allemande parce que notre analyse des nouvelles est informée par la prophétie biblique !

La Troisième Guerre mondiale

La vraie raison pour laquelle les alliés ont gagné la Seconde Guerre mondiale est que Dieu a accompli de nombreux miracles pour eux. À Dunkerque, Dieu a miraculeusement sauvé le corps expéditionnaire britannique en envoyant un brouillard épais pour cacher son évacuation vers l’Angleterre. À El Alamein, Dieu a miraculeusement protégé le canal de Suez en accordant la victoire à la Grande-Bretagne. Et à Peenemuende, Dieu a guidé miraculeusement les avions alliés dans le but de détruire le centre de recherche secret allemand sur les armes nucléaires.

Mais la Bible prophétise que si l'Amérique et la Grande-Bretagne oublient Dieu et se détournent de Ses lois, alors Dieu ressuscitera l'Allemagne à nouveau pour punir le peuple anglo-saxon pour ses péchés. Le livre d'Ésaïe appelle l'Amérique et la Grande-Bretagne par leur ancien nom, Israël, et l'Allemagne par son ancien nom, Assyrie. (Demandez notre livre GRATUIT Les Anglo-Saxons selon la prophétie par Herbert W. Armstrong, pour la preuve de ces identités nationales.) Spécifiquement, Ésaïe dit que Dieu utilisera l’Assyrie comme « la verge de Sa colère » contre Israël (Ésaïe 10 : 5).

Le livre de Daniel décrit l'Allemagne comme « le roi du Nord » et dit que ce roi vaincra « le roi du Sud » et de nombreuses autres nations. « Au temps de la fin, le roi du midi [du Sud] se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion [du Nord] fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires ; il s'avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera… Il étendra sa main sur divers pays, et le pays d'Égypte n'échappera point. Il se rendra maître des trésors d'or et d'argent, et de toutes les choses précieuses de l'Égypte ; les Libyens et les Éthiopiens seront à sa suite. Des nouvelles de l'orient [de l’Est] et du septentrion [du Nord] viendront l'effrayer, et il partira avec une grande fureur pour détruire et exterminer des multitudes. » (Daniel 11 : 40, 42-44).

Depuis les années 1990, M. Flurry a prévu que l’Islam radical, dirigé par l’Iran, remplira le rôle de ce roi biblique du Sud. Et il a prévu que le pétrole pourrait être l’un des facteurs de motivation de la stratégie secrète de l’Allemagne pour conquérir le Moyen-Orient. Dans le chapitre L'Allemagne et le Saint Empire romain, M. Flurry écrit : « L'Allemagne, qui n'a pratiquement pas de pétrole, attend l'occasion de prendre le contrôle du Moyen-Orient. Ils ont planifié cela depuis des années. Le besoin de pétrole a été le déclencheur qui a poussé le Japon à attaquer Pearl Harbor et à déclencher la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique. Ce même déclencheur pourrait être la raison principale de l’affrontement entre le roi du Nord et le roi du Sud. » 

Donc, Daniel 11 : 40-44 révèle l'ordre dans lequel l'Allemagne vaincra ses ennemis. Premièrement, les dirigeants allemands conquerront l'Iran, l'Égypte, la Libye et l'Éthiopie. Une fois que ces pays seront sous la domination de l’Allemagne, ils contrôleront les vastes ressources pétrolières du Moyen-Orient et les points d’étranglement maritimes stratégiques d’Hormuz, de Bab el-Mandeb et du canal de Suez. Mais ensuite, des « nouvelles de l'Orient et du Nord » inciteront l'Allemagne à « partir avec une grande fureur » pour détruire de nombreuses nations, y compris les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'État d'Israël. Enfin, une fois que l'Amérique, la Grande-Bretagne et Israël auront été exterminés, le roi du Nord lancera une frappe préventive contre la Russie et ses alliés asiatiques (Apocalypse 9 : 1-11).

La Bible dit que l'humanité sera menacée d'extinction dans une guerre nucléaire dévastatrice entre l'Europe et l'Asie, à moins que Jésus-Christ Lui-même n'intervienne dans les affaires du monde (Matthieu 24 : 22). Heureusement, la Bible enregistre une promesse définitive de Dieu que Jésus-Christ interviendra pour mettre fin à cette folie. Après avoir accumulé 6,000 ans de mal et de souffrance, la race humaine sera enfin prête à écouter Dieu et à apprendre à connaître Sa façon de vivre !

Ger Fr