Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Cybersurveillance en Libye et en Égypte : des chefs d'entreprises françaises mis en examen

«

Quatre dirigeants des entreprises françaises Amesys et Nexa Technologies, accusées d'avoir fourni du matériel de cybersurveillance aux régimes libyen et égyptien ayant permis de traquer des opposants, ont été mis en examen, a annoncé mardi la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH).

Les investigations sur la vente de matériel de cybersurveillance par les sociétés françaises Amesys et Nexa Technologies aux régimes autoritaires libyen et égyptien ont connu une surprenante accélération la semaine dernière, avec la mise en examen de quatre de leurs dirigeants, notamment pour "complicité d'actes de torture".

»