Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

200923 jag%20 %20correction

JULIA GODDARD/Trompette

Dieu est-Il capable de vous corriger ?

Ce qui fonctionnerait pour notre société—si seulement les gens y prêtaient attention—fonctionnera dans votre vie.

Alors que le coronavirus, les émeutes raciales, les incendies de forêt et les malédictions se répandent, les politiciens, les candidats à la présidentielle, les commentateurs des médias et les universitaires proposent un large éventail de solutions. Pourtant, ils ont tous un thème cohérent : Quel que soit le problème, c'est toujours la faute de quelqu'un d'autre.

Les êtres humains, de toutes les idéologies, dirigent ce monde vers la ruine. Pourtant, étonnamment, nous refusons de reconnaître nos échecs évidents. Au lieu de cela, nous continuons à doubler nos comportements futiles, rebelles, obstinés, volontaires, et destructeurs. La nature humaine déteste admettre qu'elle a tort. Mais si nous n'admettons jamais la vérité, nous ne pourrons jamais résoudre nos problèmes !

Ceux-ci ne sont pas seulement des problèmes, ce sont des malédictions. Oui, nous sommes maudits par Dieu pour nos péchés. Et les malédictions s'intensifieront jusqu'à ce que nous reconnaissions nos péchés et que nous nous tournons vers Lui.

Dieu nous corrige, mais nous résistons. La chose la plus difficile pour quiconque est d'admettre l'erreur, et ensuite de changer. L'esprit charnel excuse les erreurs, se justifie lui-même, cherche une échappatoire. Mais cela crée de sérieux problèmes. En fin de compte, cela ne laisse à Dieu, pas d'autre choix que d'intensifier la punition. Jésus-Christ a dit que cette attitude est sur le point de provoquer « une grande tribulation, telle qu'il n'y en a point eu depuis le commencement du monde jusqu'à maintenant, et qu'il n'y en aura jamais » (Matthieu 24 : 21—version Darby).

Les nations ignorent cette leçon. Mais vous devez l'apprendre personnellement. Vous devez accepter la correction de Dieu et assumer la responsabilité de vos péchés. C'est la clé la plus importante pour résoudre nos problèmes—tant à l'échelle nationale qu'individuellement.

« Car le Seigneur châtie celui qu'il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils » (Hébreux 12 : 6). Nous avons tous besoin de la correction de Dieu le Père. Tant que Dieu peut vous corriger, Il peut vous perfectionner. Lorsque vous êtes incorrigible, vous mettez en péril votre relation avec Dieu—et votre vie éternelle.

« Il est vrai que tout châtiment semble d'abord un sujet de tristesse, et non de joie ; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice » (verset 11). Exercés vient du mot grec gymnazō, ce qui signifie faire de l'exercice dans une école d'athlétisme ; faire de l'exercice vigoureusement, de corps ou d'esprit. Paul compare la correction de Dieu à un entraînement intense qui vous laisse à bout de souffle, avec des douleurs musculaires, mais cela vous a fait du bien.

« Celui qui aime la correction aime la science [ou la connaissance], mais celui qui hait la réprimande est stupide » (Proverbes 12 : 1). Reconnaissez votre propre résistance charnelle naturelle à la correction de Dieu. Nous avons tous besoin de beaucoup plus de corrections que nous ne le pensons. Sans Dieu, les êtres humains ne savent tout simplement pas comment résoudre leurs problèmes, individuellement ou à l'échelle nationale. La bonne nouvelle, c'est que le Créateur des êtres humains, la source des solutions, est prêt à nous aider—ainsi que nos nations—si nous nous mettons à genoux et Lui demandons de nous aider à voir nos fautes et à nous en détourner. Priez pour la correction avec miséricorde, comme Jérémie le fit (Jérémie 10 : 23-24). Il faut du courage pour prier de cette façon, mais le courage est une vertu dont nous avons tous besoin.

Ensuite, acceptez la correction sous quelque forme que ce soit. Ne vous y opposez pas parce que vous ne respectez pas la personne par qui elle vient, par exemple. Soyez attentif à la correction qui vient par l'étude biblique, lors de conversations, par les exemples d'autres personnes et des situations dans lesquelles vous vous trouvez. La correction est en fait tout autour de nous, chaque jour, si nous voulons en profiter. Dieu a corrigé Balaam par la bouche d'un âne (Nombres 22 : 28-30), donc Il peut vous corriger par l’entremise des situations et des personnes desquelles vous ne vous attendez pas. Cela dépend de votre attitude.

Vous n'êtes jamais trop bon ou trop sage pour recevoir la correction. « Donne [de l’instruction] au sage, et il sera encore plus sage : instruis un homme juste, et il augmentera son savoir » (Proverbes 9 : 9—traduction selon la version King James).

Pour beaucoup, nous pouvons entendre l'instruction ou la correction, et reconnaître que nous devons changer, mais ensuite nous continuons notre chemin et oublions. Cela conduit à l'aveuglement (Jacques 1 : 22). Vous devez être non seulement un « auditeur » de la Parole, mais une personne qui la met en pratique.

Plus il est difficile pour Dieu de vous atteindre, plus Il doit vous châtier pour vous réveiller, pour vous pousser à continuer à grandir. « Une réprimande fait plus d'impression sur l’homme intelligent que cent coup sur l'insensé » (Proverbes 17 : 10). Être incorrigible est dangereux. C'est parce que le monde est incorrigible qu'au fur et à mesure que les tragédies s'accumulent, les gens ne font que s'enraciner davantage dans le péché ! « Un homme qui mérite d'être repris, et qui raidit le cou, sera brisé subitement et sans remède » (Proverbes 29 : 1).

« Une correction sévère menace celui qui abandonne le sentier ; celui qui hait la réprimande mourra... [encore] L'oreille attentive aux réprimandes qui mènent à la vie fait son séjour au milieu des sages » (Proverbes 15 : 10, 31). Il est question de vie ou de mort !

Bien réagir à une correction peut guérir merveilleusement. « Les plaies d'une blessure sont un remède pour le méchant ; de même les coups qui pénètrent jusqu'au fond des entrailles » (Proverbes 20 : 30). Dieu utilisera la touche la plus légère afin qu'Il puisse nous redresser. Si nous nous jugeons par la Parole de Dieu et que nous purgeons notre péché, alors généralement, le châtiment de Dieu peut être assez doux. Parce que ce monde est incorrigible, son châtiment sera sévère (1 Corinthiens 11 : 31-32).

Comprenez la leçon que les événements actuels et toute l'histoire humaine vous enseignent—et appliquez cette leçon puissante dans votre vie. Reconnaissez votre résistance naturelle à la correction et arrêtez de la combattre. Priez pour que Dieu vous corrige dans la miséricorde. Acceptez la correction d'où qu'elle vienne. Appliquez-vous lorsque vous la recevez. Plus important encore, aimez la correction. C'est Dieu le Père qui vous prépare à la vie éternelle, qui vous purifie et vous perfectionne—et vous montre à quel point Il vous aime.

Tb Ad Fr