Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

170831 eu gettyimages 840253290

LUDOVIC MARIN/AFP/Getty Images

Étendre les frontières de l'Europe jusqu’en Afrique

Alors que l'UE dans son ensemble ne peut pas s'entendre sur la résolution de la crise migratoire, un groupe de principaux pays de l'UE, ainsi que des pays africains, ont accepté de mettre en place des contrôles aux frontières en Afrique du Nord.

Des dizaines de milliers de migrants qui sont arrivés en Europe apprendront bientôt qu'ils ont risqué leur vie pour rien lorsque leurs demandes d'asile seront rejetées. Pour prévenir les futurs rejets en Europe, les dirigeants de la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont rencontré des représentants de la Libye, du Tchad et du Niger au sommet de Paris le 28 août. Le sommet s'est terminé avec l'accord de mettre en place des centres de pré-asile en Afrique. L'Europe espère ainsi mieux contrôler le flux migratoire au sein de l'Afrique elle-même.

L'instigateur et partisan le plus fervent de la réunion, Emmanuel Macron, a qualifié le sommet comme étant la réunion la plus efficace et la plus importante depuis plusieurs mois.

Après que l'Europe fit face à l'afflux de plus d'un million de réfugiés en 2015, les membres de l'Union européenne ont travaillé intensément pour résoudre les crises. Mais le processus s'est déroulé lentement en raison d'une grande division entre les membres de l'UE et de leur incapacité à trouver une solution commune. L'accord de l'Europe avec la Turquie en 2016 n'a fait que réduire le flux de réfugiés à l'Est de la Méditerranée alors que la route centrale restait ouverte.

Les principales routes que les migrants prennent actuellement pour atteindre la Méditerranée les conduisent à travers le Niger, le Tchad et la Libye. Ainsi, Macron a invité au sommet de Paris les présidents du Tchad et du Niger ainsi que le chef du gouvernement soutenu par les Nations Unies en Libye. Macron espère qu’à l'avenir, les demandeurs d'asile seront approuvés ou rejetés en Afrique avant qu'ils tentent de se rendre en Europe. Les migrants, toujours en Afrique, peuvent ensuite être redirigés vers leur pays d'origine si leur asile a été refusé.

Le journal allemand Süddeutsche Zeitung a écrit que l'accord, en substance, signifie que l'Europe étend ses frontières jusqu’en Afrique. Eva Ottavy, de la charité française Cimade, a déclaré à l'Agence France-Presse : « Nous étendons la frontière européenne de plus en plus loin. »

Cette dernière mesure a été prise malgré le fait que le nombre de réfugiés arrivant en Italie a déjà diminué de 50% par rapport à 2016. Les conditions en Afrique du Nord, par contre, se sont détériorées. La région est en proie au terrorisme et fait face à une augmentation des trafiquants. Le désespoir des réfugiés les pousse vers l'Europe pour de l'aide financière et le soutien militaire.

Les puissances européennes ont un intérêt supplémentaire dans la région qui a précédé la crise des réfugiés. Avant la Seconde Guerre mondiale, l'Europe avait une forte influence coloniale dans la région, qu'elle a perdue dans les conséquences de la guerre. Le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, a averti que les crises de réfugiés porteront encore des bottes de combat européennes aux rives de l'Afrique du Nord—les rives que l'Europe fut forcée de quitter à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il a écrit :

Depuis que le dictateur Muammar Qadhafi a été évincé par une campagne de bombardements de l'Ouest en 2011, la nation nord-africaine de la Libye a été reprise par des factions militantes et des combattants jihadistes. Lorsque Qadhafi a été enlevé, j'ai prévenu que ce qui le remplacerait serait des milliers de fois pire.

Regardez ce qui s'est passé depuis! Le chaos qui en résulte a provoqué des centaines de milliers de réfugiés pour aller sur des bateaux et se diriger vers Malte et le sud de l'Italie. Plus de 170,000 migrants ont débarqué en Italie en 2014! En 2015, le nombre d'immigrants qui déménagèrent en Europe à partir de la Syrie a dépassé ceux de la Libye. Mais maintenant que le chemin vers l'Europe à travers la Turquie a été pratiquement fermé, les Européens voient que les réfugiés se déplacent à nouveau à travers la Libye. Les responsables italiens craignent que jusqu'à 270,000 migrants essaieront de se rendre en Italie cette année [2016].

Ceci est un problème majeur pour l'Europe. L'UE sait qu'elle doit agir ! La situation en Libye est un bon prétexte pour les Européens de s’y installer pour sécuriser cette zone si critique pour le contrôle de la Méditerranée.

La prédiction de M. Flurry n'aurait pas pu être plus précise. Aujourd'hui, nous voyons l'Italie et d'autres nations européennes clés qui travaillent à mieux contrôler la Méditerranée et l'Afrique du Nord. Alors que l'UE étend ses frontières pour englober à nouveau l'Afrique du Nord, elle ressemble de plus en plus à son ancien prédécesseur : l'Empire romain. Ce fut cet empire même qu’Adolf Hitler a essayé de ressusciter et lui donner encore plus de puissance. M. Flurry a expliqué comment l'Europe cherche à ressusciter cet empire à nouveau.

Les parallèles sont frappants. Intentionnellement ou subconsciemment, les dirigeants européens sont en train de remodeler leurs frontières pour correspondre à leur prédécesseur. Lisez notre brochure L'Allemagne et le Saint Empire romain pour apprendre ce que cet empire a fait anciennement et comment la Bible prédit sa résurrection finale. Ce qui est encore plus frappant, c’est qu’une prophétie de Daniel 2 nous assure que ce sera le dernier royaume de l'homme à gouverner la Terre avant que Dieu intervient surnaturellement pour établir Son Royaume. 

No Fr