Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Imf%20 %20gettyimages 519230144

KAREN BLEIER/AFP/GETTY IMAGES

FMI : Le monde est moins préparé que jamais pour la prochaine crise financière

L'histoire se répétera, et cela se passera exactement comme un homme l'a prédit.

Le monde n'est pas préparé pour un événement-clé qui est certain de se produire bientôt : la prochaine crise financière mondiale. David Lipton, un cadre supérieur du Fonds monétaire international (FMI), a averti de ce danger dans des commentaires au Financial Times lors de la réunion annuelle de l'Association économique américaine à Atlanta.

« La prochaine récession est quelque part à l'horizon, et nous sommes moins disposés à y faire face comme nous devrions l'être », a déclaré Lipton, indiquant que le monde est moins préparé qu'il ne l'était pour la crise de 2008.

Lipton a dit que trop de pays ont ignoré l'avertissement du FMI de « réparer la toiture » de leurs maisons économiques alors que l'économie était encore relativement stable et les conditions étaient favorables. Maintenant il est à craindre que leur fenêtre d'opportunité s'est fermée. « Mais comme beaucoup d'entre vous, je vois les nuages de la tempête se former, et je crains que le travail de prévention de la crise est incomplet », a déclaré Lipton lors d'une conférence bancaire plus tôt en 2019.

Une crise économique, maintenant, serait une crise très différente de celle de 2008. L'une des raisons est que la confiance dans le dollar américain disparaît.

« Même au sommet de la crise financière mondiale de 2008, qui a eu son origine aux États-Unis, les investisseurs mondiaux considéraient les bons du Trésor américain comme l'actif le plus sûr disponible », a dit Benjamin J. Cohen, un professeur à l'Université de Californie. « Personne ne doutait que les États-Unis étaient l'épicentre de la crise financière mondiale. Mais plutôt que de fuir les États-Unis, l'argent l'a en fait inondé. » C'était à cause de la crédibilité du gouvernement américain.

Maintenant, les perceptions changent.

« L'environnement géopolitique est le plus dangereux qu'il ait pu l'être depuis des décennies », a averti le Groupe Eurasie, une compagnie de consultants en risque politique, dans son rapport annuel sur les perspectives. La principale raison ? La Pax Americana est terminée.

Commentant sur la faiblesse de la volonté de l'Amérique et le recul mondial, le Groupe Eurasie a fait cette prédiction terrible : 2019 pourrait « s'avérer être l'année où le monde s'effondra ».

« Les alliances américaines s'affaiblissent partout. La confiance limitée qui sous-tend la relation États-Unis-Chine semble avoir disparu », a dit le groupe. Commentant les perspectives pour l'OTAN, du G-7, du G-20, de l'Organisation du commerce mondial et l'Union européenne, le Groupe Eurasie a déclaré que « chacune d'entre elles a une tendance négative. Et la plupart dans une façon qui n'a pas été mise en évidence depuis la Deuxième Guerre mondiale ».

Le FMI considère la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine comme la plus grande menace à la stabilité économique. Faisant référence à la tempête économique qui se prépare, Lipton a déclaré : « Les pays devraient veiller à maintenir leur économie sur une trajectoire horizontale, en créant des tampons et en ne se battant pas les uns avec les autres. »

Ce que le Groupe Eurasie et le FMI ont décrit, s'aligne précisément avec ce que la prophétie biblique dit qu'il arrivera dans un proche avenir. Alors que la Bible ne donne pas de dates précises pour l'accomplissement de ces prophéties, elle nous donne les conditions mondiales précises à surveiller. Ces conditions précèdent la pire période de souffrance jamais vue, mais aussi la fin de la souffrance et le retour de Jésus-Christ.

Aujourd'hui, nous voyons ces conditions mondiales prophétisées.

Toutes nos prévisions sont basées sur la prophétie biblique, tout comme la revue la Pure Vérité avant nous. Herbert W. Armstrong, le rédacteur en chef de la Pure Vérité, nous a prévenus au sujet du déclin de l'Amérique en tant que superpuissance, au point où elle serait insignifiante sur la scène mondiale. Il a aussi averti qu'une crise financière mondiale, serait la force qui aiderait à accomplir une prophétie biblique majeure : l'unification de 10 nations européennes, créant une superpuissance européenne. M. Armstrong a personnellement parlé à Otto von Habsbourg, le défunt homme d'État européen qui a joué un rôle clé dans les premiers efforts pour unir l'Europe. M. von Habsbourg était d'accord qu'il faudrait une crise financière pour unir l'Europe.

Comment une telle crise pourrait-elle se développer ?

L'Allemagne est une nation fortement tributaire des exportations, et l'Amérique est l'un de ses principaux partenaires. Vous n'avez pas besoin d'une analyse complexe pour comprendre que si l'Amérique cessait d'acheter les exportations allemandes, l'économie allemande souffrirait profondément.

Nous en avons vu un petit aperçu dans le récent ralentissement économique de l'Allemagne. La production industrielle a chuté de 4,7% à la fin de l'année. Les importations et exportations ont aussi chuté, et l'économie s'est contractée de 0,2% seulement de juillet à septembre. Si cela continue, ce sera bientôt qualifié de récession.

À cela s'ajoute le problème habituel avec l'euro, qui n'a toujours pas répondu aux attentes en matière de croissance. Un article sur le site web RealClearMarkets cite une partie d'un rapport de Bessemer Trust, qui donne cette évaluation de la performance décevante de l'euro :

Lors de son 20ème anniversaire, le meilleur que l'on puisse dire de l'euro―la monnaie européenne utilisée par 19 pays―est qu'elle a survécu. Deux décennies après avoir été introduite en 1999, elle n'a pas accompli son objectif principal : accroître la croissance économique et renforcer le soutien public aux institutions politiques européennes.

Finalement, nous allons avoir une autre récession aux États-Unis. Nous verrons ensuite si les gouvernements, les banques et les entreprises de l'Europe, peuvent résister aux pressions créées par un haut niveau d'endettement et une faible croissance économique―et si l'euro peut encore survivre.

Si vous suivez les nouvelles en Europe, il est clair que l'euro sera fortement affecté par une crise financière américaine. Cette crise arrivera forcément bientôt.

Pour voir ce que l'avenir nous réserve, la Trompette observe non seulement l'économie, mais surtout, la parole certaine de la prophétie biblique. Croyez-le ou non, la Bible prophétise une ruine financière pour l'Amérique en cet âge, à cause de nos péchés nationaux (voir Deutéronome 28). Herbert Armstrong, rédacteur en chef de la Pure Vérité jusqu'à sa mort en 1986, croyait qu'une crise financière en Amérique serait le catalyseur de l'accomplissement d'une prophétie beaucoup plus meurtrière : la transformation de l'Europe en une superpuissance de 10 nations.

Un homme d’État européen éminent était d'accord avec lui.

Le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry a écrit au sujet des prévisions bibliques de M. Armstrong, montrant comment les événements qu’il prédisait sont en train de se réaliser avec précision :

Depuis des décennies, l'Europe a essayé de s'unir économiquement, militairement et politiquement, mais elle a été incapable de le faire. L'Union européenne se compose de 28 États vaguement alliés et relativement désunis. À cet égard, cela a été un échec spectaculaire.

M. Armstrong a fait une prophétie personnelle à ce sujet, à savoir comment la superpuissance européenne s'unirait finalement. Je pense que c'est la plus grande prophétie personnelle qu'il n'ait jamais faite parce qu'elle est en train de s'accomplir aujourd'hui, exactement comme il l'avait décrite.

M. Armstrong estimait que Otto von Habsbourg était une figure importante dans le développement de la superpuissance européenne ; les deux hommes devinrent des associés. Otto von Habsbourg était un membre du Parlement européen et un descendant de la dynastie des Habsbourg qui gouvernèrent le Saint Empire romain pendant des siècles. ...

M. Armstrong déclara à M. Habsbourg que l'Europe s'unirait effectivement dans l'ère moderne, et il lui a expliqué comment il pensait que cela se passerait : face à une crise drastique. Et cette crise serait financière. M. Habsbourg a dit qu'il était d'accord que le catalyseur pour l'unification serait probablement, en effet, un désastre financier.

En 1984, M. Armstrong écrivait qu'une crise bancaire massive en Amérique « pourrait amener soudainement le déclenchement de l'unification des nations européennes en tant que nouvelle puissance mondiale, plus grande que l'Union soviétique ou les États-Unis ».

Plus de trois décennies plus tard, cette prophétie personnelle de M. Armstrong est sur le point de s'accomplir de façon spectaculaire.

Vous pouvez connaître les résultats de la crise financière imminente avec beaucoup plus de certitude que n'importe quel analyste financier. Pour savoir comment vous pouvez éviter les souffrances que cet effondrement causera, et comment le retour de Jésus-Christ amènera des solutions permanentes aux maux financiers de ce monde, écoutez notre vidéo « La crise financière Amérique-Europe  ».