Recevez gratuitement notre bulletin électronique.

Gardez l'espoir vivant

ZARGON DESIGN/ISTOCKPHOTO

Gardez l'espoir vivant

Les mauvaises nouvelles arrivent comme un raz-de-marée. Gardez votre tête haute.

Les gros titres déplaisants frappent fort. Des attaques radicales contre nos institutions, nos héros, notre Constitution, notre système financier, nos villes, nos biens, nos concitoyens, nos droits, nos libertés. Des attaques contre ces quelques vertus qui restent dans nos nations.

Pourtant, il y a de bonnes raisons de garder la tête haute.

Les événements mondiaux se précipitent vers la plus grande nouvelle jamais produite.

Jésus a fourni une description détaillée de ce qui se passerait dans le monde juste avant cet événement. La Bible contient des dizaines d'événements prophétiques majeurs à surveiller et des centaines d'événements supplémentaires.

Vers la fin de son ministère, le Christ a livré la formidable prophétie du mont des Oliviers (Matthieu 24 ; Marc 13 ; Luc 21). C'était Sa réponse à la question bouleversante des disciples : « Quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? » (Matthieu 24 : 3). Telle est l'explication par Christ des conditions du monde qui précéderaient Son Second avènement.

Jésus a commencé par décrire les quatre cavaliers de l'Apocalypse, qui apportent la fausse religion, les guerres, les famines et les épidémies de maladies (versets 4-8—comparez avec Apocalypse 6 : 1-8) et d'autres événements horribles (Matthieu 24 : 9-11). Il a ensuite parlé d'un abandon au sein de Sa propre Église en ce temps de la fin (verset 12)—qui situe le cadre temporel dans notre temps d'aujourd'hui.

Le Christ nous dit aussi comment survivre à ces événements : « Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé » (verset 13). Jésus a dit qu'il y aurait des gens épargnés de ces cauchemars.

Et puis, verset 14 : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. » En plein milieu de ces crises se trouve une prophétie à propos d’une œuvre de Dieu. Que vous le croyiez ou non, cette prophétie s'est déjà accomplie. Par le biais de l'émission télévisée Le monde à venir et du magazine La pure vérité, Herbert W. Armstrong a averti le monde pendant plus de 50 ans avec un message prophétique intense. Maintenant, à travers le programme de la Clef de David et les pages de ce magazine, l'Église de Philadelphie de Dieu prophétise à nouveau (Apocalypse 10 : 11)—encore plus intensément, car la prophétie accomplie révèle que nous sommes encore plus près de la fin.

Matthieu 24 : 30 montre à quoi mènent ces signes : le retour de Christ.

Oui, les conditions mondiales sont mauvaises et empirent. Mais nous à la Trompette, nous visons à nous concentrer sur le lien entre toutes les mauvaises nouvelles et cet événement le plus spectaculaire et le plus rempli d'espoir de tous les temps.

« Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte » (versets 32-33). Le Christ dit que nous saurons que la fin de cet âge est proche en observant, à mesure que les signes spécifiques qu'Il nous a donnés sont accomplis étape par étape.

Pourquoi Dieu nous donnerait-Il toutes ces prophéties et nous dirait-Il ensuite de les surveiller ?

Pour nous prévenir. Dieu ne va pas simplement déclencher ces calamités sur ce monde—Il donne beaucoup d'avertissement.

Cet avertissement comprend l'avertissement de Dieu de se repentir—de se détourner du péché qui cause l'origine de tous ces désastres : « Dis-leur : je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Éternel, ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël ? » (Ézéchiel 33 : 11). On nous dit, individuellement, de veiller. La prophétie du Christ telle qu’enregistrée dans Luc 21 conclut, « Veillez donc et priez en tout temps »—et pourquoi ?—« afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme » (verset 36). Pour échapper à ces cauchemars à venir sur le monde, nous devons toujours veiller et prier.

Que peut-il arriver à quelqu'un qui n'est pas vigilant ? Lisez les versets 48 à 51 dans Matthieu 24. Notre attitude à l’égard du retour du Christ—notre urgence et notre enthousiasme face aux signes qu’Il nous a donnés—a une relation directe avec notre conduite personnelle. Envisager le jour du retour du Christ nous donne une perspective qui devrait se traduire par un désir de rechercher le mode de vie de Dieu. Cela nous pousse à nous préparer activement à ce qui s’en vient (verset 46).

Les conditions actuelles montrent clairement que la grande Tribulation prophétisée arrive dans cette génération. Les conditions ne font que commencer à s'aggraver et de nombreuses personnes reconnaissent déjà que quelque chose ne va pas du tout. Plus les événements s'aggraveront, plus les gens désespéreront. Mais Dieu nous dit de maintenir une perspective plus large. À mesure que les conditions se dégradent, nous ne devons pas devenir déprimés. Souvenez-vous—souvenez-vous toujours—où tout cela mène : « Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche » (Luc 21 : 27-28).

Gardez une attitude d'anticipation vigilante et pleine d'espoir. Plus les choses empirent, plus grand devrait être notre espoir. Plus nous sommes vigilants—plus nous veillons et prions avec diligence—plus nous deviendrons pleins d'espoir. Toutes ces mauvaises nouvelles pointent vers l’événement dont ce monde a désespérément besoin.

Levez la tête—Jésus-Christ est sur le point de revenir !

Tb Ad Fr