Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Hong%20kong%20police

19 Jan 2020 sanction hk govt 4 by etanliam is licensed under CC BY-ND 2.0

Hong Kong perd son autonomie

Avant l'aube de mercredi, la police de Hong Kong a arrêté 53 candidats pro-démocratie qui ont participé l'année dernière à une primaire électorale non officielle dans cette ville. Ces arrestations massives soulignent le fait que les fonctionnaires de Hong Kong ont intensifié leurs efforts pour écraser l'opposition contre Pékin.

Sous les auspices de la nouvelle loi sur la sécurité nationale de Pékin promulguée en juin, les agents du Parti communiste chinois ont réussi à éliminer tout vestige de démocratie à Hong Kong. Bien qu'un certain nombre de militants aient été arrêtés en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité depuis sa promulgation, ces dernières arrestations démontrent que les responsables de Hong Kong favorables à Pékin sont désireux de punir toute participation à des activités pro-démocratiques.

Le président du Parti civique de Hong Kong, Alan Leong, a déclaré que ces arrestations étaient « un affront aux droits de vote protégés par la constitution ». Ces droits à des élections libres ont été garantis en vertu du transfert de souveraineté sur Hong Kong effectué entre les Britanniques et les Chinois en 1997.

Selon le principe « un pays, deux systèmes » convenu entre le Royaume-Uni et la République populaire de Chine, le système capitaliste et le mode de vie démocratique de Hong Kong resteraient inchangés pendant une période de 50 ans, jusqu'en 2047. Ces politiques ont été inscrites dans la Loi fondamentale de Hong Kong, qui définissait Hong Kong comme une région administrative spéciale de la Chine.

Les événements de ces derniers mois, qui ont culminé avec les arrestations de mercredi, confirment que la Chine a rompu sa promesse de maintenir Hong Kong comme un système politique autonome.

La tactique de la force de la République populaire de Chine à l'égard de Hong Kong n'est qu'un incident de plus dans une série d'agressions qui incluent Taïwan, la mer de Chine méridionale, le Tibet, l'Inde et les Ouïgours dans la province du Xinjiang.

Gerald Flurry, rédacteur en chef de la Trompette, a déclaré ce qui suit dans une émission de La clef de David intitulée « Les temps des nations » : « Nous devons certainement y voir une forte motivation à prendre le contrôle du monde, à conquérir le monde, et certains des dirigeants chinois vous le diront même. » Le titre du programme de M. Flurry met en évidence la prophétie qui est maintenant en train de se réaliser. Nous entrons dans les « temps des nations » où des pays comme la Chine domineront le monde. Ce sera une période sombre de violence et de destruction.

Pour en savoir plus sur les conséquences de l'agression chinoise sur la vie en Europe et dans le monde, veuillez lire l'article de M. Flurry « La Chine dirige le monde vers la guerre » et demandez votre exemplaire gratuit de Il avait raison. La perte d'autonomie à Hong Kong est un signe avant-coureur de la fin de l'ère anglo-américaine.

Fr Hwr