Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

1geyefnznp file

La Trompette

Il avait raison

Beaucoup de lecteurs de la Trompette de Philadelphie nous disent qu’ils retrouvent le même message que la Pure vérité a délivré pendant 52 ans sous la direction de son fondateur, Herbert W. Armstrong. Des abonnés ont même indiqué des similitudes entre notre style d’écriture et de présentations, et ceux de la Pure vérité à son apogée.

M. Armstrong a été l’un des dirigeants religieux les plus éminents du 20e siècle. Il a été vu, lu et suivi par des millions de personnes dans le monde. Au moment de sa mort, en 1986, la revue qu’il a fondée était produite en sept langues; le tirage a culminé à 8,4 millions. (Par comparaison, la circulation du Time de cette année-là était de 5,9 millions.)

Le nombre de déclarations prophétiques de M. Armstrong et de son équipe éditoriale, et leur précision, vous étonneront. Nous avons compilé un grand nombre de ces déclarations prophétiques dans une brochure intitulée, Il avait raison (dont vous pouvez faire la demande d’un exemplaire gratuit). Si vous la lisez attentivement, je vous garantis que vous serez étonné! Cette brochure n’est en aucune façon exhaustive. Mais elle résume assez bien ce qu’était la Pure vérité pendant plus de 50 ans.

Notre 11 septembre financier a été prophétisé!

En mars 1964, M. Armstrong a écrit une lettre parlant des conditions économiques catastrophiques qui frapperaient les États-Unis et la Grande-Bretagne, au temps de la fin. «Si le dollar est dévalué, l’inflation en résulterait presque certainement, écrivait-il, et, finalement, l’effondrement économique des États-Unis» (Lettre co-ouvrière, du 26 mars 1964).

Faisant référence à des prophéties comme celles qui se trouvent dans Lévitique 26 et Deutéronome 28, il poursuit: «Ceux d’entre vous qui croient vraiment les prophéties de la Bible savent qu’un tel effondrement économique est prophétisé!.. Nous avons montré comment Dieu a prophétisé qu’une guerre commerciale virtuelle se déclenchera contre les États-Unis et la Grande-Bretagne—et la façon dont nos économies nationales s’affaibliront, puis s’écrouleront!» Rappelez-vous, c’était en 1964.

Au cours des 20 années qui ont suivi, les prévisions de M. Armstrong sont devenues encore plus précises. En 1984, il a écrit qu’une crise bancaire massive en Amérique «pourrait tout à coup pousser les nations européennes à s’unir pour devenir une nouvelle puissance mondiale plus grande que l’Union soviétique ou les États-Unis. Cela, à son tour, pourrait tout à coup entraîner la grande Tribulation. Et cela conduira rapidement à la Seconde venue du Christ et à la fin à ce monde tel que nous le connaissons» (Lettre co-ouvrière du 22 juillet 1984).

Toutes ces mauvaises nouvelles sont donc un signe des meilleures nouvelles qu’il vous serait possible d’entendre!

Dans un sermon prononcé le 7 juillet 1984, M. Armstrong a dit: «Je crois que quelque événement va se produire tout à coup, au moment où on s’y attend le moins, qui va choquer le monde entier, et qui va pousser les nations d’Europe à prendre conscience qu’elles doivent s’unir!.. Maintenant, je pense que je peux voir ce que peut être l’événement même qui va le déclencher, et c’est la situation économique dans le monde».

M. Armstrong a fait ces déclarations il y a 24 ans!

Voyez comment tout à coup nous avons eu l’effondrement financier. Voyez comment tout à coup ce monde change. Les crises soudaines sont, on pourrait dire, le thème de cet âge.

Les événements de septembre 2008 ont porté un coup fatal à la réputation de l’Amérique comme superpuissance économique stable. «C’est comme si les fondements du capitalisme américain se sont brisés», observait le quotidien allemand Der Spiegel. Pour les États-Unis, septembre 2008 a plus été un tournant que le 11 septembre 2001! C’était une annonce retentissante au monde entier que le système économique américain avait dépassé le point de non retour.

Prenez note de cette prévision précise d’une édition de 1983 de la Pure vérité. Après un sommet économique du G-7, elle notait «à quel point la confiance dans l’Amérique est importante pour la stabilité de l’ensemble du monde occidental». Une crise de confiance dans l’Amérique aurait de lourdes répercussions mondiales, a-t-elle dit—une prévision qui s’est révélée terriblement exacte. Ensuite, l’article a fait cette remarque supplémentaire, plus spécifique: «Le manque de confiance dans la direction américaine doit ultimement conduire à une croisée des chemins entre les États-Unis et l’Europe occidentale..».

Le caractère inévitable de cette scission stupéfiante est très net dans la prophétie biblique. Cependant, l’idée selon laquelle cela serait causé par des convulsions aux États-Unis qui feraient voler en éclats la confiance mondiale est remarquable. Et la catastrophe économique de septembre 2008 a rempli cette prédiction avec une précision déconcertante. Là où cette catastrophe économique a secoué la réputation de l’Amérique, elle a porté une série d’événements très différents pour l’Europe. Les dirigeants européens ont pris cela comme un signal pour s’unir rapidement, et se sont alors engouffrés dans le vide créé par le système financier de l’Amérique en train de s’effondrer.

Le ministre allemand des Finances, Peer Steinbrück, a résumé le sentiment européen en octobre 2008 quand il a déclaré que «l’origine et le centre de gravité du problème sont nettement aux États-Unis». La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy sont tombés d’accord pour dire, de façon nette, qu’ils croyaient que la crise financière mondiale était de la faute de l’Amérique. Le pape Benoît xvi a également donné de la voix après les Européens. Dans une encyclique de juillet 2009, il a rejoint le chœur appelant à un nouvel ordre financier mondial indépendant des États-Unis.

L’Allemagne agit en maître en Europe

Pendant plus de cinq décennies, sous la direction de M. Armstrong, année après année la Pure vérité—invariablement, et avec force—a lancé un avertissement au sujet du retour en force et de l’unification de l’Allemagne. Elle a proclamé que l’Allemagne serait la force dominante cachée derrière une puissante union d’États-nations européens qui surpasserait le bloc russe, et même la Grande-Bretagne et l’Amérique, en pouvoir et en hégémonie. Imaginez une telle prédiction, alors que l’Allemagne était en ruines après la Seconde Guerre mondiale. C’est ce que la Pure vérité a fait!

En 1945, Franklin Roosevelt et Winston Churchill ont signé un document déclarant qu’il ne serait jamais plus permis à l’Allemagne de troubler la paix du monde. Dans le même temps, M. Armstrong disait exactement le contraire! Alors que Washington et Londres promettaient que l’Allemagne ne serait plus jamais en mesure de frapper, Herbert Armstrong prêchait au monde entier que l’Allemagne se lèverait de nouveau, avec plus de puissance que jamais!

«Une chose dont vous pouvez être sûr. En fait, c’est tellement certain que vous pouvez compter dessus: le cri d’une union politique en Europe deviendra plus fort, et avant longtemps nous verrons le Marché commun se développer dans des États-Unis d’Europe. Vous n’aurez pas à attendre longtemps! (La Pure vérité en langue anglaise, de septembre 1967).

«Depuis près de 30 ans, la revue La Pure vérité, et l’émission télévisée Le Monde à venir, disent au monde que l’Europe se réunira—que les États-Unis d’Europe sont aussi certains que le lever du soleil demain matin» (ibid., février 1970).

«La prophétie biblique a révélé que cet empire commencerait comme un mouvement économique—qu’il apporterait une ère de prospérité rare en Europe. Il est bien né, en mars 1957, lorsque six pays européens—l’Allemagne de l’Ouest, la France, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg—ont signé le traité de Rome créant la Communauté économique européenne.. Comment ai-je su, dès 1927, que ces États-Unis d’Europe surgiraient—et à notre époque? Je l’ai su parce que je l’ai vu clairement révélé dans la prophétie biblique» (ibid., mars 1973).

Dans un livre de 1999 dont le titre est On the Next War With Germany [La prochaine guerre avec l’Allemagne], l’auteur français Philippe Delmas, un haut fonctionnaire, a indiqué que «la peur de l’Allemagne est de retour». Il a écrit que «l’Allemagne semble menaçante, bien malgré elle, et c’est encore plus vrai pour la France!»

Considérons tout aussi bien cette déclaration surprenante de M. Armstrong dans une Pure vérité de 1952: «Les États-Unis sont déterminés, maintenant, à ne rien laisser se dresser contre la construction d’une Allemagne réarmée et indépendante. Ce sera le cœur et le noyau de l’Europe unie qui fera revivre l’Empire romain» (juin 1952).

«Le cœur et le noyau de l’Europe unie»—à quel point ces mots sont en parallèle avec ceux de l’ambassadeur d’Amérique en Allemagne, Philip Murphy! Le 1er décembre 2009, l’ambassadeur Murphy «a appelé Berlin à travailler étroitement avec Washington» a rapporté le Local. Ce journal le cite, disant, lors d’un discours à Berlin: «Nous avons besoin de partenaires solides—et nulle part il n’y a de partenaires meilleurs ou plus engagés qu’en Europe. Et l’Allemagne est la pièce maîtresse de l’Union européenne». Sans s’en rendre compte, l’ambassadeur a approuvé les paroles prophétiques de Herbert Armstrong, déclarées il y a plus de 60 ans lorsque l’Allemagne était loin d’être la «pièce maîtresse» de l’Europe! Avec quelle puissance cette prophétie a-t-elle été accomplie!

Aujourd’hui, l’Allemagne est, de loin, la première économie de l’UE.

Juridiquement, l’Allemagne est le seul pays bénéficiant d’une haute cour, la Cour constitutionnelle allemande, dont la puissance dépasse celle de la Cour européenne de justice! Les pouvoirs de cette dernière sont supérieurs à tous les pouvoirs juridiques des hautes courts individuelles des autres nations membres de l’UE. Puis il y a le Conseil de stabilité financière, une idée allemande, adopté par les nations du G-20 en tant que futur régulateur de l’économie mondiale. L’UE a la majorité à ce conseil.

Dans un développement intéressant, cependant, la Cour constitutionnelle fédérale de l’Allemagne a montré que, à moins qu’une loi contraire n’ait été adoptée avant que le traité de Lisbonne ne soit ratifié, ce traité affaiblirait le parlement allemand. La cour a rapidement agi afin de garantir que le droit allemand outrepasserait la législation de l’UE. Elle a montré que le Bundestag doit avoir le dernier mot quant à savoir si l’armée allemande doit participer à une opération militaire de l’UE. Le résultat remarquable de cette astuce, c’est que, désormais, l’Allemagne doit «donner le feu vert» pour tout déploiement de groupes de combat de l’UE. Ainsi, non seulement les comités parlementaires les plus vitaux de l’UE sont désormais dominés par l’Allemagne, mais de plus le déploiement des groupes de combat de l’UE est également, pour l’essentiel, dévolu à la direction du Haut commandement allemand sous approbation du Parlement allemand!

Rentrer au bercail

«Partout, les Églises protestantes gravitent vers l’union avec l’Église catholique romaine. Ces mouvements religieux accélèrent la réalisation des prophéties sur l’Empire romain ressuscité. Depuis 30 ans je proclame cet événement extraordinaire sur les ondes et dans la presse», a écrit M. Armstrong en 1963.

Ces dernières années, beaucoup d’anglicans ont été irrités par l’attitude libérale de leur Église sur des questions comme l’ordination de prêtres féminins et de prêtres homosexuels. Maintenant, grâce à l’invitation du pape en fin 2009, ils peuvent s’assembler avec l’Église catholique.

Ce processus n’a pas été limité aux anglicans. Le Vatican avance à grands pas pour amener toutes les dénominations chrétiennes majeures, en particulier en Europe, sous l’autorité de Rome.

C’est exactement ce que Herbert Armstrong a dit qu’il se passerait. Au fil des pages de la Pure vérité, M. Armstrong a prophétisé cette unité à venir de l’Église. Prenez note, encore une fois: «Le dernier triomphe—quoique de courte durée—du catholicisme est enregistré dans des dizaines de prophéties bibliques. À l’heure actuelle—que nous voulions y croire ou pas, la scène est dressée pour la plus grande révolution religieuse dont le monde sera témoin» (novembre 1963).

Dans les années 1930, au moment où l’unité future de l’Église était prophétisée, rien n’était plus éloigné de l’esprit des protestants. Ils auraient dit: «L’unité? Jamais! Mais que voyons-nous aujourd’hui, plus de 70 ans après que M. Armstrong a annoncé cette nouvelle au monde? Nous voyons l’Église anglicane et les autres filles protestantes de Rome rentrer au bercail!

«Nous devons comprendre que le grand objectif d’ensemble ultime, c’est le regroupement de tout le christianisme en une seule unité cohésive sous un seul chef—le pontife romain—dans une tentative pour porter au monde le concept catholique de la paix. Ce plan envisage la pleine utilisation de la nouvelle Europe!» (ibid., janvier 1963). Cette association Église-État est appelée le Saint Empire romain.

Cette déclaration a été faite il y a 47 ans!

En juillet 2007, la Congrégation pour la doctrine de la foi a réaffirmé la doctrine de «Dominus Iesus», un document que le cardinal Joseph Ratzinger avait signé en 2000 pour proclamer que les non-catholiques étaient «gravement déficients» et que les Églises protestantes ne sont «pas des Églises au sens propre». La réaffirmation rajoutait que les Églises orthodoxes souffrent d’une «plaie» parce qu’elles n’acceptent pas l’autorité du pape.

En octobre 2007, les dirigeants orthodoxes ont signé un accord avec les représentants du Vatican qui a établi la primauté du pape sur tous les évêques catholiques et orthodoxes.

Les rois d’Asie

Dès avril 1952, alors même que l’Allemagne de l’Ouest était en train d’être reconstruite après avoir été réduites en cendres par des bombardements, lors de la Seconde Guerre mondiale, la Pure vérité écrivait: «La Russie pourrait rendre l’Allemagne de l’Est aux Allemands, et pourrait être contrainte d’abandonner son contrôle sur la Hongrie, la Tchécoslovaquie et des parties de l’Autriche pour achever l’union des 10 nations».

Qu’elle prophétie stupéfiante, faite il y a 58 ans! Elle a été accomplie, ou est en cours d’accomplissement devant nos yeux.

Notez ce que M. Armstrong a écrit dans une brochure publiée, pour la première fois en 1955—plus de 4 décennies et demie avant que l’Europe de l’Est ne se sépare de l’urss: «Certains pays des Balkans vont sortir de derrière le rideau de fer. La Russie a déjà perdu, selon toute apparence, la Yougoslavie de Tito. La Russie va probablement perdre encore plus de ses satellites de l’Europe de l’Est».

Peu de gens, alors, ont dû croire cette déclaration, ou ce compte rendu de la Pure vérité, fait l’année suivante: «L’oppression communiste en Europe de l’Est est définitivement vaincue.. Nous avons montré, des années à l’avance, ce qui allait arriver au néfaste empire de la Russie, en Europe de l’Est. Ces prophéties sont dans votre Bible depuis les 1 900 dernières années. Mais le monde, et les églises de ce monde, ont refusé de les croire» (décembre 1956).

En janvier 1957, M. Armstrong a écrit: «Quand le bon moment psychologique arrivera, un certain nombre de ces nations se détacheront de Moscou..».

En juillet 1966, cette prédiction surprenante a été faite: «L’Inde sait que la Chine communiste termine le rassemblement massif de troupes sur la frontière indienne. L’Inde sait que la Chine communiste a la bombe atomique et, peut-être, la bombe à hydrogène. Cela signifie que, pour des considérations de sécurité nationale des plus impérieuses, l’Inde doit avoir la bombe! À titre purement défensif contre la Chine communiste, bien sûr. Mais alors il y a le Pakistan.. [qui est] une nation née de la haine violente entre hindous et musulmans. Si l’Inde construit des bombes, les Pakistanais se tourneront en désespoir de cause vers les grandes puissances—ils seront obligés de se procurer des armes nucléaires!»

Herbert W. Armstrong a été capable de voir et de déclarer publiquement de nombreuses prophéties, parce qu’il était disposé à se soumettre à l’autorité de la Bible. Nous n’avons mis en évidence que quelques-unes de celles qui concernent des événements majeurs qui façonnent l’avenir de notre existence. Vous devez, de manière urgente, étudier cette brochure incroyable, Il avait raison!

Une des premières prophéties dont il a parlé, cependant—peut-être la première et certainement la plus importante—n’a été qu’effleurée ici. C’est un événement qui apportera la fin ultime et pacifique de toutes les prophéties évoquées. C’est une prophétie, qu’il a commencé à enseigner dans les années 1930: la prophétie du gouvernement de Dieu, gouvernement qui vient bientôt, dans le merveilleux monde à venir.

M. Armstrong s’est d’abord déterminé à diffuser «les excellentes nouvelles du monde à venir»» en 1933. Plus tard, il a écrit: «Tout ce que j’avais à l’esprit, alors que l’émission le Monde à venir était prévue à la fin de 1933, c’était de servir Dieu fidèlement quel que soit l’endroit où Il devait conduire» (Autobiographie de Herbert W. Armstrong, tome 1).

«Vous n’avez pas à y croire! Cela va se passer, quand même. C’est sûr—le seul espoir certain du monde. Ces bonnes nouvelles de demain, données par avance, sont aussi certaines que le lever du soleil demain. L’humanité ne le réalisera pas—cela va être fait pour nous. L’humanité va être obligée d’être heureuse—de jouir de la paix mondiale—de voir l’abondance et la joie universelle remplir la Terre» (Le Merveilleux monde à venir—voici comment il sera).­ 

Tb Ad Fr