Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Churchill%20at%20desk%20in%201939 3396167 kurthutton%20hultonarchive%20getty

KURT HUTTON/HULTON ARCHIVE/GETTY IMAGES

Il est temps d’étudier votre histoire

Avez-vous le temps de lire l'histoire ? La situation en Amérique, en Grande-Bretagne et à travers le monde est maintenant une crise mondiale au ralenti prête à exploser. Et pour cette raison, je vous soumets que vous n'avez plus le temps de ne pas lire l'histoire.

Lorsque Winston Churchill a fait face à sa crise mondiale, il a dû rassembler chaque once de connaissances, de sagesse et de courage qu'il avait accumulées au cours de sa vie pour tenter de sauver son peuple, leur nation et ses vertus. Imaginez si cette vie avait été consacrée à absorber un contenu frivole. Il n'aurait jamais pu devenir le seul homme d'État vivant que Dieu pourrait utiliser pour sauver la civilisation occidentale.

Qu'est-ce que Churchill avait dévoré et sur lequel il s'est appuyé lorsque la crise mondiale est survenue ?

L’histoire.

Pour lui, l'histoire était plus qu'un sujet ou un passe-temps. C'était son identité. William Manchester a écrit dans The Last Lion : Visions of Glory [Le dernier lion : visions de gloire], « Churchill n'a pas simplement observé le continuum historique ; il s’est fait partie de l’histoire… Il ne vivait pas dans le passé ; le passé vivait en lui. » L'histoire est devenue la mémoire personnelle de Winston Churchill.

« L'histoire était la façon dont il comprenait le monde, la lentille qu'il utilisait pour mettre la réalité en lumière », écrit Stephen Mansfield dans Never Give In: The Extraordinary Character of Winston Churchill [Ne cédez jamais : le caractère extraordinaire de Winston Churchill]. « Churchill pensait historiquement, ce qui signifie qu'il comprenait la vie en termes de générations, de grands hommes, de succession des âges, d'événements héroïques, de nobles conflits et des connexions linéaires du temps… Pour lui, l'histoire était plus que quelque chose à étudier ; c'était une façon de penser. »

Un des livres d'histoire que Churchill a lu était l’Exode. Il a écrit un essai en 1931 intitulé « Moïse : le chef du peuple » qui rejetait la prétention des sceptiques selon laquelle Moïse n'était qu'une figure allégorique. Il a affirmé qu'il n'était pas seulement réel, mais « le héros national ».

Churchill a écrit cet essai au début de ses « années sauvages » lorsqu’il était un paria politique. Chaque prophète, écrit Churchill, doit aller dans le désert: « Il doit avoir une forte impression d'une société complexe et de tout ce qu'elle a à donner, puis il doit vivre des périodes d'isolement et de méditation. C'est le processus par lequel la dynamite psychique est fabriquée. »

Churchill a plongé dans l'histoire. Il a écrit Marlborough, son chef-d'œuvre d’un million de mots, en quatre volumes, entre 1933 et 1938, tandis que ses collègues désarmaient la Grande-Bretagne, et il était la seule voix, presque impuissante, avertissant contre cela. Cette plongée profonde dans l'histoire l'a aidé à se préparer à l'heure la plus sombre de la Grande-Bretagne.

Henry Steele Commager a écrit ceci à propos du célèbre ancêtre de Churchill et du général le plus décoré de Grande-Bretagne : « Le héros était un homme selon le cœur de Churchill : le plus grand soldat des annales de leur race, toujours victorieux et toujours magnanime... Mais le thème était plus que biographique ; ce n'était rien de moins que le thème de la lutte pour l'Europe. »

C'était plus qu'une œuvre d'histoire, a déclaré un historien britannique. C'était une biographie qui a changé l'histoire. Lorsque Churchill est finalement arrivé au pouvoir en 1940, il était prêt pour la bataille. L'histoire du passé glorieux de sa nation—une histoire qu'il connaissait bien—a continué de vivre jusqu'au présent.

Winston Churchill a été conseillé, inspiré et motivé par des géants de l'histoire comme Moïse et le duc de Marlborough.

Qu'il le sache ou non, l'histoire des Israélites enregistrée dans l’Exode était littéralement personnelle à Churchill, et pas seulement parce que les Britanniques avaient besoin d'une délivrance surnaturelle. Tout comme Marlborough l’était, les Israélites étaient en fait ses ancêtres.

En fait, les Israélites sont vos ancêtres. Leur histoire est votre histoire. Cela est vrai pour ceux qui sont physiquement descendus des Israélites (principalement les peuples anglophones modernes), mais c'est également vrai dans le sens spirituel de ceux qui sont dans la véritable Église de Dieu, « l'Israël de Dieu » (Galates 6 :16 ). En tant que lecteur de la Trompette, vous êtes en contact étroit avec cette Église. Il est possible que vous fassiez partie de ces rares personnes que Dieu appel dans cette Église.

La Bible établit clairement que l'Église de Dieu est l’Israël spirituel. L'histoire de l'Église et l'histoire de son prédécesseur, l’Israël physique, est l'histoire la plus importante que vous puissiez étudier. Cela est d'autant plus vrai alors que nous sommes confrontés à la crise qui se déroule. Vous allez avoir besoin de chaque morceau d'histoire vraie, profonde et utilisable sur laquelle vous pouvez vous concentrer.

Comme Churchill, nous vivons à une époque historique. Il est temps de laisser tomber les applications distrayantes pour téléphone intelligent, les jeux, la frivolité et la dissipation. Il est temps de consacrer vos précieuses heures à des activités sérieuses qui pourraient très bien sauver des vies. Il est temps de faire partie de quelque chose de plus grand que vous. Il est temps de faire partie de l'histoire.

Tb Ad Fr