Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

201117 germany%20israel gettyimages 1267315935

ANDREAS RENTZ/GETTY IMAGES

Israël et l'Allemagne : une amitié fatale

Les forces israéliennes et allemandes coopèrent plus que jamais. Mais cela n'empêchera pas l'histoire de se répéter.

Une chancelière allemande prend la parole à la Knesset ; un premier ministre israélien visite Berlin ; les forces armées de ces deux nations s'entraînent l'une avec l'autre. La coopération entre Israël et l'Allemagne s'accroît, particulièrement dans le domaine militaire. S'ajoute à cela une question importante : dans quelle mesure Israël devrait-il faire confiance à l'Allemagne ?

La coopération militaire récente d'Israël apporte une réponse claire à cette question.

Le 11 novembre, date qui nous remémore la lutte pour mettre fin au militarisme allemand, l'Allemagne a livré la première corvette de type Sa'ar 6 à Israël, et trois autres vont arriver l'année prochaine. Israël signa un contrat pour 4 navires avec le chantier naval Thyssenkrupp à Kiel en 2015, et leur construction débuta en Février 2018. Le Sa'ar 6 est l'un des navires de combat des plus avancés au monde, conçu pour abattre un grand nombre de missiles, un défi auquel Israël s'attend en cas de guerre avec le Hezbollah. La défense de ses plateformes gazières en mer contre l'arsenal des missiles guidés du Hezbollah est l'une des principales priorités du pays.

La Sa'ar 6 est modelée d’après la corvette allemande K130. L'Allemagne en construit actuellement cinq autres pour sa propre marine, et elles seront toutes dotées d'armes et de capteurs améliorés, d'une plus grande capacité furtive. 

La coopération entre les marines allemande et israélienne s'étend également bien en-dessous de la surface.

Le sous-marin allemand de type 214 est réputé comme l'un des plus furtifs au monde. Et maintenant il est prêt à devenir encore plus furtif—grâce à une entreprise israélienne. L'entreprise « Israeli Aerospace Industries » a déclaré dans un communiqué de presse le 27 octobre que sa filiale, Elta Systems, qui fabrique les capteurs électroniques pour les équipements militaires, fera équipe avec Hensoldt, une entreprise allemande aux capacités similaires. Les deux entreprises travailleront au développement d'une nouvelle unité de périscope, combinant plusieurs pylônes de communication et de capteurs en une seule unité compacte. Cela diminue la section radar du sous-marin lorsqu'il fait surface, ce qui permet au sous-marin de communiquer plus facilement et de trouver des cibles, tout en diminuant la probabilité d'être découvert. Israël exploite également une version de ce sous-marin.

Apprendre des meilleurs

Les fabricants d'armes allemands acquièrent une expérience précieuse en travaillant avec des pays étrangers, et Israël a été l'un de leurs clients les plus importants.

Le développement des drones en est un exemple. Israël, qui a l'expérience de la lutte contre le terrorisme, est devenu l'un des fabricants de drones les plus avancés au monde. Son expertise dans ce domaine a été profitable pour l'armée allemande depuis un certain temps ; l'Allemagne utilise le drone Heron-1 d'Israël en Afghanistan depuis mars 2010. En mars de cette année, elle a prolongé ce programme au moins jusqu'en mai 2021 pour l'Afghanistan, et potentiellement jusqu'en juillet 2022 pour le Mali.

La location du Heron-1, a permis à l'Allemagne d'acquérir des connaissances techniques qu'elle peut immédiatement mettre à profit en tant que leader du développement du programme européen de drone à moyenne altitude et à longue endurance. En outre, l'Allemagne a déjà reçu le drone Heron-TP, une version armée du Heron-1 qui sera loué pour les neuf prochaines années. Les opérateurs de drones allemands sont envoyés en Israël pour s'entraîner avec le personnel de l'armée de l'air israélienne spécialisée dans la guerre des drones.

Au-delà de la coopération industrielle et de la recherche, Israël coopère également avec l'Allemagne à un niveau stratégique. Les forces aériennes allemandes et israéliennes s'entraînent tous les deux ans dans le cadre des exercices, appelé Blue Flag [Drapeau Bleu]. Le contributeur de la Trompette, Josué Michels, a écrit à ce sujet le 3 décembre 2019 :

Environ 1 000 participants et 70 avions de 5 pays ont organisé des exercices variés visant à renforcer les relations et développer les compétences. Cependant, la puissance de l'Axe de la Seconde Guerre mondiale semble être parmi les amis les plus fiables d'Israël. « L'exercice aérien le plus avancé » s’est déroulé avec l’Allemagne, et la participation de l’Italie a été très importante. 

L'Allemagne et l'Italie ensemble ont envoyé 12 avions pour participer aux exercices—soit le même nombre que les États-Unis. Environ 250 aviateurs de la base aérienne de Spangdahlem, en Allemagne, « ont déployés pour bâtir des partenariats stratégiques et effectuer des exercices d'entraînement tactique aérien », a écrit l'aviateur de première classe, Kyle Cope, sur dvidshub.net.

La Luftwaffe a sans doute appris d'Israël comment mener des frappes de précision furtives. Elle vola également aux côtés des chasseurs F-35, américains et israéliens, réputés être quelques-uns des avions les plus furtifs au monde. 

Peu de temps après, Israël a envoyé pour la première fois ses propres avions chasseurs en Allemagne pour participer aux jeux de guerre « Blue Wings 2020 » du 17 au 28 août. Cet événement « a une énorme importance symbolique pour de nombreux pilotes israéliens », a écrit Michels en août dernier. « Un officier, qui est le petit-fils d'un survivant de l'Holocauste, a déclaré à l'Agence France-Presse (AFP) qu'il s'agit d'un ‘événement très émouvant pour tous’. L'officier a déclaré que certains des autres pilotes participants sont également des descendants des victimes de l'Holocauste. »

Une question de confiance

Le partenariat grandissant entre Israël et l'Allemagne est très chargé d'émotion. Il est chargé de souvenirs de la violence allemande contre les Juifs. C'est pourquoi, la coopération entre les deux pays aujourd'hui est saluée comme une étape importante vers la paix. Pourtant, la question reste posée : Israël peut-il vraiment faire confiance à l'Allemagne ?

L'Allemagne est en train de gagner de plus en plus une capacité militaire, sans pourtant y renoncer. Ces dernières années, plusieurs dirigeants du monde et analystes politiques ont en fait encouragé l'Allemagne à se réarmer. Beaucoup en concluent que le militarisme et l'antisémitisme allemands sont des reliques du passé confinés aux musées et à une petite frange de la société. La perspective d'une autre guerre entre les nations modernes et démocratiques semble comme un fantasme. 

L'Allemagne répétera-t-elle un jour son histoire impensable ? La Trompette répond à cette question depuis sa création. Dans notre brochure, Jérusalem selon la prophétie, le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, explique que Israël souffrira encore de manière inimaginable, mais contrairement à la croyance populaire, « ce ne sont pas les Arabes qui les détruiront. L'amitié entre l'Allemagne et Israël mènera à l'une des plus grandes tromperies de l'histoire de l'homme ! »

Nous prévoyons ce résultat parce que la Bible donne une image détaillée du résultat de la coopération entre Israël et l'Allemagne. Les prophéties de la Bible font référence à l'État juif actuel sous son ancien nom, « Juda ». Les lecteurs réguliers de la Trompette savent que lorsque la Bible, mentionne l'Assyrie, elle fait référence à l'Allemagne moderne. 

Ézéchiel 23 montre que Juda se tournera vers l'Assyrie comme un allié au lieu de Dieu. Une relation forte durera pour quelque temps—la Bible décrit ces deux nations comme des « amants ». Mais cela se terminera par ce que M. Flurry décrit comme « l'une des plus grandes tromperies de l'histoire de l'homme ». L'Allemagne se retournera et attaquera Israël. Osée 5 ajoute plus de détails : « Éphraïm voit son mal, et Juda ses plaies ; Éphraïm se rend en Assyrie, et s'adresse au roi Jareb ; Mais ce roi ne pourra ni vous guérir, ni porter remède à vos plaies » (verset 13).

Cette « plaie » signifie le processus de paix avec les Palestiniens (demandez notre brochure gratuite sur Osée pour plus de détails). Finalement, cette coopération militaire actuelle avec « l'Assyrie » amènera la décision d'appeler l'Allemagne pour jouer un rôle de maintien de la paix autour de Jérusalem. Cependant le danger réel ne viendra pas de l'Islam radical. La Bible révèle qu'il viendra de l'Allemagne. Psaume 83 : 4 décrit l'Allemagne s'alignant avec les pays arabes modérés—dont beaucoup d'entre eux reçoivent déjà des armes allemandes—avec l'objectif d'effacer Israël.

Israël et l'Allemagne veulent tourner la page de leur histoire au nom de la réconciliation. Malgré leurs bonnes intentions, vous pouvez prouver que cette période de coopération se terminera par une trahison qui choquera ce monde entier et déclenchera la guerre. Notre brochure gratuite, Jérusalem selon la prophétie, vous montrera ce qu'il faut surveiller à mesure que cette coopération s'approfondit. 

Fr Jip