Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

8557586198 a0981e3b9a c%20website

Syria: two years of tragedy by Foreign, Commonwealth & Development Office on Flickr/CC BY-ND 2.0

L'Allemagne aide la Syrie avec 1,7 milliard et exige un changement politique


Depuis 2011, la Syrie souffre d'une guerre civile brutale. L'infrastructure est brisée et les gens manquent de provisions de base pour survivre. Mais tant que les conditions ne changeront pas, l’aide humanitaire s’évaporera dans les flammes de la guerre. Le gouvernement allemand s'engage ainsi à apporter 1,7 milliard d'euros d'aide et promet plus de soutien à la condition d'un changement politique. Lors d'une conférence des donateurs à Bruxelles, le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas a souligné qu'il s'agissait de la plus grande somme promise en quatre ans.

Heiko Mass a également souligné que le soutien allemand à la reconstruction des infrastructures détruites en Syrie n'est actuellement pas envisagé. « Sans un processus politique substantiel, il n'y aura pas de reconstruction », a déclaré Maas. Des représentants de plus de 60 pays et organisations se sont inscrits à la conférence des donateurs pour la Syrie, organisée par l'UE et les Nations Unies.

Lors de la conférence de l'année dernière, a noté n-tv.de, l'Allemagne a promis environ 1,6 milliard d'euros pour la Syrie et les pays voisins de la région. Au final, jusqu'à 1,75 milliard d'euros ont ensuite été mis à leur disposition.

Le gouvernement du président Bashar al-Assad a une forte emprise sur la majeure partie du pays. D'autres zones sont contrôlées par divers groupes rebelles ainsi que par la milice kurde. Selon les chiffres de l'ONU, 12,4 millions de personnes, soit près de 60 pour cent de la population, souffraient de la faim. Tant que la guerre continue de faire rage, le pays a besoin de plus en plus de dons. Quatre-vingt dix pour cent des Syriens vivent actuellement dans la pauvreté. Le nombre de personnes qui ne peuvent survivre sans aide alimentaire a doublé en un an.

Le régime d'Assad est impuissant à la lumière du projet de reconstruction de masse dont le pays a besoin. Maas a déclaré qu'Assad et ses partisans internationaux doivent comprendre que les choses doivent changer avant que la Syrie puisse avoir un avenir.

Mais tandis que l'Allemagne fournit une aide humanitaire d'une part, elle alimente également la crise grâce à ses nombreuses exportations d'armes vers la Turquie et d'autres pays du Moyen-Orient. Lors de l'offensive turque en Syrie en 2019, nous avons vu des chars allemands rouler. « Pour l’Allemagne, la révolution syrienne n’est pas du tout une crise humanitaire », a expliqué le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, dans « Comment la crise syrienne se terminera ». « Il s’agit de géopolitique et de la manière dont Berlin peut faire progresser de manière agressive ses intérêts stratégiques au Moyen-Orient ! »

Mais la crise a également une grande signification prophétique. Le psaume 83 et Daniel 11 : 40 révèlent que l'Allemagne est en train de former une alliance avec le Moyen-Orient contre l'Iran—et la Syrie en fait partie. Le régime d'Assad est actuellement fortement allié à l'Iran. La Turquie et l'Allemagne s'opposent à cette alliance. Après une décennie de guerre civile, l'ambiance en Syrie a également changé. Beaucoup se voient trahis par leur propre gouvernement et se tournent vers l'Allemagne pour obtenir de l'aide. En s'abstenant de toute implication militaire et en fournissant un soutien financier généreux, l'Allemagne se développe en faveur de nombreux Syriens et nous voyons la prophétie biblique se réaliser pas à pas. La direction de l’alliance de la Syrie avec l’Allemagne est expliquée en détail dans la brochure gratuite de M. Flurry, Le roi du sud.

Tb Ad Fr