Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Taiwan

Tsai Ing-wen 2016: Taiwan Faces the Future by CSIS is licensed under CC BY-NC-SA 2.0/Cropped from original

L'énigme Chine-Taïwan

Le ministère de la Défense de Taïwan a fait état de multiples incursions d'avions chinois dans sa zone de défense aérienne au cours des derniers jours. Ces incursions ont été couplées à une augmentation de l'activité militaire chinoise dans la mer de Chine méridionale.

En outre, on a signalé des attaques simulées contre le porte-avions USS Theodore Roosevelt de la marine américaine et son groupe d'attaque, qui sont entrés dans la région la semaine dernière. Ces attaques simulées ont été menées à une distance d'au moins 250 miles nautiques du navire. Cependant, les conversations radio des pilotes chinois surveillées pendant les simulations ont indiqué le lancement de missiles de croisière antinavires.

Selon le capitaine de vaisseau Mike Kafka du Commandement Indo-Pacifique américain : « Les activités de l'Armée de libération du peuple (APL) mises en évidence ici sont les dernières d'une série d'actions agressives et déstabilisatrices. » Il a poursuivi en disant que ces actions de l'APL sont conçues pour « intimider ou contraindre ceux qui opèrent dans les eaux et l'espace aérien internationaux, pour inclure leurs voisins et ceux qui ont des revendications territoriales concurrentes ».

Les États-Unis et Taïwan ont maintenu une relation unique au fil des ans. Alors que les ambitions régionales de la Chine ont continué à s'étendre, la défense de Taïwan a pris une importance considérable. Bien que Taïwan bénéficie d'un fort soutien bipartite à Washington, la politique officielle des États-Unis ne la reconnaît pas comme une nation indépendante.

Le gouvernement chinois à Pékin considère l'île comme faisant partie de son propre territoire et ne reconnaît pas la légitimité de la nation de Taïwan, connue sous le nom de République de Chine. Les incursions militaires ordonnées par Pékin ces derniers jours ont rappelé de manière choquante les enjeux.

Selon Tan Sun Chen, ancien ministre des Affaires étrangères de Taïwan : « La Chine tente de tester les eaux des véritables intentions du gouvernement américain pour voir avec quelle force il soutient Taïwan. » L'objectif de la Chine est de convaincre le peuple taïwanais que son seul choix est de s'unir à la Chine et que les États-Unis ne peuvent pas le sauver.

En réponse à l'incursion aérienne de la Chine ces derniers jours, le porte-parole du département d'État américain, Ned Price, a exhorté la Chine à cesser ses pressions militaires, diplomatiques et économiques contre Taïwan. De plus, il a confirmé que « l'engagement des États-Unis envers Taïwan est solide comme le roc ».

Mais l'est-il ? Comment les États-Unis réagiraient-ils face à une agression chinoise directe contre Taïwan ?

La prophétie biblique indique que la Chine, avec d'autres nations de l'Est, se regroupera en un bloc identifié comme « Les rois de l'Orient ». Ce groupe de nations travaillera de concert avec un conglomérat européen pour assiéger les nations anglo-saxonnes et les réduire en esclavage. Dans ce scénario, les perspectives d'un Taïwan indépendant sont de mauvais augure.

Pour en savoir plus sur le comportement agressif de la Chine et sur ses conséquences, veuillez lire l'article de M. Gerald Flurry intitulé « La Chine dirige le monde vers la guerre ». Il est recommandé de visionner également la courte vidéo « Les rois de l’Orient ».

Tb Ad Fr