Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

15208

L’esprit de Charlemagne est vivant en Europe

Pour voir l’avenir de l’unité européenne, regardez dans le passé.

Le 4 mai, 2012, le Daily Express a écrit un des articles les plus choquants que j'ai jamais lu. Il a été intitulé « Le complot de l’UE pour se débarrasser de la Grande-Bretagne ». L'article décrit l'Allemagne, l'Italie et la France se rencontrant en privé pour discuter d'une nouvelle forme de leadership pour l'Union européenne. La Grande-Bretagne fut exclue de ces discussions. Cela s'est produit quatre ans avant le référendum Brexit.

Cette petite faction de ministres européens des Affaires étrangères a été informellement appelée le « Groupe de Berlin ». Ses discussions confidentielles portaient sur la combinaison des présidences du Conseil européen et de la Commission européenne. Ces ministres des Affaires étrangères ont voulu fusionner les deux positions et créer un super-président de l'UE, une position monolithique de puissance absolue supérieure à celle du président des États-Unis!

L'auteur de cet article, Macer Hall, a décrit les pouvoirs d'un tel président européen de cette façon: « Les adversaires craignent que le plan ne crée un équivalent moderne de l'empereur européen envisagé par Napoléon Bonaparte ou un retour au Saint Empire romain de Charlemagne qui a dominé l'Europe durant l'âge des ténèbres » (c’est moi qui souligne tout au long).

L'UE n'a pas encore réalisé ce plan. Mais continuez à regarder l'Europe—vous pouvez vous attendre à ce que cela arrive bientôt! De nombreux Européens continuent d'espérer pour un tel individu.

Napoléon a régné il y a 200 ans. Charlemagne a régné il y a 1200 ans. Aujourd'hui, la plupart des gens romancent et glorifient les règnes de ces deux empereurs européens. Mais ils oublient le bain de sang. Ils oublient la violence de ces dirigeants européens. Ils effacent cette histoire très sanglante.

Il est beaucoup plus difficile d'oublier Adolf Hitler. Sa machine de mort nazie a déclenché une guerre mondiale et a assassinée des millions. Son règne horrible est beaucoup plus récent. À bien des égards, il a commis certaines des pires atrocités de l'histoire de l'humanité—et cela s'est produit pendant la vie de beaucoup d'entre nous. Ces faits sont bien connus, et Hitler est toujours vilipendé aujourd'hui. Ce qui est moins connu, c'est qu'Adolf Hitler était un chef du Saint Empire romain, tout comme Napoléon et Charlemagne!

Adolf Hitler est venu dans l’esprit de Charlemagne!

L'empire allemand de la Seconde Guerre mondiale a même été nommé le Troisième Reich—c'était la résurrection d'un empire qui existait auparavant. Le Second Reich fut l'Empire allemand de 1871 à 1919. Et quel était le Premier Reich? Le Saint Empire romain dominé par Charlemagne!

L'Europe cherche maintenant à réanimer ce même esprit—le même esprit qu'Hitler avait ressuscité. Les dirigeants européens voient des problèmes en Europe, et ils veulent rétablir l'ordre en Europe encore une fois en créant un nouveau Charlemagne.

Le Groupe de Berlin, officiellement connu sous le nom du « Groupe de l'avenir de l'Europe », savait que l'un des États membres les plus éminents de l'Union européenne rejetterait totalement ce plan. Ainsi, même si cela signifiait insulter et s'opposer à un membre important de l'UE, ils ont exclu la Grande-Bretagne. Pendant des décennies, la Grande-Bretagne s'est opposée à l'idée d'un bureaucrate non démocratique recevant des pouvoirs semblables à ceux de Charlemagne. Ceci a empêché l'Europe de remplacer la démocratie par un empire.

En réponse aux réunions du Groupe de Berlin, Paul Nuttall, leader adjoint du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni, a déclaré: « C'est une idée vraiment ridicule qui ne doit jamais être permise. On dirait qu'ils essaient de remonter aux jours du Saint Empereur romain. »

La Grande-Bretagne a été forcée dans une situation sans issue. Si elle restait dans l'UE, elle devrait accepter de moins en moins de souveraineté, moins de démocratie, plus d'intégration et plus de pouvoir pour les dirigeants de l'UE. Si la Grande-Bretagne ne se conformait pas à l'idée d'un super-président de l'Union européenne, elle sera renvoyée de l'Union ou choisira de partir—ce qui est exactement ce que les électeurs britanniques ont fait en juin.

Le référendum Brexit a facilité les plans européens de construire un empire en enlevant l'un de ses plus grands obstacles.

L’Europe après Brexit

Après le référendum britannique pour quitter l'Union européenne, le Daily Express a publié un article sur un développement en Europe que certains ont qualifié « d'ultimatum ». Dans l'article « Le Super-État européen à être dévoilé: Les nations de l’UE à être ‘transformés en un seul État’ après le Brexit », Nick Gutteridge a expliqué que les chefs politiques en Europe profitent de la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE en révélant des plans pour un Super-État européen géant. Il a écrit: « Dans le cadre des propositions radicales, les pays de l'UE perdront le droit de disposer de leur propre armée, de leur droit pénal, de leur système fiscal ou de leur banque centrale, avec tous ces pouvoirs transférés à Bruxelles » (28 juin).

Ce développement a "suscité la colère et la panique en Pologne", a déclaré l'article. Pourquoi la Pologne serait-elle en panique? Pourrait-il avoir quelque chose à voir avec le fait que la Pologne a été l'une des premières nations à connaître l'esprit de Charlemagne dans la Seconde Guerre mondiale? La Pologne a une histoire sanglante en traitant avec l'esprit de Charlemagne! Le peuple polonais sait ce qu'une Europe puissante avec l'Allemagne à l'avant-garde signifie pour la civilisation!

Le transfert de pouvoir à Bruxelles est vraiment une tromperie monstrueuse. Le pouvoir est actuellement transféré à Berlin. L'ensemble du projet européen concerne finalement l'Allemagne qui dirige une armée, une économie et un gouvernement unifiés en Europe. Pratiquement le monde entier le sait, mais personne ne veut en parler.

Les ministres des Affaires étrangères de France et d'Allemagne sont les principaux architectes derrière ce plan d'unifier l'Europe comme nous ne l'avons jamais vue unifiée dans les temps modernes.

Solutions après la Seconde Guerre mondiale

L'Allemagne a eu un plan à long terme pour faire revivre le Saint-Empire romain. À la fin de la Seconde Guerre mondiale—quand la résurrection la plus récente de cet empire a été vaincue—ce plan était déjà en mouvement.

En août 1944, des industriels allemands se sont réunis pour une réunion à Strasbourg, en France, où ils ont commencé à planifier pour l'avenir. (Vous pouvez lire le document détaillant cette réunion à theTrumpet.com/go/922). Il devenait évident que l'Allemagne perdrait la Seconde Guerre mondiale. Ces industriels se sont engagés à financer le Parti Nazi de façon clandestine.

Le Dr. Scheid présidait la réunion. Il tenait le rang de Schutzstaffel Obergruppenführer, l'un des plus hauts commandements des SS nazis. Des représentants de Volkswagenwerk, Rheinmetall, Krupp, Messerschmitt et au moins une demi-douzaine d'autres conglomérats industriels y étaient présent. Selon un informateur, le commandant des SS a ordonné l'évacuation des matériaux industriels de la France vers l'Allemagne et que l'Allemagne « doit prendre des mesures en vue d'une campagne commerciale d'après-guerre ».

Le Dr. Scheid a ordonné que «chaque industriel doit établir des contacts et des alliances avec des entreprises étrangères, mais cela doit se faire individuellement et sans susciter de soupçons. En outre, il faudrait établir un fondement sur le plan financier pour emprunter des sommes considérables à l'étranger après la guerre ».

Lors d'une réunion ultérieure, le ministère allemand de l'Armement a indiqué aux représentants de Krupp, Rochling et Hecho: « Les réserves financières existantes dans les pays étrangers doivent être mises à la disposition du parti [nazi] afin qu'un puissant Empire allemand puisse être créé après la défaite.» Le communiqué des Alliés qui a documenté ces réunions et leurs plans pour cacher les fonds, les ressources et même les dirigeants nazis à l'étranger en utilisant les industries allemandes était inconnu du monde jusqu'à ce qu'il a été déclassifié par le gouvernement américain—en 1996!

C'était un plan pour ressusciter non seulement le Reich allemand, mais le Saint Empire romain!

L’Empereur Charlemagne

En 1995, l'économiste britannique Bernard Connolly a écrit au sujet de la rencontre de l'ancien président français Valéry Giscard d'Estaing et de l'homme d'État allemand Helmut Schmidt dans un lieu très intéressant et très significatif. Connolly écrit dans The Rotten Heart of Europe [Le cœur pourri de l’Europe]: "Ce n'était pas un hasard, non plus, que Giscard et Schmidt ont accepté la proposition de compromis belge lors d'un sommet bilatéral en septembre 1978 à Aix-la-Chapelle, siège principal et cimetière de Charlemagne. Le symbolisme a été fortement souligné en France et en Allemagne; Les deux chefs ont fait une visite spéciale au trône de Charlemagne et un service spécial a été tenu dans la cathédrale; À la fin du sommet, Giscard remarqua: « Peut-être, quand nous parlions de problèmes monétaires, l'esprit de Charlemagne nous couvait.»

L'esprit de Charlemagne couvait en effet ces hommes d'une manière que vous ne pouvez imaginer! Ils ne savent pas ce que l'esprit de Charlemagne est vraiment! Quand les dirigeants de l'UE disent vouloir réanimer l'esprit de Charlemagne, ils ne savent pas vraiment ce que cela signifie!

En fait, ils ne comprennent pas l'esprit de Charlemagne même d'un point de vue purement historique. S'ils comprenaient même l'histoire de son empire, ils seraient effrayés à mort!

Le pape Léon III a couronné Charlemagne (Charles le Grand) empereur du Saint-Empire romain le 25 décembre, en l’an 800. Il est honoré dans l'histoire parce qu'il a rétabli l'Europe occidentale pour la première fois après la chute de l'Empire romain 300 ans plus tôt. Mais quel était son règne? C’était la guerre continuelle! C'était un empire sanglant, à la différence de tout ce qui l'avait précédé. Charlemagne a répandu des fleuves de sang humain, tuant des Lombards, des Maures et d'autres musulmans, des Bretons, des Bavarois, des Benventins, des Slaves, des Croates, des Byzantins, des Bohémiens et des Danois. Mais peut-être sa campagne la plus cruelle était contre les Saxons, qui a couvert 30 années de guerre continuelle.

Tout au long de son règne, Charlemagne a tué beaucoup de milliers de Saxons parce qu'ils ont refusé d'être baptisés dans la foi catholique. Ils refusèrent de se convertir au catholicisme et de se soumettre à la domination de Charlemagne et du pape, et il les tua. La philosophie de Charlemagne était: Convertissez-vous à la domination catholique, ou soyez tués de la manière la plus sanglante.

C’est ça l’esprit de Charlemagne.

L'Encyclopédie Britannica (15e édition) dit: « Les méthodes violentes par lesquelles cette tâche missionnaire a été menée étaient inconnues dans le Moyen Âge, et la punition sanglante infligée à ceux qui enfreignaient le droit canonique ou qui continuaient à s'engager dans des pratiques païennes suscitaient des critiques même de ceux qui étaient proches de Charles.»

La violence à ce niveau n'avait pas été vue depuis des années! Même les conseillers de Charlemagne posaient des questions sur ses méthodes. Mais rien ne pouvait l'arrêter! Cette impulsion incontrôlée de la violence est l'esprit de Charlemagne. Ce n'est pas quelque chose d'aventureux et romantique; C'est un désastre, un esprit de haine massive et de meurtre!

Pourquoi le règne de Charlemagne était-il si sanglant? Il était dirigé par un esprit différent.

Voici un verset étonnant de la Sainte Bible. Avec de nombreux autres versets dans Apocalypse 13, Apocalypse 17, Daniel 7 et ailleurs, la Bible décrit le Saint Empire romain et ses résurrections. Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, la Bible a décrit cet empire en détail des siècles et même des millénaires avant que ces détails ne se produisent. Maintenant, ces détails sont des faits de l'histoire!

La bête blessée décrite dans Apocalypse 13 est l'Empire romain. La plaie fut infligée en 476, lorsque les barbares envahirent l'Italie et pillèrent Rome. La blessure a été guérie en 554 après J.-C. lors de la Restauration impériale, qui a ressuscité l'empire et a établi le Saint Empire romain. Cette histoire s'aligne précisément avec ce que la Bible décrit. La Bible décrit également ce Saint Empire romain étant vaincu et puis ressuscité encore six fois—pour un total de sept résurrections. Six d'entre eux font maintenant partie de l'histoire: Ils ont été dirigés par Justinien, puis Charlemagne, puis Otto le Grand, puis la dynastie des Habsbourg, puis Napoléon, puis Hitler.

Toutes ces résurrections venaient du même esprit. Quel esprit est-il? Est-ce l'Esprit de Dieu, comme ils prétendaient?

La Bible prédit qu'une autre résurrection de cet empire est devant nous. Et les événements en Europe s'accordent étroitement avec cette prophétie! L'Europe occidentale, le soi-disant bastion moderne de la démocratie et de la laïcité, est sur le point de redevenir un empire unifié dirigé par un homme fort et influencé par l'église catholique!

Et quel esprit ce leader aura-t-il? Le même esprit adopté par Hitler, par Napoléon, par Charlemagne.

Si vous voulez savoir quel esprit mène le Saint Empire romain, regardez à la même source qui—comme un fait de l'histoire—a prévu avec précision ses six résurrections sur une période de plusieurs siècles. Cette source est la Bible, et elle dit que cette puissance religieuse, qui est constamment renouvelée comme une bête féroce, est dirigée par « le dragon » (Apocalypse 13: 2-11).

Les faits de l'histoire montrent que cela a été vrai, temps après temps, au cours des 1400 dernières années. Chacun de ces empires a été une union impie entre le Vatican et les dirigeants mondiaux européens et leurs armées. Chacun de ces empires a répandu des fleuves de sang au nom de Dieu. Chacun d'eux a été une fausse religion et une itération sanglante d'un empire méchant.

L’esprit de cet empire est l’esprit de Satan le diable!

Beaucoup de gens rejettent la Bible et rejettent l'existence du diable. Mais comparez ce que la Bible dit aux faits documentés de l'histoire et demandez-vous: La Bible avait-elle raison? Et si oui, pourrait-elle avoir raison concernant l'existence du diable? Aurait-elle raison qu'il conduira un autre empire à venir?

Prouvez la vérité pour vous-même. Et surveillez attentivement l'esprit de Charlemagne.