Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Roman kraft  zua2hyvtbk unsplash

PHILIPPE DESMAZES/AFP/Getty Images

L’histoire choquante concernant des ADM en Jordanie

Certaines des armes de destruction massives (adm) de Saddam Hussein ont-elles été trouvées en Jordanie?

Aux alentours du premier avril de cette année, les autorités jordaniennes ont capturé une cellule terroriste d’Al Qaida qui opérait de la Jordanie. Les terroristes avaient environ 20 tonnes de produits chimiques, y compris du gaz toxique! Vous avez bien lu! 20 tonnes de produits chimiques—ou armes de destruction massive!

Le chef d’Al Qaida en Jordanie a admis qu’ils avaient projeté de tuer 80 000 Jordaniens avec ces produits chimiques.

Le roi Abdallah ii de Jordanie a dit à la San Francisco Chronicle que «c’était une opération d’importance majeure … Elle aurait décapité le gouvernement» (17 avril). Oui vraiment—«une operation d’importance majeure.» C’est une guerre chimique du plus mauvais genre! Mais elle a à peine attiré l’attention des médias et des politiciens.

Nombre de ces institutions comprennent-elles vraiment ce qu’est la guerre contre le terrorisme, et ce que les États-Unis doivent faire pour gagner?

D’où ces terroristes ont-ils obtenu le gaz toxique? Les Jordaniens savent qu’il est venu de Syrie—ce qui en soi est un dangereux acte de guerre de cette nation commanditaire du terrorisme. Mais l’Amérique et la Grande-Bretagne ont-elles la volonté pour arrêter l’activité terroriste de la Syrie?

L’expert en terrorisme, John Loftus, a été interviewé par Larry Elder, du Syndicat des Créateurs, au sujet du manque d’intérêt des médias sur l’origine des produits chimiques trouvés en Jordanie. Loftus, un auteur respecté, avocat et conférencier, est un ancien officier de l’Armée et procureur du Département de la Justice, qui a, par le passé, tenu certaines des habilitations les plus élevées dans le monde. Voici une partie de cette interview:

«John Loftus: Il y a bien des raisons de penser que [la source des produits chimiques] pourrait être l’Irak. On a capturé des membres irakiens d’Al Qaida qui ont été entraînés en Irak … et maintenant ils sont en Jordanie avec du gaz neurotoxique … [Ils l’ont bien] obtenu quelque part!

«Larry Elder: Ne pourraient-ils pas l’avoir obtenu de la Syrie?

«Loftus: La Syrie a bien la capacité de produire certaines sortes de gaz neurotoxiques, mais en petite quantité. Les énormes stocks étaient connus pour avoir été en Irak. Les meilleurs services de renseignements des États-Unis et des alliés indiquent que 10 semaines avant la guerre en Irak, le conseiller russe de S. Hussein lui a dit de se débarrasser de tout le gaz neurotoxique … Ainsi, ils l’ont transporté, en passant la frontière, vers la Syrie et le Liban, et l’ont enterré … Il n’y a aucun doute, ces types ont admis à la télévision jordanienne avoir reçu l’entraînement pour cette mission en Irak … Et, de cette description, il est évident que c’est la forme de gaz neurotoxique connu sous le nom de VX. Il est très rare, et très dur à fabriquer … une production d’armes chimiques des plus destructives que vous puissiez utiliser … Ils voulaient faire trois nuages de gaz toxique, s’étendant sur près de deux kilomètres. Un mélange de produits chimiques dangereux qui serait rentré dans ce nuage empoisonné, et qui serait allé au-dessus des centres commerciaux, des hôpitaux…» (Le 6 mai; c’est moi qui souligne tout au long de cet article).

Il se peut que davantage d’informations soient révélées plus tard concernant ces produits chimiques, et la présente information pourrait être légèrement changée. Il n’empêche, c’est un événement stupéfiant qui mérite des titres dans les médias! Malheureusement, peu l’ont rapporté—bien que les terroristes aient fait des confessions choquantes.

Voici davantage de cette interview:

«Elder: Vous avez dit que les Russes ont dit à S. Hussein: ‘Il va y avoir une invasion. Débarrassez-vous de vos armes chimiques et biologiques.’

«Loftus: Bien sûr. Cela aurait seulement amené les Nations Unies à baisser la tête, si on leur avait vraiment démontré l’existence d’armes de destruction massive. Ce n’est généralement pas connu, mais la cia a trouvé 41 matériels différents en infraction, là où S. Hussein avait un programme d’armes de destruction massive de divers types. C’était complètement illégal. Mais personne n’a pu trouver les réserves. Et la presse libérale semble se concentrer sur cela.

«Elder: Il me semble que c’est une histoire énorme!

«Loftus: C’est embarrassant pour la presse. Elle a joué sa réputation sur le fait qu’il n’y avait rien. Et maintenant, tout d’un coup, on a des agents d’Al Qaida venus d’Irak qui apparaissent avec des armes de destruction massive.»

La honte sans parallèle des médias  

Est-ce «une histoire énorme»? Vous pourriez multiplier les superlatifs, et être encore en dessous de l’exagération! Le roi Abdallah a fortement insisté sur le fait qu’il s’agissait d’«une opération d’importance majeure.» Au moins y a-t-il des gens qui essayent de nous montrer le danger affreux de cette tentative terroriste.

Et où la majorité des médias se focalise-t-elle? Il semblerait qu’elle se concentre sur le fait de trouver des stocks d’adm en Irak seulement. Mais ce n’est pas «une histoire énorme» si on se concentre seulement sur le fait de ‘trouver’ des adm en Irak! C’est une vue dangereusement superficielle. Et sûrement beaucoup des médias le savent.

Est-ce que certains dans les médias retiennent cette histoire jordanienne de sorte que leur candidat politique puisse gagner l’élection aux États-Unis? Sacrifient-ils le bien-être du pays sur l’autel de la politique? Peut-être sont-ils trop indulgents dans l’auto flagellation autour du scandale militaire répugnant concernant les prisonniers irakiens. Ce scandale est abominable, mais il est maintenant employé pour cacher cette choquante capture d’Al Qaida—qui est 10 000 fois plus importante!

Après tout, Saddam Hussein a exercé des abus sur son peuple, et bien pires, comme une routine.

Que ce serait-il passe si les terroristes avaient été attrapés à New York city, a Washington ou a Los Angeles avec 20 tonnes de produits chimiques? Ces 20 tonnes de produits chimiques pourraient suffire à l’anéantissement des économies de l’Amérique, de la Grande-Bretagne ou d’Israël, si elles étaient employées contre ces nations. C’est une histoire qui va bien au delà de la politique, ou même d’une ou deux nations. C’est une crise mondiale de la plus grande ampleur!

Les médias avaient vociféré, du fait qu’aucune adm n’a jamais été trouvée depuis que Saddam Hussein a été renversé. Maintenant que l’on en trouve 20 tonnes, ils sont, de manière très honteuse, silencieux! Comment peut-on décrire un manque si répugnant de recherche de la vérité (qui est censément la raison de leur existence). Est-ce que la plupart des médias ont totalement perdu de vue les questions les plus importantes—les questions de vie ou de mort de nations?

Voici encore de l’interview de Loftus:

«Elder: David Kay [l’homme responsable de la recherche des adm en Irak] a dit, dans un rapport provisoire, qu’il y avait une possibilité que des composants d’adm aient été transportés en Syrie.

«Loftus: Une possibilité? On a eu un journaliste syrien qui s’est enfui à Paris, en janvier. Le type meurt d’un cancer, et il avait dit: ‘Croyez-moi, mes amis des renseignements syriens m’ont dit exactement où est enterré le matériel.’ Il a nommé trois emplacements en Syrie, et les Israéliens ont confirmé les trois emplacements. On sait où est le matériel mais le problème, c’est que les États-Unis ne peuvent tout simplement pas envahir les pays arabes … On sait par les Israéliens, et par des renseignements obtenus auprès de transfuges, que le fils du ministre syrien de la défense a été payé 50 millions de dollars pour faire passer la frontière au matériel, et l’enterrer.»

Saddam Hussein avait-il des adm? Le monde savait qu’il en avait. S. Hussein a utilisé ces armes contre l’Iran, et contre son propre peuple. Quelqu’un peut-il vraiment imaginer ce dictateur, commanditaire du terrorisme, détruire à jamais ces armes? Il n’y a pas la moindre preuve de cela.

Ignorer un allié  

Le peuple de Jordanie—ami de l’Amérique, de la Grande-Bretagne et d’Israël—est un peuple très spécial dans le monde arabe. La bbc du 30 avril a écrit: «Sa Majesté la reine Raniya a participé avec des milliers de Jordaniens, jeudi (29 avril), à un rassemblement d’engagement public national d’allégeance au pays, dénonçant toutes les formes de terreur, et appelant à la sécurité et à la stabilité dans la région.

«’La majorité silencieuse a décidé de s’élever contre le terrorisme lors d’une manifestation qui fut la première du genre dans le monde arabe et musulman, à cette échelle’ a dit la reine Raniya à Petra, l’agence des nouvelles de Jordanie.

«Marchant de pair avec les étudiants de 9ème année des écoles publiques, la reine Raniya a rassemblé environ 250 000 Jordaniens de toutes conditions sociales qui ont convergé sur Amman venant de tout le royaume pour condamner toutes les formes de violence et de terrorisme.»

Combien cela est rare dans le monde arabe! Pouvons-nous, en fait, nous permettre d’ignorer un effort si noble dans le monde musulman radical?

La Jordanie n’a pas la puissance pour se défendre contre des terroristes, commandités par la Syrie. Seule l’Amérique peut faire cela. Les médias devraient encourager le gouvernement des États-Unis à arrêter la Syrie en faisant ce qu’il faut. Mais ce n’est pas le cas. La majorité des médias ne comprend tout simplement pas ce que les États-Unis doivent faire pour gagner la guerre contre le terrorisme.

Un trop grand nombre de médias et de politiques refusent de voir le tableau d’ensemble. Nous aidons les terroristes en ignorant pratiquement des nations amicales comme la Jordanie, l’Afghanistan et, à un moindre degré, le Pakistan et la Libye. Les Américains sont allés faire la guerre en Irak avec de grands espoirs de pousser des nations terroristes à devenir leurs amies, et à s’opposer au terrorisme. Mais dans le même temps, beaucoup de leurs dirigeants, dans la politique et les médias, font peu pour soutenir des nations amicales au Moyen-Orient!

Le roi Abdallah a également dit, au sujet du dernier complot qui a été arrêté, que son pays a «vécu une situation extrêmement délicate dans les jours récents, mais que la protection divine a contrecarré les plans de ces criminels, et a sauvé la vie de milliers de civils dans ce qui aurait été un crime jamais vu auparavant dans le royaume» (New York Times, du 14 avril).

La Jordanie a été la cible de plusieurs attaques terroristes. Les attaques vraiment sérieuses ont été déjouées. (C’est l’histoire la plus fascinante et la plus remplie d’espoir. Vous pouvez tout apprendre sur ce sujet dans notre brochure sur Daniel. Demandez-la simplement—toute notre littérature est gratuite.)

Encore ceci: «Etant donné que les renseignements dans le monde sont meilleurs, si vous arrêtez les terroristes à maintes reprises, et déjouez leurs plans, mais que vous n’entreprenez jamais de les éliminer à la source, tout ce que vous faites, c’est de les entraîner à faire mieux la prochaine fois» (Capitalism Magazine, du 11 oct. 2001).

La Syrie est l’une de ces sources. Et jusqu’à ce que les États-Unis aient la volonté de traiter de telles sources comme la Syrie et l’Iran, ils ne pourront jamais gagner la guerre contre le terrorisme

Fr Kos