Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

W1siziisijiwmjevmdcvmdivnjm4zxz1zzdlzv9lt0rfrliuanbnil1d?sha=ac7d76d9b1937319

iStock-1135638286

L'interprétation moderne de l'histoire

Les intellectuels modernes ont retiré Dieu de leurs études. Découvrez pourquoi ceci est une erreur si dangereuse. (Transcription de la Clef de David)

Par quelle autorité les historiens ont-ils exclu Dieu et la Bible hors de l'histoire ? Quelle autorité ont-ils pour exclure Dieu et la Bible hors de leur histoire moderne ? Le Docteur Herman Hoeh posa cette question dans un livre qu'il écrivit en 1962, et il était très préoccupé par cette question. À l'époque, il était professeur au Collège Ambassador et il posait premièrement cette question, et cette question était certainement stupéfiante pour moi quand je l'entendis. C'est vraiment l'une des questions les plus profondes que vous pourriez poser en ce moment, et à nos historiens en particulier.

Herbert W. Armstrong était le président du collège Ambassador en ce temps-là, et c’était une faculté de science sociale, et il était aussi le Pasteur de l'Église Universelle de Dieu. Et il écrivit un article sur l'éducation et il citait presque tout le premier chapitre du livre du Dr. Hoeh. Je veux donc me concentrer sur ce chapitre, ce premier chapitre, aujourd'hui, et je crois que vous serez certainement quelque peu choqué, mais aussi grandement éclairés par ce sujet. Par quelle autorité les historiens excluent-ils Dieu et la Bible de l'histoire ? Je veux dire, après tout, si vous allez écrire ce genre de choses et que vous allez écrire l'histoire du pays ou du monde, eh bien, par quelle autorité peuvent-ils simplement laisser Dieu et la Bible en dehors de l'histoire ? Vous devez le savoir parce que tout ceci a à voir avec votre avenir et le mien ; nous avons tous besoin de savoir.

Je veux donc me concentrer sur ce premier chapitre. Le titre en est : L'interprétation moderne de l'histoire. Permettez-moi de vous lire cette phrase encore une fois : Il ajoute, « Cette question peut sembler surprenante. Beaucoup sont ignorants qu'une interprétation radicalement nouvelle de l'histoire est enseignée dans les écoles et les collèges aujourd'hui. Il s'agit de l'histoire du monde dans laquelle Dieu et le surnaturel sont rejetés ». Il est donc impossible de croire l'histoire et la Bible. Impossible ! Les deux ne peuvent avoir raison ! Alors lequel a raison ? Maintenant cette interprétation moderne ne fait que traiter un conflit ouvert entre cette histoire et les Écritures, et bien sûr les historiens le savent très bien, probablement plus profondément que quiconque.

Mais voyez, si vous oubliez Dieu et que vous laissez Dieu hors de l'histoire, la Bible vous dit que vous allez être confus ! Et même un critique éminent a dit que vous allez avoir le chaos ! Et c'est tout à fait vrai !

Tant de gens ne réalisent tout simplement pas ce que nos historiens font, et ils n'ont jamais vraiment remis en question ce qu'ils font. On dirait que la plupart des gens ne l'ont pas remis en question, et ils ont simplement supposé que ces historiens avaient raison. Ils l’ont pris pour acquis ! Ils ne l'ont pas prouvé, ils l'ont pris pour acquis, et du moins ils sont supposés avoir les réponses aux plus grandes questions d'entre toutes : Quel a été l'origine de l'homme ? Pourquoi l'homme est-il ici ? Et, quel est l'avenir de l'homme ? Maintenant, ces grandes questions ont besoin de réponses, et les gens supposent que les historiens y répondent. Mais le font-ils ?

Laissez-moi vous lire une citation d'un célèbre historien, Hendrik van Loon, et il a avoué quelque chose que la plupart des historiens n'admettent pas, et voici ce qu'il a dit et écrit, il a dit : « Nous vivons à l'ombre d'un gigantesque point d'interrogation. » Un gigantesque point d'interrogation ! « Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ? » Et que répond-t-il à cela ? « Nous n'en savons encore que très peu. » C'est un point essentiel ! « Nous avons atteint le point où, avec un certain degré de précision, nous pouvons deviner plusieurs choses. » Nous pouvons deviner bien des choses. Eh bien ici, nous avons des suppositions qui sont déguisées aujourd'hui comme de l'histoire faisant autorité ! C'est leur interprétation ! Des suppositions au sujet des plus grandes et des plus gigantesques questions jamais posées ? Ils vont supposer tout ça ?

Laissez-moi vous dire, nous ne supposons pas cela. Nous ne supposons pas cela ! Et nous ne l'avons pas supposé depuis 75 ans !

Voilà donc leur réponse, c’est une supposition.

Maintenant, je vais vous lire une autre citation ici : « Les lecteurs occasionnels seraient choqués d’apprendre comment les livres d’histoire sont préparés. » Ceci est du Dr. Hoeh. « On suppose habituellement que l’histoire consiste uniquement à recueillir des éléments factuels, à les évaluer judicieusement et à les consigner pour la postérité. »

Et C. W. Ceram, qui a écrit The Secret of the Hittites, (Le secret des Hittites), page 119, a dit, « Rien ne pourrait être plus loin de la vérité. » Eh bien, qui l’eût cru ? L'historien l'admet. « Rien ne pourrait être plus loin de la vérité. » Ce n'est pas ainsi qu'ils écrivent l'histoire.

Et je vais seulement vous lire une autre citation qui est une bonne conclusion à ceci. Mais la plupart des gens pensent, eh bien, l'historien est un scribe, il ne fait que s'asseoir et écrit sur des faits. Mais il n'est pas un scribe, il est un juge de ce qu'il écrit. Il est un juge et il est l'autorité finale. C'est tout ! Il l'est ! Et il devine beaucoup ! Et vous ne pouvez pas baser quoi que ce soit d'important sur la présomption de l'avenir, ou quoi que ce soit. Vous ne pouvez pas faire ça.

Laissez-moi vous donner le reste de la citation ici. « L'histoire, en d'autres mots, est fondée seulement sur cette partie de l'évidence qui s'accorde avec les opinions dominantes de la société dans laquelle l'historien vit. Celles-ci peuvent être des évaluations choquantes, mais elles sont vraies. Les textes historiques du monde le prouvent. Les historiens l'admettent. » La plupart d'entre eux l’admettent en privé, mais ils l'admettent quand même, parfois publiquement.

Mais les historiens ont arraché l'histoire de Dieu et de la Bible de leur histoire. C'est une grave omission si vous comprenez Dieu et la Bible de la manière dont vous le devriez.

Donc ici aujourd'hui, nous sommes confrontés au coronavirus ; c'est un fléau ! Et vraiment personne d'autre que Dieu ne peut éliminer ces fléaux ; c'est à dire, nous empêcher de les attraper. Seul Dieu peut le faire.

Mais aussi ceci pousse la dette de l'Amérique près des 30 trillions de dollars américain maintenant, que vous et moi ne pouvons même pas la calculer, et c'est un problème férocement dangereux, bien plus grand que le coronavirus ! Beaucoup plus gros !

Maintenant, nous avons aussi un problème de survie ; c'est notre problème numéro un aujourd'hui. Serons-nous capables de survivre ? Maintenant, vous penseriez, hé, avec tous ces problèmes (j'en nomme seulement quelques-uns), mais avec tous ces problèmes vous devez réaliser que seul Dieu peut nous sauver de ces problèmes dont je vous parle. Seul Dieu peut le faire ! Et cependant, nous sommes ici, laissant Dieu et la Bible hors de nos livres d'histoire ! Est-ce dangereux ? N'est-ce pas la crise la plus dangereuse de toutes ? Je vous dis que ça l'est, ça l'est vraiment. Si Dieu vit—et Il vit et vous pouvez le prouver—mais si Dieu vit vous pouvez être certain que cela le rempli de colère, et je vais vous le montrer dans un instant. Cela le rempli de colère !

Ésaïe 10 et verset 6 parle au sujet d'Israël, « le peuple de mon courroux », et si vous saviez qui est Israël, vous seriez profondément inquiet à ce sujet, et si vous ne le savez pas, notre livre sur Les Anglo-Saxons selon la prophétie vous le dira.

Mais les historiens admettent toutes ces choses ! Ils pourraient tout aussi bien le faire, parce que si vous lisez vraiment leurs livres vous pouvez voir que c'est vrai ! Ils ne peuvent pas très bien le nier, pas du tout.

Mais la plus grande de toutes les crises est qu'ils omettent Dieu et la Bible ! Et si nous ne voyons pas cela aujourd'hui, nous allons bientôt le voir, et je veux dire très bientôt !

J'ai récemment présenté une émission sur le fait que La prophétie est la preuve de Dieu et l'inspiration de la Bible. Elle le prouve certainement, et il existe aussi beaucoup de moyens de le prouver. Nous le montrons aux gens tout le temps dans notre littérature. Mais, eh bien, il y a toujours des préférences et des préjugés et les gens ne réalisent pas qu'ils les ont souvent. Nous devons lutter contre cela, d’être partial à ce sujet. Mais Dieu n'est pas biaisé. Il est totalement sans préjugés, totalement parfait, et Il a Son point de vue à ce sujet et nous devons le comprendre.

Je veux juste vous donner un épisode remarquable ici qui s'est produit en Amérique en 1954, et il s'agit d'une situation sociale importante. Et un historien éminent a écrit ceci, et il a dit ceci à ses confrères historiens, et donc je dois vous le citer (au moins une partie), et ce n'est pas très long. Mais il a dit, « Le problème auquel nous sommes confrontés n'était pas la découverte de la vérité par les historiens, de toute la vérité, et rien que la vérité. Le problème était plutôt la formulation d'un commentaire approprié », vous devez embellir quelque chose. Maintenant, ça devient dangereux ! Il poursuit en disant, « Ce n'est pas que nous étions engagés à formuler des mensonges. Il n'y avait rien d'aussi grossier et naïf que ça. Mais nous utilisions les faits, en mettant l'accent sur les faits, nous appuyant fort sur les faits, glissant hors des faits », glissant hors des faits, « ignorant silencieusement les faits », silencieusement, « et par-dessus tout, interprétant les faits de manière à s'en sortir ». Seulement s'en sortir ! Ils interprétaient les faits ; ils sont les juges. Ils omettaient, ils écartaient les faits. Ils ignoraient des faits. C'est son propre aveu, et tout ceci est consigné à la Cour Suprême en 1954. Autrement dit, ils ignorent certains faits ou les rejettent ou les interprètent, et c'est vraiment le cœur du problème.

Je veux juste interrompre cet épisode pour un instant pour vous montrer quelque chose. Je vais continuer le procès dans un instant. Mais les anciens historiens incluaient au moins Dieu et la Bible dans leurs écrits. Mais l'homme a toujours supprimé la vérité de Dieu ! Toujours ! C'est le problème avec l'homme, et ce que Dieu fait est de les laisser apprendre une leçon à la dure ! Dès le commencement Dieu nous a dit où tout cela mènerait, et Il nous a dit tout au long de l'histoire où cela mènerait, et Il nous a averti dans ce temps de la fin, depuis plus de 75 ans, de ce problème de l'homme.

Notez, Paul a écrit à ce sujet. Il a écrit à propos du point de vue évolutionniste, pourrait-on dire, bien longtemps avant Charles Darwin. Beaucoup de ces versets dans le livre de Paul aux Romains sont également prophétiques. Celui-ci l'est certainement. Romains 1 et le verset 18, « La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive », retiennent injustement la vérité captive. Ce mot « retiennent » signifie réprimer ou supprimer ! Supprimer ! Ils suppriment la vérité ! Ils l'omettent ! Ils l'interprètent ! Ils font vraiment des choses terribles pour enlever Dieu hors du tableau ! L'homme a toujours fait cela, anciennement et à notre époque moderne, mais c'est pire maintenant dans ces temps modernes. Ils éliminent simplement Dieu et la Bible de leur histoire. C'est ça l'histoire moderne.

Puis le verset 19 dit, « car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître ». Il les a montrés ! Eh bien, comment ça ?

Verset 20, « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables ». Rappelez-vous, Sa colère fait partie de cette équation, et ils sont sans excuse ! Inexcusables !

Maintenant aujourd'hui, si vous n'êtes pas d'accord avec les historiens, ils veulent dire, Vraiment, ses croyances ne sont rien d'autre qu'un mythe, le mythe de Jésus-Christ, ou le mythe de la puissance surnaturelle. Et ils essaient vraiment de vous intimider et vous traitent peut-être de fou ou disent que vous avez des aberrations mentales. Je veux dire qu'ils peuvent être très intimidants mais Dieu dit ici, Ils n'ont pas d'excuses ! Inexcusables ! Dieu va tenir les gens responsables, et il n'y a pas d'excuses. Je pense que nous devrions nous en souvenir. Après tout, ce ne sont pas mes paroles ; ce sont les paroles de Dieu, les paroles de vérité de Dieu, et Sa colère fait partie de tout ceci, et ça veut dire qu'Il tiendra les gens responsables.

Alors Paul nous donne une preuve fondamentale que Dieu existe. Encore une fois, Dieu a créé tout ceci ! Cela n'a pas évolué ! Ce n'est pas arrivé par une évolution ! Ce n'est pas ce que la Bible dit dans Genèse 1. Elle dit que Dieu a créé toutes choses ! Il a créé l'homme et son esprit, son esprit à l'image de celui de Dieu—ce qu'aucun animal ne possède. Nous ne sommes pas des animaux ! L'évolution est et sera toujours une théorie non prouvée ! Et cependant, les historiens l'acceptent comme si elle était la vérité, leur hypothèse qu'ils n'aiment pas trop discuter, pas trop en profondeur. Elle n'a jamais été prouvée et elle ne le sera jamais. Et je vous le dis, la Bible et ce genre d'histoire ne peuvent jamais être réconciliés.

Si vous deviez voir quelqu'un descendre, disons, sur la plage et ramasser une merveilleuse montre suisse et revenir vous dire, Bien, vous savez ? Ceci a évolué. Eh bien, les gens diraient, Bien, vous êtes un fou, vous êtes idiot ! Et pourtant, toute la création de Dieu donne l'impression que cette montre est insignifiante ! Vous pouvez prendre même un petit oiseau-mouche, étudiez un petit colibri. C'est tellement plus une grande création que la belle montre suisse, que vous puissiez même imaginer.

Pourquoi faisons-nous cela ? David a dit, Seul le fou a dit dans son cœur qu'il n'y a pas de Dieu. Seul le fou !

Les historiens veulent éliminer Dieu ? Eh bien, Dieu va éliminer ce qu'ils enseignent, pour toujours, bientôt. C'est une promesse dans votre Bible.

Les historiens modernes suppriment aussi la vérité, par l'évolution et d'autres moyens. Ils disent, Bien, si vous ne croyez pas dans l'évolution, eh bien vous n'êtes qu'un fou ! Vous n'avez qu'une pensée sectaire, ou quoi qu'ils choisissent de dire.

Dieu dit que lorsque les gens suppriment la vérité, Sa colère va entrer en jeu. C'est la vérité du Dieu vivant ! Les gens ne seront pas tenus pour innocents pour avoir omis Dieu. Les gens qui parlent avec autorité et ont l'opportunité et la responsabilité de présenter la vérité aux gens, ils vont être tenus responsables par Dieu. Pouvez-vous le croire ? Autrement dit, Il dit qu'il y aura certainement des comptes à rendre pour les gens qui devraient enseigner leur propre peuple, et font exactement le contraire de ce qu'ils devraient faire.

Alors cet homme continu dans le procès, donc je vais simplement conclure ici. Il termine en disant, à la fin de ceci il dit, « Cette question ne le dérangera pas, mais je dis franchement que ça me dérangeait terriblement. » Il a dit cela d'une autre personne. « Ça me dérangeait terriblement. » Et je vais vous donner une petite citation ici. « Après des jours et des nuits de dur labeur, un long document a été présenté au plus haut tribunal du pays. Je suis convaincu maintenant », a-t-il dit, « que cette interprétation que nous avons martelée n'était rien de proche de la vérité historique ». Wow ! « Était tout sauf la vérité historique, alors que nos objectifs contiennent néanmoins une mesure essentielle d'une vérité historique », a-t-il conclu. Pouvez-vous imaginer ça ? Il est maintenant convaincu par son propre argument qu'il vous dit « est tout sauf la vérité historique » ! C'est tout simplement ahurissant pour moi ! Et nous sommes censés accepter cela ? Et nous avons des « aberrations mentales » si nous ne sommes pas d'accord là-dessus ? Dieu dit tout le contraire ! Il dit que ces hommes—et je vais vous le montrer dans un instant si j'ai le temps—Il a dit par la façon dont ils pensent, ces hommes ont développé un esprit réprouvé ! Des esprits sans jugement ! Il y a un gros conflit entre la Bible et l'histoire moderne ; vous pouvez en être certain.

Voyez, il dit ici, « L'histoire n'est pas un simple enregistrement de faits. Contrairement à l'idée générale, elle est essentiellement de l'interprétation. » Bien sûr. Ils l'interprètent, et vous savez ? La Bible s'interprète elle-même ! Mais ils l'interprètent, c'est ça le problème ! Dieu devrait l'interpréter ; Il interprète la Bible. Il devrait interpréter ça aussi, car la Bible est aussi de l'histoire.

Mais ils l'appellent leur hypothèse lorsqu'ils l'interprètent. Savez-vous ce qu'est une hypothèse ? Le dictionnaire Oxford dit que c'est une supposition, une devinette, une présomption ! Et le dictionnaire Webster dit que c'est une théorie non prouvée. Ils élaborent ces hypothèses, et puis lorsque vous commencez à lire l'histoire vous commencez à accepter beaucoup de ces hypothèses ou présomptions, comme si elles étaient la vérité ! Et elles ne le sont pas ! Quand donneront-ils une voix à Dieu ? Jamais ? Très bientôt, le monde entier va entendre cette voix, et je peux vous le prouver, aussi.

La « méthode » historique, comme ils en parlent, est simplement une hypothèse « que Dieu n'est jamais intervenu, et n'intervient pas maintenant ou ne détermine pas le cours de l'histoire ». C'est ce qu'ils présument. Dieu n'est jamais intervenu, il n'y a rien, aucune superpuissance qui intervient dans ce monde, absolument aucune. Bien, je vais vous dire, Il est intervenu pendant plus de 75 ans dans ce monde et n'importe qui devrait être en mesure de le voir, et pourrait le voir, et le prouver s'ils voulaient simplement le faire. Notre Œuvre a certainement vu cette vérité.

La méthode historique, comme ils en parlent, est simplement leur hypothèse pour rejeter Dieu, l'arracher complètement de l'histoire, et arracher la Bible entièrement de l'histoire ! Et qu'en pense Dieu ? Bien, Il dit, Vous allez connaître Ma colère ! Je veux dire, vraiment ! Ne me blâmez pas pour ça ! C'est ce que Dieu dit !

Voyez, « De plus, il y a certains types de déclarations qui sont rejetées, même sans être soumises aux tests habituels. » C'est ce que cet historien, Homer Carey Hockett, a écrit. Parfois les choses comme jeter Dieu dehors et la Bible aussi, Eh bien, nous ne leur faisons même pas passer les tests habituels. Ce ne sont que des mythes ! Ce n'est que de l'ignorance ! C'est seulement, eh bien, une aberration ! L'est-ce vraiment ? Non, ça ne l'est pas ! Non, ça ne l'est pas !

Voyez, mais ils ont réellement toutes sortes de choses qu'ils peuvent vous appeler, et dire, Bien, ce type a, il a des hallucinations. Il croit en Dieu ! Et il croit aux miracles ! Et il croit que Dieu intervient dans ce monde ! Et Il est toujours intervenu pour accomplir Son plan. Toujours ! Dans chaque époque de l'histoire ! C'est simplement quelque chose que nous devrions mieux comprendre.

Ils disent juste que Jésus-Christ est un mythe, et tout ce qu'ils font est d'atténuer l'histoire. Et maintenant 55 collèges et universités exigeaient un cours d'histoire américaine, et 78 pour cent des étudiants se sont débrouillés sans même prendre un seul cours d'histoire. Ça devient ennuyeux, non intéressant. Ils ont éliminé Dieu, et c'est la confusion ! C'est la confusion ! Et les étudiants s'ennuient, et ils, eh bien, sans Dieu c'est la confusion, c'est le chaos ! Remerciez Dieu que Dieu s'est prouvé Lui-même. Voilà donc la bonne nouvelle !