Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Iran

Getty Images

L'Iran dépasse les limites d'uranium

La semaine dernière, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a signalé que le stock d'uranium faiblement enrichi de l'Iran a dépassé de plus de 12 fois les limites imposées par les puissances mondiales dans un accord nucléaire de 2015. L'accord nucléaire international a été signé par l'Iran avec la Chine, la France, l'Allemagne, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis. Toutefois, les États-Unis se sont retirés de l'accord en 2018, invoquant l'insuffisance des contrôles et des restrictions pour surveiller les activités nucléaires de l'Iran et les activités connexes.

En vertu de l'accord, l'Iran est autorisé à produire au maximum 202,8 kg d'uranium pendant une période de 15 ans, mais les inspecteurs ont trouvé un stock de 2 442,9 kg. L'AIEA a indiqué que l'Iran continuait à enrichir de l'uranium à un niveau de pureté de 4,5 %, ce qui est également en violation de la limite convenue de 3,67 %. En outre, l'AIEA a déclaré que l'explication du gouvernement iranien concernant la présence de matériel nucléaire sur un site non déclaré n'était « pas crédible ».

Les États-Unis et Israël ont demandé à l'AIEA depuis un certain temps d'enquêter sur l'installation de Turquzabad, que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décrit à l'ONU en 2018 comme un « entrepôt atomique secret ».

Suite à la publication du rapport de l'AIEA, le roi Salman d'Arabie Saoudite a déclaré que le monde devrait adopter une « position décisive » pour s'assurer que l'Iran ne développe pas d'armes de destruction massive. En outre, un voyage au Moyen-Orient a été prévu la semaine prochaine par le secrétaire d'État américain Mike Pompeo pour discuter avec les alliés régionaux « des efforts communs pour faire face au comportement malveillant de l'Iran ».

Le New York Times rapporte que le président américain Donald Trump a consulté le vice-président, Mike Pence, le secrétaire d'État, Mike Pompeo, et le chef d'état-major des armées, Mark Milley, sur la faisabilité d'une frappe militaire contre les installations de production iraniennes. En réponse au rapport présumé, le porte-parole du gouvernement iranien, Ali Rabii, a déclaré ce qui suit : « Il y aura peut-être des tentatives, mais, personnellement, je ne prévois pas une telle chose. Mais en tout cas, notre réponse courte a toujours été que toute attaque contre le peuple iranien entraînera une réponse destructrice. »

Bien que l'Iran déclare que ses objectifs d'enrichissement de l'uranium sont totalement pacifiques et à des fins énergétiques, la nécessité de l'énergie nucléaire dans une nation riche en pétrole est discutable. De plus, les déclarations des ayatollahs iraniens concernant « l'effacement d'Israël de la carte » démentent toute intention pacifique pour son programme nucléaire.

La prophétie biblique révèle que l'Iran continuera à poursuivre son programme agressif en tant qu'État soutenant le terrorisme et candidat à l'obtention d'armes nucléaires. Il continuera à « se heurter » contre l'Occident jusqu'à ce qu'il soit confronté à la puissance montante des États-Unis d'Europe, unis et revigorés sous la direction de l'Allemagne. L'Iran sera alors emporté dans une « tempête » ou dans un « tourbillon » d'agression militaire, qui est actuellement en cours de préparation. 

Pour en savoir plus sur le rôle de l'Iran et de cette puissance européenne en devenir, veuillez écrire pour obtenir la brochure gratuite Le roi du sud, du rédacteur en chef de la Trompette, M. Gerald Flurry. Pour obtenir plus de détails sur la stratégie du « tourbillon » en cours d'élaboration, nous vous suggérons de lire l’article intitulé « L’Iran et l’Europe se dirigent vers un choc des civilisations ».

Fr Kos