Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

210811 italy gettyimages 1332893595

STEFANO GUIDI/GETTY IMAGES

L'Italie suit la France dans l'extension des passeports vaccinaux

Le gouvernement italien a introduit un « passeport sanitaire » le vendredi 6 août. Le certificat de vaccination COVID permet de participer à de nombreux aspects de la vie publique. En trois jours, l'application a été téléchargée 20 millions de fois. À partir du 1er septembre, l'Italie prévoit d'étendre son système de passeport vaccinal, le rendant obligatoire pour les transports publics à longue distance et le travail dans les écoles.

Lorsque le passeport sanitaire a été introduit la semaine dernière, divers sites, gymnases et restaurants ont commencé à exiger une preuve de vaccination pour autoriser l'entrée. Mais le gouvernement va maintenant plus loin. Si vous êtes un enseignant en Italie qui a des inquiétudes au sujet du vaccin et a décidé de ne pas le prendre, vous êtes maintenant confronté à un choix difficile. Soit vous obtenez la piqûre et le certificat correspondant, ou vous n'avez plus de travail. À grande échelle, beaucoup devront dire adieu aux longs trajets en transports en commun s'ils ne sont pas vaccinés.

Les lois ne sont pas sans opposition. Des dizaines de milliers de personnes ont spécifiquement protesté contre le laissez-passer. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) a cité le 14 juillet Giorgia Meloni, chef du parti des « Frères d'Italie », qualifiant la tendance « d’épouvantable » et de « dernière étape vers la réalisation d'une société George Orwellienne ». Ceci, a-t-il dit, est « une folie inconstitutionnelle ». « Pour nous, la liberté individuelle est sacrée et inattaquable », a déclaré Meloni.

Les efforts de vaccination ont obtenu l'approbation du sommet en Italie—non seulement de Rome mais aussi du Vatican. Le pape François avait été immunisé en janvier et avait demandé son « passeport sanitaire » dès qu’ils ont été introduits. « Le chef de l'Église catholique soutient ainsi explicitement et publiquement la campagne de vaccination du gouvernement italien », a noté le journal allemand Welt le 10 août.

Seuls ceux qui sont vaccinés, récupérés ou testés (3G) peuvent utiliser le passeport sanitaire. Les institutions qui n'appliquent pas les lois peuvent être condamnées à une amende. En France, la police patrouille dans les rues pour s'assurer que les gens respectent les règles dans les cafés en plein air.

Les gens s'habituent à un régime autoritaire, à un contrôle policier et à des tactiques d'intimidation. Apocalypse 13 prophétise d’un monde de contrôle total sur la vie des citoyens en Europe et dans le monde. Ce que la Bible décrit devient de plus en plus réalité. Actuellement, des millions de personnes ne craignent pas d'être exclues de la société parce qu'elles ont le vaccin. Mais vaccinés ou non, cette tendance est préoccupante car elle pose les bases de mesures plus autoritaires. En avril, le directeur-adjoint de la rédaction du site Web theTrumpet.com, Richard Palmer, a noté qu'une fois qu'un gouvernement a mis en place un système lui permettant de contrôler sa population, « il pourrait utiliser la même infrastructure pour suivre, vérifier et exclure des personnes pour quelque que soit la raison ».

Peut-être que demain le gouvernement décidera de traquer les criminels ; le lendemain, ils peuvent décider de traquer les détracteurs du gouvernement. Nous pouvons spéculer toute la journée où cette tendance peut mener, mais la Bible donne une réponse et un espoir précis. Je vous encourage à lire « Où mènent les passeports vaccinaux ? » par Richard Palmer pour découvrir ce que la Bible a à dire sur les temps dans lesquels nous entrons.

Tb Ad Fr