Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

200504 patient istock 1046447804

ISTOCK.COM/GORODENKOFF

La cause sous-jacente du COVID-19

Des données non traitées en disent long sur l’état général de la société dans son ensemble.

Une nouvelle étude, auprès des patients hospitalisés atteints du COVID -19, à New York, a révélé que la grande majorité d’entre eux souffrent de maladies sous-jacentes. L’ étude, publiée par le JAMA [Journal de l’association médicale américaine], a examiné les données de 5 700 personnes hospitalisées pour cette maladie hautement infectieuse. Elle a révélé que 94% avaient au moins une maladie sous-jacente.

La maladie la plus courante était l’hypertension, ou pression sanguine artérielle élevée. Elle touchait environ 53% de tous les patients. Vient ensuite l’obésité, qui touche 42% de tous les patients, et le diabète, qui en touche 32%. De plus, 88% des patients souffraient de plus d’une de ces maladies sous-jacentes.

Ce ne sont pas des maladies originales, en Amérique. Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies, 108 millions d’adultes américains souffrent d’hypertension. Cela représente environ la moitié de tous les adultes américains et un tiers de la population totale.

En 2017, l’hypertension artérielle a entraîné la mort de plus de 472 000 personnes. Soit environ 1 300 décès par jour.

Environ 26% de la population mondiale souffre d’hypertension. C’est un peu moins d’un milliard de personnes sur toute la planète. Ce nombre devrait augmenter à mesure que les pays continuent de se développer, atteignant environ 2,2 milliards, en quatre ans.

Selon Medscape, l’hypertension était la première cause évitable de décès dans le monde, en 2013.

L’hypertension augmente le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral, les deux principales causes de décès pour les Américains. Récemment, le COVID-19 a dépassé ces deux risques pour devenir le principal tueur, en Amérique. Mais les preuves montrent que la cause sous-jacente des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et du COVID-19 est la même.

Dans son émission de radio, Trumpet Daily Radio Show, du 18 avril, l’animateur Stephen Flurry a déclaré que le COVID-19 est important—non pas parce qu’il serait plus mortel qu’une autre pandémie (ce n’est pas le cas)—mais parce qu’« il s’agit d’exposer les véritables problèmes que nous rencontrons tous et notre sensibilité aux maladies infectieuses en raison des maladies prétendument sous-jacentes ».

L’hypertension, l’obésité, le diabète, les maladies cardiaques et le COVID-19 ont tous la même cause sous-jacente. Le Dr Robert Lustig, endocrinologue pédiatrique, à l’Université de Californie, à San Francisco, a conclu que le sucre, plus que toute autre substance, est à blâmer. Lors d’une interview accordée à CNN, en 2013, il a déclaré que l’obésité, le diabète de type 2, l’hypertension et les maladies cardiaques sont tous liés au sucre.

« Le style de vie américain est en train de nous tuer », a-t-il dit, « et on peut l’éviter, dans 75% des cas ».

Aujourd’hui, le monde réclame un vaccin, une pilule ou une solution scientifiquement dérivée de cette pandémie. Le « Grand gouvernement » a mobilisé des solutions inconstitutionnelles pour lutter contre cette maladie. Des milliers de milliards de dollars ont été investis pour essayer de contrecarrer ses effets. Et encore plus sont déversés dans la science médicale pour trouver un remède.

Mais le COVID-19 n’est pas en soi particulièrement unique ou nuisible. Et donc, ces efforts se révéleront finalement inutiles pour résoudre efficacement le problème. Au contraire, comme le montre l’étude du JAMA, il va continuer à croître et à se propager aussi rapidement qu’il le fait parce que le mode de vie et le régime alimentaire américains ont créé une base fertile pour qu’il se développe.

Le principal facteur à l’origine de l’augmentation des niveaux d’hypertension, d’obésité et des maladies cardiaques est la quantité totale de sucre ajouté consommée par les jeunes et les moins jeunes. Les aliments comme le soda, les biscuits, les gâteaux, les boissons énergisantes, la crème glacée et les céréales sont les plus grandes sources de sucre ajouté dans le régime alimentaire de l’américain moyen. Et selon le Journal de l’académie de la nutrition et de la diététique , plus de 80% des tout-petits et des nourrissons consomment des sucres ajoutés dans leur alimentation quotidienne, par opposition à la quantité recommandée de zéro. Cela crée un mode de vie malsain chez les personnes dès leur plus jeune âge.

Il faut qu’il y ait un changement. M. Flurry a poursuivi : « Une réponse appropriée à cette crise du COVID-19 devrait être : Que pouvons-nous faire ? Que puis-je faire personnellement pour améliorer mon état de santé sous-jacent ? Que puis-je faire pour renforcer mon système immunitaire afin de ne pas être aussi sensible à la maladie, que ce soit le COVID-19 ou la grippe annuelle ?

Herbert W. Armstrong a écrit que la principale raison pour laquelle notre santé physique générale se détériore, c’est parce que « nous supposons que la maladie est naturelle et nécessaire ». Au contraire, dit-il, « un rhume ou de la fièvre est simplement une élimination violente et soudaine des toxines et des poisons que vous avez injectés dans votre corps par une mauvaise alimentation, qui a enfreint les lois physiques de Dieu ».

Dans Luc 5 : 17-26, Jésus-Christ guérit un homme atteint de paralysie, en disant : « Le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés,… Je te l’ordonne, lève-toi et prends ton lit, et va dans ta maison. »

M. Armstrong a expliqué : « Cet incident, rapporté dans les trois livres de Matthieu, Marc et Luc, confirme, selon les paroles de Jésus-Christ Lui-même, que la guérison physique est en effet “le pardon du péché”. Le péché est défini comme la “transgression de la loi” (1 Jean 3 : 4)… Le péché physique est la transgression de la loi physique opérant dans le corps humain ».

La cause sous-jacente de la maladie est la transgression des lois physiques. La société actuelle transgresse habituellement ces lois par sa consommation excessive d’aliments malsains et sucrés. Et la punition pour avoir enfreint ces lois est la maladie.

Le gouvernement et les systèmes de santé en place se concentrent uniquement sur les effets de la maladie. Mais la cause est souvent ignorée ! Dans la Bible, Dieu met l’accent sur la cause et l’effet : les bénédictions pour l’obéissance, et les malédictions pour la désobéissance à Sa loi (Deutéronome 28 : 15). Mais dans le monde, tout a trait à l’effet, au pansement, au médicament, au vaccin. Nous continuons de déverser de plus en plus d’argent pour annuler l’effet.

Au lieu de boucher le trou dans le seau, nous décidons de verser plus d’eau, en attendant qu’il cesse de fuir.

Mais la vraie solution réside dans le repentir, qui conduit au pardon de nos péchés. Dieu promet de nous guérir selon notre repentance. Le psaume 103 : 2-3 déclare : « Mon âme, bénis l’Éternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits ! C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités ; qui guérit toutes tes maladies. » 

Tout comme l’homme atteint de paralysie fut guéri, nous aussi nous pouvons être guéris aujourd’hui. Dieu veut que nous menions une vie saine et abondante (Jean 10 : 10). Nous devons nous repentir et demander à Dieu le pardon de nos péchés. Dans la société d’aujourd’hui, si conditionnée à un régime alimentaire riche en sucre qui la rend vulnérable aux maladies, cela peut être extrêmement difficile.

Mais comme l’a écrit M. Flurry : « La volonté de Dieu est que nous menions une vie de qualité à tous les égards—y compris celle de la santé physique. C’est pourquoi Il a défini les lois précises de la santé dans les pages de Sa Parole inspirée—la sainte Bible. Commencez par obéir à ces lois pratiques dès aujourd’hui et récoltez les merveilleux avantages d’une vie physique robuste et saine ! »

Pour en savoir plus sur la maladie physique et sa véritable cause, demandez votre exemplaire gratuit de La pure vérité sur la guérison, de Herbert. W. Armstrong.

Fr Heal