Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

210826 cdu gettyimages 1234877316

OLIVER BERG/PICTURE ALLIANCE VIA GETTY IMAGES

La CDU de l’Allemagne à son plus bas niveau historique avant les élections

Les crises exigent des dirigeants, mais que se passe-t-il si on n’en trouve pas ?

Selon les sondages, le soutient pour le parti favori de l’Allemagne, l’Union chrétienne-démocrate, est tombé à un niveau historiquement bas. Pour la première fois depuis 2006, le concurrent de la CDU, le Parti social-démocrate (SPD), est en tête dans les sondages. Selon le dernier sondage de Forsa , publié le 24 août, le SPD peut s’attendre à remporter 23 pour cent des votes lors de la prochaine élection fédérale, et la CDU, en combinaison avec l’Union chrétienne-sociale, ne devrait recevoir seulement 22 pour cent. Il s’agit du pire chiffre pour le CDU -CSU jamais enregistré par Forsa .

Il devient de plus en plus clair que les Allemands sont très mécontents avec leurs dirigeants.

La récente chute dans les sondages peut être attribuée, en partie, à la réponse désastreuse du gouvernement quant à l’Afghanistan. Les Allemands craignent que l’Afghanistan soit laissé entre les mains des terroristes. Ils sont également préoccupés par une autre crise des réfugiés.

Les crises auxquelles l’Allemagne fait face, y compris les inondations du mois dernier et la crise du coronavirus, exigent du leadership. Mais les politiciens de l’Allemagne n’ont pas le leadership qui est nécessaire. Les Allemands craignent que leurs dirigeants soient incapables de gérer les problèmes actuels. Ces crises transforment l’Allemagne.

La CDU lutte pour combler le vide de leadership que laisse la chancelière Angela Merkel. Mais le candidat choisi, Armin Laschet, non seulement ne parvient pas à susciter l'enthousiasme, mais sa popularité décline à chaque crise qui frappe l'Allemagne.

Bien que l’Allemagne ne vote pas directement pour le candidat, mais plutôt pour le parti, le manque de popularité de Laschet est toujours inquiétant. Seuls 16 pour cent des électeurs ont déclaré qu'ils voteraient pour Laschet « dans un vote direct hypothétique » pour le poste de chancelier ; Olaf Scholz, du SPD, a obtenu 41 pour cent des voix dans le même sondage.

De tels sondages ont envoyé des ondes de choc dans les rangs de la CDU. Selon un sondage de Civey, 70 pour cent des supporteurs de CDU-CSU veulent remplacer Laschet avec le chef de la CSU, Markus Söder. Söder, qui est beaucoup plus populaire, a fait l’offre d’être candidat pour l’Union, mais la CDU a rejeté son offre, même si tous les sondages indiquaient que la candidature de Laschet nuirait aux chances de succès du parti dans les élections.

Söder a récemment déclaré : « Il y a encore des gens qui disent qu'ils m'auraient préféré comme candidat. Mais c'est trop tard, les bulletins de vote ont été imprimés et les affiches électorales sont posées. » Söder a promis l'unité mais critique Laschet à la moindre occasion. Peut-être espère-t-il encore qu'une tentative désespérée sera faite pour qu'il devienne candidat à la chancellerie. Ses critiques n'ont fait qu'entraver les chances de Laschet dans les urnes.

Cependant, même le succès de Scholz est principalement dû à l'échec de ses rivaux ; un tel succès peut être de courte durée.

Le fait qu'aucun parti ne dispose actuellement d'une avance confortable laisse présager non seulement des résultats électoraux défavorables, mais aussi des discussions de coalition compliquées. Après les élections fédérales de 2017, il a fallu à Angela Merkel six mois, un temps étonnant, pour former une coalition.

Les choses pourraient changer et la CDU pourrait retrouver une certaine popularité avant que la plupart des gens ne votent. Mais un parti qui a du mal à mener une campagne électorale réussie aura également du mal à diriger l'économie la plus puissante d'Europe.

Que la CDU ou le SPD l'emporte largement ou de justesse, l'Allemagne a désespérément besoin de quelqu'un pour gérer les crises existantes et à venir.

La Trompette a longtemps prévu que la faiblesse du leadership allemand précéderait l'arrivée d'un homme fort prophétisé. Pendant un bref moment, il y avait en Allemagne un homme politique que des millions d'Allemands admiraient : Karl-Theodor zu Guttenberg. Il a occupé le poste de ministre de la Défense de l'Allemagne entre 2010 et 2011. Dans Un dirigeant allemand fort est imminent, le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, écrit :

Les conditions politiques, financières et sociales en Allemagne et en Europe créent une forte demande pour un dignitaire fort, capable, inspirant et décisif qui conduira l’Allemagne et l’Europe vers un avenir plus brillant et rempli d’espoir. Les faiblesses de Merkel sont de plus en plus exposées, ce qui intensifie les appels pour un leader de l’héritage et du calibre de Guttenberg…

Cette brochure a été publiée en 2015. Depuis cette date, la demande d'un dirigeant fort s'est renforcée. Mais il n'y a aucun dirigeant désireux ou capable de combler cet incroyable vide de leadership. Guttenberg, pour sa part, peut attendre son appel. Avec certitude, la Bible révèle qu'un dirigeant fort se lèvera en Europe.

Au sujet de ces prophéties, M. Flurry écrit :

La Bible prophétise qu’au temps de la fin, immédiatement avant le Second avènement de Jésus-Christ, une superpuissance menée par l’Allemagne et inspirée par l’Église catholique apparaîtra. Dans Ésaïe 10 : 5 par exemple, nous lisons que Dieu brandit l’Allemagne comme un instrument de correction sur les nations d’Israël. « Malheur à l’Assyrien, verge de ma colère ! La verge dans sa main, c’est l’instrument de ma fureur », dit Dieu…

Daniel 7 et 8 fournissent une vision plus profonde de cette septième et finale résurrection du Saint Empire romain. En fait, ces chapitres décrivent spécifiquement l’apparition d’un Antiochos Épiphane symbolique au temps de la fin—le subtil et cruel dictateur grec—responsable d’avoir infligé une terrible destruction sur les Juifs et sur Jérusalem au second siècle avant J.-C. Notez comment la Bible décrit cet Antiochos du temps de la fin : « À la fin de leur domination, lorsque les pécheurs seront consumés, il s’élèvera un roi impudent (au visage audacieux) et artificieux (entendant les énigmes). Sa puissance s’accroîtra, mais non par sa propre force ; il fera d’incroyables ravages, il réussira dans ses entreprises… À cause de sa prospérité et du succès de ses ruses, il aura de l’arrogance dans le cœur, il fera périr beaucoup d’hommes qui vivaient paisiblement… » (Daniel 8 : 23-25).

Daniel 11 : 21 décrit cet homme à nouveau : « Et un homme méprisé s’élèvera à sa place, auquel on ne donnera pas l’honneur du royaume ; mais il entrera paisiblement, et prendra possession du royaume par des flatteries ».

Notez comment cet homme est décrit. Il est « impudent » signifie qu’il est puissant, grand et cruel. Il est « artificieux ». Comme le décrit le Clark’s Commentary, cela signifie qu’il est « très instruit et doué dans toutes choses reliées au gouvernement et ses intrigues »—un politicien habile. Il hérite le trône de l’Europe « paisiblement », obtenant son royaume « par des flatteries ». Il est rusé et sournois, ayant une personnalité engageante et attirante. Le Jamieson, Fausset and Brown Commentary dit : « La nation ne va pas dans un acte public, lui conférer le royaume mais il l’obtiendra par l’artifice, les flatteries. » En d’autres mots, un public séduit, ou un groupe de dirigeants européens, va probablement inviter cet homme à prendre le pouvoir.

La faiblesse actuelle du leadership allemand peut ouvrir la voie à l'invitation de cet homme à diriger. Peut-être occupera-t-il un poste en Allemagne même, ou sera-t-il nommé président d'un conglomérat de nations européennes. Quoi qu'il en soit, cet homme est prophétisé de diriger 10 nations européennes. « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. » (Apocalypse 17 : 12-13).

Ces événements prophétisés doivent se produire juste avant la Seconde venue de Jésus-Christ. Il est donc crucial que nous observions les événements en Europe, car nous anticipons la montée de cet homme fort prophétisé. La faiblesse actuelle de l'Allemagne nous indique clairement où nous en sommes dans la prophétie. Pour bien comprendre ce que cela signifie pour vous, je vous encourage à demander une copie gratuite de la brochure Un dirigeant allemand fort est imminent . Regardez également l'épisode de la Clef de David de Gerald Flurry intitulé « America’s Greatest Enemy » (disponible en anglais seulement).

Lead Ad Fr