Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Financial%20crisis

La crise financière US-EU

La clef de David avec Gerald Flurry

Bonjour à tous. Véritablement, une des plus grandes prophéties dans toute la Bible s’accomplit devant vos yeux. Depuis des décennies, des gens en Europe ont tenté d’unifier la puissance européenne politiquement et ils ont été incapables de le faire. Et pourtant, si vous lisez Apocalypse 17, cela dit qu’il y aura dix rois là-bas qui vont devenir une véritable superpuissance, et elle deviendra ce qui est appelé le Saint Empire romain, et elle sera aussi menée par un homme fort, un dirigeant puissant qui va, eh bien, aider à détourner en quelque sorte cette Union européenne, qui est une véritable puissance dans le monde aujourd’hui.

Nous avons un nouveau livre sorti d’impression et nous allons vous l’offrir maintenant, et il est intitulé Le Saint Empire romain selon la prophétie, et c’est un livre qui va vous choquer et vous inspirer en même temps, et c’est véritablement une clef pour comprendre la prophétie biblique, et j’espère que chacun d’entre vous le demandera.

VOIX D’ARRIÈRE-PLAN : L’histoire de l’Europe est l’histoire de la guerre mais aujourd’hui l’Europe est essentiellement en paix. Plusieurs croient que son économie est trop forte, que ses secteurs financiers sont trop inter-connectés ; Ses politiques sont trop interdépendantes ; Ses gouvernements sont trop inter-reliés. Son union est trop inter-connectéepour faire la guerre.

Est-ce le cas ? Même aujourd’hui, au-delà de la Deuxième Guerre mondiale, au-delà de la Guerre froide, l’Europe est impatiente. L’Europe est violente. L’Europe est-elle trop moderne pour être agressive ? L’Europe est-elle trop illuminée pour devenir un empire ? L’Europe est-elle trop moderne pour la guerre ? Que réserve l’avenir pour les Européens ? Le monde devient de plus en plus dangereux et certains dirigeants disent qu’il est temps pour l’Europe de revenir à ses racines. Pour contempler l’histoire d’une Europe unie, quand des dirigeants forts ont forgé un continent divisé pour en faire un empire unique, et puissant. Ils travaillent à relever la force politico-religieuse la plus puissante de l’histoire. Pour connaître l’avenir de l’Europe vous devez connaître son passé. Demandez votre copie gratuite de ce nouveau livre qui vous montrera ce que l’avenir réserve pour l’Europe. Demandez Le Saint Empire romain selon la prophétie.

Mais comment ces dix nations vont-elles s’unir politiquement en Europe ? Et bien, les États-Unis d’Amérique vont jouer un rôle clef négatif dans tout ceci, et les aidera à s’unir d’une façon qui a été actuellement prédite par Herbert Armstrong il y a plusieurs années. Elle va devenir une forte puissance politique et militaire. Et je veux vous parler aujourd’hui au sujet de la crise financière américano-européenne; les deux unités sont reliées ensembles, les deux entités sont reliées ensembles.

Voici ce que Herbert Armstrong a écrit en 1984. Il a écrit au sujet de la crise bancaire massive en Amérique : « Elle pourrait soudainement pousser les nations européennes à s’unir en tant que nouvelle puissance mondiale, plus puissante que, soit l’Union soviétique ou les États-Unis. » Maintenant, c’est beaucoup de pouvoir, et il a expliqué comment les banques européennes et toutes ces banques américaines sont reliées de très près, et ceci relie entièrement une structure financière, une unité financière vous pourriez dire, et d’une certaine façon ceci inclut l’essentiel du monde globalement parce que c’est une force tellement puissante. Mais M. Armstrong a prédit, il y a des années, que cette crise financière pousserait ces dix nations à s’unir, ce que ces gens avaient tenté si fortement d’unir à ce point et ils ne pouvaient pas le faire, et même à ce point ils n’ont pas encore été capables de le faire comme ils le veulent. Mais le mouvement s’accélère vraiment dans cette direction et ceci va choquer ce monde quand cette grande superpuissance éclatera sur la scène publique. Vous allez voir ceci se produire dans votre vie et je veux dire très, très bientôt.

Il y a déjà une crise financière en cours en Amérique et en Europe, et elles sont reliées de très près, ce qui est peut-être ce que beaucoup de gens ne comprennent pas. L’Union européenne a maintenant 28 nations, ou est composée de 28 nations, et le but réel de cette union, dès le début jusqu’à maintenant était, « Eh bien, nous avons besoin de cette Union européenne afin de pouvoir contrôler une Allemagne dangereuse, qui a déclenché deux guerres mondiales. » Maintenant c’était le but original, mais tout ceci a été renversé et maintenant l’Allemagne en a pris le contrôle financièrement et dirige l’Europe d’une main forte en ce moment, financièrement. Nous devons réfléchir à cela parce que l’Allemagne s’est élevée en puissance encore une fois, en dépit des plans des hommes immédiatement après la Deuxième Guerre mondiale. L’Amérique sera cependant le véritable catalyseur, pour réunir cette unité de dix nations en Europe, ou les dix rois discutés dans Apocalypse 17.

Et je veux vous lire un rapport terrifiant qui ne vous est peut-être pas familier. Il devrait être apeurant pour chacun d’entre nous en Amérique parce que, écoutez ce que Nancy Pelosi a écrit dans le USA Today, le 17 septembre 2013. Elle a dit: « Il y a cinq ans aujourd’hui quand j’étais la présidente de la Chambre des Représentants, j’ai convoqué les autres dirigeants démocrates de la Chambre dans mon bureau pour discuter des dernières nouvelles financières. Je leur ai dit que, selon la procédure, le secrétaire du Trésor Henry Paulson me donna un résumé de l’état des marchés et du système financier, mais qu’il ne l’avait pas fait cette semaine là. À ce moment-là, Lehman Brothers s’était placé sous la loi des faillites, Merryl Linch frôlait la faillite et avait été rachetée par la Bank of America, et deux jours plus tôt aig avait survécu seulement après l’obtention d’un prêt d’urgence de la Réserve fédérale. Après la réunion à 15:00 heures, j’ai fait un appel au secrétaire Paulson et je lui ai demandé de venir le matin suivant pour un exposé aux élus. Ensuite est venue cette réponse terrifiante : ‘Madame la présidente, demain matin sera trop tard.’» Demain matin sera vraiment trop tard.

Elle écrivit ensuite: « Nous avons alors planifié de nous rencontrer à 17:00 heures ce jour là, et j’ai invité le président de la Réserve Fédérale Ben Bernanke à nous rejoindre. Plus tard ce soir-là la réunion a commencé avec les dirigeants démocrates et républicains de la Chambre des Représentants et du Sénat. Le secrétaire Paulson a décrit un effondrement et une crise financière digne des profondeurs de l’enfer ! » Ce sont ses propres mots.

« Quand j’ai demandé à Bernanke ce qu’il pensait de la description du Secrétaire, il a dit : « Si nous n’agissons pas immédiatement nous n’aurons pas d’économie lundi prochain. » Nous étions jeudi soir. Tout le monde dans la chambre était abasourdi ! » Et dans d’autres rapports on dit que tous avaient le visage blême, tellement ils avaient peur !

Et maintenant, quel genre d’impact a eu ce coup contre l’économie américaine ?

Voici ce qu’a écrit Der Spiegel (c’est le magazine le plus important de l’Allemagne) : « ‘Il semble bien que les fondations du capitalisme américain ont éclaté,’ observait le quotidien allemand Der Spiegel. » Qu’elles ont éclaté si fort, sous-entendant que la fondation a été virtuellement détruite, et qu’elle ne sera jamais capable de se redresser, voilà ce qu’il sous-entend ici. Et en réalité notre économie ne s’est jamais relevée de cet effondrement terrible. Qu’avons-nous fait pour tenter de corriger le problème ?

Eh bien, la chancelière Angela Merkel et le président Nicolas Sarkozy (à cette époque le président de la France), ont dit : « C’est la faute de l’Amérique. » Et l’Amérique à causé à l’Europe toutes sortes de problèmes et d’effondrement à cause de notre dette outrageante. Tout ceci est causé par la dette ! C’est ce qui a causé le problème. Avons-nous résolu le problème de la dette ? Avons-nous résolu ce problème ?

Le département américain du Trésor, sur son site Web, écrivait ceci : « Quand l’administration actuelle est arrivée au pouvoir le 20 janvier, 2009, la dette fédérale courante était de $10.6 trillions. » Maintenant, ceci provient du site internet du Trésor américain. « Elle s’élève couramment, » la dette s’élève, « à $18.1 trillions ». Elle est passée de $10.6 trillions à $18.1 trillions durant l’administration actuelle qui dirige le gouvernement. « Le président Obama a ajouté $7.5 trillions durant son terme. Elle sera probablement près de $19 trillions quand il quittera son poste. Il dit ensuite : « Ceci a ajouté au moins $8 trillions de dollars. C’est plus que toute la dette qui a été accumulée par tous les présidents, de nos pères fondateurs jusqu’au 19 octobre, 2005, ce qui était un an après le début du second terme du président Bush. » Elle continue à s’envoler ! La dette continue à s’élever, comme si nous n’aurions aucun contact avec la réalité ! Je ne peux pas imaginer pourquoi ceci ne causerait pas la terreur chez beaucoup de gens.

Notez ce que nous avons écrit dans thetrumpet.com le 6 juillet dernier. Je vais seulement citer cet article : « Maintenant la Banque des Règlements internationaux (BRI), une des principales autorités financières du monde, prévient que quand la prochaine crise financière frappera, les banques centrales ne seront pas capables de nous sauver encore une fois. » Que ce soit ici en Amérique ou en Europe, elles ne seront pas capables de nous sauver. Pourquoi ? « Tous les systèmes de protection ont été utilisés. Le journal Telegraph a décrit le rapport de la BRI comme une ‘critique cinglante de la politique monétaire globale.’ Selon la BRI, ‘dans certaines juridictions la politique monétaire teste déjà ses limites les plus extrêmes, au point d’étirer les limites de l’impensable.’ » Voulez-vous réfléchir à cela ? Nous étirons les limites de l’impensable. Serait-il possible que ceci puisse ruiner toute l’économie mondiale ? C’est ce qu’ils veulent dire. Ils en sont à étirer l’impensable. Ils ne devraient même pas être là, mais nous en sommes là en Amérique et dans la plus grande partie de l’Europe.

« ‘Le mélange de la politique s’est appuyé … sur le modèle de croissance basée sur la dette qui est à la racine de la crise,’ ont écrit les auteurs. » Et qui détient la pire dette de toutes dans le monde ? Et bien, c’est l’Amérique, et de loin.

Plusieurs experts ont dit que la crise financière en Amérique était à quelques heures de détruire l’économie. Maintenant, je suis certain qu’il y a des gens qui vont être en désaccord avec cela, mais néanmoins vous devez admettre que ça été un spectre épouvantable et terrifiant que nous avons observé à ce moment-là. Que s’est-il passé ? Combien sérieux est-ce ? Et bien, peut-être devrions-nous jeter un regard à ce qui se passe en Grèce aujourd’hui et jeter un nouveau regard à ceci.

Mais avons-nous pris une action radicale pour corriger ce problème ou pour le résoudre ? Et bien non ! La dette s’envole ! Elle s’envole, s’envole, s’envole et elle croit au rythme de $3 milliards chaque jour ! Qu’en pensez-vous ? Je veux dire, vous pouvez demander à presque n’importe laquelle des autorités, ou à plusieurs d’entre elles, et elles vous diront qu’une crise encore pire s’en vient.

Laissez-moi vous lire une autre citation. « ‘Je m’attends que dans la prochaine année ou deux, nous verrons certains problèmes très, très sérieux dans les mondes des marchés financiers,’ a averti le réputé investisseur Jim Rogers quelques jours avant le rapport de la BRI. ‘ …un sérieux, sérieux problème parce qu’il n’y a rien pour nous sauver.’ » Les taux d’intérêt sont virtuellement à zéro, donc ce genre de sauvetage n’est pas disponible cette fois-ci.

Laissez-moi vous lire quelque chose sur la dette gouvernementale, provenant du CBO. Le CBO est l’Office du Budget du Congrès. Ils sont supposés être le chien de garde de notre budget et de nos finances, et doivent nous dire, quand, eh bien, quelque chose dérape hors de contrôle. Donc, laissez-moi vous lire une citation d’un article par Stephen Dinan dans le Washington Times du 16 juin. Voici le titre de l’article : « La dette gouvernementale menace de projeter l’économie américaine dans une spirale mortelle, avertit le CBO. » Dans une spirale mortelle ! De quoi ceci parle-t-il ?

Et il continue : « Les prévisions à long terme du budget fédéral ont empiré dramatiquement durant les quelques dernières années, a dit le CBO dans son rapport désespéré, blâmant de larges déficits qui se sont accumulés sous le stimulus du président Obama et des changements encore plus fondamentaux à l’économie qui ont poussé les Américains à quitter le monde du travail en faveur de subsides gouvernementaux. » Et bien, que pensez-vous de cela? Je veux dire, vraiment, il continue en disant que cette économie est condamnée dans l’avenir si nous ne faisons pas quelque chose, et si nous ne faisons pas quelque chose elle pourrait être totalement anéantie en moins d’une décennie, en moins de dix ans ! Et bien, c’est une catastrophe et le peuple américain ne semble pas vraiment comprendre beaucoup à ce sujet, mais laissez-moi vous dire que ce n’est pas qu’un petit problème.

Cette dette augmente si rapidement que nous nous affaiblissons à chaque seconde, et je veux dire c’est quelque chose qui devrait nous inquiéter, alors laissez-moi vous donner ce verset sur les dix rois qui nous relie à l’Europe et à leur crise financière, et tout ceci est relié, et ce qui se produit en Amérique va intensément secouer l’Europe de façon négative.

Le verset 10 d’Apocalypse 17. Ceci est au sujet de l’Europe et de ce qui va se produire là-bas et qui se produit en ce moment même. Verset 10 : « Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. » Donc il y a sept têtes au Saint Empire romain. Et ce nouveau livre vous l’expliquera en détail.

Mais Monsieur Armstrong vivait quand la sixième tête était présente, au moment où « un existe, » et il a expliqué ce qui se passait et qu’il y avait une autre tête, qui « n’est pas encore venue, » mais qui est arrivée maintenant et qui est prête à éclater sur la scène à tout moment. Et je veux dire, à tout moment parce que la Grèce montre combien rapidement cette Union européenne de 28 nations, communément appelée UE, pourrait se dissoudre et pourrait se développer ou disons, évoluer de façon inverse en dix nations, ou être réduite à dix nations. Mais elle ne durera que très peu de temps il est dit, et ça signifie trois ans et demi, et que va-t-il se produire après cela ?

Verset 12 : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. » Voici les dix cornes ou les dix rois. Maintenant ceci est la dernière tête de ce Saint Empire romain, et il y aura dix cornes ou dix rois. Il n’y en aura pas 28, il y en aura dix, et c’est ce que cette crise financière va déclencher et promouvoir de façon puissante.

Donc encore une fois, notre nouveau livre vous expliquera tout ceci. Mais la crise en Grèce est un signe que l’Union européenne se découd, et le problème de la dette va causer des problèmes énormes et le plus grand de tous sera la dette des États-Unis si nous avons un autre effondrement, et plusieurs experts disent que nous en aurons un et il sera plusieurs fois pire. Je veux dire, je ne fais que vous dire ce que vous pouvez lire pratiquement chaque jour dans vos revues et journaux ou voir à la télévision.

Mais cette crise financière en Europe, nous dit Dieu, va pousser un homme fort à l’avant-scène. Daniel 8 et verset 23 vous dit cela. Et ensuite si vous allez au verset 24 et puis au verset 25, vous verrez que Jésus-Christ, Lui-même, va revenir et détruire cette superpuissance en Europe et plusieurs autres superpuissances jusqu’à ce qu’il n’en reste aucune, et qu’Il règne sur cette Terre et lui apporte la paix et la joie et le bonheur pour toujours ! Maintenant, c’est quelque chose qui doit nous stimuler. Sûrement si nous y réfléchissons intensément nous devons aimer ces nouvelles.

Notez le verset 13 : « Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. (14) Ils combattront contre l'agneau, » ils combattront le Christ, encore la même chose ici que dans Daniel 8, « et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. » Et bien qu’en pensez-vous? Il y aura des saints avec le Christ. Ceux qui l’ont aidé à transmettre le message avant Son Second avènement reviendront avec Lui et combattront avec Lui comme Fils de Dieu dans Sa Famille. C’est le sujet au cœur de l’Évangile. Et ces gens seront aussi protégés physiquement, une autre récompense merveilleuse, pour avoir simplement proclamé ce message et livré ce message gratuitement à quiconque en veut. C’est pourquoi nous donnons toutes nos brochures, livres et revues gratuitement. L’émission télévisée, tout, parce que Dieu a dit « Vous avez reçu gratuitement ; donnez gratuitement. » Et parce que nous le faisons à Sa manière, Il l’appuie ; Il soutient et appuie le message à travers Ses propres membres convertis.

Verset 17 : « Car Dieu a mis dans leurs cœurs d'exécuter son dessein et d'exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. » Donc c’est la volonté de Dieu que tout ceci se produise. Pourquoi ? Et bien, ceci se produira à cause de nos péchés. Saviez-vous que si vous observez de près, l’Amérique mène le monde dans la voie du péché ? Si vous prenez le standard biblique et l’utilisez.

Maintenant comment tout ceci affecte ou est relié avec l’Europe et avec la Grèce et la crise qu’ils traversent en ce moment parce qu’ils sont en faillite ? Et bien, le New York Times a écrit ceci le 13 juillet, 2015, par Roger Cohen : « L’Europe encore une fois dans un moment de crise est face au dilemme de comment gérer la puissance allemande. La question allemande est de retour. Précisément le sujet sur lesquels les Allemands sont les plus embarrassés ainsi que leurs voisins, vient de se produire. L’Allemagne domine l’Europe à un degré inimaginable il y a seulement 15 ans ! » Et bien, qu’est-ce que ça signifie ? Et bien, regardez ce qu’ils font à la Grèce maintenant, seulement financièrement !

Voici un article par Ambrose-Evans Pritchard. Ceci est du 13 juillet, 2015, et en voici le titre : « La Grèce est traitée comme un État occupé hostile, » par l’Allemagne, c’est de quoi il parle vraiment. « Une nouvelle entente pour Athènes est le pire des deux mondes et ne résout rien. » En d’autres mots, tout ceci va se défaire et ils vont se réduire à dix nations, et tout ceci est prophétisé. Mais cela montre la puissance que l’Allemagne possède déjà ! L’Allemagne fait ceci, et il continue en disant « Elle n’offre aucune voie de sortie concevable de la crise perpétuelle du pays. » Il dit que c’est comme envoyer des gendarmes de l’Union européenne ou les militaires ou quelque chose pour leur imposer tout ce qu’ils veulent.

Et il y a Yonis Varoufakis, l’ancien premier ministre qui dit : « Le Groupe Euro est complètement et tout à fait contrôlé par l’Allemagne. » Pouvez-vous imaginer cela ? L’Allemagne qui s’avance et contrôle votre pays ? Quelque chose d’étonnant se produit en Europe, et l’Allemagne a une puissance que tous les membres de l’UE devaient supposément contrôler. Ils devaient supposément contrôler une Allemagne dangereuse et regardez ce que fait l’Allemagne aujourd’hui. Et toute cette grande puissance est détournée et sera entièrement détournée avant que tout soit terminé et enlevé, franchement, même au peuple allemand.

Notez ce qu’il a aussi dit, et il était catégorique pour décrire qui est responsable. Ceci est tiré du New Statesman du 13 juillet, 2015, et qui dit : « J’ai demandé si les attitudes allemandes contrôlent la perspective du Groupe Euro. » Et il est allé plus loin : « Oh, complètement et tout à fait. Pas les attitudes. Le Ministre des finances de l’Allemagne. Tout ceci est un orchestre très bien accordé et il en est le directeur. » Et il continue en disant que, voyez, ils sont au-dessus de la loi, eux-mêmes. Et ceci vient de l’Allemagne et c’est de cela qu’il parle, et je vous le dis, tout ceci était prophétisé. Et il y a encore plus de reportages ici que je pourrais vous donner. Mais je vous le dis, la Grèce est entièrement en faillite et ne peut rien y faire.

Voici ce qu’un homme a dit: « Soit nous allons accepter ces mesures draconiennes, » c’est le ministre de la réforme de la Grèce, « nous allons accepter ces mesures draconiennes ou c’est la mort subite de notre économie à travers la continuation des fermetures de banques, » relié avec l’Amérique, « ‘et donc c’est une entente qui nous est pratiquement imposée,’ a-t-il dit à la radio de la BBC. »

Un diplomate a dit que c’était l’équivalent de transformer la Grèce en un protectorat allemand. Ceci est un article de Paul Taylor, et cela vient de reuters.com.

Mais voyez, Monsieur Armstrong a dit, il y a des années, que ce serait l’effondrement du système financier du monde occidental mené par les États-Unis qui allait unir ces dix nations dans ce qui est appelé le Saint Empire romain, et il y aura dix rois et ils seront menés par l’Allemagne, et ce sera un choc pour le monde entier, et à la toute fin de cette dernière tête avec ces dix rois, Jésus-Christ viendra personnellement et détruira ce grand empire et établira la paix, la joie et le bonheur pour toute l’éternité. Tout ceci est contenu dans votre Bible tout au long.

À la semaine prochaine, ici Gerald Flurry, au revoir, chers amis.