Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

New%20hiroshima%20

Wikimedia Commons

« La destruction et le malheur sont sur leur route »

Il est vrai que nous nous infligeons souvent des souffrances à nous-mêmes. De mauvaises décisions, une mauvaise planification, un manque de vision, des motivations égoïstes, des comportements impulsifs et des poursuites vaines sont autant de caractéristiques communes à la nature humaine. Notre façon naturelle de penser nous amène à ne nous préoccuper que de nous-mêmes, sans tenir compte des besoins des autres.

Le même comportement qui affecte l'humanité sur le plan individuel peut également être observé à l’échelle collective dans les politiques et les actions des nations. Tout au long de l'histoire de l'humanité, tel a été le cas. Cependant, les progrès technologiques du monde moderne, associés aux tendances négatives de la nature humaine, ont augmenté les niveaux de destruction et de misère.

En 1952, les États-Unis ont réussi à faire exploser la première bombe à hydrogène sur une petite île de l'océan Pacifique. Avant la création de la bombe, des scientifiques comme Robert Oppenheimer et Enrico Fermi s'étaient opposés à son développement, déclarant que « puisqu'il n'existe aucune limite à la capacité destructrice de cette arme, son existence et la connaissance de sa construction constituent un danger pour l'humanité dans son ensemble ». Cependant, la guerre froide s'étant alors intensifiée, le développement de la bombe était considéré comme un moyen de dissuasion essentiel.

Aujourd'hui, au moins neuf États-nations possèdent des armes nucléaires, et cinq autres pays les « partagent ». Comme si les armes nucléaires ne suffisaient pas, les scientifiques ont mis au point des agents de guerre chimique qui se classent en quatre grandes catégories : les agents neurotoxiques, cutanés, étouffants et sanguins. D’ailleurs, pour que la destruction et la souffrance puissent être universelles, les nations ont développé des armes de guerre biologique. Ces armes impliquent l'utilisation de toxines telles que des bactéries, des virus et des champignons destinés à neutraliser ou à tuer des humains, des animaux ou des plantes.

En fait, le monde est actuellement confronté à une épidémie de coronavirus qui présente les caractéristiques d'un virus conçu dans un laboratoire de recherche. Veuillez lire l'article « China’s Test-tube Pandemic (La pandémie chinoise en éprouvette) » pour en savoir plus à ce sujet. Il est certain que les progrès technologiques de l'humanité ont désormais dépassé sa capacité morale à contrôler ses tendances destructrices. La perspective d'une catastrophe mondiale devrait être évidente pour nous tous.

Où cela va-t-il s'arrêter ?

« Et si ces jours n’étaient pas abrégés, personne ne serait sauvé [ne serait vivant]... » (Matthieu 24 : 22). Selon le Créateur de toute vie sur Terre, la nature humaine malfaisante de l'homme le conduirait à l'auto-anéantissement s'il n'y avait pas d'intervention surnaturelle. « La destruction et le malheur sont sur leur route ; ils ne connaissent pas le chemin de la paix ; la crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux » (Romains 3 : 16 - 18). Quelle description pertinente du monde dans lequel nous vivons aujourd'hui.

Mais, malgré la détresse à court terme, il y aura une ultime intervention surnaturelle qui nous sauvera de nous-mêmes. Par la suite, « la destruction et le malheur » se transformeront en « construction et bonheur » et la paix abondera sur la Terre. Pour en savoir plus sur cet avenir plein d'espoir, veuillez écrire pour obtenir votre exemplaire gratuit du livre Le mystère des siècles d’Herbert W. Armstrong. Vous pouvez également télécharger la leçon 4 du Cours de Bible par correspondance intitulée « Un merveilleux monde à venir ».

Fr Moa