Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Kod fr%2019 07 tn

daboost/iStock

La France selon la prophétie - partie 2 (Transcription)

La Clef de David

Bonjour à tous, le 11 novembre 2018, les dirigeants du monde entier se sont rassemblés en France. Ils étaient réunis pour honorer la mémoire des anciens combattants de la Première Guerre mondiale, et durant cette assemblée, où se trouvaient ces 60 dirigeants du monde, le président Macron a attaqué sans pitié le président des États-Unis d’Amérique. Maintenant, qu’y avait-il derrière cette colère, et pourquoi a-t-il fait une telle chose? Puisque la force de l’Amérique fut vraiment celle qui sauva cette nation deux fois, lors de la Première et Seconde Guerre mondiale, c'est une grande trahison. Et voici encore plus choquant, c'est que tout ceci est dans le contexte de la prophétie biblique pour ce temps de la fin, cette fin dans laquelle nous vivons en ce moment.

La semaine précédente, j’ai parlé de la nation française, et j'ai montré comment ils sont les descendants de Ruben—et je vais l’expliquer dans un instant—Ruben, étant le frère de Joseph, et il y a toute une histoire entre ces deux frères. Tout ceci est expliqué dans notre livre Les Anglo-saxons selon la prophétie. Joseph eut deux fils—Éphraïm et Manassé—qui sont la Grande-Bretagne et l’Amérique de nos jours, et ceci n’est pas difficile à prouver.

Mais ici nous voyons ces deux nations—la Grande-Bretagne et l’Amérique—qui ont dominé ce monde en ces derniers temps, comme peu de nations l’ont fait, disons, dans les dernières années. Elles ont été très puissantes parce qu’elles sont les nations possédant le droit d’aînesse, c’est-à-dire, l’Amérique et la Grande-Bretagne. Elles ont reçu des bénédictions spéciales de Dieu de façon miraculeuse, et c’était le résultat de l’obéissance d’Abraham envers Dieu. Mais les promesses faites à Abraham ne furent pas accomplies jusqu’à ce temps de la fin, en ce qui concerne le droit d’aînesse. Nous devons donc bien comprendre l’histoire.

Mais si vous regardez cette trahison de la France et ce qui se passe aujourd’hui—leur trahison envers les États-Unis et aussi la Grande-Bretagne ; et nous verrons Juda aussi, à bien des égards, si vous étudiez le sujet—alors la chose intéressante, si vous allez dans les premiers livres de la Bible, vous verrez qu'à l’époque Ruben a trahi son frère Joseph. Et depuis plus de 50 ans, nous avons prophétisé en disant que la même chose se produirait dans ce temps de la fin. Disons, d’une façon semblable. Et nous avons dit que l’histoire de Ruben est très intéressante dans ce temps de la fin.

Je tiens à vous lire un article sur cet événement et à quel point le président Trump fut critiqué de manière très humiliante. Voici un extrait du Washington Post du 12 novembre, 2018, et voici ce qui est écrit : « Dans l’ombre d’une année commémorative de la Grande guerre, le président français Emmanuel Macron a marqué le 100ème anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale en livrant une réprimande sévère qui était dirigé principalement vers le président Trump. » Et cela s’est passé devant 60 dirigeants du monde ! « Et notez », continue l’article, « ses paroles étaient une réprimande dirigée vers le président Donald Trump, ainsi qu’au président russe Vladimir Poutine et d’autres parmi plus de 60 dirigeants du monde présents. »

Maintenant, quelle est la cause de toute cette colère ? Qu’y a-t-il derrière tout cela ? C’est vraiment beaucoup plus profond. Eh bien, la raison pour laquelle cela arrive est vraiment inconnue pour ce monde, est la vraie puissance derrière tout ceci.

Mais voici la conclusion que je veux partager avec vous, « ‘En plaçant nos propres intérêts au premier plan, sans égards pour les autres, nous effaçons la seule chose qu’une nation a profondément à cœur, et la chose qui la garde en vie : ses valeurs morales,’ a dit Macron. »

Maintenant, il parle du fait que le président Trump se concerne de l’Amérique d’abord, mais alors, c’est ce que font toutes les nations en réalité, à moins qu'elles ne soient vraiment stupides. Ils doivent vraiment veiller aux intérêts de leur nations d’abord, autrement ils ne peuvent aider personne d'autre. Mais il dit que nous le faisons sans égard pour les autres. Et aucune autre nation n’a servi les autres plus que les États-Unis d’Amérique. Je ne crois pas qu’il existe une autre nation sur cette Terre qui ait servi ce monde comme l’Amérique l’a fait. Mais alors, pourquoi disait-il cela ?

Voici un autre article de Fox News, du 10 novembre qui déclare, « En agissant ainsi, Macron ignore les centaines de milliers de vies américaines sacrifiées en France et sur le sol européens pour sauver le monde libre durant la Première et la Seconde Guerre mondiale. » Des centaines de milliers de vies ont été données. Je l’ai mentionné la semaine dernière, mais j'aimerai revenir sur ce que j’ai dit alors, et vous en dire davantage sur la France selon la prophétie. Et vous pouvez voir que quelque chose se passe ici dont les gens devraient être conscients.

Retournons à Genèse 48. Je veux vous relire un peu de ce sujet que je vous ai lu la dernière fois. C’est au sujet d’Israël, et de son fils Joseph qui s'approcha de lui. Joseph avait lui-même, deux fils—Éphraïm et Manassé. Ce sont la Grande-Bretagne et les États-Unis, et nous vous avons prouvé cela depuis, eh bien, 70 ans dans notre livre, Les Anglo-saxons selon la prophétie. Et toute notre littérature est gratuite si vous aimeriez avoir ce livre et ne l’avez pas encore. Mais laissez-moi vous dire, il est absolument essentiel pour comprendre un tiers de la Bible, qui est de la prophétie. Si vous ne comprenez pas le sujet de ce livre vous ne comprendrez pas la prophétie biblique.

Le verset 16 de Genèse 48 se lit ainsi, « Que l'ange qui m'a délivré de tout mal, bénisse ces enfants ! Qu'ils soient appelés de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac, et qu'ils multiplient en abondance au milieu du pays ! » Donc, il a dit, Sur ces deux fils pour le temps de la fin, nous verrons dans un moment, au temps de la fin, eh bien, le nom Israël sera sur ces deux fils. Dans la prophétie biblique pour ce temps de la fin.

Genèse 49 verset 1 dit, « Jacob appela ses fils, » il avait 12 fils ; Jacob (ou Israël, son nom fut changé) « et dit : Assemblez-vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps. »  Alors ici il dit, Maintenant, je vais vous dire ce qui vous arrivera dans les derniers jours, et il le fait dans le tout premier livre de la Bible, le tout premier livre. Donc nous devons réaliser que la Bible est un livre au sujet d’Israël, mais ce que la plupart des gens ne réalisent pas, c’est qu’une fois que Dieu aura amené tout le monde à se convertir, ils seront tous Israël. Et c’est vraiment une responsabilité qui incombe aux États-Unis et la Grande-Bretagne aujourd’hui. Le droit d’aînesse fut donné à ces nations, et bien sûr Dieu voulait qu’ils montrent au monde comment obéir à Dieu et comment se tourner vers Dieu et combien Dieu les bénirait abondamment.

Maintenant, si vous êtes dans les derniers jours, nous parlons de Matthieu 24 : 21, et beaucoup d’autres versets où il est dit que si Jésus-Christ ne revenait pas, aucune chair ne resterait en vie. C’est le contexte actuel, ici. Il s’agit des derniers jours. Souvent cela mènera même au Second avènement de Jésus-Christ.

Alors regardons cela de plus près. Genèse 49 et verset 1 parle des derniers jours. Ensuite au verset 2, « Rassemblez-vous, et écoutez, fils de Jacob ! Écoutez Israël, votre père ! » Voyez, maintenant, c’est Jacob et Israël. Cela parle vraiment au sujet des nations d’Israël, et aussi de l’Israël spirituel qui s’est détourné de Dieu dans ce temps de la fin. Écoutez, dit Dieu. La plus grande partie de l'Église même de Dieu s’est rebellée en ce temps de la fin.

Au verset 3, « Ruben, toi, mon premier-né, ma force et les prémices… » Voyez, il y a quelque chose de spécial avec l’aîné, je vais vous le montrer plus tard, « les prémices de ma vigueur », eh bien, il avait une force spéciale. Pourquoi ? « Supérieur en dignité et supérieur en puissance, (4) Impétueux comme les eaux, tu n'auras pas la prééminence ! Car tu es monté sur la couche de ton père, Tu as souillé ma couche en y montant. » Et il avait eu une relation sexuelle avec la concubine, une des concubines de son père. Donc, cela lui a valu de ne pas recevoir les promesses du droit d’aînesse, parce que le premier-né aurait du les recevoir, mais à cause du péché de Ruben, ou du péché de la France, aujourd’hui, disons que Ruben est certainement le début de la nation française, le père de la nation française. Mais ici nous avons un grave problème, et il continue aussi à trahir son propre frère, le premier-né, et tout cela est vraiment une prophétie pour ce temps de la fin.

Rappelez-vous que je vous ai dit la semaine dernière, si vous avez regardé cette émission à ce moment-là, et j’espère que vous l’avez fait, il—c’est-à-dire M. Macron—a déclaré, « Nous devons nous protéger nous-mêmes par rapport à la Chine, la Russie, et même des États-Unis d’Amérique », a dit M. Macron sur la radio française. Et puis il ajouta, « Nous ne protégerons pas les Européens à moins que nous décidions d’avoir une véritable armée européenne. » Alors nous n’avons pas besoin de compter sur l’Amérique. Nous n’avons pas besoin de nous fier à eux. Ce dont nous avons besoin c’est d’une véritable armée européenne. Il parle du Saint Empire romain, et il y a quelque chose derrière cet Empire qui, eh bien, est très effrayant si vous lisez Apocalypse 13 et Apocalypse 17. Il y a un article que nous pouvons mettre à votre disposition sur internet. Il n’est pas de nous, mais il est intitulé La France—l’énigme de notre époque. Il date d'août 1966. Il est écrit sous la direction de Herbert W. Armstrong par Dibar Apartian, et voici ce qu'il écrivait en 1966. On parle ici de Ruben et de ses descendants et il écrit, « Ruben jouera une fois encore un rôle déterminant en vendant son frère, Joseph. » Imaginez cela ! Nous écrivions cela en 1966 ! Il y a de nombreuses années, j’imagine certainement un peu plus de 50 ans que nous avons dit ceci, même à partir de cet article. Maintenant, comment expliquez-vous cela ? Comment pouvions-nous savoir ce que la France allait faire ?

Eh bien, laissez-moi vous lire Genèse 37, verset 18 à 20. Et quand « Ils » les frères, « le virent », c’est-à-dire Joseph, « de loin ; et, avant qu'il fût près d'eux, ils complotèrent de le faire mourir. (19) Ils se dirent l'un à l'autre : Voici le faiseur de songes qui arrive. Venez maintenant, tuons-le, et jetons-le dans une des citernes ; nous dirons qu'une bête féroce l'a dévoré, et nous verrons ce que deviendront ses songes. » C’est dans Genèse 37, versets 18 à 20. Maintenant, tous ses frères conspirèrent contre lui parce qu’il était le préféré d’Israël, son père, et ils le haïssaient à cause de cela et pour d’autres raisons. Joseph était béni à certains égards par Dieu.

Puis le récit dit aux versets 21 et 22, « Ruben entendit cela », le complot pour tuer Joseph, « et il le délivra de leurs mains. Il dit : Ne lui ôtons pas la vie. (22) Ruben leur dit : Ne répandez point de sang ; [mais] jetez-le dans cette citerne qui est au désert, et ne mettez pas la main sur lui. Il avait dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père. » En d’autres mots, ils devraient retourner chez eux et dire à leur père, Eh bien, il est seulement disparu et une bête l’a dévoré, ou quelque chose comme ça. Mais peu après le départ de Ruben, il fut mis dans la citerne, mais en fait il a vendu Joseph à des gens qui s’en allaient en Égypte, et bien sûr il y a une grande histoire derrière tout cela mais je n’ai pas le temps d’en parler aujourd’hui. Mais de toute façon, vous pouvez voir que Ruben a participé à tout ceci, et il était le premier-né et avait l’autorité sur la famille. C’est ainsi que cela se faisait dans l’ancien Israël, c’est-à-dire, sur les autres fils et filles, ainsi de suite. Mais il aurait dû être responsable, et il aurait dû s’assurer que rien ne soit fait au fils de son père, son frère.

Maintenant, il dit, « Ruben n'a pas assumé ses propres responsabilités. Il est resté avec ses frères pour savoir ce qu’ils avaient finalement décidé de faire avec Joseph. » C’est donc une terrible nouvelle.

Je voudrais maintenant vous mentionner un livre intitulé, Nous aurons toujours Casablanca (en anglais) écrit par Noah Isenburg et qui parle du film Casablanca. Ce film porte sur la période où Ruben, c'est-à-dire la France, était captive de l’Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale. Je veux juste vous montrer que cette histoire est assez précise, même si elle n'est pas tout à fait exacte, car une grande partie est basée sur l’histoire réelle. Et je vais en parler un peu, mais j’aimerais vous projeter environ une minute ce film et vous verrez pourquoi c’est probablement le film le plus aimé en Amérique, si vous le connaissez. Vous vous en souviendrai, de toute façon. Mais dans ce livre, il est dit, « La première du film Casablanca a eu lieu en 1942, et seulement deux semaines après, Casablanca, qui était un territoire français, fut repris par les troupes du Général Patton. » Vous voyez, la France était en captivité à cette époque-là, et Casablanca l’était aussi en quelque sorte parce que Casablanca faisait partie du territoire français du Maroc.

Casablanca est un film célèbre qui a sans doute été joué plus que tout autre film. Il remporta l'Oscar du meilleur film, du meilleur réalisateur, et du meilleur scénario adapté, et il y a une scène dans ce film durant laquelle des officiers Allemands chantent un de leurs chants patriotiques ce qui pousse les Français à entonner leur hymne national et l’on voit alors en gros plan une dame qui chante cette Marseillaise de tout son cœur, et cette dame avait des larmes qui coulaient sur ses joues à cause de toutes les choses terribles qui se passaient, et des nazis étaient juste là devant eux, en train de les humilier. Et elle cria, Vive la France, et Vive la Démocratie. Vive la démocratie. Mais aujourd’hui, eh bien, la France est sur le point de perdre cette démocratie d’une façon absolument horrible.

Madeleine Lebeau, cette actrice, qui chante cette Marseillaise, est décédée en 2016 et en lui rendant hommage, Audrey Azoulay, la ministre française de la culture, a dit qu’ « Elle sera pour toujours le visage de la résistance française. » Ce film a vraiment eu un impact dans ce monde, et son histoire se passe durant la Seconde Guerre mondiale, quand la France était—à cette époque—en captivité. Maintenant, tous les réfugiés étaient là, et les militaires étaient là, et ceci s’est réellement passé. Murray Burnett, un des auteurs de la pièce de théâtre à l’origine du film, a tiré cette histoire de sa propre expérience. Il s’était rendu en Autriche en 1938 pour récupérer des biens familiaux et les sortir de ce pays, ce qui était dangereux. Et il a vu tous ces réfugiés et il est ensuite passé par la France, par Nice où il a vu aussi tout ces réfugiés et toutes sortes de militaires. Il y avait des réfugiés partout parce qu’ils fuyaient les nazis. Les nazis et l’Allemagne.

Murray Burnett et son co-auteur Joan Alison nous ont donné un assez bon récit sur ce qui s’est passé là-bas. Et c’est certainement un film très patriotique et très émouvant.

Et bien sûr, quand Murray est arrivé en Autriche, Hitler l’avait déjà annexé à l’Allemagne. Il venait de s'emparer d'une nation et personne ne fit quoi que ce soit pour l’arrêter.

En tout cas, ils ont vu que cette route des réfugiés menait à Casablanca et au Maroc et donc ils ont créé un film sur le sujet et c’est vraiment une histoire intéressante.

Et donc, comme je l’ai dit dans l’émission précédente, et je vais simplement relire ce que j’ai lu, « Macron honore le collaborateur nazi Pétain », et c'est tiré de Spiegel Online, du 7 novembre 2018. Encore une fois, c’est le gouvernement fantoche, le gouvernement de collaboration, qui avait choisi de collaborer avec les nazis, et dont les nazis se servait comme d’une marionnette pour régner sur la France. Philippe Pétain fut donc responsable de la déportation des Juifs. Après 1945, il fut condamné à mort. Néanmoins, le dirigeant de la France a maintenant honoré ce soldat comme un héros de la Première Guerre mondiale. Eh bien, il était le dirigeant au pouvoir en France quand tout ceci se passait dans le film Casablanca. Il s'agissait des nazis et les nazis contrôlaient le Maroc à travers Pétain. C’était donc un monde de terreur.

Et où la France se dirige-t-elle aujourd'hui ? Eh bien laissez-moi vous lire quelques écritures que j'ai utilisées la dernière fois. Il y a de bonnes nouvelles dans tout ceci parce que cela mène directement au Second avènement de Jésus-Christ et vous pouvez le prouver à partir d’une centaine de prophéties !

Le verset 24 de Daniel 8, « Sa puissance s'accroîtra, mais non par sa propre force ; » eh bien, il y aura un être spirituel méchant derrière ce mouvement, cette dernière tête du Saint Empire romain. Vous voyez, c’est ce qu’il y a derrière tout ceci, voilà pourquoi il y a une telle colère qu’on ne peut expliquer autrement. Quelque chose de vraiment horrible se passe, « il fera d'incroyables ravages, il réussira dans ses entreprises, il détruira les puissants et le peuple des saints. » Vous voyez, ces gens dans l'Église même de Dieu qui se sont rebellés devront faire face au martyre s’ils ne se repentent pas. Et la nation devra souffrir, la nation américaine et la nation britannique. Et Juda aussi, qui détient la promesse du sceptre. S’ils ne se repentent pas, de mauvais jours s’annoncent pour eux.

Verset 25, « À cause de sa prospérité et du succès de ses ruses, il aura de l'arrogance dans le cœur, il fera périr beaucoup d'hommes qui vivaient paisiblement, et il s'élèvera contre le Chef des chef ; mais il sera brisé, sans l'effort d'aucune main. » Il sera détruit sans l’effort d’aucune main, ou par Dieu Lui-même. Dieu va tailler en pièces cette septième tête du Saint Empire romain, qui a sept têtes d’une histoire sanglante, si sanglante en faisant tout ce mal en Europe et d'autres endroits.

Donc Dieu dit que tout ceci va bientôt prendre fin, tout ce mal que vous voyez dans ce monde mène directement à la seconde venue de Jésus-Christ, et ce sont les meilleures nouvelles que vous et moi puissions recevoir.

À la semaine prochaine. Ici Gerald Flurry, à bientôt mes amis.