Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

11464

IakovKalinin/iStock

La Grande-Bretagne et les États-Unis dirigeront le monde, de nouveau

Les choses deviendront pires avant qu’elles ne s’améliorent, mais ces anciennes superpuissances auront un autre jour avec le soleil qui se lève.

Les ténèbres descendent sur le long, et historiquement extraordinaire, âge anglo-américain. La Grande-Bretagne, autrefois un empire ceinturant le monde, est maintenant intimidée par un super-État européen grandissant. L’Amérique, autrefois la plus grande superpuissance sur terre, est

économiquement battue et perd son influence mondiale.

L’histoire enseigne que les ordres mondiaux ne durent pas. Ils viennent, et ils s’en vont. L’actuel ordre mondial laisse le passage à quelque chose de très différent—et ce sera vraiment la perte du monde.

Cependant, les jours les plus heureux de la Grande-
Bretagne et de l’Amérique ne sont pas de l’histoire. Émanant de leur passé remarquable, la promesse d’un avenir beaucoup plus lumineux.

Les Britanniques et les Américains ont longtemps cru qu’ils étaient attachés par devoir, destinés même, à diriger le monde. « La gloire de l’Empire britannique, c’était son service à une cause qui a transcendé la Grande-Bretagne, qui a transcendé l’histoire, qui a transcendé le temps lui-même », a écrit Kirk Emmert dans Winston S. Churchill on Empire [Winston S. Churchill sur l’Empire]. Cette cause consistait « à élever la vie humaine de la barbarie et de la sauvagerie à la civilisation et à l’excellence humaine ». Churchill s’est consacré passionnément à la promotion de cet empire, et a considéré « le soutien à la civilisation » comme le dessein le plus élevé dudit empire. « L’empire civilise à la fois les gouvernés et leurs dirigeants », a-t-il écrit.

Les fondateurs des États-Unis ont cherché à établir une balise durable de liberté et de démocratie pour les nations. Lyman Beecher a dit que la nation était « destinée à montrer la voie en matière de morale et d’émancipation politique du monde ». Abraham Lincoln a dit que l’Amérique doit garantir « que le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ne périsse pas de la terre ». Depuis leur entrée dans la IIème Guerre mondiale, les États-Unis ont servi essentiellement de garant de la paix dans le monde.

Tous ces efforts humains sont imparfaits. Mais jusqu’à récemment, les fruits des efforts anglo-américains qui ont profité à l’humanité ont été plus doux qu’amers. La prophétie biblique révèle qu’il y a une très importante raison à cela—une raison qui remonte à l’histoire ancienne, et éclaire encore un avenir inspirant. À ce sujet, vous pouvez lire le livre de Herbert W. Armstrong, Les Anglo-Saxons selon la prophétie (faites la demande d’un exemplaire gratuit). La raison, c’est que ces nations sont les descendants modernes de l’ancien Israël.

La Bible montre qu’Israël a reçu une grande responsabilité. Dieu a choisi cette nation pour Le représenter, et établir un exemple pour le monde ! L’histoire biblique et la prophétie montrent que Dieu attend toujours que les descendants d’Israël réalisent ce dessein glorieux.

Il y a un remarquable exemple de cela dans le livre de Jérémie, qui a été écrit pour le « temps de la fin ». Le chapitre 13, au verset 11, décrit Dieu portant la nation d’Israël comme un homme portant une bande de tissu autour de la taille ou une ceinture comme bel ornement. « Voici la grande vue d’ensemble. Dieu a créé les tribus (plus tard les nations) d’Israël dans un dessein incroyable », écrit le rédacteur général de la Trompette, Gerald Flurry. « Elles ont été créées pour être “une louange et une gloire” à Dieu. Les nations d’Israël devaient amener le monde entier à louer et glorifier Dieu ! » ( Jérémie et la plus grande vision dans la Bible ; faites la demande d’un exemplaire gratuit). Cette ceinture était en lin, tout comme les vêtements des sacrificateurs d’Israël, qui étaient faits « pour marquer [leur] dignité et pour [leur] servir de parure » [« pour la gloire et pour la beauté » (selon la King James)] (Exode 28 : 2). La nation avait un appel au sacerdoce (Exode 19 : 5-6), ce qui signifie une responsabilité dans le service aux autres nations et dans leur conduite vers Dieu. Israël ressemblait à un
vêtement sacerdotal porté par Dieu Lui-même !

Voyez, pourtant ce que Dieu illustrait ici. Dieu a dit à Jérémie de ne pas laver la ceinture (verset 1), et même de la cacher dans une fente de rocher à côté du fleuve, pendant un certain temps, jusqu’à ce qu’elle ait été gâtée et soit inutilisable. Dieu dépeignait de manière vivante la façon dont Israël avait échoué dans le bel appel qu’il avait reçu.

Notez, cependant : les versets 9-10 s’appliquent, également, aux descendants modernes d’Israël, des nations que Dieu condamne pour leur arrogance, leur méchanceté, leur désobéissance, leur entêtement et leur idolâtrie. Elles sont devenues bonnes à rien pour Dieu, et Dieu dit qu’Il se débarrassera de ces nations rebelles comme d’une ceinture pourrie.

Quand John Winthrop a parlé de l’Amérique comme d’une « ville sur une colline », en 1630, il a donné un avertissement basé sur les prophéties telles que celle-ci : « Nous devons estimer que nous serons comme une ville sur une colline. Les yeux de tous les peuples sont sur nous, aussi si nous agissons faussement avec notre Dieu dans cette œuvre que nous avons entreprise, et ainsi faire qu’Il retire de nous Sa présente aide, on fera de nous un conte et un dicton, dans le monde entier ».

C’est là où la Grande-Bretagne et l’Amérique se trouvent aujourd’hui—et les choses vont empirer. Le soleil se couche sur la domination anglo-américaine. Et quand ces nations tomberont, le monde replongera dans les ténèbres de la barbarie et de la sauvagerie.

Cependant, la Bible qui prophétise cette chute prophétise, également, que les jours les plus heureux de la Grande-Bretagne et de l’Amérique sont encore à venir. Jérémie 33 dépeint un temps encore à venir, après que l’Amérique et la Grande-Bretagne auront enduré la tribulation destinée à les corriger pour leurs péchés. Ce passage contient les promesses de Dieu de leur restaurer la prospérité—et de faire d’elles un exemple positif. Elles deviendront « un sujet… de louange et de gloire, parmi toutes les nations de la terre » [elles seront… « une louange et un honneur devant toutes les nations de la terre » (selon la King James)] (verset 9).

Dieu a l’intention d’aider ces nations à devenir l’exemple positif pour lequel elles se sont toujours battues, et qu’elles ont manqué d’être. Mais ce ne sera pas la Pax Americana ou l’Empire britannique qu’elles promouvront—mais la paix de Dieu, et le Royaume de Dieu. Le Roi des rois élèvera toute la vie humaine vers la civilisation et l’excellence, et la Grande-Bretagne et l’Amérique, finalement, se soumettront à Lui—et deviendront les beaux et pieux ornements, qu’elles étaient toujours  !

No Fr