Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

191225 johnson%20pointing%20copy

BEN STANSALL/AFP VIA GETTY IMAGES

La Grande-Bretagne : l'espoir perpétuel du populisme

Une victoire électorale écrasante a rendu les conservateurs euphoriques. Mais nous devons la mettre en contexte.

Vous ne pouvez pas vous empêcher de remarquer à quel point l'Amérique, la Grande-Bretagne et Israël ont été étroitement liés récemment—dans la tourmente. Dans les trois pays, la gauche politique a combattu contre la volonté du peuple : en Amérique contre Donald Trump, en Israël contre Benjamin Netanyahu et en Grande-Bretagne contre le Brexit. La division et l'impasse résultant ont été épouvantables.

Mais soudainement, en Grande-Bretagne, il semble que l'impasse ait été rompue. Lors d'une élection en décembre, le peuple britannique a donné au Parti conservateur du Premier ministre Boris Johnson une victoire écrasante—la plus grande victoire du parti depuis la victoire stupéfiante de Margaret Thatcher en 1987. À la grande consternation de l'ordre politique établi, M. Johnson a maintenant plus qu'assez de pouvoir pour tenir sa promesse de signature : finaliser le Brexit.

Avant les élections, les médias libéraux britanniques ont affirmé que les sondages étaient serrés ; c'était trop serré pour se prononcer ; la nation se dirigeait vers un Parlement suspendu, ou peut-être un gouvernement dirigé par Jeremy Corbyn, qui haït les Juifs et qui aime le communisme. Ils se sont tous trompés : M. Corbyn a conduit le Parti travailliste à sa pire raclée électorale depuis la Seconde Guerre mondiale, et il ne dirigera même plus son propre parti.

Soudain, les prévisions d'un déclin britannique ont été oubliées et les conservateurs sont euphoriques. Ils représentent l'espoir perpétuel qui accompagne de telles élections : Maintenant nous pouvons commencer à arranger les choses.

Est-ce que cet espoir est justifié ? Une chose est sûre : cette élection dramatique a accéléré l’accomplissement de certaines principales prophéties bibliques de la fin des temps.

Résurgence

Avant même la fin de la Seconde Guerre mondiale, Herbert W. Armstrong prévoyait que l'Allemagne se lèverait à nouveau et mènerait une union de 10 nations européennes lors d'une septième et dernière résurrection du Saint Empire romain. Il a basé cette prévision sur la prophétie biblique (voir Apocalypse 17 : 12). « L'Allemagne dirigera et dominera probablement les prochains États-Unis d'Europe », a écrit M. Armstrong il y a plus de 60 ans. « mais la Grande-Bretagne n’en fera pas partie ! » Grâce à la stupéfiante élection britannique, cette prophétie sera bientôt accomplie.

M. Johnson promet également de mettre en œuvre un programme beaucoup plus conservateur. Melanie Phillips a appelé cela un changement sismique qui pourrait « redessiner à jamais le paysage politique britannique ». Allison Pearson du journal Telegraph considère que c'est « le début de quelque chose qui pourrait être extraordinaire pour la Grande-Bretagne ».

Cela aussi est prophétiquement très important. Après l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis en novembre 2016, le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, a indiqué que cela contribuerait à améliorer temporairement les conditions en Amérique et à renforcer la nation à l'étranger. De plus, il déclara, puisque la Bible prophétise que la Grande-Bretagne quittera l'UE, nous verrions la Grande-Bretagne mener son référendum sur le Brexit de juin 2016, se séparer de l'Europe, et suivre l'exemple du président Trump, en particulier sur le commerce.

Alors que les médias traditionnels et les pronostiqueurs continuent de se tromper, les prévisions de la Trompette se sont avérées exactes.

Il s'agit d'une résurgence anglo-américaine. Et cela est prophétisé dans votre Bible ! Au 8e siècle avant J.-C., Dieu est intervenu pour sauver le royaume d'Israël « par la main de Jéroboam » (2 Rois 14 : 26-27). Les descendants modernes de l'ancien Israël sont principalement les États-Unis et la Grande-Bretagne. Dieu utilise maintenant un type du roi Jéroboam ii pour diriger nos nations à travers une dernière période de prospérité et de paix relative. Ce n'est pas parce que nous le méritons. C'est à cause de la miséricorde et de l'amour débordants de Dieu. Il nous donne une dernière occasion de nous humilier et de nous détourner de nos mauvaises voies (2 Chroniques 7 : 14).

Alors que les conservateurs britanniques se réjouissent, ils ignorent cette vérité qui donne à réfléchir. Amos 7 : 8 (version Darby) ajoute qu'après cette contrepartie moderne de la résurgence temporaire de l'ancien Israël, Dieu « ne passera plus par-dessus » Son peuple Israël. En d'autres mots, c'est le dernier avertissement. Le temps est presque écoulé pour nos nations ! Il ne nous reste qu'une brève période de prospérité.

La réalité est que bientôt, la jubilation des conservateurs en Grande-Bretagne fera place, pour une raison ou une autre, à la frustration, à la déception et à la consternation. Les promesses des conservateurs se révéleront finalement illusoires, le rebond de la nation sera éphémère. Alors viendra le même sort qui a frappé Israël autrefois.

Un destin commun

Le royaume d'Israël a décliné et a été conquis par l'Empire assyrien en 718 avant J.-C. Le royaume de Juda, cependant, n'a pas été conquis à cette époque ; il est tombé 130 ans plus tard. Mais regardez attentivement Osée 5 : 5 : « L'orgueil d'Israël témoigne contre lui ; Israël et Éphraïm tomberont par leur iniquité ; avec eux aussi tombera Juda. »

De toute évidence, cela aussi est une prophétie. À la fin des temps, les nations modernes qui sont descendues des anciennes tribus d'Éphraïm (la Grande-Bretagne moderne), Manassé (ici appelé « Israël »—la superpuissance américaine) et Juda (le nom prophétique de l'État juif d'Israël) vont s'effondrer ensemble—soudainement !

Pourquoi Dieu est-il si en colère contre ces trois nations ? « Parce qu'elles ont reçues le plus de bénédictions de tous—ce sont les nations du droit d'aînesse et la nation du sceptre—mais elles sont plongées dans un profond péché », a écrit mon père le 23 novembre 2016, juste après l'élection de M. Trump. « De plus, toutes les trois ont rejeté le message de Dieu venant de M. Armstrong et l’œuvre de Dieu aujourd'hui. Ces trois nations ont une histoire avec Dieu… ».

Les actualités concernant les nations embrouillent continuellement les médias traditionnels. En ce moment, les sources conservatrices font joyeusement les têtes d'affiche de cette résurgence. Mais la seule façon de comprendre son contexte est de connaître les prophéties bibliques. Ensuite, vous pouvez non seulement savoir où elles mènent, vous pouvez voir le grand Dieu derrière eux.

Usbp Fr