Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Service

Pixabay

La marque de la Bête … Elle est ici, maintenant ! (deuxième partie)

Qui est, ou qu’est-ce que, la bête prophétique ? (partie II)

La suite provenant de La marque de la Bête … Elle est ici, maintenant! (partie un)

L’EMPREINTE DE ROME

Observez avec attention ce que nous dit le texte précité :

1. « Il »—le dirigeant qui a formé le gouvernement civil humain, dans l’église, modelé sur celui de l’Empire Romain.

2. « Fait » que tous reçoivent cette marque. C’est l’église, non le gouvernement civil, qui contraint les gens à recevoir cette empreinte.

3. C’est cette même puissance qui a causé le martyre des saints.

4. Elle met sur les gens l’empreinte de la marque de la « bête »—autrement dit, la marque de l’Empire Romain, et non pas la marque de l’Église.

5. Cette marque est appliquée à la main droite et au front.

Ainsi, la marque est celle de l’Empire Romain, que cette église a fait, ou fera, recevoir au monde occidental.

DEUX MARTYRES

Remarquez ensuite quand ces saints ont été tués. Cela nous montrera quand la marque de la bête entrera en vigueur.

« Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. Ils crièrent d’une voix forte, en disant : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? » (Apocalypse 6 :9-10).

Nous voyons représentés ici les martyrs du Moyen-Âge déjà morts, au moment de cette vision—qui figure approximativement le présent actuel. Ils savent qu’il est écrit « À moi la
vengeance … dit l’Éternel » (Romains 12 :19). Ils savent que les jugements de Dieu contre cette fausse église qui séduit et persécute, comme l’Apocalypse la décrit au chapitre 18, consisteront dans les sept dernières plaies, répandues « en présence de l’Agneau », lors du Second avènement du Christ. Lisez cela dans Apocalypse 18. L’image nous est donnée de ces saints qui sont morts en s’écriant « combien de temps encore » avant le Second avènement du Christ et les sept dernières plaies qui vengeront leur martyre. L’histoire nous informe que, au Moyen-Âge, plus de 50 millions de ces saints ont été livrés à la mort à cause de leur foi dans la Bible et de leur obéissance à Dieu plutôt que d’obéir à ce gouvernement d’église établi par les hommes et par le diable. Et voyez, maintenant, ce qui doit de nouveau se passer avant les sept dernières plaies et le retour du Christ !

« Une robe blanche [symbole de droiture et de pureté] fut donnée à chacun d’eux ; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux » (Apocalypse 6 :11).

Le Christ ne viendra tirer vengeance de cette grande fausse église qu’après qu’un autre grand martyre aura eu lieu !

Notez-le ! Il y a eu un martyre. Ces saints ont déjà été tués. Leur résurrection se produira lorsque Jésus reviendra sur la Terre—lorsque Ses jugements fondront sur cette fausse Babylone et sur ses églises-filles ! Mais il doit encore se produire une autre persécution universelle et un martyre de saints, juste avant que le Christ ne revienne pour tirer vengeance des forces du mal ! Il s’agit de deux martyres universels !

Ce grand martyre à venir, c’est la Grande Tribulation (Matthieu 24 :9, 21-22). Cette tribulation n’est pas la colère de Dieu—les dernières plaies. C’est la colère de Satan (Apocalypse 12 :12), infligée sur l’ordre de son église apostate par les « États Unis d’Europe » à venir, et dirigée contre le peuple de Dieu ! C’est une persécution—une torture—un martyre des saints de Dieu qui sont devenus tièdes et qui ont perdu la protection de Dieu. À moins que ces jours de la Grande Tribulation ne soient abrégés, personne ne serait sauvé. Mais pour l’amour des saints persécutés de Dieu, ces jours seront abrégés.

Dieu interviendra. Le Christ « viendra bientôt ».

LA MARQUE, AVANT ET MAINTENANT

Comparez, maintenant, avec ces Écritures :

Dans Apocalypse 17, désignant cette même Église comme la grande prostituée chevauchant la bête, Jean écrit : « Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus » (verset 6).

Et aussi : Apocalypse 20 :4 : « Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans ».

Nous voyons à présent pourquoi ces saints ont été, et seront, martyrisés ! C’est parce qu’ils ont refusé de recevoir cette marque de la bête—parce qu’ils ont refusé de se joindre à cette adoration d’une église et d’un empire ! Ils ont obéi à Dieu plutôt qu’aux hommes ! C’est Dieu qui gouvernait leur vie. Ils ont été appelés hors de ce monde—ils n’en faisaient plus partie. Ils étaient les enfants, les héritiers, les futurs citoyens de Son royaume, pas des royaumes des hommes. Cependant—notez bien ceci !—ils étaient, comme Dieu l’ordonne, assujettis au gouvernement de l’homme. Ils ne résistaient pas—ils consentaient à subir la peine. Ils étaient torturés—ils étaient tués ! Mais ils obéissaient au gouvernement de Dieu plutôt qu’à celui des hommes quand il y avait conflit. Aussi, lorsque le Christ viendra régner sur le monde comme Roi des rois, ils seront alors tous sacrificateurs et rois sous Ses ordres, et gouverneront le monde !

Voyez-vous ce que cela révèle clairement ? Ces martyrs, il y a plus de mille ans, ont été mis à mort parce qu’ils ne voulaient pas adorer l’église, ni adhérer à son idolâtrie, à ses croyances et coutumes païennes, ni rendre hommage au prétendu Saint Empire Romain—et parce quils refusaient de recevoir la marque de la bête !

Cela signifie que la marque de la bête est une chose qui était imposée aux gens, sous peine d’être tués, il y a plus de mille ans ! La marque de la bête existait déjà, exerçant toute sa force et sa rigueur, il y a plus de mille ans !

Cependant, puisque ce sont ceux portant la marque de la bête qui souffriront les sept dernières plaies au retour du Christ, cette terrible marque va une fois encore être imposée de force ! Et ceux qui la refusent sont ceux qui seront martyrisés dans la Grande Tribulation à venir !

À présent, cette question troublante commence vraiment à s’éclairer pour nous !

AVERTISSEMENT DU TROISIÈME ANGE

Bientôt viendra le temps où une dense obscurité spirituelle couvrira toute la terre—un moment où il ne sera permis à aucun humain de prêcher le véritable Évangile du Christ. Il faut que nous travaillions pendant qu’il fait jour—la nuit arrive rapidement, pendant laquelle personne ne pourra plus travailler pour Dieu !

Ce moment venu, Dieu enverra des anges porteurs de Son dernier avertissement à ces nations apostates sous l’influence de cette grande église qui les trompe, comme un ultime témoignage contre eux. Trois de ces messages apportés par des anges sont prédits dans Apocalypse 14. Remarquez le dernier avertissement du troisième ange : « Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu »—les sept dernières plaies, à pleine force, sans miséricorde ! (Apocalypse 14 :9-10).

Cela montre que, bien que tous, excepté les martyrs, aient reçu l’empreinte de la marque, il y a plus d’un millier d’années, elle est encore, aujourd’hui, le signe du christianisme traditionnel, et qu’une fois encore elle sera imposée. Une fois encore, ceux qui la refuseront seront martyrisés. Mais ceux qui la recevront subiront la fureur de Dieu, sans pitié !

Vous devrez bientôt choisir à qui vous obéirez : à cet Empire Romain à venir—ressuscité par les États Unis d’Europe, et dominé par le christianisme traditionnel—ou à Dieu ! 

La suite sur La marque de la Bête … Elle est ici, maintenant! (partie trois)

Wwb Fr Bo