Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Istock 183301725 new

La plupart des gens ne comprennent pas la prophétie biblique

Êtes-vous également dans ce cas ? En voici la raison !

La prophétie biblique est un mystère — même pour la plupart de ceux qui lisent la Bible ! Ce sujet est extrêmement important, cependant il est également extrêmement déroutant. Pourquoi ? Parce que la prophétie biblique est fermée. Et la vaste majorité des gens n’ont pas la seule clé essentielle qui ouvre la prophétie.

Les présentateurs, les journalistes et des politiciens parlent vingt-quatre heures sur vingt-quatre des événements affreux qui éclatent tout autour de nous. Mais lequel d’entre eux comprend ce qui se passe ? Lequel d’entre eux peut vous dire où conduisent ces événements ?

La Bible donne, en fait, le résultat ultime des événements de l’actualité sans équivoque possible, mais ses explications mettent complètement dans la confusion à moins que vous n’ayez la clé qui les ouvre.

Pour comprendre cette clé, nous devons remonter à l’Ancien Testament.

Israël affrontant des Juifs ?

2 Rois 16 montre où la confusion a vraiment commencé. Elle est en rapport avec l’identité d’Israël. Aujourd’hui, quand nous pensons à Israël, nous pensons aux Juifs. Mais il y a quelque chose qui manque, ici.

Saviez-vous que la première fois que les Juifs sont mentionnés dans la Bible, ils sont en guerre avec Israël ? La nation juive n’était pas la même chose que Israël — en fait, elle se battait contre Israël !

Historiquement et bibliquement, Israël et Juda étaient deux entités très distinctes. Et ils le sont toujours. C’est ce que tant de gens ne comprennent pas : les identités modernes d’Israël et de Juda. C’est la clé pour comprendre la prophétie !

L’ancien Israël était composé de 12 tribus. Juda n’était que l’une de ces tribus. Aujourd’hui, nous savons qui sont les descendants de Juda : les Juifs. Mais où sont les autres tribus ? Se sont-elles purement et simplement évaporées pour toujours ? Pas du tout !

Non, Israël ne s’est pas éteint. Ces « 10 tribus perdues » sont en réalité certaines des nations les plus importantes du monde, existant aujourd’hui !

Ce passage dans 2 Rois 16 explique ce qui est arrivé. Israël était une nation unie formée de 12 tribus sous le règne du roi David et de son fils, le roi Salomon. Après la mort de Salomon, 10 tribus d’Israël se sont rebellées contre la tribu de Juda et la capitale Jérusalem. Les tribus de Benjamin et de Levi sont restées avec les Juifs. Les 10 autres tribus se sont établies en Samarie, au nord de Jérusalem.

Israël et Juda sont devenus deux nations séparées. Ce seul fait est crucial pour comprendre la prophétie.

« Dans ce même temps, Retsin, roi de Syrie, fit rentrer Élath au pouvoir des Syriens ; il expulsa d’Élath les Juifs. » C’est la toute première fois que le mot Juifs est écrit dans la Bible. « Et les Syriens vinrent à Élath, où ils ont habité jusqu’à ce jour. Achaz [le roi de Juda] envoya des messagers à Tiglath Piléser, roi d’Assyrie, pour lui dire : Je suis ton serviteur et ton fils ; monte, et délivre-moi de la main du roi de Syrie et de la main du roi d’Israël, qui s’élèvent contre moi » (2 Rois 16 : 6-7).

Le roi de Juda est entré en contact avec un roi étranger pour lui demander de l’aide pour combattre Israël ! Comment pourraient-ils se faire la guerre si Israël n’est qu’un autre nom pour Juda ? C’était bien après la division du royaume. Israël était — et est toujours — séparé de Juda !

Aujourd’hui, il y a une nation, au Moyen-Orient, appelé Israël. Mais cette nation ne représente que deux tribus d’Israël : Juda et Benjamin — avec beaucoup de lévites, ou la plupart d’entre eux. Celles-ci sont les tribus qui sont restées à Jérusalem quand Israël s’est rebellé et s’est séparé. La nation moderne appelée Israël n’inclut pas les descendants des 10 tribus qui se sont détachées au 10ème siècle av. j.-c. et qui ont migré vers la Samarie (Israël du nord).

Cette guerre, dans 2 Rois 16 s’est achevée avec la défaite et l’asservissement d’Israël (les 10 tribus du nord) par l’Assyrie. « Aussi l’Éternel s’est-il fortement irrité contre Israël, et les a-t-il éloignés de sa face. Il n’est resté que la seule tribu de Juda » (2 Rois 17:18). Israël était tellement déloyal et coupable que cela a mis en fureur le Dieu d’amour ! À cause des péchés épouvantables des Israélites, Dieu était tellement irrité qu’Il les a abandonnés et a permis qu’ils soient vaincus par l’Assyrie.

L’Assyrie a vaincu la nation d’Israël, de 721 à 718 av. j.-c. (verset 23). Israël a été emmené captif, et seul Juda a été laissé (verset 18).

Nous devons penser sérieusement à ces versets parce qu’ils s’appliquent également à nous. C’est le temps de la fin. Les nations d’Israël existent toujours. Et elles continuent toujours d’irriter Dieu avec leurs péchés épouvantables ! Le livre de 2 Rois fait partie des anciens prophètes. Cela signifie que ce verset ne se rapporte pas seulement à une ancienne nation, il porte également un message prophétique pour nous, aujourd’hui — si nous comprenons la prophétie ! Dieu dit que les Assyriens vaincront Israël de nouveau (voir Ésaïe 10).

Enquête infructueuse

Les experts en matière de Bible ont examiné ce qui est arrivé à l’ancien Israël. L’historien et scientifique Werner Keller est un expert en chef sur le sujet. Il met beaucoup d’information solide dans son livre La Bible en tant qu’Histoire. Voici son point de vue, que beaucoup d’autres experts partagent : « Les gens du royaume du nord, et leur rois avec eux, ont disparu, ont été absorbés dans la population de ces pays étrangers, et n’ont jamais réapparu dans l’histoire. Toute les enquêtes sur ce qui est arrivé aux 10 tribus, et qui demeuraient là, n’ont jusqu’ici abouti à rien ».

Est-ce vrai ? Les 10 tribus du nord d’Israël ont bien été captives. Israël a bien perdu son identité. Israël n’a jamais vraiment réapparu en tant qu’Israël. Mais Israël n’a pas disparu ! Comment des millions des gens pourraient-ils purement et simplement disparaître ? Ils doivent être quelque part.

Les experts de la Bible savent où se trouve la tribu de Juda. « Juif » n’est qu’un diminutif de Juda. Le Juda moderne, c’est l’endroit où se trouvent les Juifs modernes ! Ils n’ont jamais été totalement perdus. Mais beaucoup de gens, comme W. Keller, croient que les 10 tribus sont tombées dans l’abîme de l’histoire. Comment savons-nous donc que ces experts intelligents ont, en fait, tort ?

Parce que Jésus-Christ nous le dit.

La mission que le Christ a confiée aux apôtres

Environ 750 ans après que l’Assyrie a asservi Israël, le Christ a donné à Ses apôtres l’ordre spécifique d’aller vers un groupe spécifique des gens. Si vous comprenez cela, vous allez comprendre la prophétie.

Allez dans votre Bible, à Matthieu 10 : 5-6 et lisez : « Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes : N’allez pas vers les païens [le Christ enverrait l’apôtre Paul, plus tard], et n’entrez pas dans les villes des Samaritains ; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël ». Le Christ Lui-même a dit cela !

Werner Keller et d’autres experts ne comprennent pas cela. Mais si nous croyons le Christ, nous devons croire que « les brebis perdues de la maison d’Israël » étaient quelque part, à l’époque du Christ. C’était plus de 700 ans après qu’ils avaient été asservis.

Le Christ ne ferait certainement pas référence aux Juifs. Ils étaient là où Il était, au même endroit où les Juifs sont aujourd’hui. Leur identité n’était alors pas perdue, et elle n’est pas perdue, aujourd’hui. Israël, cependant, avait été absorbé dans l’Empire assyrien, et ces tribus ont bien perdu leur identité. Mais le Christ — et beaucoup d’autres personnes — savaient qu’elles étaient au loin. Où étaient donc, exactement, ces tribus ?

Jésus-Christ veut que nous sachions la vérité à propos de l’ancien Israël. Plusieurs prophètes de l’Ancien Testament, et le Christ Lui-même, ont prophétisé que les peuples modernes d’Israël endureraient le pire temps de souffrance jamais connu auparavant, juste avant Sa Deuxième venue. C’est pour cela que le Christ veut que vous compreniez la prophétie ! Et pour comprendre ces avertissements, vous devez savoir qui sont les peuples d’Israël, aujourd’hui !

Où les apôtres sont-ils allés ?

Dans son article, « Où les douze apôtres sont-ils allés ? », Herman Hoeh a examiné l’histoire intrigante des Parthes pour découvrir où Israël est allé (La pure vérité, de mai 1964).

Le docteur Hoeh a écrit qu’autour de 700 av. j.-c., un groupe des gens a soudainement apparu, près des rives de la mer Caspienne — ces gens avaient été asservis en Assyrie. Ils ont été appelés Parthes, un nom qui signifie exilés. Ces exilés sont finalement montés en puissance, et en prééminence, dans le pays des Parthes, autour de 250 av. j.-c.

Ces peuples n’étaient autres que les tribus « perdues » d’Israël !

Ils sont restés dans le pays où ils avaient été esclaves de l’Assyrie jusqu’au début du troisième siècle ap. j.-c. Ensuite, les Perses les ont conduits au nord-ouest, dans ce qui est l’Europe aujourd’hui. Et c’est exactement là que vous trouverez la plupart de ces tribus perdues d’Israël, en ce moment, en 2012.

Josèphe, l’historien juif prééminent du premier siècle, s’était bien rendu compte qu’Israël était installé dans le pays des Parthes. « Mais ensuite, tout le peuple d’Israël [les 10 tribus « perdues »] reste dans ce pays [il n’est jamais revenu en Samarie] ; pour cette raison, il n’y a que deux tribus en Asie et en Europe soumises aux Romains, tandis que les 10 tribus sont au-delà de l’Euphrate jusqu’à maintenant, et sont une multitude immense, et non dénombrable » (Antiquités juives).

Ils étaient une grande multitude ! Les Israélites dispersés étaient tellement nombreux que Jésus a ordonné à Pierre, à Jacques, à Jean et au reste de Ses disciples d’aller vers ces « brebis perdues ». Les 12 apôtres savaient où elles se trouvaient. Jésus-Christ le savait également. De même que Josèphe.

Remarquez un autre indice dans Matthieu 15 : « Jésus, étant parti de là, se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon. Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, lui cria : Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! ». Cette femme païenne savait qui Il était. Elle continue : « Ma fille est cruellement tourmentée par le démon ». Mais le Christ n’a pas répondu à sa requête. Il a expliqué pourquoi à Ses disciples : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël » (versets 21-22, 24).

Jésus a continué de parler avec cette femme, et elle a montré une si grande foi qu’Il a guéri sa fille, à la minute même. Mais Il lui a clairement dit qu’Il préparait Ses apôtres pour qu’ils aillent vers « les brebis perdues de la maison d’Israël ». Selon Jésus, c’était Son but.

Si nous écoutons le Christ, et avons confiance en Lui, nous pouvons comprendre pourquoi Il est venu et ce que les prophéties de la Bible signifient. Nous pouvons en réalité comprendre ce monde tumultueux et affreux autour de nous. Mais nous devons avoir le genre de foi qu’avait cette Cananéenne.

Les Juifs ont été vaincus — mais ils ont conservé leur identité

De 604 à 585 av. j.-c., un peu plus d’un siècle après qu’Israël est allé en captivité, les Juifs ont également été conquis par Babylone. Ils s’étaient également détournés de Dieu, et, dans Sa colère, Il a permis qu’ils soient captifs. Cependant, 70 ans après qu’ils avaient été vaincus, les Juifs, les Benjamites et les Lévites sont retournés (Esdras 1 : 5 ; 2 : 1).

Cela n’a jamais été le cas pour Israël. Examinez l’histoire de l’Église de Dieu, dans le livre des Actes. Après le chapitre 11, vous ne lisez presque rien sur les 12 apôtres originaux. Vous ne lisez rien sur les brebis perdues de la maison d’Israël.

C’est une partie très intéressante de l’histoire. Le livre des Actes est un des trois seuls livres du Nouveau Testament qui ne finissent pas par Amen. L’absence de ce mot final de conclusion signifie que les Actes ont encore d’autres informations devant être ajoutées. Une grande partie de ces ajouts concernera la localisation des « brebis perdues » de la maison d’Israël, du temps où les Actes ont été écrits jusqu’à la Deuxième venue du Christ.

Le premier siècle n’était pas le moment pour Dieu de révéler l’emplacement des 10 tribus perdues au monde. L’histoire — et les experts de la Bible — ont perdu de vue ces 10 tribus. Les tribus elles-mêmes ont, de même, perdu leur identité. Mais maintenant, alors que les prophéties sont plus pertinentes, juste avant le retour du Christ — ce moment est venu.

La révélation de l’identité d’Israël est arrivée d’une façon puissante, au 20ème siècle, avec l’Église de Dieu expédiant plus de 6 millions d’exemplaires de Les Anglo-Saxons selon la prophétie. Ce livre concerne cette vérité essentielle.

Il est crucial de comprendre, parce que l’Israël du temps de la fin est de nouveau malade du péché, et excite la colère de Dieu. Ces nations modernes doivent être averties ! Et nous devons comprendre la prophétie pour savoir qui avertir.

Simon Pierre a été dans les Îles britanniques !

L’article du docteur Hoeh montrait comment les apôtres originaux ont voyagé vers les 10 tribus perdues. Il a même vérifié la zone visitée par tel ou tel apôtre.

Où Pierre a-t-il passé le plus clair de son temps, après ces 12 premières années en Palestine ? Métaphraste, l’historien grec, rapporte « que Pierre était non seulement dans ces régions occidentales » — la Méditerranée occidentale — « mais, particulièrement, qu’il a été pendant longtemps en Grande-Bretagne, où il a converti, à la foi, beaucoup de nations ». Cela parle de la principale œuvre de la vie de Pierre pour les 10 tribus perdues !

L’Antiquitates Apostolicae [L’Antiquité apostolique] de Cave en dit plus sur ce sujet du ministère de Pierre. Pierre n’a pas prêché l’Évangile à Rome. Cela a été laissé à l’apôtre Paul. Pierre a bien visité Rome, mais il n’y a pas prêché l’Évangile. Au lieu de cela, Pierre a été, pendant « longtemps » en Grande-Bretagne, il y a accompli sa vie d’œuvre, prêchant et enseignent l’Évangile. Ainsi, à moins que Pierre ait désobéi à l’ordre du Christ, dans Matthieu 10 : 5-6, la Grande-Bretagne est l’une des tribus perdues d’Israël ! Elle est, en fait, la nation moderne descendue d’Éphraïm !

Dans Genèse 48, Jacob (Israël) a donné son nom à Éphraïm et à Manassé. L’identité moderne de Manassé n’est autre que États-Unis d’Amérique. Ces deux nations israélites modernes, Grande-Bretagne et États-Unis, sont devenues très riches et très puissantes, tout comme Dieu l’avait prophétisé.

Ces deux tribus israélites ont été bénies à cause de l’obéissance et de la fidélité de leur ancêtre, Abraham. Dieu a promis à Abraham qu’Il bénirait ses descendants (Genèse 22 : 18 ; 48 : 8-22). Voyez cette terre et l’Histoire : il est difficile de trouver deux nations qui aient été davantage bénies que les États-Unis et la Grande-Bretagne. Dieu a donné à ces deux nations les promesses de richesse et de prééminence qu’Il avait, à l’origine, faites à Abraham pour son obéissance. Mais maintenant ces bénédictions sont ôtées parce que ses descendants se vautrent dans des péchés pervers.

On doit dire à ces nations qui elles sont, et les avertir de ce qu’elles font. Vous ne pouvez faire cela que si vous comprenez ces prophéties.

En plus des nations modernes d’Israël et de Juda, la Bible a également beaucoup de prophéties sur l’Allemagne, la Russie, la Chine, le Japon et beaucoup de nations du Moyen-Orient. La Bible vous dit quel est l’avenir pour toutes ces nations !

Qui d’autre est allé vers les 10 tribus perdues ?

Il y a quelque chose d’autre d’intéressant sur ces 10 tribus perdues.

Quand l’apôtre Paul est arrivé à Rome, les Juifs qui y étaient n’avaient pas reçu l’Évangile et ils ne savaient pas ce qui se passait avec l’Église que le Christ avait établie. Ils savaient seulement qu’elle était persécutée et rejetée, et ils voulaient savoir ce que Paul en pensait (Actes 28 : 17, 21- 22). C’est la preuve absolue que les Juifs à Rome n’avaient jamais reçu de nouvelles de l’apôtre Pierre. Paul est venu après les 12 apôtres originaux, et il a été le seul à prêcher dans la ville gentile de Rome.

En 656 ap. j.-c., le pape Vitalien a décidé que l’Église catholique n’était pas intéressée par les restes de l’apôtre Pierre et de l’apôtre Paul. Ainsi, le pape a envoyé leurs restes à Oswy, roi de la Grande-Bretagne. Voici ce qu’il a écrit au roi britannique : « Toutefois, nous avons ordonné que les dons bénis des saints martyrs, c’est-à-dire les reliques [les ossements] des apôtres bénis Pierre et Paul, et des martyrs Laurentius, John, Paul, Grégoire et Pancratius, soient livrées aux porteurs de ces lettres qui viennent de nous, afin qu’à leur tour, ces porteurs vous livrent ces reliques » (Bede’s Ecclesiastical History, livre iii, chapitre 29). Même les ossements de Paul et de Pierre ont abouti à St Alban, en Grande-Bretagne !

Une autre partie importante de l’article du docteur Hoeh dit ceci : « Poursuivez pour prendre connaissance des preuves de la mission des apôtres envers les brebis perdues de la maison d’Israël dans les Îles britanniques. D’un vieil ouvrage publié en 1674, par William Camden, nous lisons : ‘La vraie religion chrétienne a été implantée ici, plus tôt, par Joseph d’Arimathée, Simon Zelotes (ou Simon le Zélote), Aristobulus, par St. Pierre et St Paul, comme cela peut être prouvé par Dorotheus, Theodoretus et Sophronius.’ Avez-vous saisi ? Paul est maintenant inclus ! Paul avait-il planifié d’aller de l’Italie vers l’Espagne et ensuite vers la Grande-Bretagne ? Voici la réponse : ‘Je partirai pour l’Espagne et passerai chez vous’ (Romains 15 : 28). Il était en route pour l’Espagne et ensuite pour la Grande-Bretagne. Clément de Rome, dans sa lettre aux Corinthiens, confirme le voyage de Paul à l’Ouest. Mais cela inclut-il la Grande-Bretagne ? Lisez les paroles de l’historien de l’Église grecque Theodoret. Il rapporte ‘que St Paul a apporté le salut aux îles qui reposent dans l’océan » (Livre I sur le Psaume 116, page 870). Les Îles britanniques !

« Mais était-ce simplement pour prêcher aux gentils ? Pas du tout. Rappelez-vous que la troisième et dernière partie de la mission de Paul, après qu’il a révélé le Christ aux rois et aux dirigeants, à Rome, était de porter le nom de Jésus aux ‘enfants d’Israël’ (Actes 9 : 15) — les 10 tribus perdues … C’est une prophétie sur la mission de Paul vers les Îles britanniques ! »

L’apôtre Paul est également allé en Europe pour enseigner les 10 tribus perdues !

Les 10 tribus perdues étaient importantes pour Jésus-Christ. Elles étaient importantes pour les 12 apôtres originaux. Elles étaient importantes pour l’apôtre Paul. Elles sont importantes pour Dieu ! Et l’une des raisons principales, c’est que leur véritable identité moderne dévoile la prophétie contenue dans Bible !

Les 10 tribus perdues sont-elles importantes pour vous ? Connaître leur identité moderne est la clé qui ouvre la prophétie. Vous avez urgemment besoin de cette précieuse clé, parce que nous entrons dans la période la plus tumultueuse de l’histoire du monde — le temps qui est juste avant la Seconde venue de Jésus-Christ — le moment où ces prophéties se déroulent sous vos yeux 

No Fr