Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

200226 macron gettyimages 1201697659

JEAN-FRANCOIS BADIAS/POOL/AFP VIA GETTY IMAGES

Le changement d'attitude de Macron envers l'islam

Depuis des années, la tolérance envers l'islam et la population musulmane s'accroît dans la société et la politique françaises. Sous le président Emmanuel Macron, la situation est en train de changer.

Après un débat sur les déclarations anti-islamiques d'une jeune Française à la mi-février, Macron a déclaré que le blasphème n'était pas « un crime » en France. La semaine dernière, Macron a invité Asia Bibi à vivre en France. Elle avait été condamnée à mort au Pakistan pour blasphème contre Muhammad.

La France laïque a longtemps lutté pour intégrer sa population musulmane croissante. Certains prétendent que la crainte d'être traité de raciste a conduit à une fausse tolérance. Macron pourrait mettre fin au tabou de la critique de l'islam.

Au cours des derniers mois, Macron a souligné à plusieurs reprises que certaines forces en France tentent activement de diviser le pays. Les anciens présidents ont souligné que le manque d'intégration était un problème. Macron prévient cependant que la source du conflit est le « séparatisme ».

En 2017, la philosophe Elisabeth Badinter écrivait dans En terrain miné : « Une seconde société tente de s'établir dans notre république de manière sournoise, lui tournant le dos et visant sans équivoque le séparatisme, voire la sécession. »

Le terme de séparatisme accuse la population musulmane de provoquer délibérément la division. Macron a déclaré qu'il travaille « pour lutter résolument contre les forces qui brisent l'unité nationale ».

En novembre 2019, Macron a annoncé de nouvelles mesures d'immigration pour reconquérir la République française. Que ce soit par conviction ou par espoir de gagner des électeurs, la vision de Macron sur la politique d'immigration de la France change radicalement.

« La République doit tenir ses promesses », a déclaré Macron à Bourtzwiller : « Nous devons lutter contre le séparatisme car d'autres tenteront de remplacer la République si elle ne tient pas ses promesses. »

Le Catholic Herald au Royaume-Uni a noté dans « Pourquoi Macron courtise-t-il l’Église ? » que Macron « encourage activement les catholiques français à participer à la vie en France en tant que catholiques », probablement en partie une « stratégie pour relever le plus grand défi de la France : l'intégration de sa population musulmane croissante et dans certaines régions de plus en plus militante » (19 avril 2018).

Dans « La France ressuscite le Saint Empire romain  », le rédacteur en chef de la Trompette Gerald Flurry a noté : « En réponse à la population islamique croissante qui travaille activement pour influencer la politique européenne, macron veut raviver les racines chrÉtiennes de l’europe. C'est-à-dire le Saint Empire romain. »

Pendant des années, M. Flurry a averti que la politique d'immigration de l'Europe pourrait conduire à un choc des civilisations. Une prophétie dans Daniel 11 : 40 dit que le conflit se terminera par une confrontation militaire. Dans Le roi du sud , M. Flurry explique que l'Allemagne et la France préparent déjà une attaque militaire contre l'Iran et les États islamiques alliés. Il y a eu des confrontations similaires dans l'histoire, mais nous ne sommes plus qu'à quelques années de l'accomplissement de cette prophétie du temps de la fin.