Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

1

Le cœur de la prophétie pour les derniers jours

C’est l’un des plus mystérieux, mais puissants, versets de la Bible !

Apocalypse 17 : 10 est l’une des plus importantes prophéties de toute la Bible ! « Ce verset seul contient le cœur de la prophétie de ces derniers jours. » C’est ce que mon père, Gerald Flurry, a écrit dans Daniel dévoile l’Apocalypse . Le cœur de la prophétie ! La compréhension de base de la prophétie du temps de la fin est contenue dans ce seul verset :

« Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. »

Cinq sont tombés—un existe—l'autre n'est pas encore venu. Qu’est-ce que ça veut dire ? Pour comprendre, examinons d’abord la vue d’ensemble d’Apocalypse 17.

Mystères, Babylone la Grande

« Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés » (Apocalypse 17 : 1-2).

Dans la prophétie biblique, une femme symbolise une église. Ce passage est au sujet d’une religion ou d’une église conduite par Satan ! C’est une église qui fornique avec les rois de la Terre. Les versets 4 et 15 montrent que cette femme est fabuleusement riche et qu’elle préside sur beaucoup de nations qui parlent différentes langues. C’est une église du monde qui mélange la religion avec la politique. Elle est comme une prostituée vendant son habileté pour influencer les gens dans la politique des gouvernements en échange de plus de pouvoir. Elle gagne avec succès une puissante influence sur les grandes nations.

« Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes » (verset 3). L’Apocalypse utilise à maintes reprises le terme « bête » pour symboliser un empire puissant, par exemple dans Apocalypse 12 et 13. Des images semblables apparaissent dans Daniel 7. (Ces symboles sont parfaitement expliqués par Herbert W. Armstrong dans sa brochure Qui est, ou qu'est-ce que, la bête prophétique ?, que nous vous enverrons sur demande.)

2
(Personnel de la Trompette)

La bête d’Apocalypse 13 représente le Saint Empire romain. Le verset 3 mentionne que cette bête fut blessée mais ensuite guérie. Bien que l’Empire romain ait été renversé en 476 ap. J.-C., il fut guéri, ressuscité, lors de la « restauration impériale » de Justinien en 554 ap. J.-C. À partir de ce moment-là, la relation de l’Empire avec l’Église catholique romaine est devenue bien différente.

Cette union Église-État est connue dans l’histoire comme le Saint Empire romain. Et c’est précisément ce qui est décrit dans Apocalypse 17. Les sept têtes de cette bête symbolisent sept résurrections de cet empire qui doivent survenir. L’image d’une femme chevauchant la bête montre que ces résurrections étaient guidées par une église.

« Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre » (verset 5). Le verset 3 mentionne aussi que cette bête est remplie de blasphèmes (comme Apocalypse 13 : 1 et 6 le dit aussi). C’est une grande fausse église qui se prétend chrétienne mais qui est imprégnée des mystères religieux païens de l’ancienne Babylone. C’est une religion universelle, de coutumes et de traditions babyloniennes, recouverte d’un vernis « d’adoration du Christ ».

Cette église est aussi appelée la mère des impudiques. Des centaines d’églises filles sont sorties d’elle en protestant. Mais elles provenaient toutes d’elle. Elles se querellent avec elle sur son droit de les gouverner, cependant leurs enseignements et leurs festivals païens viennent d’elle.

3
(Personnel de la Trompette)

Cette prophétie a été enregistrée il y a 1,900 ans—cependant elle décrit parfaitement et en détails ce qui s’est produit au cours des siècles !

Le nom « Babylone » veut dire confusion. La religion de Babylone était connue comme une « religion à mystères ». Regardez le monde chrétien traditionnel. Il y a des centaines et des centaines de dénominations, toutes différentes, tout en partageant la même origine, la même mère, et les mêmes enseignements et fêtes qu’on peut retracer dans le paganisme—et toutes sont enveloppées d’un manteau de « christianisme ».

Nous sommes habitués à cet état de fait dans la chrétienté traditionnelle. Mais quand vous y pensez, c’est plein de confusion !

« Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement » (Apocalypse 17 : 6). Cette église a une histoire passée très sombre de persécution et même d’avoir tué beaucoup de ceux, qui en réalité étaient les vrais chrétiens. Votre Bible a prophétisé ceci il y a 1,900 ans, et cela a été l’histoire depuis lors !

Les sept résurrections

4
Justinien I (
Wikimedia Commons)

« Et l'ange me dit : Pourquoi t'étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes » (Apocalypse 17 : 7). Le détail et la précision dans cette prophétie sont étonnants ! Cependant beaucoup de gens restent perplexes à ce sujet et supposent que c’est impossible de comprendre.

5
Charlemagne
(Wikimedia Commons)

Mais pourquoi devrions-nous nous étonner ? Dieu déverrouille ces mystères aux vrais chrétiens qui se soumettent à Lui et qui laissent la Bible s’interpréter par elle-même. Comme mon père l’a écrit dans Daniel dévoile l'Apocalypse , nous pouvons comprendre ceci si nous rassemblons les pièces et acceptons les faits !

6
Otto le Grand 
(Wikimedia Commons)

« La bête que tu as vue était, et elle n'est plus. Elle doit monter de l'abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'est plus, et qu'elle reparaîtra » (verset 8). La bête symbolise l’Empire romain. Ses sept têtes symbolisent les sept résurrections de cet ancien système sous la grande fausse église : le « Saint » Empire romain.

7
Charles V 
(Wikimedia Commons)

Le verset 8 décrit cette bête émergeant de « l’abîme ». Le verset 9 compare les sept résurrections à des montagnes. En d’autres mots, l’histoire de cet empire est faite de sommets et de vallées. Dans Un récit de l’histoire, H.G. Wells a écrit : « L’Empire romain vacille, s’affale, disparaît de la scène, et réapparaît, et—si nous pouvons pousser cette image un peu plus loin—c’est l’église de Rome qui joue le rôle du magicien et maintient ce cadavre en vie. »

8
Napoléon Bonaparte
(Wikimedia Commons)

Comparez ces écritures à un aperçu de l’histoire européenne au cours des 1,500 dernières années.

9
Benito Mussolini et Adolf Hitler  (Wikimedia Commons)

En 554 ap. J.-C. l’empereur romain de l’Est, Justinien, a reconnu la suprématie du pape. L'ancien système romain revint à la vie, maintenant sous l’appellation de « Saint » Empire romain ! La blessure d’Apocalypse 13 : 3 fut guérie !

En 800 ap. J.-C., le pape Léon III couronna Charlemagne en tant qu’empereur des Romains. Le pape le déclara « le 73ème empereur du quatrième empire mondial ». Il reconnaissait qu'il s'agissait en fait d'une autre résurrection de l’Empire romain, ce quatrième système de gouvernement mondial de Daniel 7, Apocalypse 13 et Apocalypse 17 !

En 936 ap. J.-C., Otto le Grand devint roi sur les tribus allemandes unies quand il fut couronné à Aix-la-Chapelle, la capitale utilisée par Charlemagne. En 962 ap. J.-C., son armée entra en Italie, à la demande du pape Jean XII, qui était assiégé au Vatican, où il couronna Otto en tant que Saint empereur romain. La combinaison Église-État ranimée dominait l’Europe centrale.

En 1438, le trône du Saint Empire romain fut renouvelé par les monarques de la dynastie des Habsbourg, qui maintinrent le trône continuellement jusqu’en 1740.

En 1804, en présence du pape Pie VII, Napoléon Bonaparte se couronna lui-même empereur de l’Empire français. Les territoires qu'il conquit comprenaient ceux du Saint Empire romain.

En 1870, Giuseppe Garibaldi rétablit le Saint Empire romain pour la sixième fois. Cette sixième résurrection culmina avec l’axe Hitler-Mussolini (1936-1945).

En 2019, le même Saint Empire romain ressort de l’abîme une fois encore ! Cette septième résurrection prend forme maintenant.

L’un existe, l’autre n’est pas encore venu

Maintenant considérez encore une fois ce verset : « Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps » (Apocalypse 17 : 10).

Les cinq qui « sont tombés » s’étendent sur une période de 1,260 années, exactement comme Dieu l’avait prophétisé dans Apocalypse 13 : 5. (Quarante-deux mois équivalent à 1,260 jours. Nombres 14 : 34 et Ézéchiel 4 : 6 établissent le principe de substitution d'un jour pour une année en prophétie. Dans ce cas-ci, ces 42 mois équivalent à 1,260 ans.) De la restauration impériale de Justinien en 554 ap. J.-C. (le premier roi) à la défaite de Napoléon à Waterloo en 1814 (le cinquième roi) il y a précisément 1,260 ans !

L’apôtre Jean a vécu des centaines d’années avant le début du Saint Empire romain. Mais dans Apocalypse 17, Dieu l’amena plus loin dans la vision, au temps de la sixième résurrection de cet empire, qui a culminé dans l’axe Hitler-Mussolini. La raison pour laquelle Dieu amena Jean à la sixième résurrection, est parce que la pleine compréhension de cette prophétie serait révélée durant le temps de la sixième résurrection : le temps où « l’un est ». Dieu a révélé cette prophétie à Son serviteur pendant la sixième résurrection, et cet homme a averti d’une autre résurrection qui n’était « pas encore venue ». Cet homme était Herbert W. Armstrong.

Voici ce que mon père a écrit dans sa brochure Prophétiser de nouveau : « Cette révélation est au sujet de l'époque durant laquelle M. Armstrong, l’Élie de Dieu du temps de la fin, faisait cette œuvre de Dieu. … Pendant la Seconde Guerre mondiale, nous avons vu l’axe Hitler-Mussolini, mais ensuite il a disparu de la scène. Il ‘n’est plus’ ! Et cependant, Dieu dit, ‘l'un existe’ ! Les puissances de l’Axe ont perdues la guerre, mais comme M. Armstrong le prêchait à maintes reprises, elles sont simplement entrées dans la clandestinité—dans ‘l’abîme’ (verset 8). Elles y sont encore—elles sont seulement dans la clandestinité. »  

Le verset 10 ne concerne pas seulement les deux dernières résurrections du Saint Empire romain. Il s’agit aussi des deux dernières ères de l’Église de Dieu ! Dieu révéla toute la vérité au sujet de cette prophétie à Herbert W. Armstrong, qu’Il utilisa aussi comme dirigeant humain pour la sixième ère de l’Église de Dieu (Apocalypse 3 : 7-13). M. Armstrong a averti concernant la septième et finale résurrection, mais la septième tête n’était pas encore sortie de l’abîme quand M. Armstrong mourut en 1986.

Apocalypse 17 : 10 est le cœur de la prophétie pour notre époque aujourd’hui !

Une sixième tête, faible

Un autre détail fascinant dans ce passage prophétique est la façon dont Dieu caractérise la sixième tête de la bête au verset 8 : elle « était, et elle n’est plus ». La raison pour cette description est parce que l’axe Hitler-Mussolini « n’était pas, en aucune manière, le tout-puissant ancien Empire romain, exerçant le pouvoir » a écrit M. Armstrong dans Qui est, ou qu'est-ce que, la bête prophétique ?

Nous avons tendance à penser que la sixième tête de la Bête était bien pire que les cinq précédentes résurrections à cause du carnage à grande échelle causé par les machines de guerre modernes : 60 à 70 millions de gens tués, des centaines de milliers blessés. Mais en termes d’un empire mondial dominant qui s’élève du cœur de l’Europe, l’axe Hitler-Mussolini était en réalité assez faible et de courte durée comparé aux cinq résurrections précédentes, qui avaient conquis la partie occidentale établie du monde.

Le régime hitlérien n'était pas aussi puissant ni aussi étendu. Il a conquis l'Europe pendant environ quatre ans. Mais il n'a jamais conquis la Grande-Bretagne. Et une fois que son allié, l'Empire du Japon, a bombardé les États-Unis au cours de la guerre, la machine de guerre d'Hitler n'était pas de taille face à la puissance industrielle de l'Amérique.

10
Adolf Hitler au Parteitag der Freiheit, 1935.
 (Universal History Archive/UIG/Getty Images)

Dieu savait que la sixième tête de la bête manquerait de force et serait insignifiante, comparativement parlant, parce qu'elle sortirait de l'abîme au moment même où l'Amérique et la Grande-Bretagne atteindraient l'apogée de leur puissance. Ceci implique encore une autre prophétie à vous couper le souffle, dans votre Bible, dans Genèse 35 : 10-11.

Ce furent les descendants de l'Éphraïm biblique (l'Empire britannique) qui, avec l'aide des alliés européens, vainquirent la cinquième tête du Saint Empire romain, menant Napoléon en exil en 1814. Napoléon tenta un retour l'année suivante et fut écrasé par les Britanniques à Waterloo. En tant qu'historien britannique Paul Johnson écrit, « Waterloo fut l'une des batailles les plus décisives de l'histoire et mit fin à toute la période révolutionnaire et Napoléonienne. » Elle était décisive parce que les 1,260 ans qui englobaient les « cinq [qui] sont tombés » avaient pris fin !

Puis dans les années 1940, ce sont les descendants modernes des frères bibliques Éphraïm et Manassé (la Grande-Bretagne et les États-Unis) qui brisèrent le rêve d'Hitler de dominer l'Europe et ensuite le monde.

Pensez seulement aux détails de cette prophétie stupéfiante !

La septième résurrection

Durant les 70 dernières années, le Saint Empire romain s'est encore une fois retrouvé dans une vallée historique. Mais maintenant il émerge encore une fois hors de la fosse. La septième résurrection prend forme. L'Union Européenne aujourd'hui est un groupe énorme de 28 nations, mais elle est sur le point d'être réduite à 10 nations ou groupe de nations. Apocalypse 17 : 12 dit, « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. »

Ceci se réfère aux « États-Unis d'Europe » conduits par 10 rois, qui ont un même dessein (verset 13). Ces 10 rois, ou chefs d'État, sont conduits par un dirigeant redoutable, prophétisé dans Daniel 8.

Herbert W. Armstrong a prédit qu'une Europe unie sortirait d'une crise sous le leadership d'un dirigeant allemand fort. Il écrivit dans le numéro de novembre-décembre 1954 de la Pure Vérité : « L'Allemagne émergera inévitablement en tant que chef d'une Europe unie. Il faudra une force spirituelle contraignante pour inspirer cette confiance—pour vaincre ces peurs—et cette force de cohésion spirituelle doit s'élever de l'intérieur de l'Europe ! Toute l'Europe est en fait prête—n'attendant simplement que le dirigeant inspirant la confiance. »

Cette septième résurrection se lève en ce moment même. Elle ne fait qu'attendre ce dirigeant fort allemand inspirant la confiance pour unir l'Europe en une seule puissance. Comme M. Armstrong l'écrivit, cela requiert une puissance spirituelle contraignante pour inspirer cette confiance.

Mon père a écrit dans la Trompette d'octobre 2018 : « La prophétie biblique montre clairement que bientôt, les Européens obtiendront exactement ce qu'ils demandent, un autre dirigeant du type de Charlemagne. Cet homme viendra au pouvoir et s'établira lui-même comme dictateur ferme de toute l'Europe. Il va effectivement prendre en otage l'Union Européenne ! ... Peu importe qui sera l'homme fort, il est clair que nous assistons à une renaissance du Saint Empire romain en Europe d'une manière qui n'a pas été promue auparavant. ... Quand cet homme viendra au pouvoir, cela affectera chaque humain sur cette Terre de la façon la plus horrible—à moins que Dieu vous protège ! Mais Dieu protège seulement ceux qui se repentent. » 

Nous sommes confrontés à la pire crise de l'histoire de l'humanité. Dans le passé, quand l'Europe était conduite par un dictateur et s'est alliée avec le Vatican, elle a plongé le continent et même le monde dans la guerre.

Mais il y a également un grand espoir dans ces prophéties. La même Bible qui prédit avec précision les 1,500 dernières années de l'histoire géopolitique européenne et la résurrection actuelle du Saint Empire romain prédit aussi que cette résurrection sera la dernière !

Remarquez la conclusion de l'article de mon père : « Nous ne pouvons ni prédire ni fixer des dates ; seul Dieu le Père connaît le jour ou l'heure (Matthieu 24 : 36). Mais Dieu nous avertit que nous ferions mieux de savoir quand il est à la porte ! (verset 33). Nous devons veiller et prier. »

« Le grand espoir de tout ceci est que juste après ces temps de tribulation, se déroula l'événement le plus grand et le plus inspirant qui ait jamais eu lieu…. »

Nous avons prouvé les prophéties d'Apocalypse 17. Nous avons vu comment elles se sont accomplies, de 554 ap. J.-C. à 2019 ap. J.-C., en grand détails vifs, violents et effrayants. La Bible prophétise que la prochaine résurrection du Saint Empire romain provoquera une destruction encore pire dans encore moins de temps. D'autres prophéties bibliques précisent que ce « temps de tribulation », parce qu'il sera si destructeur, durera pendant une période encore plus courte que l'axe Hitler-Mussolini.

Mais remarquez Apocalypse 17 : 14 : « Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. » 

La septième résurrection du Saint Empire romain sera la résurrection la plus courte—et la dernière résurrection. Pourquoi ? Parce que l'Agneau, Jésus-Christ, l'écrasera ! Cet empire méchant, cette combinaison de la fausse église et de cet État bestial, seront finalement détruits de façon permanente. La Bible prophétise qu'Il établira alors Son gouvernement sur Terre.

Quelle vision puissante, grave, mais remplie d'espoir est contenue dans Apocalypse 17. Six rois sont maintenant tombés. Un est sur le point de venir. Il continuera, mais seulement pour un peu de temps.

Les prophéties d'Apocalypse 17 se sont accomplies, de 554 ap. J.-C. à 2019 ap. J.-C., en grand détails vifs, violents et effrayants. La prochaine résurrection du Saint Empire romain provoquera une destruction encore pire dans encore moins de temps. 

 

Dieu termine la Sainte Bible par l'Apocalypse, un livre d'extraordinaires symboles et avertissements intenses et vivants de destruction à grande échelle. Ses prophéties sont impossibles à comprendre—jusqu'à ce que vous réalisiez que le livre de Daniel dévoile le livre de l'Apocalypse. Demandez votre exemplaire gratuit du livre de Gerald Flurry Daniel dévoile l'Apocalypse.

Tb Ad Fr