Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Le gaz atteint son record de prix en Europe, Moscou promet un équilibre avec Nord Stream 2

«

Le Kremlin a assuré mercredi que la mise en service du gazoduc controversé Nord Stream 2, récemment achevé, rééquilibrerait les prix du gaz en Europe, qui atteignent des records historiques.

« Il ne fait aucun doute que la mise en service la plus rapide possible de Nord Stream 2 équilibrera considérablement les paramètres de prix du gaz naturel en Europe», a assuré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, lors d'un briefing téléphonique. Mercredi, les prix ont atteint 79,31 euros le mégawattheure, un plus haut historique sur le marché européen de référence, le TTF (Title Transfer Facility) néerlandais, après s'être envolés de près de 30% depuis le début de la semaine.

»
la Trompette dit...

Ce gazoduc a de profondes implications pour la relation entre l’Europe et la Russie, surtout pour l’Allemagne. La Russie promeut ce gazoduc en tant que solution au prix inédit de gaz. Mais la vraie raison pour laquelle Nord Stream 2 a été construit va bien au-delà du prix du gaz. Considérez ce que nous avons écrit dans notre article « La guerre secrète de l’Allemagne et la Russie contre l’Amérique » :

Le fait que la Russie et l'Allemagne avancent avec Nord Stream 2 aujourd'hui, malgré les objections des autres pays européens et des États-Unis, est encore plus une raison de croire que ces deux-là ont peut-être déjà conclu un accord moderne du type Molotov-Ribbentrop.

L’histoire montre que l’Allemagne et la Russie ne sont pas réellement des partenaires. Quand ils concluent des accords de paix et des partenariats économiques, c’est un signal que l’un ou l'autre ou les deux se préparent à une sorte d’exploit impérialiste.

Ceci rend le projet Nord Stream 2 extrêmement inquiétant.

Pour tout savoir sur l’importance de ce gazoduc, lisez notre article « La guerre secrète de l’Allemagne et la Russie contre l’Amérique » par le rédacteur en chef de La Trompette, Gerald Flurry.