Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Le gazoduc russo-allemand Nord Stream 2 achevé, l’Ukraine proteste

«

La Russie a annoncé vendredi l’achèvement du gazoduc controversé Nord Stream 2, un tube de 1 230 kilomètres sous la mer Baltique rejoignant l’Allemagne qui, selon ses détracteurs, va accroître la dépendance européenne à l’égard Moscou.

Communiquée sobrement par le géant gazier Gazprom, cette annonce a un goût de triomphe pour la Russie, alors que les tensions diplomatiques engendrées par ce projet à 10 milliards d’euros ont un temps été si fortes que certains croyaient qu’il ne verrait jamais le jour. Pour ses détracteurs, en Europe comme aux États-Unis, le gazoduc va accroître durablement la dépendance énergétique européenne à l’égard de la Russie, grand rival stratégique de l’Occident, et constitue une trahison des intérêts de l’Ukraine, un allié occidental face à Moscou.

»
la Trompette dit...

Ce gazoduc a de profondes implications pour la relation entre l’Allemagne et la Russie, ainsi que pour les États-Unis. Il est remarquable ici que le projet se poursuit malgré les protestations d’autres nations alliés avec l’Allemagne. Considérez ce que nous avons écrit dans notre article « La guerre secrète de l’Allemagne et la Russie contre l’Amérique » :

Le fait que la Russie et l'Allemagne avancent avec Nord Stream 2 aujourd'hui, malgré les objections des autres pays européens et des États-Unis, est encore plus une raison de croire que ces deux-là ont peut-être déjà conclu un accord moderne du type Molotov-Ribbentrop.

L’histoire montre que l’Allemagne et la Russie ne sont pas réellement des partenaires. Quand ils concluent des accords de paix et des partenariats économiques, c’est un signal que l’un ou l'autre ou les deux se préparent à une sorte d’exploit impérialiste.

Ceci rend le projet Nord Stream 2 extrêmement inquiétant.

Pour tout savoir sur l’importance de ce gazoduc, lisez notre article « La guerre secrète de l’Allemagne et la Russie contre l’Amérique » par le rédacteur en chef de La Trompette, Gerald Flurry.