Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Cowboy

ISTOCK.COM/ALLANSWART

Le moment de rengainer ces pouces

Devrais-je envoyer ce texte ? Devrais-je faire ce commentaire ? Devrais-je exprimer cette pensée ? Il semble que de moins en moins de gens se posent ces questions—et cela est à l’origine du chaos.

Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux, a écrit Salomon le sage. Cela comprend « un temps pour se taire » (Ecclésiaste 3 : 7). Oui, il y a un moment où il vaut mieux laisser la pensée dans votre esprit, là où elle est—inexprimée, non écrite.

Malheureusement, cela devient de moins en moins du « bon sens ». Notre monde est plus rapide que jamais ; les nouvelles, les faits, les opinions, les jugements, « les prises de vue » et autres réactions font le tour du monde en un clin d’œil. Les gens non seulement disent tout ce qui leur vient à l’esprit, mais ils envoient des textos, ils tweetent, chatent, bloguent ou « vloguent » [envoient des vidéos] aussi, sans hésitation.

Ce n’est jamais une bonne idée de parler inconsidérément. Savoir quand garder la bouche fermée et les pouces loin de votre téléphone est une qualité essentielle de la vie. Et Dieu a beaucoup à dire à ce sujet. La Bible déborde d’exhortations pour contrôler ce que vous dites et d’avertissements sur le malheur que vous causerez si vous ne le faites pas. Ces précieux conseils sont doublement vrais quant à l’envoi de textos et de publications en ligne.

« Un insensé ne prend pas plaisir à comprendre, mais seulement à exprimer son opinion » (Proverbes 18 : 2 ; traduction selon la Revised Standard Version). Y a-t-il une meilleure description de ce qui déclenche la majorité des messages dans les médias sociaux ?

Si vous ne résistez pas à parler, Dieu vous traite sans ambages d’insensé. « Ne te presse pas d’ouvrir ta bouche... car… la voix de l’insensé se fait entendre dans la multitude des paroles » (Ecclésiastes 5 : 2-3 [versets 1-2 dans la Bible Louis Segond]). « [L]a bouche [ou le téléphone] des insensés répand la folie » (Proverbes 15 : 2).

Comparez ce que vous voyez en ligne à la sagesse dans ces proverbes : « Celui qui veille sur sa bouche garde son âme ; celui qui ouvre de grandes lèvres court à sa perte... Celui qui retient ses paroles connaît la science, et celui qui a l’esprit calme est un homme intelligent... Celui qui veille sur sa bouche et sur sa langue préserve son âme des angoisses » (Proverbes 13 : 3 ; 17 : 27 ; 21 : 23).

Ces conseils sont importants pour ce que vous dites à un ami ou deux, et essentiels pour ce que vous envoyez ou postez en ligne pour être vu par des douzaines, ou des milliers, ou plus, de gens. En ligne, ce commentaire désinvolte peut facilement parvenir aux oreilles et aux yeux que vous n’avez jamais voulu atteindre, et causer des dommages indicibles aux noms des autres et au vôtre. En outre, les collèges, les employeurs et d’autres personnes examinent souvent vos déclarations en ligne au moment où ils décident de vous offrir des occasions comme des admissions ou des offres d’emploi. Ce que vous publiez peut continuer de vivre et être difficile, voire impossible, à effacer. Beaucoup de gens sont frustrés de voir leur vie « se ruiner » à cause de commentaires irréfléchis ou de photos qu’ils ont publiées—il y a parfois des années, quand ils étaient adolescents.

C’est une raison de plus pour laquelle nous devrions tous, nous tenir à l’écoute de l’apôtre Jacques : « [Q]ue tout homme soit prompt à écouter, lent à parler [lent à envoyer des textos, lent à poster], lent à se mettre en colère... Si quelqu’un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine » (Jacques 1 : 19, 26). Un autre proverbe : « Si tu vois un homme irréfléchi dans ses paroles, il y a plus à espérer d’un insensé que de lui » (Proverbes 29 : 20).

La sagesse biblique devient plus spécifique dans un domaine où beaucoup trop de gens sont devenus beaucoup trop à l’aise dans le fait de laisser leurs opinions s’envoler : la critique et la condamnation. Les lieux de travail en font écho. L’Internet y nage.

Quand une pensée condamnable nous frappe l’esprit, c’est, catégoriquement, « le temps de garder le silence » ! Jacques dit clairement : « Ne parlez point mal les uns des autres, frères » (Jacques 4 : 11). L’apôtre Paul nous dit que nous devons « ne médire de personne ». (Tite 3 : 2).

Pourquoi est-ce si important ? Ignorer cette sagesse détruit les relations, ruine les réputations, et apporte l’amertume et le chagrin aux autres—et à vous. « Tel, qui parle légèrement, blesse comme un glaive, mais la langue des sages apporte la guérison » (Proverbes 12 : 18). Avant de parler ou de poster, demandez-vous honnêtement : Vos mots blessent-ils, ou guérissent-ils ?

Au cœur de toute cette instruction biblique bat cette vérité simple : le mode de vie de Dieu, c’est d’avoir une sollicitude pleine d’amour pour les autres, au-dessus de celle que l’on a pour soi-même. La voie de Satan, c’est d’avoir une sollicitude pleine de vanité pour soi-même, au-dessus de la sollicitude que l’on a pour les autres. La forte envie de critiquer provient de la voie de Satan. Vous claironnez les faiblesses et les erreurs des autres pour les abaisser d’un cran. Vous racontez cette histoire juteuse pour vous sentir supérieur et obtenir la risée, sans même considérer si vous détenez toute l’histoire, comment elle pourrait blesser la personne, si il, ou elle, ne mérite pas de la courtoisie vis-à-vis de sa vie privée, ou comment vous voulez que les autres traitent ces bavardages peu flatteurs à votre sujet.

Les potins, les rumeurs et les calomnies ont troublé toute l’histoire humaine, et maintenant ils sont amplifiés par les téléphones mobiles et les médias sociaux. Avec le défilement des pouces sur un petit écran, toutes ces « friandises » peuvent résonner dans le monde entier en quelques secondes. Le sentiment que vous en obtenez est puissant et addictif.

Et Dieu déteste cela. Il ordonne : « Tu ne répandras point la calomnie parmi ton peuple... » (Lévitique 19 : 16)—et avec la 4G et le wi-fi, vous pouvez « répandre la calomnie » sans quitter votre siège. Encore plus : « Tu ne haïras point ton frère dans ton cœur... » (verset 17). Dieu veut que vous bridiez non pas seulement vos lèvres et vos doigts, mais aussi votre esprit et votre cœur.

Apprenez la sagesse divine en reconnaissant « un temps pour se taire ». Vivez la voie qui consiste à donner. Pensez à ce qui est bien et à ce qui est louable chez les autres (Philippiens 4 : 8). Montrez de la gentillesse et du respect. Parlez de ce qui édifie (Éphésiens 4 : 29)—non pas de ce qui blesse, mais de ce qui guérit.

Tb Ad Fr