Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

8450

Licorne by Pierre J. on flickr/CC by 2.0

Le monde n’a pas disparu en décembre !

Beaucoup de gens croient que la civilisation est sur le point de disparaître. À peu près une personne sur sept pense que cela arrivera de son vivant. Peut-être que cela semble extrême, mais parfois vous regardez autour de vous et vous demandez ce que les six autres pensent. Il devient plus difficile de nier les bouleversements météorologiques, l’instabilité économique, la panne sociétale, les conflits armés et, d’une manière générale, le chancelant ordre mondial.

Faites-vous partie de ce milliard de personnes pensant que le monde disparaîtra avant vous ?

Pour beaucoup de gens, il n’y a pas que les événements mondiaux qui font retentir les sonnettes d’alarme : il y a également eu une prophétie apocalyptique contenue dans les ruines d’une civilisation préhispanique au Mexique. Le même sondage de Reuters qui a montré qu’une personne sur sept pense que le monde est sur le point de disparaître, a également révélé ceci : une personne sur 10, dans le monde entier, croyait que le calendrier maya pourrait signifier que la civilisation telle que nous la connaissons devait s’effondrer en 2012.

Cette croyance a eu cours depuis qu’une tablette en pierre a été trouvée dans les années 1960 sur un site archéologique mexicain. Elle décrit un dieu maya retournant à la fin d’un cycle de temps, connu pour être le 12 décembre 2012. En novembre dernier, un autre objet maya a été trouvé avec apparemment la même date mentionnée, alimentant d’autres inquiétudes. Diverses ruines mayas ont vu une augmentation du tourisme, durant l’année 2012, atteignant des dizaines de millions des gens.

Faites-vous partie de ces centaines de millions de personnes qui trouvaient plausible cette prophétie ?

Beaucoup d’idées à propos de la prophétie du temps de la fin sont contradictoires et pleines de confusion. Même ceux qui pensent que la fin est proche sont très divisés sur la façon dont elle arrivera.

Quelles sont vos croyances à ce sujet ? C’est une question sérieuse — une question de vie ou de mort.

Encore une autre théorie ?

Des prophéties se rapportant à la fin du monde sont récurrentes depuis des millénaires. Un nombre incalculable d’entre elles ont fixé des dates spécifiques — dates qui sont passées sans incident (voir encadré). Les moqueurs s’en amusent bien. Le champ des prophéties du temps de la fin a été rempli de faux prophètes.

Est-ce à dire que la prophétie, elle-même, est un débris de vaisselle ?

Les détails de la prophétie du calendrier maya sont particulièrement inhabituels. L’Internet prédisait une activité géographique ou astronomique inhabituelle : un changement dans l’axe de rotation de la terre, de violentes éruptions solaires, de curieux alignements planétaires, de catastrophiques tremblements de terre et/ou des modifications des marées. Une histoire parle d’une planète invisible nommée Nibiru filant à vive allure dans notre système solaire et qui devait entrer en collision avec la terre.

Hollywood a exploité le filon avec des films catastrophes à gros budget, remplis d’effets spéciaux comme 2012 (« La première civilisation de l’humanité nous a avertis que ce jour viendrait », dit la bande-annonce).

Les prédictions de calamité sont compensées par d’autres interprétations de la prophétie davantage remplies d’espoir : le 12 décembre était plus un nouveau début qu’une fin : cette vie continuera, mais différemment, une nouvelle phase spirituelle en quelque sorte ; des extraterrestres spirituellement et technologiquement avancés auraient dû revitaliser la planète et instruire l’humanité dans les voies de la paix.

Y a-t-il quelque validité à ces proclamations ? S’il en est ainsi, de quelle manière ? Quelle en sont les fondements ? Quelle est, vraiment, la base de la foi des gens pour cette prophétie ?

Il y a plusieurs aspects problématiques à cette histoire. D’abord, beaucoup de sources ont révélé les malentendus communs de la prophétie et de sa culture d’origine. « La Pierre du soleil », qui a été créditée comme la source de la prophétie maya, était en réalité une création des Aztèques, quelque cinq cents ans plus tard, et à des kilomètres des Mayas. La réunion populaire de ces deux cultures distinctes a ajouté à la confusion.

Le calendrier maya comprend des cycles de temps qui se chevauchent, et il se trouvait que 2012 était une date où plusieurs de ces cycles redémarrent. Cependant, des experts de la culture maya écartaient la notion selon laquelle cela prédisait une certaine forme de cataclysme ; au lieu de cela, il s’agit simplement d’une conséquence logique des formules mathématiques complexes des Mayas. En fait, une ancienne peinture maya découverte en mai passé montre des calculs calendaires qui vont bien au-delà de 2012.

Plus fondamentalement, cependant, la question qui demeure, c’est de savoir comment un groupe d’individus, il y a un millénaire et demi, aurait pu faire une prophétie aussi précise. Pourquoi les gens font-ils soudainement cas des déclarations des anciens Mayas ? Aussi impressionnantes que soient leurs compétences en mathématiques ou en astronomie, comment les Mayas pourraient-ils prédire une collision entre des planètes aussi loin dans l’avenir — particulièrement quand l’une d’entre elles doit encore être détectée ? Quelle preuve y avait-il que Bolon Yokte, le dieu qui était supposé retourner en décembre, existe même ?

La nasa a donné son avis, preuve scientifique à l’appui, qu’il n’y aurait aucun alignement astronomique inhabituel ou une collision avec des planètes en décembre dernier. Elle a également démontré que les pires effets d’un changement de pôle seraient que nous devrions étalonner de nouveau nos boussoles.

Décembre 2012 est arrivé et est passé, et toute une série d’histoires feront les gros titres des médias à propos d’une autre fausse prédiction sur l’écroulement du monde. Des gens se sentiront certainement idiots pour y avoir cru, et le scepticisme pour de telles prophéties augmentera. Bientôt, une autre prédiction colorée d’apocalypse commencera à captiver l’attention du public.

Les fausses prophéties sont abondantes. Mais croiriez-vous qu’il y a, en réalité, une source de prophéties fiable et vérifiable qui a fait preuve d’exactitude ?

Une prophétie précise

C’est le livre copié avec le plus d’exactitude et le plus minutieusement préservé que nous ayons du passé. Il est totalement unique parmi d’autres textes soi-disant sacrés : il prétend être la révélation infaillible de la vérité donnée par le Créateur et le Dirigeant de l’univers. Il cite, à plusieurs reprises, cet Être, parlant à la première personne — et affirmant vraiment que Lui seul a le pouvoir de prophétie.

Et il contient en réalité beaucoup de prophéties qui se sont déjà réalisées. Son passé de justesse donne une créance substantielle à ces prévisions qui doivent encore avoir lieu.

Cette source, c’est la sainte Bible. Et l’auteur des prophéties, c’est le Dieu Créateur.

Quelle est la base de cette puissance prophétique ? Un mysticisme païen ? Une bonne supposition ? Non — c’est l’omnipotence divine : le pouvoir de proclamer des événements majeurs stupéfiants avant qu’ils ne se produisent — et ensuite vraiment les faire se produire, même des millénaires plus tard !

Un être humain a-t-il écrit ce qui suit : « Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront » ?

Est-ce de la fanfaronnade ? L’Être qui a prononcé ces prophéties a mis Sa réputation en jeu.

La prophétie est, en fait, la preuve la plus irrésistible que Dieu donne à la fois de Son existence, et de la véracité et de l’autorité de la Bible. Sa Parole ne faillit jamais. La véritable prophétie biblique est cent pour cent fiable.

Comme Jésus-Christ l’a dit lors de Sa célèbre prophétie sur le mont des Oliviers : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point ». À une autre occasion, Il a dit : « L’Écriture ne peut être anéantie ». Jésus a, également, dit : « Je vous ai dit ces choses avant qu’elles arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez ».

La prophétie montre que Dieu est aux commandes. Il assure que certains événements surviennent précisément selon Son plan magistral — même au point, s’il en est besoin, de mettre en place et de renverser des rois, de faire et de défaire des nations ! Seul le Dieu tout-puissant a le pouvoir de faire ainsi. Il fait tout avec un but. Il a une ambition — et la volonté de la voir se réaliser. Le message essentiel de la prophétie, c’est que Dieu règne.

Saviez-vous qu’un tiers de ce livre le plus vendu est consacré à la prophétie ?

Il renferme des prophéties sur l’ascension et la chute de villes, de nations et d’empires futurs ; sur la succession d’ères et d’époques ; et, oui, même sur la fin de notre présente civilisation, et de son remplacement par une qui sera meilleure et plus paisible.

Les croyances mayas peuvent faire écho à certaines de ces prophéties, mais la Bible est l’article authentique. Les gens exprimant de la foi dans le calendrier maya croyaient-ils vraiment au pouvoir tout-puissant de Bolon Yokte ?

En fait, le Dieu de la Bible défie quiconque de faire ce qu’Il a fait. La traduction Moffatt d’Ésaïe 41 : 21-24 dit : « Plaidez votre cause, dit l’Éternel ; produisez vos moyens de défense, dit le roi de Jacob. Qu’ils les produisent, et qu’ils nous déclarent ce qui doit arriver. Quelles sont les prédictions que jadis vous avez faites ? Dites-le, pour que nous y prenions garde, et que nous en reconnaissions l’accomplissement ; ou bien, annoncez-nous l’avenir. Dites ce qui arrivera plus tard, pour que nous sachions si vous êtes des dieux ; faites seulement quelque chose de bien ou de mal, pour que nous le voyions et le regardions ensemble. Voici, vous n’êtes rien, et votre œuvre est le néant ; c’est une abomination que de se complaire en vous ».

Quand de fausses prophéties ne se réalisent pas et sont exposées comme fraude, ne laissez pas cela ébranler votre foi en la seule source de la véritable prophétie ! Jésus-Christ a donné des signes spécifiques — pas une date, pas une heure, mais les descriptions de conditions générales et d’événements particuliers, auxquels Ses disciples doivent être attentifs afin de signaler la fin de cet âge — et ces signes sont tout autour de nous ! « Quand vous verrez toutes les choses, a-t-Il dit, sachez que c’est près, même à la porte … Veillez donc, car vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur viendra. »