Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Jeru

Courtesy Dr. Eilat Mazar

Le mur construit en 52 jours

Le mur construit en 52 jours

Pendant des années, adjacente au mur du palais du roi David, il y avait une grande tour en pierre que les archéologues croyaient avoir été construite durant la dynastie hasmonéenne (142-37 av. J.-C.). Durant l’été 2007, une section de cette tour, construite sur une pente raide, à l’extérieur du palais, a commencé à montrer qu’elle était sur le point de s’écrouler. Ce qui a commencé comme une simple tâche de réparation d’une tour qui allait s’effondrer s’est métamorphosé en des fouilles de six semaines — et en une nouvelle découverte fascinante.

Le 8 novembre 2007, lors d’une conférence archéologique à Bar Ilan University, près de Tel-Aviv, Eilat Mazar a expliqué : « Sous la tour, nous avons trouvé les os de deux grands chiens — et sous ces os, une riche collection de poteries et d’objets de la période perse [sixième au quatrième siècle av. J.-C.]. Il n’a pas été trouvé d’objets postérieurs à cette période sous la tour ». Les poteries sont ce qui, clairement, date la période de la construction de la tour. Si la tour avait été construite pendant le deuxième ou le premier siècle av. J.-C., a expliqué le Dr Mazar, les poteries du sixième siècle, trouvées au-dessous du mur, auraient eu un écart chronologique de plusieurs centaines d’années. Par conséquent, il est clair, basé sur la datation des poteries, que la tour a été construite trois ou quatre siècles plus tôt qu’on le pensait auparavant.

Que se passait-il, à ce moment-là, dans l’histoire de Jérusalem ?

Au cinquième siècle av. J.-C., la ville était en ruines. Ses murs étaient détruits, ses portes en cendres.

Entendant parler du grand malheur des habitants, Néhémie, un Juif qui servait dans la cour du roi perse Artaxerxès, a imploré l’intervention de Dieu. Le roi a remarqué sa détresse, et Néhémie a expliqué qu’il avait le cœur lourd parce que « la ville où sont les sépulcres de mes pères est détruite et que ses portes sont consumées par le feu » (Néhémie 2 : 3). Il a demandé au roi un congé pour qu’il puisse coordonner plusieurs projets de construction à Jérusalem. Néhémie a fait cette requête dans la 20ème année d’Artaxerxès, vers 445 av. J.-C. (verset 1).

Le roi a accédé à sa requête, et a fourni suffisamment de matériaux pour que Néhémie reconstruise les portes du temple, qu’il bâtisse une maison pour lui-même et qu’il construise la muraille autour de la ville. C’est pour ce dernier projet accompli que Néhémie est le plus connu. Comme la Bible le décrit, il était tellement incité à ériger cette barrière pour protéger les Juifs de leurs ennemis qu’il a motivé une équipe pour qu’elle travaille sans arrêt. Ils ont achevé le mur simplement en 52 jours (Néhémie 6 : 15).

Lors de la conférence sur l’archéologie, en 2007, le Dr Mazar a annoncé à 500 participants qu’elle avait découvert ce célèbre mur de Néhémie. La tour, qui en faisait partie, avait été construite pendant l’âge d’or de l’Empire perse, qui se situe précisément à l’époque où la Bible dit que Néhémie a reconstruit le mur autour de Jérusalem.

Aujourd’hui, beaucoup des points de repère décrits dans le livre de Néhémie peuvent être clairement identifiés grâce, en grande partie, au travail de Eilat Mazar. Elle a travaillé dur et vite, tout comme Néhémie il y a 2 500 ans. 

No Fr