Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Stephen leonardi  ynxqv5t4dq unsplash

Stephen Leonardi/Unsplash

Le mystère du royaume de Dieu (huitième partie)

Le Mystère Des Siècles – Chapitre 7

La suite provenant de Le mystère du royaume de Dieu (septième partie)

Une nouvelle économie mondiale

Puisque tout gouvernement sera l’affaire de la Famille spirituelle de Dieu, en partie administré par un petit nombre d’êtres humains placés sous le contrôle direct de la Famille divine régnante ; puisqu’il n’existera aucun service chargé de surveiller tel ou tel autre chargé, à son tour, de surveiller les faits et gestes de tel ou tel autre service ; puisqu’il n’y aura plus d’armées ni d’agences de « renseignements » (espionnage), ou de membres d’Interpol ; puisqu’il n’y aura plus de cartels géants, de monopoles, de syndicats, ni de dépenses gouvernementales exorbitantes, l’économie mondiale se portera très bien.

Songez-y ! Plus besoin d’aide étrangère—ni de milliards gaspillés à acheter des « amants » (alliés) qui se retourneraient par la suite contre nous (Ézéchiel 23 : 9, 22 ; Lamentations 1 : 2, 19 ; Ézéchiel 16). Plus question de subventions gouvernementales pour l’industrie, pour la science et la technologie spatiale, pour les écoles et les instituts de recherches.

Au lieu de cela, toute industrie, toute entreprise utile, et toute institution éducative seront prospères.

Quel monde ce sera !

Le nouveau gouvernement mondial

Veuillez remarquer de quelle façon fonctionnera le nouveau gouvernement mondial, durant les mille prochaines années. Ce ne sera nullement une démocratie. Il ne s’agira pas de socialisme. Pas question non plus de communisme, de fascisme, de monarchie, d’oligarchie, ou de ploutocratie. Ce ne sera pas un gouvernement d’hommes sur les hommes, car l’homme a démontré qu’il est incapable de se gouverner.

Il s’agira d’un gouvernement divin—une théocratie—le gouvernement de Dieu régnant sur les hommes. Il ne fonctionnera pas de bas en haut. Personne ne votera. Ce ne sera pas le gouvernement du peuple ou par le peuple, mais un gouvernement pour le peuple. Il fonctionnera depuis le sommet (Dieu Tout-Puissant) jusqu’en bas. Une véritable hiérarchie.

Il n’y aura pas de campagnes électorales. Ni de dîners organisés pour récolter des fonds. Il n’y aura pas non plus de campagnes politiques où chaque candidat se présentera sous son meilleur jour tout en diffamant, dénonçant et discréditant ses adversaires. Il n’y aura pas de perte de temps en campagnes de dénigrement, à cause de la soif du pouvoir.

Aucun humain n’occupera de poste de gouvernement. Tous les postes seront assurés par les êtres spirituels divins, dans le royaume de Dieu—la famille divine.

Tous les responsables seront nommés, et par le Christ Lui-même. Lui qui connaît le cœur des hommes, leur caractère, et leurs capacités. Vous trouverez une description de la perspicacité surnaturelle du Christ à propos du caractère des autres dans Ésaïe 11 : 2-5.

Notez ceci : « L’Esprit de l’Éternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel. Il respirera la crainte de l’Éternel [Il se fera facilement comprendre (version anglaise)] ; Il ne jugera point sur l’apparence, il ne prononcera point sur un ouï-dire. Mais il jugera les pauvres avec équité, et il prononcera avec droiture un jugement sur les malheureux de la Terre... » (Ésaïe 11 : 2-4).

Dieu seul est Amour. Lui seul sait donner. Il règne avec un souci constant sur Ses sujets. Il régnera pour le plus grand bien des hommes. Les plus capables, les plus intègres et les plus qualifiés recevront des postes de responsabilités et de pouvoir.

Il y aura alors deux sortes d’êtres ici-bas : les êtres humains gouvernés par ceux qui sont devenus divins.

Un certain nombre de saints ressuscités gouverneront dix villes ; d’autres, cinq (Luc 19 : 17-19).

Aucune somme d’argent ne sera plus gâchée en campagnes politiques. Pas de querelles, pas de haine, pas de scissions au sein des partis politiques, puisqu’ils n’existeront pas !

Qu’est-ce que la Nouvelle Alliance ?

Pour résumer, ce que nous verrons ici-bas, sous la Nouvelle Alliance que le Christ vient conclure, ce sera le bonheur, la paix, l’abondance et la justice pour tous. Savez-vous en quoi consiste cette Nouvelle Alliance ? Avez-vous supposé, à tort, qu’elle opérerait sans la Loi divine ? En fait, c’est le contraire qui va se produire : « Voici l’alliance que je [le Christ] ferai. Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur » (Hébreux 8 : 10).

Lorsque les lois de Dieu seront écrites dans notre cœur ; lorsque nous aimerons les voies de Dieu et, qu’en notre for intérieur, nous serons disposés à vivre en nous y conformant, la nature humaine aura été domptée—les gens chercheront à vivre selon la voie qui procure la paix, le bonheur, l’abondance et le bien-être dans la joie !

Toutefois, rappelez-vous que les êtres humains qui resteront sur la terre—humains alors gouvernés par le Christ, après Son retour, et par les saints ressuscités ou changés à l’immortalité—auront encore la nature humaine. Ils seront encore non convertis.

Deux plans d’action

Le Christ et le royaume de Dieu, s’établissant Famille régnante, instaureront l’utopie à venir en prenant deux mesures bien précises :

1) Toute rébellion et tout crime seront éliminés par la force—par la force divine surnaturelle.

2) Le Christ s’emploiera à rééduquer, et à sauver ou à convertir spirituellement, le monde.

Voici comment les coutumes sociales et religieuses seront, par la force divine, supprimées.

Dieu a donné sept Fêtes et Jours saints annuels qu’Il a ordonné d’observer. Ces jours saints revêtent une signification très importante. Ils dépeignent le Plan magistral de Dieu pour la mise en œuvre de Son projet pour l’humanité. Ils furent institués pour toujours. Jésus les observa, nous laissant ainsi un exemple. Les apôtres les observèrent également (Actes 18 : 21 ; 20 : 6, 16 ; 1 Corinthiens 5 : 8 ; 16 : 8). La véritable Église des origines—y compris les gentils convertis—les observait.

Il s’agit de voies divines, de coutumes de Dieu pour Son peuple. Malheureusement, le peuple les a rejetées pour se tourner vers les voies et les coutumes des religions païennes. Les gens firent ce qui leur semblait bon. Puisque les esprits humains dans ce monde ont été hostiles à Dieu (Romains 8 : 7), les attitudes d’hostilité contre les voies de Dieu ont prévalu. Les voies qui semblent droites à un homme ont été contraires à celles qui produisent la paix, le bonheur et la vie abondante. Ces mêmes mauvaises voies semblent droites à la plupart des gens, aujourd’hui ! Nous réalisons qu’elles semblent droites—et non mauvaises—à la plupart de ceux qui liront ces mots.

Il importe que nous nous rendions tous compte que « telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort » (Proverbes 14 : 12). Ce proverbe est dit une deuxième fois : « Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort » (Proverbes 16 : 25).

Dieu, par la bouche de Moïse, déclare : « Vous n’agirez donc pas comme nous le faisons maintenant ici, où chacun fait ce qui lui semble bon » (Deutéronome 12 : 8). Puis : « Garde-toi de te laisser prendre au piège en les imitant [les coutumes païennes]... Garde-toi de t’informer de leurs dieux et de dire : Comment ces nations servaient-elles leurs dieux ? Moi aussi, je veux faire de même. Tu n’agiras pas ainsi à l’égard de l’Éternel, ton Dieu ; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l’Éternel » (Deutéronome 12 : 30-31).

Aujourd’hui, le monde chrétien rejette les Jours saints de Dieu ; des Jours qui sont saints pour Dieu, mais haïs par un « christianisme » séduit. Au lieu des Fêtes divines, le monde observe des Fêtes païennes telles que Noël, le jour de l’An, les Pâques, et bien d’autres, « qui sont odieuses à Dieu » ! Beaucoup de gens savent et reconnaissent que ces dernières sont des fêtes païennes, mais déclarent : « Nous ne les observons pas pour adorer les dieux païens. Nous observons ces coutumes pour adorer le Christ et le vrai Dieu ! »

C’est la voie qui « paraît droite » aux hommes. Ils ne veulent pas nécessairement mal faire. Ils sont séduits. Une personne qui est séduite ne sait pas qu’elle a tort. Elle croit avoir raison. Elle peut être aussi sincère que ceux qui ont découvert la voie divine, et qui la suivent. Toutefois, Dieu déclare qu’Il n’accepte pas ce genre de coutumes ou d’adoration. Celles-ci sont une abomination pour Lui—elles Lui « sont odieuses ».

C’est à ces gens trompés que Dieu ouvrira les yeux à Sa vérité, quand le Christ reviendra pour gouverner toutes les nations ayant encore des ressortissants en vie.

La suite sur...

Fr Moa