Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Heckler

20131223 G28 Afghanistan by Wiegold.de is licensed under CC BY-SA 4.0

Le passé nazi d'un fabricant d'armes allemand exposé

Les armes du fabricant d'armes allemand Heckler & Koch sont bien connues pour leur précision mortelle. Leurs fusils et autres armes légères sont utilisés dans les armées avancées de pays tels que les États-Unis et la Grande-Bretagne. La Bundeswehr et les unités de police allemandes utilisent les armes de Heckler & Koch depuis des décennies.

MilitaryTimes.com a qualifié les produits de Heckler & Koch de « norme d'excellence pour la fabrication d'armes militaires et civiles ». Mais cet étalon-or a une histoire pour le moins entachée.

Des recherches récentes de Bild am Sonntag ont révélé qu'Edmund Heckler était profondément impliqué dans l'appareil nazi d'Adolf Hitler.

Heckler a servi dans l'industrie de l'armement au moment où Hitler se soulevait dans les années 1930. En 1936, Heckler est devenu représentant autorisé de la métallurgie allemande Hugo Schneider AG (HASAG). HASAG a été rapidement reconnue comme une « entreprise modèle nazie ». Heckler a finalement pris la tête d'une usine à Taucha, en Saxe. Les rapports révèlent qu'il a utilisé le travail forcé des camps de concentration comme main-d'œuvre pour son usine. « Plus de 1 000 femmes juives ainsi que des Sinti et des Roms des camps de concentration d'Auschwitz et de Buchenwald ont été déportés ici pour assembler des bazookas dans l'usine de Heckler », a noté Bild. « Les travailleurs forcés vivaient dans des baraques en bois derrière des barbelés » (traduction de la Trompette).

Un document SS du 13 octobre 1944 montre que 500 Juifs ont été déportés d'Auschwitz à Taucha. Les personnes qui avaient survécu au travail forcé à Taucha ont rapporté les crimes aux autorités plus tard. Bild a maintenant mis au jour ces rapports et en a résumé les conclusions. Les rapports montrent que les travailleurs forcés ont été battus à mort, pendus ou abattus à plusieurs reprises.

Le passé nazi de Heckler n'est pas surprenant. Certaines des entreprises les plus prospères d'Allemagne ont eu l'habitude d'armer l'Allemagne avec les outils de la guerre, et elles ont remarquablement rebondi après leur défaite de la Seconde Guerre mondiale. Après quelques fusions, scissions et acquisitions, les mêmes conglomérats industriels qui ont alimenté le Troisième Reich d'Adolf Hitler ont refait surface pour dominer l'Union européenne moderne.

Quatre-vingt pour cent des quelque 15 000 officiers qui ont jeté les bases de l'armée allemande en 1955 ont combattu sous Adolf Hitler quelques années auparavant. En mai 1945, Herbert W. Armstrong a déclaré à son auditoire radiophonique : « Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, ils ont envisagé la possibilité de perdre ce second tour, comme ils l'ont fait pour le premier - et ils ont soigneusement, méthodiquement planifié, dans une telle éventualité, le troisième tour - la Troisième Guerre mondiale ! Hitler a perdu. Ce cycle de la guerre, en Europe, est terminé. Et les nazis sont maintenant entrés dans la clandestinité. ... Maintenant, la clandestinité nazie est méthodiquement planifiée. Ils prévoient de revenir et de gagner à la troisième tentative. »

L'avertissement de M. Armstrong s'est avéré étonnamment vrai. Pour en savoir plus sur ce sujet, veuillez visionner la vidéo de 90 secondes intitulée « La montée de l’Allemagne ».