Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

200129 trump%20netanyahu gettyimages 1197115446

MANDEL NGAN/AFP via Getty Images

Le plan de paix ultime

« De la paix à la prospérité : une vision pour améliorer la vie des peuples palestinien et israélien » est le titre officiel du plan de paix pour le Moyen-Orient annoncé par le président américain Donald Trump le 28 janvier 2020. Ce plan, qui comporte un volet économique et un volet politique, a été annoncé lors d'une conférence de presse de la Maison Blanche à Washington, DC, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

L'objectif déclaré de ce plan est de mettre fin à l'état de conflit entre Israéliens et Palestiniens et de régler toutes les revendications des deux parties. Selon le plan, certains critères doivent être remplis avant qu'un État palestinien puisse être établi. Les droits des Palestiniens sur environ 70 % de la Cisjordanie sont reconnus et les Palestiniens se verraient accorder des portions du désert du Néguev, bien que séparées des autres zones de l'État palestinien. Un tel État palestinien doit être entièrement démilitarisé et doit le rester.

Quant à Jérusalem, le « Plan de paix Trump » affirme le droit d'Israël à Jérusalem comme capitale indivise. Il autorise une capitale palestinienne d'un futur État de Palestine, située dans la partie de Jérusalem-Est qui se trouve au nord et à l'est de la barrière de séparation. Cette future capitale porterait un nom choisi par les Palestiniens.

Peu de temps après l'annonce, le plan a suscité une réaction rapide, avec un rejet unanime de l'Organisation de coopération islamique et de la Ligue arabe. La réaction des autres capitales mondiales a été mitigée. Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a tenté d'obtenir un soutien pour une résolution des Nations unies contre le plan Trump, mais ce projet de résolution a été retiré avant le vote.

Lors de son discours au Conseil de sécurité de l’ONU, le mardi 11 février, Abbas a qualifié la proposition de paix de « plan israélo-américain » que les Palestiniens rejettent catégoriquement. Pendant ce temps, des milliers de Palestiniens à Ramallah ont protesté avec des drapeaux et des banderoles palestiniennes en déclarant que « Trump fait partie du problème ».

Il n'y a pas eu de proposition de paix qui a ou qui apportera une paix durable au Moyen-Orient, car selon les mots du prophète Ésaïe : « Ils ne connaissent pas le chemin de la paix ... Ils prennent des sentiers détournés : Quiconque y marche ne connaît point la paix » (Ésaïe 59 : 8). Toutes les tentatives de l'humanité pour apporter la paix sèment les graines de nouveaux conflits et de troubles futurs. L'héritage de près de 6 000 ans d'histoire humaine témoigne de cette sombre réalité.

Mais quelles que soient les tentatives humaines, la paix existera enfin au Moyen-Orient et pour tous les peuples de la Terre. Elle émanera de Jérusalem et du trône de David. Pour en savoir plus sur ce « Plan de paix ultime » — le seul qui fonctionnera vraiment — veuillez écrire pour obtenir votre exemplaire gratuit de Jérusalem selon la prophétie du rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry.

Fr Jip